Montmotier

47° 58′ 27″ N 6° 10′ 37″ E / 47.9741666667, 6.17694444444

Montmotier
Mairie
Mairie
Administration
Pays France
Région Lorraine
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Bains-les-Bains
Code commune 88311
Code postal 88240
Maire
Mandat en cours
Jean-Pierre Poirot
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Vôge
Démographie
Population 56 hab. (2006)
Densité 13 hab./km²
Géographie
Coordonnées 47° 58′ 27″ Nord
       6° 10′ 37″ Est
/ 47.9741666667, 6.17694444444
Altitudes mini. 247 m — maxi. 309 m
Superficie 4,24 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Montmotier est une commune française, située dans le département des Vosges et la région Lorraine.

Sommaire

Toponymie

Montmotier doit son nom au terme dérivé du latin monasterium qui désignait un établissement religieux. Au gré des cartes et des actes on trouve les orthographes suivantes, Monmostier, Montmoustier, Momoustier. En patois le lieu se dit Montmoteil'[1].

Géographie

88-Montmotier.png

Montmotier est situé aux confins des départements des Vosges et de la Haute-Saône et des régions Lorraine et Franche-Comté, le ruisseau de La Fresse appelé aussi ruisseau des Graibeusses[2] en patois. Le village est traversé par la route départementale D437. La rivière le Côney et le canal des Vosges le bordent au sud.

À l'est se trouve la commune de Fontenoy-le-Château et à l'ouest la commune d'Ambievillers.

Histoire

L'histoire de Montmotier se confond avec celle de Fontenoy-le-Château, les habitants de Montmotier étant de la paroisse de l'église Saint Mansuy de Fontenoy-le-Château.

L'abbé Constant Olivier dans son ouvrage[3] Histoire de Fontenoy-le-Château écrit :

Faisons cependant mémoire d'une chapelle très ancienne déjà détruite en 1705 et dédiée à sainte Anne[4].

Dans le même ouvrage, il est fait mention de la découverte quatre sarcophages trapézoïdaux datant du haut Moyen Âge exhumés lors de travaux de forages pour alimenter la grande fontaine de Montmotier.

Entre 1508 et 1704 Montmotier fait longtemps partie des Terres de surséance convoitées par la Lorraine et la Franche-Comté. « Qu'en 1501 les terres controversées ou dont la souveraineté se trouvait contestée par les deux princes étaient les vaux de Longchamp et de Ramonchamp et du Val d'Ajol, Fontenoy le Chastel[5], petite ville située sur un ruisseau qui tombe dans la Saône au dessous de Jonvelle ...Le village et la forge de Montmoustier, village du Mesnil[6], village appelé Fontenoy-la-Ville[7], différent de Fontenoy le Chastel, village de Tremoussey[8]...et le village de la Coste lès Fontenoy le Chastel... »[9]

Au début du XVIIIe siècle les conférences au sujet des Terres de surséance reprennent. Ce sont les traités de Besançon de 1703 et 1704 qui attribuent à la Lorraine Fontenoy-le-Château, Le Magny, Fontenois-la-Ville, Trémonzey et Montmotier.

« Montmotier n'est qualifié que de hameau en 1782, il y avait des forges avec lesquelles il formait une communauté à part.[10] »

Commune essentiellement rurale, Montmotier avait jadis une petite fabrique de couverts au lieu-dit La Renardière, implantée sur le site plus ancien d'une forge, d'où le lieu tire son nom[11]. En 1845, cette fabrique de couverts appartenanait à messieurs Groscolas et Maillot. Elle produisait avec ses vingt-huit ouvriers deux cent trente quatre mille couverts par an[12]. Dans un ouvrage de 1863, la seule production citée est la cuillère en fer battu[13].

C'est en avril 1821 que la commune de Montmotier est distraite de l'arrondissement de Mirecourt pour être rattachée à celui d'Épinal[14].

La mairie-école de Montmotier a été édifiée en 1840, l'école est ouverte aux enfants des deux sexes.

Personnages célèbres

  • Sébastien Mathieu[15], né en 1786 à Fontenoy-le-Château et mort à Montmotier en 1869, chevalier de la Légion d'honneur, grenadier de la Garde en 1809, assiste aux Adieux de Fontainebleau. Il est un des six Vosgiens à avoir suivi l'Empereur à l'île d'Elbe. Il arrive à l'île d'Elbe le 26 mai 1814. Napoléon s'occupa alors à organiser sa garde, il forma un bataillon auquel il donna son nom et le divisa en six compagnies. Sébastien Mathieu fut affecté à la troisième compagnie[16] vieille garde, bataillon de l'Ile d'Elbe, fait chevalier de légion d'honneur à bord de l'Inconstant "non maintenue", puis le 8 août 1834[17], postule pour une pension en 1862[18]. Titulaire de la médaille de Sainte-Hélène

Curiosités

  • Le lavoir des Charrières, édifié au XIXe siècle, en demi-couronne est un des plus originaux du pays de la Vôge.
  • Le calvaire au centre du village.
Montmotier
Calvaire du XVIIIe siècle
Lavoir des Charrières

Une promotion originale du village

Si vous rêvez d'avoir de votre vivant une place à votre nom, l'association ADVP organise un concours[19] permanent à destination des visiteurs et touristes. Le premier prix de ce concours est de donner le nom du gagnant à la place du centre pendant un an.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Jean-Pierre Poirot    
mars 2008 en cours Jean-Pierre Poirot    


Démographie

La commune comptait à l'an XII (1804) 172 habitants et 140 habitants en 1830.

Évolution démographique (Source : INSEE[20])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
70 81 49 52 62 59 56
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes

Notes et références

  1. Orthographe non fixée
  2. Ruisseau des Écrevisses.
  3. Histoire de Fontenoy-le-Château p. 424, C. Olivier, Annales de la société d'émulation des Vosges, 1894
  4. Le plan de cette chapelle apparait sur un plan de 1738 conservé aux archives départementales de Meurthe-et-Moselle
  5. Fontenoy-le-Château
  6. Le Magny (Vosges)
  7. Fontenois-la-Ville
  8. Trémonzey
  9. Premier mémoire de Monsieur de Vaubourg, Intendant de la Franche-Comté, Bibliothèque Nationale.
  10. Le département des Vosges, H.Lepage et C.Charton, ed. Pfeiffer, 1845.
  11. Renardière, lieu où l'on affinait le fer. Grâce à un feu à haute température attisé par un soufflet, on faisait fondre de petits morceaux de minerai de fer. Le produit obtenu contenait des scories appelé renard ou loupe.
  12. Le département des Vosges, H.Lepage et C.Charton, ed. Pfeiffer, 1845.
  13. Dictionnaire géographique, topographique, statistique et postal de la France, M. A. Peigné, ed.Cosse, 1863
  14. Collection complète des lois..., J.B Duvergier, éd. Guyot et Scribe, 1838.
  15. Association Les Vosges napoléoniennes
  16. Hippolyte de Mauduit, Les Derniers Jours de la Grande Armée ou souvenirs, documents et correspondances inédites de Napoléon en 1814 et 1815, Paris, 1847
  17. Base Léonore dossier LH/1755 35
  18. Archives nationales série F70 à 113
  19. Réglement du concours
  20. Montmotier sur le site de l'Insee

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Montmotier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Montmotier — Montmotier …   Deutsch Wikipedia

  • Montmotier — Montmotier …   Wikipedia

  • Montmotier — Montmotier …   Wikipedia Español

  • Fontenoy-le-Château — Pour les articles homonymes, voir Fontenoy. 47° 58′ 28″ N 6° 12′ 00″ E …   Wikipédia en Français

  • Fontenoy-Le-Château — Pour les articles homonymes, voir Fontenoy. Fontenoy le Château Fontenoy le Château vu des Coclés …   Wikipédia en Français

  • Fontenoy-le-Chateau — Fontenoy le Château Pour les articles homonymes, voir Fontenoy. Fontenoy le Château Fontenoy le Château vu des Coclés …   Wikipédia en Français

  • Fontenoy-le-château — Pour les articles homonymes, voir Fontenoy. Fontenoy le Château Fontenoy le Château vu des Coclés …   Wikipédia en Français

  • Fontenoy-le-Château — Fontenoy le Château …   Deutsch Wikipedia

  • Le Magny (Vosges) — Le Magny …   Deutsch Wikipedia

  • Communes of the Vosges department — The following is a list of the 515 communes of the Vosges département in France. INSEE code …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”