Antiracisme

L'antiracisme désigne au sens large l'opinion et l'action politiques qui s'opposent au racisme.

L'antiracisme contemporain est critiqué par des intellectuels, qui, considérant que l'expression d'opinions racistes aurait disparu de l'espace public, estiment qu'il servirait de vecteur à des programmes politiques communautaristes, d'outil rhétorique de disqualification de l'adversaire politique ou encore d'excuse à des pratiques répressives dans les pays du Tiers-Monde.

Sommaire

Les mouvements antiracistes en France

En France, les associations antiracistes peuvent se porter partie civile devant les juridictions pénales. Les plus connues sont SOS Racisme,Les Indivisibles ,le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA). Il existe aussi : Mouvement de l'immigration et des Banlieues , Asterix, ACLEFEU.[réf. souhaitée]

Programme

Dans son sens général, l'antiracisme souhaite une société égalitaire où aucun ne souffrirait de discrimination pour des raisons raciales.

L'antiracisme est divisé à propos de la "diversité" ou du multiculturalisme[1]. Certaines associations revendiquent des discriminations positives, tandis que d'autres s'y opposent farouchement. Plus généralement, l'antiracisme n'est pas un courant uniforme, la notion de racisme est fluctuante, ainsi il existe donc autant d'antiracismes que de visions de ce qui est raciste : refuser de reconnaître les différences (culturelles), ou au contraire considérer qu'il y a des différences (raciales), refuser l'expression de spécificités culturelles ou religieuses, ou au contraire enfermer les individus dans leurs identités d'origine...

Pour Philippe Raynaud, l'antiracisme est pour la gauche, "à la fois un thème fédérateur et une source de divisions", car d'un côté l'antiracisme unit la gauche pour une grande cause, à la manière de l'antifascisme, mais de l'autre il divise les partisans de l'universalisme républicain et ceux du multiculturalisme, il divise encore sur la place de l'Islam[1].

Historique de causes antiracistes

En France, les principaux "moments" de l'antiracisme sont les suivants :

  • Défense du capitaine Alfred Dreyfus,
  • Société des amis des Noirs qui luttait contre l'esclavage au début du XIXe siècle jusqu'à l'abolition de 1848,
  • Lutte contre le racisme pseudo-scientifique à la fin du XIXe siècle,
  • Mouvement anticolonialiste,
  • Antiracisme contemporain, depuis l'émergence de la seconde génération (Les Français issus de l'immigration maghrébine et subsaharienne) au tournant des années 1970 et 1980 :
    • Lutte contre les violences policières et les homicides racistes de 1975 au milieu des années 1980,
    • Lutte contre le Front national et ses idées dans les années 1980 et 1990,
    • Lutte contre les "quartiers-ghettos" à partir des années 1990,
    • Lutte contre les discriminations raciales depuis la fin des années 1990,
    • Luttes mémorielles à propos de la colonisation, des traites et de l'esclavage depuis 1998 et 2005.

Critiques

Des approches critiques de l'idéologie antiraciste ont été avancées, notamment par le politologue et historien des idées Pierre-André Taguieff qui en proposait une analyse dans La Force du préjugé (1988) et dans plusieurs ouvrages ultérieurs.

A la suite de la Conférence de Durban II, une conférence boycottée par plusieurs pays dont l'acmé consistait à qualifier l'Etat israélien de raciste, le philosophe français Alain Finkielkraut dénonçait l'antiracisme comme vecteur de la persécution et du fanatisme : « la persécution, le fanatisme contemporain ont une prédilection pour les atours de la lutte contre la discrimination et contre l'exclusion. On ne porte plus la croix gammée, on la colle sur ceux qu'on veut abattre. » Dans cette perspective, l'antiracisme a perdu sa nature de rejet du racisme et devient une rhétorique artificielle qui sert à cacher les turpitudes des pays du Tiers-Monde[2]. Pascal Bruckner dénonce dans l’antiracisme l'idéologie qu'affichent les régimes autoritaires à l'ONU[3].

Pour le sociologue Paul Yonnet, l'antiracisme a remplacé la lutte des classes par la lutte des races. Professant un différencialisme destructeur de l'assimilation républicaine, l'idéologie antiraciste provoque en retour une réaction identitaire. Bénéficiaire de cette réaction : l'extrême droite. En conséquence l'antiracisme nourrit le racisme[4].

Philippe Raynaud a critiqué chez une partie de l'antiracisme une réinteprétation intéressée de l'histoire de France et la nourriture du ressentiment dans une logique victimaire, qui trouva en Dieudonné un porte-parole[1].

L'antiracisme, qui s'attache essentiellement à combattre les manifestations explicites du racisme, telles que les propos racistes tenus en public et les faits de discrimination raciale en milieu professionnel, limite généralement son action aux sphères dans lesquelles les symptômes racistes sont les plus faciles à dénoncer et à réprimer. Il est nécessairement moins actif dans l'analyse et la prévention des causes profondes du racisme et dans la lutte contre le "racisme ordinaire" de la vie privée. Une autre contestation importante en France vient d'associations qui revendiquent lutter contre le racisme mais ne se qualifient pas d'antiracistes. Ces associations estiment que l'idée et la pratique de l'antiracisme est paternaliste. Elles revendiquent par conséquent une lutte spécifique des minorités ethniques ou des personnes issues de l'immigration. Ce débat à propos de l'autonomie des mouvements luttant pour l'égalité entre les Français issus de l'immigration et les autres est permanent depuis Convergence 84 (la seconde marche des beurs en 1984) jusqu'à aujourd'hui.[réf. nécessaire]

Bibliographie sur l'antiracisme

Notes et références

  1. a, b et c L'extrême-gauche plurielle, La fracture coloniale, Perrin, 2007, chap. 2
  2. (fr)Alain Finkielkraut sur Durban II
  3. (fr) « L’antiracisme, nouvelle idéologie des dictatures. », Pascal Bruckner, Libération le 11/03/2009.
  4. Paul Yonnet Voyage au centre du malaise français, Gallimard, 1993

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antiracisme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • antiracisme — [ ɑ̃tirasism ] n. m. • 1958; de 1. anti et racisme ♦ Opposition aux doctrines racistes, aux attitudes et aux réactions racistes. ● antiracisme nom masculin Opposition au racisme. antiracisme n. m. Opposition au racisme. antiracisme …   Encyclopédie Universelle

  • Anti-racisme — Antiracisme L antiracisme désigne des actions, des mouvements, ou une politique développées pour s opposer au racisme. L antiracisme demande un changement politique, économique et/ou social pour éliminer le racisme. En général, l antiracisme tend …   Wikipédia en Français

  • Anti-raciste — Antiracisme L antiracisme désigne des actions, des mouvements, ou une politique développées pour s opposer au racisme. L antiracisme demande un changement politique, économique et/ou social pour éliminer le racisme. En général, l antiracisme tend …   Wikipédia en Français

  • Anti-racistes — Antiracisme L antiracisme désigne des actions, des mouvements, ou une politique développées pour s opposer au racisme. L antiracisme demande un changement politique, économique et/ou social pour éliminer le racisme. En général, l antiracisme tend …   Wikipédia en Français

  • Antiraciste — Antiracisme L antiracisme désigne des actions, des mouvements, ou une politique développées pour s opposer au racisme. L antiracisme demande un changement politique, économique et/ou social pour éliminer le racisme. En général, l antiracisme tend …   Wikipédia en Français

  • Antiracistes — Antiracisme L antiracisme désigne des actions, des mouvements, ou une politique développées pour s opposer au racisme. L antiracisme demande un changement politique, économique et/ou social pour éliminer le racisme. En général, l antiracisme tend …   Wikipédia en Français

  • SOS Racisme — Contexte général Champs d’action Lutte contre le racisme, l antisémitisme et toutes les formes de discrimination Zone d’influence …   Wikipédia en Français

  • Force du préjugé — La Force du préjugé La Force du préjugé. Essai sur le racisme et ses doubles Auteur Pierre André Taguieff Genre Histoire des idées, Essai Pays d origine France Éditeur La Découverte Collection Armillaire Date de parution 1988 …   Wikipédia en Français

  • La Force Du Préjugé — La Force du préjugé. Essai sur le racisme et ses doubles Auteur Pierre André Taguieff Genre Histoire des idées, Essai Pays d origine France Éditeur La Découverte Collection Armillaire Date de parution 1988 …   Wikipédia en Français

  • La Force du prejuge — La Force du préjugé La Force du préjugé. Essai sur le racisme et ses doubles Auteur Pierre André Taguieff Genre Histoire des idées, Essai Pays d origine France Éditeur La Découverte Collection Armillaire Date de parution 1988 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”