Antoine rambaud de furmeyer

Antoine Rambaud de Furmeyer

Blason des Rambaud de Furmeyer.

Antoine Rambaud, mort en 1566, seigneur de Furmeyer, est un chef de guerre protestant, l’un des deux capitaines Furmeyer avec ses frères Jacques Rambaud de Furmeyer et Daniel, a joué un rôle au début des guerres de religion dans sa province d’origine, le Dauphiné (1562-1563). Lesdiguières, son cousin, a servi sous ses ordres au début de sa carrière.

Sommaire

Ses origines

Il est le fils de Guélis Rambaud, seigneur de Furmeyer[1], qui fut grièvement blessé au siège de Pavie en décembre 1524 et d'Anne de Matheron qui descendait d'une famille ayant donné un gouverneur au Dauphiné. Son grand-père servit comme écuyer du Roi Louis XII dans ses guerres contre l'Espagne.

Début des guerres de religion

Avec ses frères, il participe aux guerres d’Italie. Son frère Jean est tué en 1544 à la bataille de Cérisoles. Antoine est touché par les idées de réforme de l’Église, par son neveu par alliance, Farel et d'autres prédicateurs.

En 1560, le gouverneur La Motte-Grondin fit exécuter à Romans le pasteur Duval et Louis Gay, un noble, sans raison sérieuse. Peu après, Furmeyer, accompagné de La Charce et de Montbrun se rend à Valence, s'introduit dans la forteresse et pend le gouverneur. Ils rejoignent le Champsaur, pour y soigner leurs blessures.

Prise de Gap

Le 2 mai 1562, Furmeyer s'empara de Gap, à la tête de 400 protestants du Champsaur ou fugitifs de Gap.

Antoine Rambaud de Furmeyer réussit à convaincre François de Bonne de Lesdiguières, son cousin, de venir combattre pour la religion nouvelle. À 19 ans, Lesdiguières se retrouva enseigne auprès du capitaine Furmeyer.

Puis, descendant de ses montagnes le 14 juin, Furmeyer défendit Sisteron contre les catholiques, commandés par le comte de Sommerive, gouverneur de Provence. Mais très inférieur en nombre et manquant de munitions, ils durent se replier sur le Dauphiné. Dans un même temps les protestants, parmi lesquels Guillaume Farel et Gabriel de Clermont (ancien évêque de Gap), avaient été chassés de Gap, le 24 septembre 1562.

De là, Furmeyer alla piller et incendier la Grande-Chartreuse, un chef d' oeuvre de l'art roman, car des armes y étaient cachées.

Prise de Grenoble

Furmeyer se trouvait près de Valence, lorsque ayant appris que Grenoble était assiégée par les comtes de Suze et de Maugiron avec 6000 hommes de pied et 400 cavaliers depuis le 24 octobre 1562, il conçut le projet d'aller à son secours et de délivrer le capitaine Le Coche, que le Baron y avait laissé. Quand il arriva près de Sassenage, 700 fantassins et 120 cavaliers s’étaient ralliés à lui.

À 1 contre 10 et ses hommes étaient souvent des paysans ne connaissant rien à l'art de la guerre avant leur périple. Certains étaient vieux, d'autres avaient 12 ou 13 ans mais tous voulaient vivre ou mourir pour leur foi. En novembre 1562, il se présente sur le bord du Drac, torrent impétueux, qui passe tout contre Grenoble. Trois à quatre cent cavaliers gardaient le gué du Drac, et un parti d’infanterie était prêt à l’attaquer par derrière quand il s’engagerait. Il fait mine de s’enfuir, laisse la poursuite s’entamer, puis tourne casaque et charge les catholiques, qu’il bat.

Prise de Romette

Cette bataille illustre bien le caractère d'Antoine. Une assemblée générale de chefs protestants, convoquée à Valence, le 6 février 1563, venait de donner à Furmeyer le commandement des troupes réformées dans le Gapençais. Antoine prend par ruse Romette, petite place forte à quatre kilomètres de Gap (mars 1563) en se faisant passer pour un envoyé du gouverneur de Gap. Il bat le 13 mars la milice gapençaise, avertie par le tocsin de Romette et commandée par le cadet de Charence.

La prise de Serres et l'assassinat du capitaine Furmeyer

Des la prise de Romette, début mars le capitaine Furmeyer part avec seulement quelques dizaines d'hommes en direction de Serres. Il contourne Gap, passe par Furmeyer et Veynes où il a une partie de la famille et de ses amis. Il réunit ses troupes et s'empare de Serres en mars.

Il meurt assassiné, probablement fin 1565 ou début 1566.

Notes

  1. village à côté de Veynes, petite ville du sud du Dauphiné

Bibliographie

  • Adolphe Rochas, Biographie du Dauphiné, 1860, p. 323-324
  • Eugène Haag et Émile Haag, La France protestante ou Vies des protestants français, 1858
  • Charles Charronnet, Les guerres de religion et la société protestante dans les Hautes-Alpes (1560-1789), 1863
  • Ch. Dufayard, le Connétable de Lesdiguieres, 1892
  • L.Videl, Histoire de le vie du connestable de Lesdiguieres, 1632
  • Les trois Furmeyer par Joseph Roman
  • Joseph Roman, « Les trois Furmeyer », dans Bulletin historique et littéraire de la Société de l'histoire du protestantisme français, vol. Tome 31, no 3, 1882, p. 359-367 
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du protestantisme Portail du protestantisme
Ce document provient de « Antoine Rambaud de Furmeyer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine rambaud de furmeyer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Rambaud De Furmeyer — Blason des Rambaud de Furmeyer. Antoine Rambaud, mort en 1566, seigneur de Furmeyer, est un chef de guerre protestant, l’un des deux capitaines Furmeyer avec ses frères Jacques Rambaud de Furmeyer et Daniel, a joué un rôle au début des guerres de …   Wikipédia en Français

  • Antoine Rambaud de Furmeyer — Blason des Rambaud de Furmeyer. Antoine Rambaud, mort en 1566, seigneur de Furmeyer, est un chef de guerre protestant, l’un des deux capitaines Furmeyer avec ses frères Jacques Rambaud de Furmeyer et Daniel, a joué un rôle au début des guerres de …   Wikipédia en Français

  • Jacques Rambaud de Furmeyer — Blason de ses ancêtres Rambaud de Montgardin : Alias d azur, au pin d or, chargé au sommet d une colombe d argent[1] …   Wikipédia en Français

  • Furmeyer — 44° 32′ 26″ N 5° 52′ 24″ E / 44.5406, 5.8733 …   Wikipédia en Français

  • François de Bonne, duc de Lesdiguières — (1 April 1543 ndash; 21 September 1626) was soldier of the French Wars of Religion and Constable of France.He was born at Saint Bonnet en Champsaur, to a family of notaries with pretensions to nobility. He was educated at Avignon under a… …   Wikipedia

  • Duché de Lesdiguières — François de Bonne de Lesdiguières François de Bonne de Lesdiguières Naissance 1er avril 1543 Saint Bonnet Décès 28 septembre …   Wikipédia en Français

  • Francois de Bonne de Lesdiguieres — François de Bonne de Lesdiguières François de Bonne de Lesdiguières Naissance 1er avril 1543 Saint Bonnet Décès 28 septembre …   Wikipédia en Français

  • François De Bonne De Lesdiguières — Naissance 1er avril 1543 Saint Bonnet Décès 28 septembre …   Wikipédia en Français

  • François de Bonne — de Lesdiguières François de Bonne de Lesdiguières Naissance 1er avril 1543 Saint Bonnet Décès 28 septembre …   Wikipédia en Français

  • François de Bonne, duc de Lesdiguières — François de Bonne de Lesdiguières François de Bonne de Lesdiguières Naissance 1er avril 1543 Saint Bonnet Décès 28 septembre …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”