Anórien

Gondor

Carte du Gondor au Troisième Age

Le Gondor est un pays imaginaire créé par J. R. R. Tolkien. Il sert notamment de théâtre à une partie des événements du troisième tome du Seigneur des anneaux : Le Retour du roi.

Sommaire

Géographie

Description générale

Le Gondor est un vaste pays qui s'étend au sud de l'Eriador et du royaume de Rohan, sur les côtes de la baie de Belfalas. Le pays s'articule autour des Montagnes Blanches (Ered Nimrais), une longue chaîne de montagnes qui s'étire de Belegaer à l'ouest, au mont Mindolluin et à Minas Tirith à l'est. À sa naissance, le royaume ne s'étend que sur une petite étendue de terre autour des cités fondées par Isildur et Anárion, les fils d'Elendil : Osgiliath, leur capitale commune, et leurs résidences respectives de Minas Ithil (capitale de l'Ithilien) et Minas Anor (capitale de l'Anórien).

Durant la première moitié du Troisième Âge, ses rois réalisèrent de nombreuses conquêtes, et à son apogée, au XIIe siècle, ses frontières sont au nord le champ du Celebrant, l'orée sud de la Forêt Noire, à l'est la mer de Rhûn, au sud l'Umbar et à l'ouest, l'Isen ou le Gwathló. En outre, le vaste désert du Harad est vassal du royaume. À la fin du Troisième Âge, le royaume n'est plus que l'ombre de lui-même, ayant perdu la majeure partie des régions qui lui étaient soumises et ne s'étendant plus que sur les régions entre les Montagnes Blanches et la baie de Belfalas.

La première capitale du Gondor est Osgiliath, mais dès le milieu du Troisième Âge, la cité tombe en ruine, victime de la Lutte Fratricide (1432–1447) et de la Grande Peste (1636). En 1640, le roi Tarondor déplace la capitale à Minas Anor, ancienne résidence d'été des rois. Minas Ithil, troisième ville du Gondor, tombe aux mains des Nazgûl en 2002 T.A. et est rebaptisée Minas Morgul, tandis que Minas Anor devient Minas Tirith.

On recense d'autres villes majeures, plus petites que ces dernières, comme le port de Pelargir, à l'entrée du vaste delta de l'Anduin. Cette ville, fondée par les Fidèles de Númenor en l'an 2350 du Second Âge, est la plaque tournante du commerce du Gondor. On trouve également la citadelle de Dol Amroth, en Belfalas. Ses princes gouvernent cette ville et la région attenante de Dor-en-Ernil « Pays du Prince » de façon presque indépendante. Leur prestige vient en partie de leur ascendance présumée : la légende raconte qu'ils sont issus de l'union d'une Elfe et d'un Homme.

Régions contrôlées à l'époque de la Guerre de l'Anneau

Les fiefs du Gondor à l'époque de la Guerre de l'Anneau sont détaillés en partie dans Le Seigneur des Anneaux, lorsque Pippin est témoin de l'arrivée à Minas Tirith des troupes des divers seigneurs du pays (Livre V, chapitre 1).

L'Anfalas (« Long Rivage » en sindarin) s'étend le long de la Baie de Belfalas, et entre les fleuves Lefnui et Morthond, au sud des Montagnes Blanches et des collines de Pinnath Gelin. Cette région très occidentale semble peu densément peuplée : on n'en connaît aucune ville.

L'Anórien (« Pays du Soleil » en sindarin) se situe au nord de Minas Tirith, le long des Montagnes Blanches, et au sud du Rohan. À l'origine fief d'Anárion, fils d'Elendil, la rivière entre la Marche et elle est formée par les rivières Mering et Entalluve. À l'est et un peu au nord, l'Anórien est borné par le grand fleuve Anduin. Sa capitale est Minas Anor, renommée Minas Tirith.

Le Belfalas s'étend le long de la baie éponyme, entre l'embouchure du Morthond et les bouches de l'Anduin. Il forme une partie de la région de Dor-en-Ernil, ou la « Terre du Prince ». Le prince en question étant le seigneur de Dol Amroth, qui habite cette cité, s'élevant dans l'ouest de la contrée.

Pendant la Guerre de l'Anneau, le Belfalas est pillé par les Corsaires d'Umbar et n'envoie aucun homme pour aider à défendre Minas Tirith, hormis les chevaliers de Dol Amroth. Toutefois, Aragorn libère la côte et adjoint à ses forces les troupes disponibles.

Le nom de cette région contient clairement le sindarin falas « rivage », mais l'élément bel est plus obscur. Dans un essai de 1969, Tolkien estima que ce terme datait d'avant l'établissement des Númenóréens au Gondor et qu'il était impossible de l'analyser.

Dor-en-Ernil (« Terre du Prince », en sindarin) est une région du sud du Gondor comprise entre le Gilrain et les bouches du Ringló. Les Collines de Tarnost occupent la région centrale, alors que sa ville principale, Dol Amroth, est perchée sur un cap rocheux, à l'ouest, surplombant la Baie des Havres. Dor-En-Ernil comprend aussi le village d'Ethring. Celui de Tarnost[1] est aussi mentionné dans une carte des Montagnes Blanches de Karen Wynn Fonstad, mais son existence est douteuse.

L'Ethir Anduin (« Delta de l'Anduin ») est une région du sud-est du Gondor, qui regroupe les îles du delta de l'Anduin. Ses habitants sont principalement des pêcheurs, habiles à manoeuvrer les bateaux plus que les épées. On peut supposer que les raids des Pirates d'Umbar réduisirent une partie de sa population en esclavage dans les navires Noirs puisque nombre de ces gens furent délivrés lors de la capture des vaisseaux par Aragorn et la Compagnie Grise.

L'Ithilien (« Pays de la Lune » en sindarin) se trouve à l'est du fleuve Anduin, entre ce dernier et le Mordor. Il est délimité au nord par les Marais des Morts et au sud par le fleuve Poros. C'est un pays de collines et de forêts, peu peuplé durant la Guerre de l'Anneau.

Il s'agit à l'origine du fief d'Isildur, fils aîné d'Elendil. Sa capitale, Minas Ithil, tombe aux mains des Nazgûl en 2002 T.A. et est renommée Minas Morgul. L'Ithilien est par la suite déserté, et le Gondor et le Mordor s'y livrent des combats jusqu'à ce que le dernier remportât finalement le contrôle de la région. Cependant, les Gondoriens continuèrent d'y entretenir des bases secrètes, comme celle d'Henneth Annûn. Frodon et Sam y firent la rencontre de Faramir, frère de Boromir.

Au début du Quatrième Âge, Faramir deviendra Prince d'Ithilien et des Elfes de la Forêt Noire, menés par Legolas, viendront s'y établir.

Le Lamedon (nom d'origine pré-númenóréenne) est situé au pied des Montagnes Blanches, aux sources du Ciril et du Ringló. Sa ville principale est Calembel.

À l'époque de la Guerre de l'Anneau, un de ses capitaines, ou alors son chef, est Angborn, qui commande à maints hommes de pieds et cavaliers. Il ne fut à Minas Tirith qu'avec les navires Noirs, car il devait défendre son pays contre les Pirates d'Umbar et les gens de Harad. C'est un homme courageux: ce fut le seul qui resta lorsque Aragorn et la Compagnie Grise, suivis de l'Armée des Morts, arrivèrent aux gués du Ciril, qu'il disputait aux Haradrim et Corsaires.

Le Lebennin (« Cinq Rivières ») est une région du sud du Gondor, au sud-ouest de Minas Tirith. La plus grande ville de Lebennin est Pelargir.

Pendant la Guerre de l'Anneau, peu d'hommes de Lebennin ont été envoyés pour aider Minas Tirith, car la région subissait les attaques des Corsaires d'Umbar. Le Lebennin a été sauvé par Aragorn et sa Compagnie Grise, soutenus par les Hommes Morts des Montagnes.

Le Lossarnach (« Arnach enneigé ») était une vallée boisée et fertile située sur le versant sud des Montagnes Blanches, au sud-ouest de Minas Tirith. Les hommes qui y vivaient n'était pas d'ascendance purement dúnedaine, et beaucoup avaient du sang issu des anciens habitants des Montagnes Blanches avant que le Gondor ne fût fondé. À l'époque de la Guerre de l'Anneau, son seigneur était Forlong le Gros.

Les collines de Pinnath Gelin s'étendent au nord de l'Anfalas et à l'ouest du fleuve Lefnui, qui se jette dans la Baie de Belfalas.

Tol Falas est une île couverte de collines à l'embouchure de l'Anduin. On ignore si elle est peuplée, mais aucune ville ni village n'y est connu.

La vallée du Morthond est composée de hautes terres nichées entre les Montagnes Blanches, dans le sud du Gondor. Près de la porte sud du Chemin des Morts se trouve la source du Morthond, qui descend les terres jusqu'à Dol Amroth.

À l'époque de la Guerre de l'Anneau, son seigneur est Duinhir et la région est réputée pour ses archers.

Autres régions (perdues à l'époque de la Guerre de l'Anneau)

Le Calenardhon, « Province Verte » en sindarin, se situe au nord du Gondor proprement dit. Cette vaste province, dépeuplée au cours du Troisième Âge, est offerte en 2510 T.A. par l'Intendant Cirion à ses alliés, les Éothéod, qui y fondent le royaume de Rohan.

Le Harondor (« Gondor du Sud ») est l'ancienne partie Sud du royaume du Gondor, entre l'Anduin et la Harnen. Proche d'Umbar, la cité des pirates, du Mordor et du Haradwaith, le Harondor fut l'objet de multiples guerres dévastatrices. Au moment des événements du Seigneur des Anneaux, c'est une terre déserte et disputée.

Le Rhovanion est un vaste ensemble de terres allant des Monts Brumeux à l'ouest jusqu'à la Mer de Rhûn à l'est et le Mordor au sud. Sa partie sud est occupée par le Gondor à l'apogée de sa puissance.

L'Umbar est une ancienne forteresse númenóréenne conquise et perdue à plusieurs reprises par le Gondor. C'est un domaine contrôlé par des pirates. Ses Corsaires razzient souvent les rives du Gondor.

Histoire

« Dans le Sud, le royaume de Gondor dura longtemps, et sa splendeur s'accrut pendant une période, rappelant en quelque façon la puissance de Nûmenor, avant sa chute. Ce peuple éleva de hautes tours, des places fortes et des havres pour un grand nombre de navires, et la couronne ailée des Rois des Hommes était redoutée de gens de multiples langues. Leur ville capitale était Osgiliath, Citadelle des Étoiles, au milieu de laquelle coulait la Rivière. Et ils bâtirent Minas Ithil, Tour de la Lune Montante, à l'est, sur un épaulement de la Montagne de l'Ombre, et à l'ouest, au pied des Montagnes Blanches, ils construisirent Anor, la Tour du Soleil Couchant. Là, dans les cours du Roi, poussait un arbre blanc, issu de la graine de l'arbre qu'Isildur avait apporté par-dessus les eaux profondes, et la graine de cet arbre venait auparavant d'Eressëa, et avant encore de l'extrême ouest au jour d'avant les jours où le monde était jeune. »[2]

Le Gondor fut fondé par Isildur et Anárion, fils d'Elendil, en 3320 S.A., qui fuyaient la destruction de leur patrie, l'île de Númenor. La région avait déjà été colonisée par les Númenóréens, en particulier les Fidèles, cette frange de la population restée amie avec les Eldar. Persécutés dans la métropole, nombre d'entre eux s'étaient réfugiés en Terre du Milieu, et en particulier dans cette région, proche du Lindon, royaume de Gil-galad, où ils avaient fondé plusieurs ports, dont Pelargir, où accostèrent justement les deux frères.

Mais Sauron fit la guerre aux nouveaux arrivants. Vaincu pour la seconde fois, le pays connut une longue prospérité durant laquelle fleurirent les arbres de Minas Ithil et de Minas Anor. Mais le mal refit surface et Minas Ithil tomba, puis le dernier roi du Gondor périt, tué par le Roi-Sorcier d'Angmar, le chef des Nazgûl.

Une régence est dès lors assurée par l'Intendant. À l'époque de Frodon, il s'agit de Denethor II, et Osgiliath n'était plus que ruines, Minas Morgul la forteresse de Sauron est pour Minas Tirith un danger permanent. Mais Sauron sera finalement vaincu et le Gondor entrera dans une nouvelle ère de prospérité commençant par le règne d'Elessar ou Aragorn et de son fils Eldarion.

Souverains du Gondor

Rois

Article détaillé : Rois du Gondor.

La lignée d'Anárion, issue du fils cadet d'Elendil, règne sur le Gondor jusqu'à son apparente extinction, en 2050, avec la disparition d'Eärnur.

Intendants

Article détaillé : Intendants du Gondor.

Après la disparition d'Eärnur, c'est son Intendant Mardil qui assuma le pouvoir jusqu'au « retour du roi », auquel bientôt personne ne crut plus. Les Intendants se transmirent le pouvoir de père en fils, comme les rois, mais n'usurpèrent jamais ce titre. Le déclin du Gondor se poursuivit inexorablement sous les successeurs de Mardil, jusqu'à la fin du Troisième Âge et le renouvellement de la lignée royale avec Elessar.

Noms

Le nom Gondor signifie « Pays de Pierre » en sindarin : il s'agit d'une forme réduite de Gondo-ndor, avec gondo « pierre » et -ndor « pays ». Des notes étymologiques datant d'après la parution du Seigneur des anneaux offrent un nom antérieur du royaume, Hyaralondië ou Hyallondië, forme abrégée de Turmen Hyallondiéva, nom quenyarin signifiant « Royaume du Havre du Sud », ayant pour possible équivalent sindarin Arthor na Challonas[3] et faisant probablement référence au débarquement d'Isildur et Anárion.

Notes et références

  1. Karen Wynn Fonstad, The Atlas of Middle-Earth, p. 88-89
  2. Elrond dans Le Seigneur des Anneaux,La Communauté de l'Anneau, Le Conseil d'Elrond
  3. Parma Eldalamberon n° 17, p. 28
  • Portail de la Terre du Milieu Portail de la Terre du Milieu
Ce document provient de « Gondor#R.C3.A9gions contr.C3.B4l.C3.A9es .C3.A0 l.27.C3.A9poque de la Guerre de l.27Anneau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anórien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anórien — Saltar a navegación, búsqueda Anórien Región de El Señor de los Anillos Mapa de Gondor. Creador(es) J. R. R. Tolkien …   Wikipedia Español

  • Anórien —    /Anorien    Region of Gondor north of Ered Nimrais.        That region of Gondor that lay at the eastern feet of the White Mountains, land under the direct control of the city of Minas Anor (later Minas Tirith) …   J.R.R. Tolkien's Middle-earth glossary

  • Anorien — Gondor Carte du Gondor au Troisième Age Le Gondor est un pays imaginaire créé par J. R. R. Tolkien. Il sert notamment de théâtre à une partie des événements du troisième tome du Seigneur des anneaux : Le Retour du roi. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Anorien —    see Anórien …   J.R.R. Tolkien's Middle-earth glossary

  • Gondor — Not to be confused with Gondar or Gondour. Gondor Place from J. R. R. Tolkien s legendarium Coat of arms of the King of Gondor Other names Stoningland, So …   Wikipedia

  • Regionen und Orte in Tolkiens Welt — Tolkiens Welt Figuren Regionen und Orte Sprachen und Schriften Gegenstände Der englische Schriftsteller J. R. R. Tolkien stattete die Bücher, die er in der von ihm selbst erdac …   Deutsch Wikipedia

  • Montañas Blancas — Para otros usos de este término, véase Montañas Blancas (desambiguación). Este artículo trata de una localización geográfica de los mundos fantásticos creados por J. R. R. Tolkien Las Montañas Blancas tienen, en el mundo de Tolkien, una gran… …   Wikipedia Español

  • Drúedain — En el universo imaginario del escritor J. R. R. Tolkien, los Drúedain, conocidos también como Woses y Hombres Púkel, son una atípica raza de Hombres, que en la historia de la Tierra Media, y en especial de Beleriand, aparecen casi siempre… …   Wikipedia Español

  • Rohan — Para otros usos de este término, véase Rohan (Morbihan). Rohan Reino de El Señor de los Anillos El estandarte de los eorlingas es descrito numerosas veces y consiste en un caballo blanco rampante sobre campo verde.[ …   Wikipedia Español

  • Cair Andros —    Island in the river Anduin north of Minas Tirith fortified by Gondor for the defence of Anórien.        The Ship of Long foam .    A large river island in the Anduin, to the east of the land of Anórien.    It was held in defence against Mordor …   J.R.R. Tolkien's Middle-earth glossary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”