Antoine De Nervèze

Antoine de Nervèze

Antoine de Nervèze (c. 1570 - après 1622) aristocrate français, était un romancier, traducteur, épistologiste et moraliste de la fin du XIVe siècle et du début du suivant. Il naquit sans doute en Gascogne ; il fut le secrétaire de Henri II de Bourbon, prince de Condé (jusqu'à 1606 environ), puis passa au service de Henri IV de France comme « secrétaire de la chambre du roi ». Nervèze était étroitement lié aux autres écrivains Philippe Desportes, Jean Bertaut et Scévole de Sainte-Marthe ; François Maynard l'appelait « le roi des orateurs » et Nicolas des Escuteaux, dans un poème satirique, « le mignon des dames ». Nervèze fut l'un des auteurs les plus prolifiques de sa génération et devint pour beaucoup l'arbitre en matière de bon langage.

Nervèze fait partie de la nouvelle génération venue après les romanciers Nicolas de Montreux et Béroalde de Verville, et on l'associe souvent — comme Nicolas des Escuteaux et François du Souhait — avec le roman sentimental (ou « d'amours ») qui se publiait sous le règne de Henri IV. Nervèze est l'auteur de dix romans, parmi lesquels une réécriture d'une histoire tirée du Roland furieux d'Arioste et une adaptation de Jérusalem délivrée du Tasse . Ces travaux étaient dédiés à des personnes de haut rang dans la Cour : Maximilien de Béthune, duc de Sully ; la Reine Marie de Médicis ; le marquis de Rosny ; le vicomte d’Aubeterre.

Ses premiers romans parurent en 1598, mais étaient sans doute antérieurs et circulaient déjà à l'état de manuscrits depuis plusieurs années. Ses premières « amours », courtes œuvres d'amour tragique, sont proches des contes tragiques de l'italien Matteo Bandelo ; plus tard ses romans Léandre laissent percer l'influence des romans de chevalerie (comme Amadis de Gaule). La plupart des romans de Nervèze proclament leur véracité (?) et se déroulent dans le passé récent des guerres de religion ; cependant l'histoire de Palmélie et Lirisis se déroule sous François II de France et Charles IX de France, et celle de Lidior aux alentours de 1600, pendant le conflit aux Pays-Bas entre hollandais et espagnols. L'intégrale de ses romans complets furent édités à plusieurs reprises sous forme anthologique, et le nombre des rééditions tendrait à indiquer un franc succès commercial.

Outre ces romans, Nervèze est l'auteur de nombreux ouvrages de philosophie morale ; cette philosophie morale et religieuse transparaît dans la plupart de ses œuvres, romans compris. À son catholicisme viennent se mêler des éléments de stoïcisme, et il idéalise la chasteté et la pureté de ses personnages (qui font souvent retraite au couvent pour soulager leurs peines) et le roman Les amours de Polydore et de Virgin[i]e célèbre l'amour de Dieu comme un remède aux ravages de l'amour profane.

Dans les premières décennies du XVIIe siècle, Nervèze, Des Escuteaux et leurs collègues étaient montrés par leurs détracteurs (comme Charles Sorel) comme de ridicules pourvoyeurs d'excès rhétorique et métaphorique ; cependant leurs œuvres représentent une étape importante dans le développement du roman en France (qui devait mené à L'Astrée de Honoré d'Urfé et, plus tard, à Madeleine de Scudéry et Madame de Lafayette), dans le développement de l'étiquette et d'une conception morale de la noblesse (le concept d' « honnête homme ») et dans l'évolution de la langue française (préfigurant les « précieuses »).

Œuvres

Romans

  • Les chastes et infortunées amours du baron de l'Espine et de Lucrèce de La Prade. (Langres, 1598), (Paris, 1598), (Rouen, 1610)
  • Les amours de Filandre [Philandre] & de Marizee. (Marseille, 1598), (Paris, 1599), (Lyon, 1603)
  • Hierusalem assiegee, où est descrite la delivrance de Sophronie & d'Olinde, ensemble les amours d'Hermine & de Tancrede. (Paris, 1599), (Paris, 1601), (Lyon, 1603) - d'après Le Tasse
  • Les amours d'Olympe et de Birene. (Paris, 1599), (Lyon, 1605) - d'après Arioste
  • Les hasards amoureux de Palmelie et de Lirisis. (Paris, 1600), (Paris, 1601), (Lyon, 1603)
  • Les religieuses amours de Florigene & de Meleagre. (Paris, 1600), (Paris, 1602)
  • Le triomphe de la constance, où sont descrites les amours de Cloridon & de Melliflore. (Paris, 1601), (Paris, 1602), (Lyon, 1605)
  • Deux histoires : la première tragique, sur la mort d’une jeune damoyselle exécutée dans la ville de Padoue, la seconde de la délivrance d’un jeune gentilhomme françois, escolier, condamné à la mort, en la ville de Salamanque, en Espagne. (Paris, 1609)
  • Les Amours diverses. Divisees en sept histoires. (Paris, 1605), (Paris, 1606), (Lyon, 1608), (Lyon, 1612), (Lyon, 1615) - anthologie des précédents
  • La victoire de l'amour divin, sous les amours de Polydore et de Virgin[i]e. (Paris, 1608)
  • Les advantures guerrieres et amoureuses de Léandre. (Paris, 1608), (Lyon, 1612)
  • Suite des advantures guerrieres et amoureuses de Léandre. (Paris, 1609), (Lyon, 1612)
  • Les Amours diverses. Divisees en neuf histoires. (Paris, 1609)
  • Les avantures de Lidior. (Lyon, 1610), (Lyon, 1612)
  • Les Amours diverses. Divisees en dix histoires. (Paris, 1611)

Autres œuvres

  • Méditations tres devotes en forme de prieres (Paris, 1599)
  • Les Epistres morales du sieur de Nervèze (Lyon, 1598)
  • L’academie des modernes poètes françois (Paris, 1599)
  • L’exercice devot de la courtisane repentie (Paris, 1601)
  • La Joie de la France sur la naissance du prince Dauphin (Paris, 1601)
  • Les Larmes et martyre de S. Pierre (Paris, 1601)
  • Méditations sur les mysteres de la Sepmaine saincte (Lyon, 1603)
  • Le jardin sacré de l’âme solitaire (Paris, 1602)
  • Lettre consolatoire envoyee à Mme la duchesse de Mercoeur sur le trespas de Mgr le duc de Mercoeur (Paris, 1602)
  • Les Essais poétiques (Paris 1605)
  • Recueil de traictez spirituels (Arras, 1605) - incluant des œuvres antérieures
  • Les Poèmes spirituels (Lyon, 1606)
  • Discours sur le malheur que le Roy et la Royne ont failly en pasant l’eau au pont de Neuilly... (Paris, 1606)
  • Les Estrenes du sieur de Nervèze au Roy (Paris, 1608)
  • Histoire de la vie et trespas de... Charles de Lorraine (Lyon, 1608)
  • Lettre consolatoire à Mme la duchesse de Montpensier sur le trespas de Mgr de Montpensier (Lyon, 1608)
  • Consolation envoyee à M. de Sainct-Luc, sur la mort de Mme. de Sainct-Luc (Paris, 1609)
  • Recueil de divers cartels (Paris, 1609)
  • Discours consolatoire à la France... sur le trespas de Alphonse Dornano (Lyon, 1610)
  • Discours funebre à l’honneur de la memoire de tres clement, invincible et triomphant Henri IIII... (Paris, 1610)
  • Les Œuvres morales du sieur de Nervèze (Paris, 1610) - incluant la plupart du précédent
  • Le Songe de Lucidor... (Paris, 1610) - Nervèze déplore la mort Henri IV
  • Anniversaire de soupirs et regrets... (Paris, 1611)
  • Vie du duc de Mayenne
  • Les cinq premiers livres du procès d'amour (1630) - Encyclopedic/Historic poem on love
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
Ce document provient de « Antoine de Nerv%C3%A8ze ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine De Nervèze de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine de Nerveze — Antoine de Nervèze Antoine de Nervèze (c. 1570 après 1622) aristocrate français, était un romancier, traducteur, épistologiste et moraliste de la fin du XIVe siècle et du début du suivant. Il naquit sans doute en Gascogne ; il fut le… …   Wikipédia en Français

  • Antoine de nervèze — (c. 1570 après 1622) aristocrate français, était un romancier, traducteur, épistologiste et moraliste de la fin du XIVe siècle et du début du suivant. Il naquit sans doute en Gascogne ; il fut le secrétaire de Henri II de Bourbon,… …   Wikipédia en Français

  • Antoine de Nervèze — (c.1570 after 1622) was a French nobleman and writer of novels, translations, letters and moral works at the end of the 16th and beginning of the 17th centuries. He was most likely born in Gascony; he became the secretary of Henri II de Bourbon,… …   Wikipedia

  • Antoine de Nervèze — (c. 1570 après 1622) aristocrate français, était un romancier, traducteur, épistologiste et moraliste de la fin du XVIe siècle et du début du suivant. Il naquit sans doute en Gascogne ; il fut le secrétaire d Henri II de Bourbon, prince …   Wikipédia en Français

  • Ecrivains de langue francaise, par ordre chronologique — Liste d écrivains de langue française par ordre chronologique Cet article est une liste référençant des écrivains de langue française. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Liste d écrivains de langue… …   Wikipédia en Français

  • Liste D'écrivains De Langue Française Par Ordre Chronologique — Cet article est une liste référençant des écrivains de langue française. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Liste d écrivains de langue française, classés par année de naissance (puis par ordre alphabétique …   Wikipédia en Français

  • Liste d'ecrivains de langue francaise par ordre chronologique — Liste d écrivains de langue française par ordre chronologique Cet article est une liste référençant des écrivains de langue française. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Liste d écrivains de langue… …   Wikipédia en Français

  • Liste d'écrivains de langue française par ordre chronologique — Cette liste est incomplète ou mal ordonnée. Votre aide est la bienvenue ! Liste d écrivains de langue française, classés par année de naissance (puis par ordre alphabétique au sein de chaque année) : Sommaire 1 Nés au XIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Écrivains de langue française, par ordre chronologique — Liste d écrivains de langue française par ordre chronologique Cet article est une liste référençant des écrivains de langue française. D autres articles peuvent être identifiés dans la catégorie correspondante Liste d écrivains de langue… …   Wikipédia en Français

  • PRÉCIOSITÉ — La préciosité, entendue au sens le plus strict, c’est à dire historique, originel en quelque sorte, s’est épanouie en France au cours de la période de 1650 à 1660, qui a pu, à juste titre, être appelée la «poussée précieuse». Les précieux et les… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”