Antoine Mortier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mortier.

Antoine Mortier est un peintre belge, né à Saint-Gilles (Bruxelles), le 2 octobre 1908 et décédé à Auderghem (Bruxelles) en janvier 1999.

Sommaire

Biographie

A l'âge de quinze ans, il devient apprenti dans un atelier de sculpture ornementale. Sur le conseil de son employeur, il s'inscrit à l'Académie où il suit les cours de modelage, de perspective et dessin d'après l'antique.

Il exerce le métier de fourreur tout en suivant le soir des cours de sculpture aux académies de Saint-Josse-ten-Noode, puis de Saint-Gilles. Le peintre Henry Ottevaere l'encourage à la peinture. Il fréquentera également les cours de l'atelier libre d'Edgard Tytgat.

En 1940, il devient choriste au Théâtre de la Monnaie. Il continue pendant sept années à exercer, le matin, le métier de fourreur tout en suivant les répétitions l'après-midi. De nombreux dessins parmi lesquels ceux de sa loge de choriste, des nus au fusain et des croquis sur le vif témoignent de cette période. Le Pain noir (1944), Les flacons (1946). Ses compositions aux formes cernées d'un contour noir ne sont pas sans rapport avec l'expressionnisme de Laethem-Saint-Martin ou d'un Georges Rouault.

Mis en contact par le directeur de la Monnaie avec la galerie Apollo et le groupe de la Jeune Peinture belge, il figurera parmi leurs membres, avec lesquels il exposera collectivement à Paris et à Amsterdam. Il démissionnera rapidement du groupe suite à la mainmise des français et à son refus de tout compromis.

Licencié de la Monnaie, il consacre désormais tout son temps à la peinture. Brossés à grands traits, ses lavis à l'encre de Chine de ces années, expriment le passage progressif de la figuration à l'abstraction.

"Figure bleue couchée" , est le tableau à partir duquel on le rattache à l'Action Painting. A cette époque, l'Action Painting et l'Expressionnisme abstrait sont encore inconnus en Belgique et entraînent l'incompréhension de la critique. Cette incompréhension accentuera encore sa révolte intérieure
S'il a été comparé à Franz Kline ou Pierre Soulages, il s'en distingue néanmoins car chez lui le geste n'est pas tout, mais l'incarnation d'un sujet de départ qui est "analysé, réinventé, synthétisé jusqu’à la rigueur du signe."[1]

Des raisons matérielles lui interdiront de s'installer à Paris, à l'invitation du grand marchand et collectionneur Daniel-Henry Kahnweiler! Il devra même travailler comme ouvrier chez un encadreur pour subsister.

« Autour de 1949 - tout comme autour de 1968 - je n'avais pas d'argent pour peindre. Alors, le papier était beaucoup moins cher que la toile et l'encre noire était beaucoup moins chère que la couleur à l'huile. Or ma mesure, c'était les grands formats. Le papier se vendait au rouleau ... »[2]

Pour ses quatre-vingt ans, il inaugurait avec un haut relief de béton et d'acier, Piéta, la station de métro Yser à Bruxelles, en hommage à la Résistance.

Sociétés artistiques

  • La Jeune Peinture belge, 1945-1947
  • Groupe Espace, cofondateur, 1952-1954

Œuvres

  • Le pain noir, 1944
  • Le faiseur de réussite, 1948
  • Torse bleu, variation II, 1948
  • Figure bleue couchée, 1949
  • La fuite en Égypte, 1953
  • Le choc, 1954
  • Les sommets, 1959
  • La famille, 1972
  • Piéta, Haut relief, 1988

Muséographie

  • S.M.A.K., Gent
  • MPAM, Oostende
  • Koninklijk Museum voor Schone Kunsten, Antwerpen
  • Guggenheim, New York
  • AlbrightArt Gallery, Buffalo
  • Œuvres aux Musées d'Anvers, Bruxelles, Ixelles, La Haye et Sao Paulo

Expositions

Expositions individuelles

  • Première exposition personnelle, Galerie Apollo, 1946
  • Rétrospective, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 1969
  • Rétrospective, Musées royaux des Beaux-Arts et Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, 1986
  • Galerie Pierre Hallet, Bruxelles, 2008

Expositions collectives

  • Salon annuel Apport, Bruxelles,1944,1945
  • La Jeune Peinture Belge, Paris, 1947
  • La Jeune Peinture Belge, Galerie Plaats, LaHaye, 1947
  • La Jeune Peinture Belge, Amsterdam, 1947
  • Younger European Painters, Guggenheim, New York, 1953
  • The sixties - Art in Belgium, SMAK Stedelijk Museum voor Actuele Kunst, Gent, 1979
  • Presentation of the collection, SMAK, Gent, 1982
  • Open Mind (Gesloten Circuits), SMAK, Gent, 1989
  • Antoine Mortier, Le geste incarné, Bruxelles, Oostende, Liège, Paris, 2000-2001
  • Entre Cobra et Abstraction, Centre Wallonie-Bruxelles, Paris, 2006

Bibliographie

  • Antoine Mortier, Paul Fierens, Elsevier, Bruxelles, 1956
  • Antoine Mortier, Le geste incarné, Collectif, Carine Fol ed., Fonds Mercator, Anvers,2000.
  • L'Art en Belgique depuis 1945, Wim Van Mulders, Fonds Mercator, Anvers, 1983
  • L'Art en Belgique depuis 1975, Flor Bex, Fonds Mercator, Anvers, 2001

Références

  1. Sosset LL, Antoine Mortier, Catalogue exposition Palais des Beaux Arts de Bruxelles 7 au 18 mai 1949
  2. Geirlandt Karel, Antoine Mortier, dessins, op cit. p. 17

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine Mortier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mortier — ist unter anderem der Name von: Antoine Mortier, ein belgischer Zeichenkünstler Édouard Adolphe Mortier (1768 1835), ein französischer General und Herzog von Treviso Gerard Mortier (* 1943), ein belgischer Intendant Erwin Mortier, ein… …   Deutsch Wikipedia

  • Mortier — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homonyme, voir Mortiers.  Un mortier est un mélange de liant (ciment et/ou plâtre et/ou chaux) ou d anhydri …   Wikipédia en Français

  • Antoine Touron —     Antoine Touron     † Catholic Encyclopedia ► Antoine Touron     Dominican biographer and historian, born at Graulhet, Tarn, France, on 5 September, 1686; died at Paris, 2 September, 1775. Of this author but little has been written, though the …   Catholic encyclopedia

  • Antoine de Thomassin de Peinier, comte de Peynier — Antoine de Thomassin de Peinier Antoine de Thomassin de Peinier, chevalier puis comte de Peynier, appelé également Louis Antoine, est né le 27 septembre 1731 à Aix en Provence [1], et mort le 11 octobre 1809 à Arance [2]. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Antoine Touron — (5 September 1686 ndash; 2 September 1775), was a French Dominican biographer and historian. He was born at Graulhet, Tarn, France, the son of a merchant, and seems to have joined the Dominicans at an early age. After the completion of his… …   Wikipedia

  • Antoine De Fériol De Pont-de-Veyle — Pour les articles homonymes, voir Ferriol. Antoine de Ferriol de Pont de Veyle, né à Pont de Veyle le 1er octobre 1697 et mort à Paris le 2 septembre 1774, est un auteur dramatique et administrateur français. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Antoine Xavier Maynaud de Pancemont — Antoine Xavier Mayneaud de Pancemont Mgr Mayneaud de Pancemont Anne Antoine François Xavier Mayneaud (ou Maynaud) de Pancemont est un ecclésiastique français né à Digoin (actuel département de la Saône et Loire) le 6 août 1756 et mort le 13 mars …   Wikipédia en Français

  • Antoine Xavier Mayneaud De Pancemont — Mgr Mayneaud de Pancemont Anne Antoine François Xavier Mayneaud (ou Maynaud) de Pancemont est un ecclésiastique français né à Digoin (actuel département de la Saône et Loire) le 6 août 1756 et mort le 13 mars …   Wikipédia en Français

  • Antoine de Feriol de Pont-de-Veyle — Antoine de Fériol de Pont de Veyle Pour les articles homonymes, voir Ferriol. Antoine de Ferriol de Pont de Veyle, né à Pont de Veyle le 1er octobre 1697 et mort à Paris le 2 septembre 1774, est un auteur dramatique et administrateur… …   Wikipédia en Français

  • Antoine de fériol de pont-de-veyle — Pour les articles homonymes, voir Ferriol. Antoine de Ferriol de Pont de Veyle, né à Pont de Veyle le 1er octobre 1697 et mort à Paris le 2 septembre 1774, est un auteur dramatique et administrateur français. Sommaire …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”