Antoine-Marin Lemierre
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lemierre.

Antoine-Marin Lemierre, né à Paris le 12 janvier 1733 et mort à Saint-Germain-en-Laye le 4 juillet 1793, est un poète et dramaturge français.

Sommaire

Biographie

Fils d'un artisan, Lemierre fut placé chez les Jésuites, au Collège Louis-le-Grand, grâce à des protecteurs charitables. Il fit d'excellentes études, remportant notamment le prix de poésie latine, et fut placé comme aide-sacristain à l'église Saint-Paul, fournissant des sermons à certains abbés et composant des vers qui remportèrent de nombreux prix académiques (deux fois lauréat de l'académie de Pau notamment pour L'Utilité des découvertes faites dans les arts et dans les sciences sous le règne de Louis XIV ; quatre fois lauréat de l'Académie française dans les années 1753-1757 pour : La tendresse de Louis XIV pour sa famille, L'Empire de la mode, Les Hommes unis par les talents et Le Commerce). Le choix des sujets montrait une certaine habileté à allier des sujets traditionnels avec d'autres plus au goût du jour.

Grâce à la protection de Pierre-Joseph Thoulier d'Olivet, qui lui avait confié la correction des épreuves de son édition de Cicéron, il fut recruté comme sous-maître de rhétorique au collège d'Harcourt, avant d'entrer comme secrétaire chez le fermier général Dupin, arrière-grand-père de George Sand.

A 35 ans, il fit représenter sa première tragédie, Hypermnestre (1758), qui remporta un grand succès. Deux de ses autres pièces, Guillaume Tell (1768) et La Veuve du Malabar (1770), d'abord accueillies froidement, firent ensuite de belles carrières théâtrales. Elles sont aujourd'hui bien oubliées.

En son temps, Lemierre fut surtout reconnu comme un maître de la poésie didactique. Ses œuvres poétiques se composent d'odes, d'épîtres, de poésies diverses et de deux grands poèmes descriptifs : La Peinture (3 chants, 1769), imitation libre du poème latin de l'abbé de Marsy, et Les Fastes, ou les usages de l'année (16 chants, 1779), inspiré du poème d'Ovide.

Ce dernier ouvrage ouvrit à son auteur les portes de à l'Académie française, où Lemierre fut élu en 1781. Très affecté par la Révolution française, il tomba dans une sorte de prostration et mourut sous la Terreur, en 1793.

Postérité critique

Les tragédies de Lemierre sont construites autour de coups de théâtre qui préfigurent le théâtre romantique. Ainsi, dans Hypermnestre, l'héroïne est sauvée de justesse des coups du tyran qui va la poignarder. L'utilisation de dispositifs scéniques nouveaux – le bûcher dans lequel va se jeter La Veuve du Malabar, la pomme que Guillaume Tell transperce d'un carreau d'arbalète – soulevèrent l'enthousiasme du public lorsque les pièces concernées furent remontées au théâtre (après de premières productions dont la sobriété se conformait aux usages de la tragédie classique).

Les sujets sont bien dans le goût du jour : dénonciation, dans la veine de l’Essai sur les mœurs de Voltaire, du fanatisme de certaines coutumes (dans La Veuve du Malabar, celle qui veut que la veuve se jette sur le bûcher de son mari), du charlatanisme et de la cupidité des prêtres, ou de la tyrannie (dans Guillaume Tell).

Citations célèbres

« Le trident de Neptune est le sceptre du monde. »
(Le Commerce) Ce vers fut extrêmement célèbre. Ses admirateurs l'appelèrent « le vers du siècle », tandis que les détracteurs du poète l'appelaient « le vers solitaire », tant le poème dans lequel il se trouve est médiocre.
« Croire tout découvert est une erreur profonde
C'est prendre l'horizon pour les bornes du monde. »
(L'Utilité des découvertes faites dans les arts et dans les sciences sous le règne de Louis XIV)
« J'aime la profondeur des antiques forêts »
(Les Fastes, chant IX)

Œuvres

  • Hypermnestre, tragédie, 1758
  • Térée, tragédie, 1761
  • Idoménée, tragédie, 1764
  • Artaxerce, tragédie, 1766
  • Guillaume Tell, tragédie, 1768 ; reprise en 1786
  • La Peinture, poème en trois chants, 1769
  • La Veuve du Malabar, tragédie, 30 juillet 1770 ; reprise en 1780
  • Les Fastes, ou les Usages de l'année, poème en seize chants, 1779
  • Céramis, tragédie, 1785
  • Barnevelt, tragédie, 1790

Liens externes


Précédé par
Charles Batteux
Fauteuil 37 de l’Académie française
1780-1793
Suivi par
Félix Julien Jean Bigot de Préameneu

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine-Marin Lemierre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine-Marin Lemierre — (* 12. Januar 1733 in Paris; † 4. Juli 1793 in Saint Germain en Laye) war ein französischer Bühnendichter und von 1780 bis 1793 Mitglied der Académie française. Sein Guillaume Tell wird in Theodor Fontanes Roman Vor dem Sturm reflektiert. Werke… …   Deutsch Wikipedia

  • Antoine-Marin Lemierre — (12 January 1733 ndash; 4 July 1793), was a French dramatist and poet.He was born in Paris, into a poor family, but found a patron in the collector general of taxes, Dupin, whose secretary he became. Lemierre gained his first success on the stage …   Wikipedia

  • Lemierre — ist der Familienname folgender Personen: André Alfred Lemierre (1875–1956), französischer Arzt Antoine Marin Lemierre (1723–1793), französischer Bühnendichter und Mitglied der Académie francaise Jean Lemierre (* 1950), französischer Ökonom und… …   Deutsch Wikipedia

  • Lemierre — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Lemierre est un nom de famille notamment porté par : Antoine Marin Lemierre (1733 1793), poète et dramaturge français ; Auguste… …   Wikipédia en Français

  • Antoine — Infobox Given Name gender = Male origin = AntoniusAntoine is French given name (from Latin Antonius ) meaning beyond praise or highly praise worthy.As a first name*Antoine Arbogast, French mathematician *Antoine Arnauld, French theologian,… …   Wikipedia

  • LEMIERRE (A. M.) — LEMIERRE ANTOINE MARIN (1723 env. 1793) La date de naissance d’Antoine Lemierre est incertaine: 1721? 1723? 1733? Tous ses biographes répètent qu’il avait «des idées, de l’imagination, de la verve» mais regrettent les cahots de sa versification,… …   Encyclopédie Universelle

  • Lemierre — (spr. Lemlähr), Antoine Marin, geb. 1723 in Paris; st. 1793 in St. Germain en Laye. Er schr. Tragödien: Hypermnestre, Par. 1758; Terée 1761; Idoménée 1764; Artaxerse 1766; wurde aber durch seinen kurz vor Ausbruch der Revolution geschriebenen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Auguste-Jacques Lemierre d'Argy — Pour les articles homonymes, voir Lemierre. Auguste Jacques Lemierre d Argy, né le 1er mars 1762 et mort le 12 décembre 1815 à Paris[1], est un écrivain et …   Wikipédia en Français

  • Liste der Mitglieder der Académie Française — seit ihrer Gründung 1635, geordnet nach den 40 Sitzen (fauteuils). Überblick  1  2  3  4  5  6  7  8  9 10 11 …   Deutsch Wikipedia

  • Liste des membres de l'Académie française par date d'élection — Article principal : Académie française. Sommaire 1 Liste à puces 2 Tableau 3 Voir aussi Cet article présente la liste des membres de l Académie française. Il en offre deux présentations : une liste à puces ; …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”