Antoine Richepanse
Antoine Richepanse
Antoine Richepanse, général de division (1770-1802), Louis-Édouard Rioult (1790-1855), huile sur toile, Musée de l'armée (Paris).
Antoine Richepanse, général de division (1770-1802), Louis-Édouard Rioult (1790-1855), huile sur toile, Musée de l'armée (Paris).

Naissance 25 mars 1770
Metz,
Grand-gouvernement de Lorraine-et-Barrois
Décès 3 septembre 1802 (à 32 ans)
Basse-Terre, Guadeloupe
Origine Royaume de France Royaume de France
Allégeance Drapeau français Royaume des Français
Drapeau français République française
Arme Infanterie
Grade Général de division[1]
Années de service 1785 - 1802
Conflits Guerres de la Révolution
Faits d'armes Bataille d’Altenkirchen
Bataille de Novi
Bataille de Hohenlinden
Hommages Nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile
Famille Son père, Antoine Richepanse, député de la Loire au Corps législatif
Son fils, Adolphe Antoine, général de division
Antoine Richepanse (1770-1820) en uniforme de lieutenant au 1er régiment de chasseurs à cheval en 1792, Charles Durupt (1804-1838), 1834, Musée de l'Histoire de France (Versailles).

Antoine Richepanse, ou Richepance[2] (1770 - 1802), est un général de la Révolution française.

Sommaire

Biographie

« L’un des plus braves généraux de la République[3] », Antoine Richepanse naît à Metz le 25 mars 1770. Fils d’un officier au régiment de Conti, Antoine s’engage dans les chasseurs d’Alsace en 1785, alors qu’il est à peine âgé de 15 ans. Hardi, le jeune maréchal des logis se distingue dès les premières campagnes de la Révolution française. Richepanse passe rapidement les premiers grades. Il est promu lieutenant en 1792 et chef d’escadron en 1794.

En 1796, Antoine Richepanse fait partie de l’armée de Sambre-et-Meuse. En juin, il contribue à la bataille de Siegburg, puis à celle d’Altenkirchen. L’année suivante, Richepanse a une grande part au gain de la bataille de Neuwied, où les Impériaux perdent 8 000 prisonniers, 27 pièces de canon et 7 drapeaux[3].

Appelé en Italie en 1799, Richepanse participe activement à la Bataille de Novi, ce qui lui vaut d’être promu général sur le champ. Placé sous le commandement de Moreau, le jeune général mène plusieurs combats victorieux à Waldshut en avril, à Kirchberg en juin, et enfin à Hersdorf en décembre 1800.

Le 3 décembre 1800, le général Richepanse affronte le flanc gauche des armées autrichiennes de l’archiduc Charles Louis d’Autriche à Hohenlinden. Son attaque décisive permet à Moreau de remporter la victoire. Antoine Richepanse est au faîte de son ascension.

Nommé, en 1802, gouverneur de la Guadeloupe, où les hommes de couleur avaient arboré contre la métropole l’étendard de la révolte, il battit les insurgés dans plusieurs rencontres, soumit bientôt l’île entière, et il s’occupait de restaurer, par le biais de l'administration, la colonie, lorsqu’il fut atteint de la fièvre jaune, et décède le 3 septembre 1802, à l’âge de 32 ans[3].

L'esclavage fut rétabli en Guadeloupe par la loi du 14 mai 1803[4], après le décès d'Antoine Richepanse[5]. Après une polémique douteuse sur la respectabilité de ce général français, la Ville de Paris débaptisa une rue qui portait son nom en décembre 2001, imité un peu plus tard par la Ville de Metz[6].

Unions et postérité

Fils d'Antoine Richepanse (1734-1808), ancien officier au régiment de Conti, député de la Loire au Corps législatif[7] (1802-1808), Richepanse fils épousa, en première noces, à Puligny-Montrachet (Côte-d'Or), avec Pierrette Gaudez (née à Tournus), dont il eut :

  1. Emilie Pierrette (1791-1871), mariée, le 31 juillet 1810 à Tournus, avec François Marie (1772 - Saint-Omer16 mai 1847 - Sainte-Ruffine), chevalier Rousseau Page d'aide sur l'homonymie de Sibille de l'Empire, lieutenant-colonel du génie, dont postérité (plusieurs fils) ;
    Le général Richepanse convola en secondes noces, en 1797, avec Marie Joséphine Charlotte Antoinette de Damas (177621 avril 1847 - Paris), baronne Richepanse et de l'Empire (9 mars 1810), fille de François de Paule de Damas (né en 1736), seigneur du Rousset, chevalier de Malte (page du Grand Maître), puis capitaine au régiment de Beauce, dont il eut :
  2. Marie Alexandrine Ignatie Julie (née vers 1793[réf. nécessaire]16 mars 1818, mariée, le 16 septembre 1816, avec Digby Mackworth (1789-1852), baron Mackworth (en), 4e baronet of The Gnoll (en) (2 mai 1838), dont postérité ;
  3. Eugène Charles François (23 janvier 1798 - Stolberg (près d'Aix-la-Chapelle) ✝ Tué le 30 novembre 1836 - au siège de Constantine), baron Richepanse et de l'Empire (créé baron à onze ans, en récompense des services rendus par le général Richepanse, son père : décret du 3 décembre 1809, lettres patentes du 31 janvier 1810 (Paris), chef d'escadrons de cavalerie, sans alliance ;
  4. Adolphe Antoine (12 juillet 1800 - Colmar3 septembre 1862 - château de Segange, Avermes (Allier)), 2e baron Richepanse (9 septembre 1837), colonel commandant le 1er chasseurs d'Afrique (27 avril 1845), général de division (26 mai 1859), grand officier de la Légion d'honneur, marié le 12 novembre 1841 avec Constance du Broc de Segange, sans hoirs.

Armoiries des Richepanse

Figure Blasonnement
Orn ext baronne de l'Empire.svg
Blason à dessiner.svg
Marie Joséphine Charlotte Antoinette de Damas (177621 avril 1847 - Paris), veuve du sieur général Richepance, baronne Richepanse et de l'Empire (décret du 3 décembre 1809, lettres patentes du 9 mars 1810 (Paris)),

D'argent ; à la tête de maure de sable, tortillée d'or ; coupée [d'or] à la croix ancrée de gueules (de Damas) ; sur le tout au signe distinctif des baronnes veuves de militaires qui est d'argent à l'épée en pal la pointe basse d'azur.[8]

Ornements extérieurs Barons de l'Empire français.svg
Blason à dessiner.svg
Eugène Charles François Richepanse (23 janvier 1798 - Stollberg (près d'Aix-la-Chapelle) ✝ Tué le 30 novembre 1836 - au siège de Constantine), baron Richepanse et de l'Empire (créé baron à onze ans, en récompense des services rendus par le général Richepanse, son père : décret du 3 décembre 1809, lettres patentes du 31 janvier 1810 (Paris)), chef d'escadrons de cavalerie,

D'argent à la tête de maure de sable tortillée d'or ; coupé d'or à la croix ancrée de gueules (de Damas) ; franc-quartier des barons tirés de l'armée. [8]

Annexes

Bibliographie

Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article : Ouvrage utilisé comme source pour la rédaction de cet article

  • Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article« Antoine Richepanse », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition]

Notes et références

  1. Côte S.H.A.T. : 7 Yd 346.
  2. Richepanse avec un C, né de Richepanse. Voir Henri Forneron, Histoire générale des émigrés pendant la Révolution française, E. Plon-Nourrit, Paris, p. 184.
  3. a, b et c "Article Richepanse", in Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, Poignavant, Paris, 1852 (p 499).-
  4. La loi du 20 mai 1802 ne s'applique ni à la Guadeloupe, ni à la Guyane, ni à Saint-Domingue.
  5. Frédéric Régent, “Le rétablissement de l’esclavage et du préjugé de couleur en Guadeloupe (1802-1803),” in Bénot and Dorigny, Rétablissement de l’esclavage, p283-296
  6. Le "quai Richepanse" de Metz qui lui rendait hommage a été renommé "quai Paul Wiltzer".
  7. « Richepanse (Antoine) » , dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889 [détail de l’édition] [texte sur Sycomore]
  8. a, b, c et d BB/29/974 page 271., Titre de baronne accordé à Marie, Joséphine, Charlotte, Anne, Antoinette Damas, veuve du sieur général Richepance, par décret du 3 décembre 1809. Paris (9 mars 1810). sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France). Consulté le 4 juin 2011

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine Richepanse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Richepanse — (March 25, 1770 – September 3, 1802) was a French revolutionary general and colonial administrator.Richepanse was born in Metz as the son of an officer of the Regiment of Conti. When the French Revolution started Richepanse distinguished himself… …   Wikipedia

  • Antoine Richepance — Antoine Richepanse Antoine Richepanse Naissance 25 mars 1770 Metz Décès 3 septembre 1802 (à 32 ans) Basse Terre Origine …   Wikipédia en Français

  • Richepanse — Antoine Richepanse Antoine Richepanse Naissance 25 mars 1770 Metz Décès 3 septembre 1802 (à 32 ans) Basse Terre Origine …   Wikipédia en Français

  • Richepanse — (Rischpangs), Antoine, geb. 1770, Sohn eines Offiziers, wurde frühe Soldat, 1791 Unterlieutenant, 1796 Brigadegeneral, 1799 Divisionsgeneral, bewies eine an Verwegenheit gränzende Kühnheit u. dabei den Scharfblick des gebornen Feldherrn, war 1800 …   Herders Conversations-Lexikon

  • Rue Richepanse — Rue du Chevalier de Saint George 1er 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Marie-Antoine Reiset — Marie Antoine de Reiset Marie Antoine de Reiset Naissance 29 novembre 1775 Colmar Décès 25  …   Wikipédia en Français

  • Marie-Antoine Reizet — Marie Antoine de Reiset Marie Antoine de Reiset Naissance 29 novembre 1775 Colmar Décès 25  …   Wikipédia en Français

  • Marie-Antoine de Reiset — Naissance 29 novembre 1775 Colmar Décès 25  …   Wikipédia en Français

  • Marie Antoine De Reiset — Naissance 29 novembre 1775 Colmar Décès 25  …   Wikipédia en Français

  • Marie antoine de reiset — Naissance 29 novembre 1775 Colmar Décès 25  …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”