Antoine Anatole Gedeon Jarry

Antoine Anatole Gédéon Jarry

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jarry.

Antoine Anatole Gédéon Jarry, fils d'un avocat de ce nom, naquit le 10 octobre 1764 à Salins (Jura), militaire français.

Après avoir servi comme garde national depuis 1789, il entra, le 18 septembre 1791, avec le grade de sous-lieutenant, dans le 71e régiment d'infanterie (ci-devant Vivarais), passa lieutenant le 1er juillet 1792, servit à l'armée du Nord en qualité d'adjoint à l'état-major, et fut nommé capitaine le 1er mars 1793, puis adjudant-général chef de bataillon par le général Dampierre le 1er avril suivant.

Suspendu le 19 août de la même année pour avoir refusé de déposer contre le général Custine au tribunal révolutionnaire de Paris, il s'évada de prison, se retira dans sa commune, et fut réintégré, par arrêté des représentants du peuple, le 24 germinal an II.

Employé provisoirement dans le grade d'adjudant-général chef de brigade, et en qualité de chef de l'état-major de la division du Bas-Rhin (général Bourcier), il fut conservé dans cette position par arrêté du 20 prairial an III, continua à servir à l'armée du Rhin (devenue Rhin-et-Moselle), fut, le 25 pluviôse an V, maintenu en activité par le général en chef, bien qu'il n'eût pas été compris dans le nombre des officiers attachés à l'état-major de cette armée, et y suivit toutes les opérations militaires jusque et y compris l'an IX.

Nommé, sur sa demande, le 1er vendémiaire an X, adjudant-commandant chef de l'état-major de la 6e division militaire à Besançon, il obtint la croix d'officier de la Légion d'honneur le 25 prairial an XII, et, sur la recommandation du maréchal Davout, passa, par décision de l'Empereur du 10 germinal an XIII, à la réserve des grenadiers Oudinot du camp d'Arras.

Commandeur de la Légion d'honneur le 4 nivôse suivant, et dirigé sur Mayence avec le corps des grenadiers le 23 septembre 1806, il combattit à Iéna, à Eylau, et fut élevé au grade de général de brigade par décret du 21 février 1807.

Nommé, le 23 mars suivant, au commandement de la 3e brigade du corps du général Oudinot, il suivit les opérations de la campagne de Pologne, assista au siège de Dantzig, fut nommé commandant supérieur à Neu-Fhavwalser à la suite de la reddition de Dantzig, et conduisit à Pilau la garnison prussienne qui avait soutenu le siège.

Rentré en France au mois de janvier 1808, pour se rétablir des fatigues de la guerre, il alla, le 14 octobre de la même année, reprendre le commandement dé la brigade qu'il avait précédemment dans la division Oudinot.

Employé au 2e corps de l'armée d'Allemagne pendant la campagne de 1809 contre l'Autriche, il combattit aux batailles d'Essling et de Wagram, fut nommé chevalier de l'ordre de la Couronne de fer le 10 juillet, et baron de l'Empire le 15 août suivant, et alla, au mois de février 1810, commander en Espagne une brigade du 9e corps, puis revint à Paris au mois de mars 1811.

Désigné, le 24 août 1812, pour être employé dans son grade à la 31e division d'infanterie, qui fit partie du 14e corps à la grande armée de Russie, il fit, à son retour de Moscou, la campagne de 1813 en Saxe, à la 32e division du 7e corps, et fut nommé, le 25 décembre, commandant supérieur de la place de Juliers.

En activité sous la première Restauration, et nommé, le 18 juin, commandant du département du Jura, il obtint la croix de Saint-Louis le 5 octobre suivant, fut conservé par l'Empereur, pendant les Cent-Jours, dans le même département. Disponible le 28 juillet, il reçut l'ordre de venir à Paris rendre compte de sa conduite, et témoigner dans le procès du maréchal Ney.

Renvoyé, le 1er septembre, à Lons-le-Saunier, pour y reprendre son ancien commandement, il fut remplacé et mis en non-activité le 31 décembre, et compris, à compter du 1er janvier 1819, dans le cadre de l'état-major général de l'armée.

Le général Jarry est mort le 23 janvier 1819 à Saint-Lamain (Jura).

Source

« Antoine Anatole Gédéon Jarry », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition] (Wikisource)

  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Antoine Anatole G%C3%A9d%C3%A9on Jarry ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine Anatole Gedeon Jarry de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Anatole Gédéon Jarry — Pour les articles homonymes, voir Jarry. Antoine Anatole Gédéon Jarry, fils d un avocat de ce nom, naquit le 10 octobre 1764 à Salins (Jura), militaire français. Après avoir servi comme garde national depuis 1789, il entra, le 18 septembre 1791,… …   Wikipédia en Français

  • Général d'Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Général de la Révolution française — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Général d’Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Généraux de l'Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Généraux du Premier Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Généraux De La Révolution Et Du Premier Empire — Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le 21 janvier 1793 celui de général de… …   Wikipédia en Français

  • Liste des generaux de la Revolution et du Premier Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Liste des généraux de la Révolution et de l'Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Liste des généraux de la révolution et du premier empire — Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le 21 janvier 1793 celui de général de… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”