Antonio Saura
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saura (homonymie).


Antonio Saura
Nom de naissance Antonio Saura
Activité Peinture, dessin, sculpture, écriture
Naissance 22 septembre 1930
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Huesca (Aragon)
Décès 22 juillet 1998
Flag of Spain.svg Cuenca (Castille-La Manche)
Mouvement Surréalisme, Expressionnisme abstrait
Œuvres principales

Antonio Saura est un peintre et écrivain espagnol né le 22 septembre 1930 à Huesca (Espagne) et décédé le 22 juillet 1998 à Cuenca. Il est considéré comme l'un des grands artistes du XXe siècle[réf. nécessaire].

Biographie

Antonio Saura commence à peindre et à écrire en 1947 à Madrid, alors qu’il est atteint par la tuberculose osseuse et immobilisé depuis cinq ans. C'est la période de ses premières recherches et premières expériences picturales.

Il revendique l’influence de Jean Arp et de Yves Tanguy, se distingue déjà par un style très personnel, crée de nombreux dessins et peintures de caractère onirique et surréaliste, qui représentent le plus souvent des paysages imaginaires pour lesquels il utilise une matière plate, lisse et riche en couleur. Il effectue un premier séjour à Paris en 1952 puis à nouveau en 1954 et en 1955, où il rencontre Benjamin Péret et fréquente les surréalistes qu’il quittera bientôt en compagnie de son ami le peintre Simon Hantaï.

Il utilise alors la technique du grattage, adopte un style gestuel et une peinture radicalement abstraite, toujours colorée, de conception organique et aléatoire. Il commence à peindre en occupant l’espace de la toile de plusieurs manières très distinctes, en créant des structures formelles qui lui sont tout à fait propres et qu’il ne cessera ensuite de développer. Premières apparitions de formes qui deviennent bientôt des archétypes du corps de la femme ou de la figure humaine. Ces deux thèmes fondamentaux occuperont l’essentiel de son œuvre. Dès 1956, Saura entreprend le registre de ses grandes séries, Dames, Nus, Autoportraits, Suaires, Crucifixions, qu’il peint tant sur toile que sur papier.

Il fonde à Madrid le groupe El Paso en 1957 qu’il dirige jusqu’à sa dissolution en 1960.

Rencontre avec Michel Tapié.

Première exposition individuelle chez Rodolphe Stadler à Paris, chez qui il exposera régulièrement sa vie durant, et qui l’introduira auprès d’Otto van de Loo à Munich et de Pierre Matisse à New York, qui l’exposeront et le représenteront également.

Limite alors sa palette aux noirs, aux gris et aux bruns. Affirme un style propre et indépendant des mouvements et des tendances de sa génération. Son œuvre s’inscrit dans la lignée de Vélasquez et de Goya. Entre bientôt dans les principales institutions muséales.

Dès 1959, est l’auteur d’une œuvre imprimée prolifique. Illustre de manière originale de nombreux ouvrages tels que Don Quichotte de Cervantes, 1984 de George Orwell, Pinocchio dans l’adaptation de Christine Nöstlinger, Tagebücher de Franz Kafka, Trois visions de Quevedo, et bien d’autres.

En 1960, commence à sculpter et crée des œuvres composées d’éléments de métal soudé représentant la figure humaine, des personnages et des crucifixions.

En 1967, s’installe définitivement à Paris, s’engage dans l’opposition à la dictature franquiste et participe à de nombreux débats et polémiques dans les champs de la politique, de l’esthétique et de la création artistique. Amplifie son registre thématique et pictural. Apparaissent, avec les Femme-fauteuil, les séries des Portrait imaginaire, des Chien de Goya et des Portrait imaginaire de Goya. En 1971, abandonne la peinture sur toile (qu’il reprendra en 1979) pour se consacrer à l’écriture, au dessin ainsi qu’à la peinture sur papier. Dès 1977, entreprend la publication de ses écrits, réalise plusieurs scénographies pour le théâtre, le ballet et l’opéra.

En 1983, il crée une nouvelle et importante série de portraits intitulée "Dora Maar" ou "Dora Maar visitée".

De 1983 à sa mort prématurée en 1998 il reprend et développe magistralement l’ensemble de ses thèmes et figures, et produit peut-être le meilleur de son œuvre.

Ecrits

  • Programio, publié à compte d’auteur, Madrid 1950-1951 (texte en espagnol)
  • Espacio y gesto, Madrid 1959 (texte en espagnol)
  • Diez notas y diez grabados, Sala Pelaires, Palma de Majorque 1974 (texte en espagnol)
  • Contra el Guernica / Libelo, Ediciones Turner, Madrid 1981 (texte en espagnol)
  • Contre Guernica / Pamphlet, Dominique Bedou Editeur, Paris 1985 (texte en français, traduction et notes de l’espagnol par Gérard de Cortanze)
  • Note book (memoria del tiempo), Librería Yerba, Murcie 1992 (texte en espagnol)
  • Belvédère Miró, L’Echoppe, Paris 1993 (textes en français, traduit de l’espagnol par Sophie Schertenlieb)
  • Mémoire du temps, Carnet de notes, La Différence, Paris 1994 (textes en français, traduits de l’espagnol par Gérard de Cortanze)
  • Francis Bacon et la beauté obscène, Nouvelles Éditions Séguier, Paris 1996 (texte en français, traduit de l’espagnol par Christophe David)
  • La Question de l’art espagnol, L’Echoppe, Paris 1996 (texte en français, traduit de l’espagnol par Sylvie Schertenlieb et Claude Murcia)
  • Le chien de Goya, L’Echoppe, Paris 1996 (texte en français, traduit de l’espagnol par Edmond Raillard)
  • Discours de Cuenca, L’Echoppe, Paris 1997 (texte en français, traduit de l’espagnol par Marcel Cohen avec la collaboration de Enrique Pastor et Marie Claude Dana)
  • Fijeza, Ensayos, Galaxia Gutenberg / Círculo de Lectores, Barcelone 1999 (texte en espagnol)
  • Klee, point final, L’Echoppe, Paris 1999 (texte en français, traduit de l’espagnol par Marcel Cohen)
  • Le miroir singulier / Bram van Velde, L’Echoppe, Paris 1999 (texte en français, traduit de l’espagnol par Edmond Raillard)
  • Programio, Daniel Lelong Editeur, Paris 2000 (texte en français, traduit de l’espagnol par Paul Aubert)
  • Crónicas. Artículos, Galaxia Gutenberg / Círculo de Lectores, Barcelone 2000
  • Visor. Sobre artistas (1958-1998), Galaxia Gutenberg / Círculo de Lectores, Barcelone 2001 (texte en espagnol)
  • Escritura como pintura. Sobre la experiencia pictórica, (1950-1994), Galaxia Gutenberg / Círculo de Lectores, Barcelone 2004 (texte en espagnol)
  • Erotica, Archives Antonio Saura et 5 Continents Éditions, Genève 2008 (avec un texte de Jacques Henric et onze textes d'Antonio Saura, textes en français, traduit de l'espagnol par Edmond Raillard)
  • Contre Guernica / Pamphlet, Archives Antonio Saura et 5 Continents Éditions, Genève 2008 (préface de Félix de Azúa, textes en français, traduit de l'espagnol par Edmond Raillard)
  • Saura / Erótica, Taché editor, Barcelone 2007 (textes en espagnol et anglais)
  • Antonio Saura par lui-même, Archives Antonio Saura et 5 Continents Éditions, Genève 2009 (textes en français, traduit de l’espagnol par Edmond Raillard)
  • Contra el Guernica / Libelo, Archives Antonio Saura en coédition avec La Central et Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Genève 2009 (préface de Félix de Azúa, textes en espagnol)

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antonio Saura de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antonio Saura — Saltar a navegación, búsqueda Antonio Saura Atarés (Huesca, España, 22 de septiembre de 1930 Cuenca, España, 22 de julio de 1998) pintor y escritor, es considerado como uno de los grandes artistas del siglo XX. Contenido 1 Biografía 2 Conflicto p …   Wikipedia Español

  • Antonio Saura — (* 22. September 1930 in Huesca; † 22. Juli 1998 in Cuenca) war ein spanischer Künstler und Bruder des Filmregisseurs Carlos Saura. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Ausstellungen (Auswahl) 3 Prei …   Deutsch Wikipedia

  • Antonio Saura — (September 22, 1930 – July 22, 1998) was one of the greatest Spanish artists of the last 50 years. Antonio Saura was born in Huesca in 1930 and died in Cuenca in 1998. He begins painting and writing in 1947 in Madrid while suffering from… …   Wikipedia

  • Antonio Saura — (Huesca (España), 22 de septiembre de 1930 Cuenca (España), 22 de julio de 1998) fue un artísta español, hermano del director de cine Carlos Saura. Antonio Saura creció durante la Guerra Civil Española en Madrid, Valencia y …   Enciclopedia Universal

  • Estación de Antonio Saura — Saltar a navegación, búsqueda 40°29′06″N 3°39′13″O / 40.484935, 3.653727 …   Wikipedia Español

  • SAURA (A.) — SAURA ANTONIO (1930 ) À peu d’exceptions près, l’œuvre du peintre espagnol Antonio Saura, né à Huesca, est hantée par la figure humaine. Qu’il s’agisse de portraits aux déformations expressives ou de nus convulsifs à la sexualité agressive, les… …   Encyclopédie Universelle

  • Saura — puede referirse a: Dos hermanos, artistas españoles del siglo XX: Carlos Saura, director de cine. Antonio Saura, pintor. Otros personajes con el mismo apellido: Joan Saura i Laporta, político español. Mar Saura, modelo y presentadora de… …   Wikipedia Español

  • Saura — ist der Familienname folgender Personen: Antonio Saura (1930–1998), spanischer Maler Carlos Saura (* 1932), spanischer Filmregisseur Enrique Saura (* 1954), spanischer Fußballspieler Saura bezeichnet: Saura (Volk), ein Indianerstamm im Südosten… …   Deutsch Wikipedia

  • Antonio Suárez (pintor) — Saltar a navegación, búsqueda Antonio Suárez (Gijón, 26 de enero de 1923 ) Pintor asturiano. Biografía Hasta 1943 trabajó en diferentes actividades compaginadas con sus estudios en la Escuela Oficial de Peritos Industriales. En 1944 la… …   Wikipedia Español

  • Saura — Saura, Antonio Saura, Carlos …   Enciclopedia Universal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”