Antoine Pinay
Antoine Pinay
Defaut.svg
Mandats
134e président du
Conseil des ministres français

(139e chef du gouvernement)
8 mars 195223 décembre 1952
Président Vincent Auriol
Gouvernement Pinay
Législature IIe législature
Prédécesseur Edgar Faure
Successeur René Mayer
Ministre des Travaux publics, des Transports et du Tourisme
12 juillet 19508 mars 1952
Président Vincent Auriol
Président du Conseil René Pleven
Henri Queuille
Edgar Faure
Gouvernement Pleven 1, Queuille 3, Pleven 2 et Faure 1
Prédécesseur Maurice Bourgès-Maunoury
Successeur André Morice
Ministre des Finances et des Affaires économiques
8 mars 19528 janvier 1953
Président Vincent Auriol
Président du Conseil Antoine Pinay
Gouvernement Pinay
Prédécesseur Edgar Faure (Finances)
Robert Buron (Affaires économiques)
Successeur Maurice Bourgès-Maunoury (Finances)
Robert Buron (Affaires économiques)
Ministre des Affaires étrangères
23 février 19551er février 1956
Président René Coty
Président du Conseil Edgar Faure
Gouvernement Faure 2
Prédécesseur Edgar Faure
Successeur Christian Pineau
Ministre des Finances
1er juin 195823 juillet 1958
Président René Coty
Président du Conseil Charles de Gaulle
Gouvernement de Gaulle (3)
Prédécesseur Edgar Faure
Successeur lui-même
Ministre des Finances et des Affaires économiques
23 juillet 195813 janvier 1960
Président René Coty
Charles de Gaulle
Premier ministre Michel Debré
Président du Conseil Charles de Gaulle
Gouvernement de Gaulle (3) et Debré
Prédécesseur Charles Spinasse
(Affaires économiques)
Lui-même (Finances)
Successeur Pierre Courant
Député de la Loire
19361938
1946 - 1959
Sénateur de la Loire
19381940
Biographie
Nom de naissance Antoine Pinay
Date de naissance 30 décembre 1891
Lieu de naissance France Saint-Symphorien-sur-Coise (France)
Date de décès 13 décembre 1994 (à 102 ans)
Lieu de décès France Saint-Chamond (France)
Nationalité français
Chefs du gouvernement français

Antoine Pinay, né le 30 décembre 1891 à Saint-Symphorien-sur-Coise (Rhône) et mort le 13 décembre 1994 à Saint-Chamond, est un homme politique français. Il fut Président du Conseil et plusieurs fois ministre sous la IVe République et ministre des Finances au début de la Ve République sous la présidence de Gaulle.

Sommaire

Carrière politique

Industriel, il a été maire de Saint-Chamond (Loire) de 1929 à 1977. Sa carrière nationale commence en 1936 quand il est élu député de la Loire de l'Alliance démocratique (droite modérée), jusqu'en 1938. Il est ensuite élu sénateur en 1938.

Il vote en 1940 les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. En 1941, il est nommé au Conseil national de Vichy, puis décoré de la francisque, faisant partie selon sa biographe Christiane Rimbaud des notables de province sur lesquels le régime voulait s’appuyer. Il refuse pourtant les propositions qui lui sont faites de servir Vichy et démissionne dès 1942 du Conseil national. En 1943, il rejette la proposition qu’on lui fait de la préfecture de l’Hérault. Il contribue également à faire passer des juifs et des résistants en Suisse et à Alger. Sylvie Guillaume, auteur d'une thèse sur Pinay, estime que la volonté d'associer Pinay à Vichy malgré la réalité est le fruit de la volonté de ses « adversaires communistes »[1]. De même, Christiane Rimbaud estime que les communistes lui firent un « mauvais procès » en l'associant au régime de Vichy alors qu'il a résisté[2].

Membre du Centre national des indépendants et paysans (CNIP, parti de droite libérale), il poursuit sa carrière politique pendant la IVe et la Ve République. Député de 1946 à 1958, il entre au gouvernement comme secrétaire d'État en 1948, puis ministre en 1950.

Président du Conseil des ministres du 8 mars au 23 décembre 1952, il lance un premier emprunt national, gagé sur l'or. Il lutte efficacement contre l'inflation dans le contexte économique très favorable de la fin de la Guerre de Corée, et signe en mai 1952 le traité de Paris instituant la Communauté européenne de défense (CED).

Il est candidat à la présidence de la République en 1953. En 1955, il est ministre des Affaires étrangères et permet l'indépendance du Maroc (accords de la Celle-Saint-Cloud) et ouvre la voie à l'autonomie tunisienne.

La semeuse, la création de Pinay.

Charles de Gaulle, président de la République, le choisit pour le ministère des Finances en juin 1958. Antoine Pinay lance un second emprunt national et préside au passage au nouveau franc.

En désaccord avec la politique algérienne et extérieure du gouvernement, il remet sa démission en janvier 1960. Il abandonne ensuite toute activité politique nationale.

En 1973-1974, il est le premier médiateur de la République, fonction créée par le gouvernement Messmer sous le président Pompidou.

Il a laissé l'image d'un gestionnaire prudent et efficace. Jusqu'à la fin de sa longue vie (presque 103 ans), celui que l'on surnomme « le sage de Saint-Chamond » est consulté par de nombreux hommes politiques.

Notes et références

  1. Sylvie Guillaume, Antoine Pinay ou la confiance en politique, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1984, p.15
  2. Christiane Rimbaud, Pinay, Perrin, 1990, p.37 et suivantes

Fonctions gouvernementales

  • Secrétaire d'État aux Affaires économiques du gouvernement Henri Queuille (1) (du 11 septembre 1948 au 28 octobre 1949)
  • Ministre des Travaux publics, des Transports et du Tourisme du gouvernement René Pleven (1) (du 12 juillet 1950 au 10 mars 1951)
  • Ministre des Travaux publics, des Transports et du Tourisme du gouvernement Henri Queuille (3) (du 10 mars au 11 août 1951)
  • Ministre des Travaux publics, des Transports et du Tourisme du gouvernement René Pleven (2) (du 11 août 1951 au 20 janvier 1952)
  • Ministre des Travaux publics, des Transports et du Tourisme du gouvernement Edgar Faure (1) (du 20 janvier au 8 mars 1952)
  • Président du Conseil, Ministre des Finances et des Affaires économiques (du 8 mars 1952 au 8 janvier 1953)
  • Ministre des Affaires étrangères du gouvernement Edgar Faure (2) (du 23 février 1955 au 1er février 1956)
  • Ministre des Finances du gouvernement Charles de Gaulle (3) (du 1er juin au 23 juillet 1958)
  • Ministre des Travaux publics, des Transports et du Tourisme (par intérim) du gouvernement Charles de Gaulle (3) (du 3 au 9 juin 1958)
  • Ministre de l’Agriculture (par intérim) du gouvernement Charles de Gaulle (3) (du 3 au 9 juin 1958)
  • Ministre des Finances et des Affaires économiques du gouvernement Charles de Gaulle (3) (du 23 juillet 1958 au 8 janvier 1959)
  • Ministre des Finances et des Affaires économiques du gouvernement Michel Debré (du 8 janvier 1959 au 13 janvier 1960)
Précédé par Antoine Pinay Suivi par
Edgar Faure
Président du Conseil
8 mars 1952 - 23 décembre 1952
René Mayer
Edgar Faure
Ministre français des Affaires étrangères
1955-1956
Christian Pineau
Robert Buron
Ministre des Finances
Maurice Bourgès-Maunoury
Edgar Faure
Ministre des Finances et des Affaires Economiques
Wilfrid Baumgartner

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine Pinay de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Pinay — (* 30. Dezember 1891 in Saint Symphorien sur Coise, Rhône; † 13. Dezember 1994 in Saint Chamond, Loire) war ein französischer Politiker und von 1952 bis 1953 Ministerpräsident von Frankreich. Pinay, Sohn eines erfolgreichen Hutfabrikanten,… …   Deutsch Wikipedia

  • Antoine Pinay — Saltar a navegación, búsqueda Antoine Pinay Político francés, nacido en Saint Symphorien sur Coise en 1891 y fallecido en Saint Chamond en 1994. Tras desempeñar diversos cargos en sucesivos gabinetes, fue ministro de Asuntos Económicos (1948 49) …   Wikipedia Español

  • Antoine Pinay — Infobox Prime Minister name=Antoine Pinay order=140th Prime Minister of France term start =8 March 1952 term end =8 January 1953 predecessor =Edgar Faure successor =René Mayer birth date =30 December 1891 death date =death date and age… …   Wikipedia

  • Gouvernement Antoine Pinay — Régime Quatrième République Président du Conseil Antoine Pinay Début 8 mars 1952 Fin 23 décembre 1952 Durée …   Wikipédia en Français

  • PINAY (A.) — PINAY ANTOINE (1891 1994) Natif de Saint Symphorien sur Coise (Rhône), Antoine Pinay, fils d’un fabricant de chapeaux, fait ses études au collège mariste de Saint Chamond, petite ville de la Loire; après la guerre, où il est blessé, il y dirigera …   Encyclopédie Universelle

  • Pinay — (pronEng|ˈpiːnaɪ) is a colloquial term for Filipina, the feminine form of Pinoy.It may also refer to: * Antoine Pinay, a French politician * Pinay, Loire, a French commune in the Loire département …   Wikipedia

  • Pinay — bezeichnet die weibliche Form eines Pinoy Pinay (Loire), eine französische Gemeinde im Département Loire den Familiennamen von Antoine Pinay (1891–1994), französischer Politiker Diese Seite ist eine Begri …   Deutsch Wikipedia

  • Antoine — Saltar a navegación, búsqueda Antoine puede referirse a las siguientes personas: Nombres Antoine Arnauld, teólogo francés. Antoine Barnave, estadista francés. Antoine Louis Barye, escultor francés. Antoine Baumé, químico francés. Antoine Laurent… …   Wikipedia Español

  • Pinay, Antoine — (1891 1994)    political figure    Born in Saint Symphorien sur Coise, Rhône, Antoine Pinay served as mayor of Saint Chamond (1929 77), as deputy (1936 38), senator (1938 40), member of the Second Constituent Assembly (1946), deputy to the… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Pinay — Pour l homme politique français, voir Antoine Pinay.  Pour les articles homophones, voir Piney et Pinet (homonymie) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”