Antoine Argoud
Portrait d'Antoine Argoud

Le colonel Antoine Argoud, né le 26 juin 1914 à Darney (Vosges) et mort le 10 juin 2004 à Vittel (Vosges), est un officier français. Il fit partie de l'Armée d'Armistice en Afrique du Nord puis combattit dans l'armée française de la Libération en Afrique et jusqu'en Allemagne.

Ardent partisan de l'Algérie française, il fut dirigeant de l'Organisation armée secrète. Enlevé par les barbouzes (services spéciaux français) en février 1963 à Munich (Allemagne), il fut condamné à la réclusion à perpétuité et libéré en juillet 1968. Cet épisode qui suscita la colère des milieux nationalistes fut l'objet de nombreuses critiques de la part des partis politiques de droite et d'extrême droite. Cet incident est souvent désigné par l'expression « l'affaire Argoud ».

Sommaire

Biographie

Entre-deux-guerres

Sorti de l’École polytechnique en 1934, il entra comme officier d'active dans l'Arme Blindée Cavalerie (ABC).

Seconde guerre mondiale

Lors de la Seconde Guerre mondiale, il profita du débarquement anglo-américain, du 8 novembre 1942 en Afrique française du Nord, pour rallier le protectorat français du Maroc, s’engager dans la 2e division blindée et participer à la Campagne de Tunisie.

Après 1945, Antoine Argoud approfondit sa formation à l'École de Guerre de Saumur, et entra à l'état-major du général de Lattre de Tassigny, dont il fut conseiller technique pendant trois ans.

Guerre d'Algérie

Au commencement de la guerre d'Algérie le 1er novembre 1954, date de la Toussaint Rouge où des commandos indépendantistes du FLN commirent plusieurs attentats meurtriers contre la population civile européenne et musulmane, Antoine Argoud forma la brigade Javelot au sein de la 7e division blindée. Suite à ces événements, Jacques Chevallier, secrétaire d'État à la Guerre du gouvernement Pierre Mendès France, le nomma conseiller militaire aux Affaires algériennes.

En 1956, il prit en Algérie le commandement du 3e régiment de chasseurs d'Afrique. Il fut ensuite chef d'état-major du corps d'armée d'Alger. Le 22 avril 1961, il se solidarisa avec les officiers du Putsch des Généraux, passa dans la clandestinité et rejoignit les rangs de l'OAS Madrid.

Georges Bidault, Jacques Soustelle, Antoine Argoud et Pierre Sergent constituèrent le comité exécutif du Conseil national de la Résistance (CNR) le 20 mai 1962 à Rome, désignant comme président Georges Bidault.

Anecdotes

Menant une vie clandestine, et apprenant l’enlèvement du colonel Argoud à Munich par des hommes des services spéciaux français, Georges Bidault publia un article virulent et fut immédiatement expulsé d’Allemagne vers le Portugal qui, à son tour, l’expulsa vers le Brésil, où il passa plus de quatre ans avec son épouse Suzanne.

Après sa libération en 1968, Antoine Argoud s'installa définitivement à Darney où il écrivit ses souvenirs avant de devenir graphologue. Ses compétences furent sollicitées durant l'affaire du petit Grégory Villemin[réf. nécessaire].

Le 10 juin 2011, à l'occasion du 7ème anniversaire de la disparition du colonel Argoud, une plaque portant l'inscription "Au Colonel Antoine Argoud, ses camarades de combat de l'Organisation Armée Secrète" a été déposée sur sa tombe, au cimetière de Darney, par l'ADIMAD (Association de défense des intérêts moraux et matériels des anciens détenus de l'Algérie française).

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine Argoud de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Argoud — (* 26. Juni 1914 in Darney; † 10. Juni 2004 in Vittel) war ein französischer Offizier und ein führendes Mitglied der Organisation de l’armée secrète (OAS, deutsch: Organisation der geheimen Armee ) …   Deutsch Wikipedia

  • Antoine Argoud — Saltar a navegación, búsqueda Retrato de Antoine Argoud Antoine Argoud (26 de junio de 1914 10 de junio de 2004) fue, a mediados del siglo XX, un oponente del Presidente de Francia Charles De Gaulle. Como miembro de la OAS (Or …   Wikipedia Español

  • Antoine Argoud — Infobox Military Person name= Antoine Argoud lived= 26 June 1914–10 June 2004 placeofbirth= Darney, France placeofdeath= Vittel, France caption= Antoine Argoud nickname= allegiance= branch=French Army serviceyears= 1934 ndash;1961 rank= Colonel… …   Wikipedia

  • Argoud — Antoine Argoud (* 26. Juni 1914 in Darney ; † 10. Juni 2004 in Vittel) war ein französischer Oberst und ein führendes Mitglied der Organisation de l armée secrète (OAS, deutsch: Organisation der geheimen Armee ). Leben Ausgebildet in der… …   Deutsch Wikipedia

  • Organisation armée secrète — OAS Idéologie Anti indépendantiste, Nationaliste Objectifs Contre l indépendance de l Algérie …   Wikipédia en Français

  • Putsch des Généraux — Informations générales Date 23 avril 1961 Lieu Alger, Département d Algérie Issue Guerre d Algérie …   Wikipédia en Français

  • Algiers putsch of 1961 — The Algiers putsch ( fr. Putsch d Alger or fr. Coup d État d Alger ), also known as the Generals putsch ( Putsch des Généraux ), took place from the afternoon of 21 April to the 26 April 1961 in the midst of the Algerian War (1954–1962). It was a …   Wikipedia

  • Conseil national de la Résistance (1962) — The Conseil national de la Résistance (CNR) was an underground French nationalist militant organization, founded 20 May 1962 in Rome. It was named after the 1943 Conseil national de la Résistance French resistance organization. It was dissolved… …   Wikipedia

  • Attentat du Petit-Clamart — L’attentat du Petit Clamart, désigné par ses auteurs sous le nom d’opération Charlotte Corday, est le nom d une action d un groupe (OAS Métropole / OAS CNR) dirigé par le lieutenant colonel Bastien Thiry, visant à assassiner le président Charles… …   Wikipédia en Français

  • Conseil national de la Résistance (1962) — Pour les articles homonymes, voir CNR. Le Conseil national de la Résistance est un conseil secret fondé le 20 mai 1962, à Rome, par Georges Bidault, Jacques Soustelle, Antoine Argoud et Pierre Sergent. Créé en référence au Conseil national de la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”