Antoine-Louis Barye
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barye (homonymie).
Portrait du sculpteur Barye (1889), par Léon Bonnat
Son buste par Hippolyte Moulin, au Père-Lachaise

Antoine-Louis Barye (Paris, 24 septembre 1795, - Paris, 25 juin 1875), inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 49), est un sculpteur et un peintre français, renommé pour ses sculptures animalières. Il réalise également quelques croquis faits sur nature d'après les animaux du Jardin des Plantes à Paris, qui l'amenèrent petit à petit à pratiquer aussi la peinture. En essayant de situer ses animaux dans leur milieu naturel, Barye les encadra de paysages exotiques qu'il traita avec vigueur et un très grand sens de la vérité.

Sommaire

Biographie

Antoine-Louis Barye naît à Paris, le 2 Vendémiaire de l'An IV (24 septembre 1795) et y passe tout sa vie. Placé très tôt chez Fourier, un graveur sur acier qui fabrique des matrices destinées à exécuter les parties métalliques des uniformes de la Grande Armée, il s’initie à tous les métiers du traitement du métal et devient un ciseleur hors pair. Il entre à l’ École des beaux-arts de Paris en 1818, où il reçoit une formation classique dans l’atelier du sculpteur Bosio et du peintre Gros. C’est en 1831 qu’il se fait connaître du public en exposant au Salon le Tigre dévorant un gavial, œuvre tourmentée et expressive, qui le classe aussitôt comme premier sculpteur romantique, alter ego de Delacroix en peinture. Il ne cesse désormais de produire des chefs-d’œuvre, souvent de petites dimensions, qui vont enrichir les collections des cabinets d’amateurs, des deux côtés de l’Atlantique.

En complète rupture avec les tenants du Grand Art qui règnent alors sur l’Institut, Barye ouvre une fonderie et diffuse lui-même sa production, en employant les techniques modernes de son temps. Ses idées républicaines ne l’empêchent pas de se lier avec Ferdinand-Philippe d'Orléans, pour lequel il exécute un surtout de table, chef-d’œuvre des arts décoratifs de cette époque, et de devenir le sculpteur quasi officiel de Napoléon III, sous le règne duquel il réalisera des œuvres monumentales telles que La Paix, La Force, La Guerre et L’Ordre pour la décoration du nouveau Louvre, le Napoléon 1er d’Ajaccio, et une colossale statue équestre représentant Napoléon III, pour les guichets du Louvre.

Malgré son activité commerciale et sa pratique de l’art qui déroutent les membres de l’Institut, ceux-ci finissent par l’accueillir en leur sein, le 30 mars 1868, et l’artiste connaît durant les dix dernières années de sa vie, aisance et reconnaissance. Barye s’éteint le 25 juin 1875, à 21 heures, d’une maladie de cœur dont il souffrait depuis plusieurs années.

Son style

Son romantisme des années 1830 s'exprime par la mise en scène de combats violents tels Le Tigre et gavial et La Chasse au taureau sauvage. À l'instar des artistes romantiques de son temps, Barye apprécie l'exotisme et le Moyen Âge. Il préférera le bronze au marbre qu'il juge trop froid. L'esquisse en plâtre du tigre dévorant un gavial, exposée au Salon de 1831, provoque l'admiration de la critique.

Le roi lui commande, en 1833, un grand groupe pour le jardin des Tuileries. Barye réalise alors Le Lion au serpent, une allégorie de la Monarchie écrasant la sédition, trois ans après les émeutes de 1830.

Unanimement appréciée, cette œuvre inspire le commentaire suivant d'Alfred de Musset : « Le lion en bronze de M. Barye est effrayant comme la nature. Quelle vigueur et quelle vérité ! Ce lion rugit, ce serpent siffle…»

Le style de Barye s'assagit à partir de 1843. Il donne à ses figures humaines inspirées des modèles grecs, tel le groupe en bronze de Thésée et le Minotaure, une énergie et un mouvement propres à la vision romantique.

Quelques œuvres

À côté des innombrables éditions en bronze de sujets animaliers que Barye fondait et vendait lui-même, il réalisa aussi de la statuaire monumentale.

  • Lion assis, bronze 1847 et réplique en 1867, ces deux lions ont donné leur nom à la Porte des Lions du pavillon de Flore du palais du Louvre.
  • Le buste de Napoléon Ier encadré d'allégories dans un fronton de l'aile Sully du Palais du Louvre.
  • Thésée et le Minotaure, bronze, musée du Louvre.

Hommage

Monument à Barye par Laurent Marqueste à Paris, état vers 1900
  • Un monument à Barye se trouve dans le square Barye à la pointe amont de l'Île Saint-Louis à Paris. Dans un style néo-classique, deux personnage à l'antique sont assis, entouré de deux enfants nus. Il s'agit d'une copie des deux groupes de Barye réalisés par Laurent Marqueste. On retrouve ces groupes en bronze à Baltimore au Maryland,(USA). Les originaux ornent le fronton de l'aile Richelieu du palais du Louvre. Le groupe en bronze de Barye Thésée combattant le centaure Biénor et le lion en bronze qui ornaient également ce monument ont été fondus durant l'occupation allemande. Le 6 mai 2011, après le ravalement du monument, une copie du groupe sommital a été réinstallée[1].

Sources

  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Antoine-Louis Barye » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878  (Wikisource)
  • Michel Poletti et Alain Richarme, Barye - Catalogue raisonné des sculptures, Univers du Bronze, Paris, Edition Gallimard 2000
  • Michel Poletti, Monsieur Barye, Univers du Bronze, Paris, Edition Acatos 2002

Notes et références

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antoine-Louis Barye de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antoine Louis Barye — Pour les articles homonymes, voir Barye (homonymie). Cet article fait partie de la série Sculpture …   Wikipédia en Français

  • Antoine-Louis Barye — Saltar a navegación, búsqueda Busto en la tumba de Barye en Pere Lachaise …   Wikipedia Español

  • Antoine-Louis Barye — Portrait von Léon Bonnat Antoine Louis Barye (* 24. September 1795 in Paris; † 27. Juni 1875 ebenda) war ein französischer Bildhauer. 1809 begann Barye mit 14 Jahren seine Lehre bei einem Metallgraveur, wurde aber anlässlich der Mobilmachung des… …   Deutsch Wikipedia

  • Antoine-Louis Barye — Infobox Person name = Antoine Louis Barye image size = 250px caption = Portrait from Léon Bonnat birth date = September 24, 1796 birth place = Paris, France death date = June 25, 1875 death place = education = occupation = Sculptor spouse =… …   Wikipedia

  • Barye, Antoine-Louis — born Sept. 24, 1796, Paris, Fr. died June 29, 1875, Paris French sculptor. The son of a goldsmith, he was apprenticed at 13 to an engraver. He studied at the École des Beaux Arts (1818–23) and began to sculpt animal forms с 1819. Influenced by… …   Universalium

  • Barye, Antoine-Louis — (1796 1875)    sculptor, watercolorist    Born in Paris, Antoine Louis Barye was the son of a goldsmith and studied with the Monegasque sculptor F. Bosio, then with the painter antoine gros. He became well known as a painter of animais with his… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Barye, Antoine-Louis — (24 sep. 1796, París, Francia–29 jun. 1875, París). Escultor francés. Hijo de un orfebre, a los 13 de años de edad fue aprendiz de un grabador. Estudió en la école des Beaux Arts (1818–23) y comenzó a esculpir formas animales 1819. Influenciado… …   Enciclopedia Universal

  • Barye (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La barye est une unité de pression du système CGS. Antoine Louis Barye, statuaire français du XIXe siècle Ce document provient de « Barye (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Barye — ist ein Nachname Antoine Louis Barye, französischer Bildhauer eine Maßeinheit für den Druck, siehe Barye (Einheit) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeich …   Deutsch Wikipedia

  • Antoine — Saltar a navegación, búsqueda Antoine puede referirse a las siguientes personas: Nombres Antoine Arnauld, teólogo francés. Antoine Barnave, estadista francés. Antoine Louis Barye, escultor francés. Antoine Baumé, químico francés. Antoine Laurent… …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”