Antigènes

Antigène

Un antigène est une macromolécule naturelle ou synthétique, reconnue par des anticorps ou des cellules du système immunitaire et capable d'engendrer une réponse immunitaire.
Les antigènes sont généralement des protéines, des polysaccharides et leurs dérivés lipidiques. Des fragments d'antigènes appelés haptènes peuvent aussi induire une allergie.

On distingue deux classe d'antigènes,

  • Les antigènes de classe 1, présents dans toutes les cellules;
  • Les antigènes de classe 2, présents uniquement dans les cellules immunitaires.

Les antigènes, en tant que marqueurs des agents étrangers à l'organisme, sont à la base de la réponse immunitaire adaptative. C'est la reconnaissance de l'antigène par les cellules immunocompétentes, directement ou via les cellules présentatrices d'antigène (CPA), qui active l'immunité spécifique.

Dans le cas d'antigènes protéiques, on nomme épitope ou déterminant antigénique la partie de l'antigène reconnue par un anticorps ou un récepteur lymphocytaire. Un même antigène peut comporter plusieurs épitopes (identiques ou différents) et ainsi induire une réponse immunitaire variée. Il existe des épitopes séquentiels, correspondant à une séquence d'acides aminés, et des épitopes conformationnels, liés à la structure de la protéine et donc sensibles à la dénaturation. La reconnaissance de l'antigène par les lymphocytes dépend de la nature de l'épitope. Les lymphocytes B se lient directement aux épitopes conformationnels grâce aux immunoglobulines de leur membrane. Les lymphocytes T reconnaissent les épitopes séquentiels présentés par les cellules présentatrices d'antigènes.

Sommaire

Propriétés

Immunogénicité

C’est le potentiel d’un antigène à induire la réponse immunitaire. Elle dépend :

  • de l’espèce animale (génome, état physiologique, passé immunologique) ;
  • du degré de similitude structurale entre l’antigène et les molécules de l’hôte ;
  • des caractéristiques physico-chimiques de l’antigène :
    • taille : au moins 2 épitopes,
    • forme : particulaire ou non,
    • rigidité (% complémentarité au paratope de l’anticorps) ;
  • de la dose d’antigène injectée.

Antigénicité

C’est la capacité de l’antigène à être reconnu par le système immunitaire. Une substance peut être antigénique mais pas immunogène.

Différents types d’antigènes

Antigènes exogènes

Ils sont étrangers à l’individu et peuvent être :

  • allogéniques : issus de la même espèce
  • xénogéniques : issus d’autres espèces

Antigènes endogènes

Ce sont des antigènes propres à l’hôte (auto-antigènes) et pouvant être considérés comme étrangers (antigènes cryptiques : isolés derrière la barrière hémato-encéphalique lors du développement).

Antigènes naturels

Protéines

Les antigènes de type protéique sont très immunogènes et souvent utilisés pour fabriquer des vaccins (pour cela, il faut un PM minimum de 1500 Da).

Polyosides

Ce sont des polymères à structure ordonnée constitués d’épitopes identiques se répétant. Deux types :

  • homopolyosides : ose unique répété
  • hétéropolyosides : motifs répétés formés de 2 à 6 oses.

Les polyosides sont des constituants ubiquitaires à la surface cellulaire, ils sont également très immunogènes.

Lipides

Ils sont généralement très peu immunogènes sauf s’ils sont associés à des protéines.

Acides nucléiques

Leur immunogénicité est très faible même s’il existe des anticorps anti-ADN. De la même manière que pour les lipides, on peut augmenter leur pouvoir immunogène en les associant à des protéines.

Antigènes artificiels

Quand une molécule fait moins de 1500 Da, elle ne présente qu’un seul déterminant antigénique, on l’appelle alors : haptène. Un haptène est non immunogène. En l’associant à une protéine porteuse (carrier) qui apporte au moins un déterminant supplémentaire, le complexe devient immunogène.

Antigènes synthétiques

Il s’agit de macromolécules de synthèse obtenues par polymérisation d’acides aminés.

Valence antigénique

C’est le nombre d’anticorps capables de se lier simultanément sur une molécule. La valence est donc proportionnelle à la surface de la molécule mais ne reflète pas le nombre d’épitopes à cause de l’encombrement stérique que peuvent occasionner les anticorps.

Antigènes thymo-dépendant et thymo-indépendant

Antigènes thymo-dépendants

Ils sont impliqués dans une coopération avec les lymphocytes T. La CPA doit dégrader l’antigène (structure complexe, ex : protéine) et le présenter à sa surface par les molécules CMH de classe II. Les antigènes thymo-dépendants impliquent toutes les Immunoglobulines.

Antigènes thymo-indépendants

L’agrégation de l’antigène à motifs répétés à la surface des lymphocytes B suffit à activer ces LB. Ce type d’antigène n’implique que les Immunoglobulines M.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de la biologie Portail de la biologie
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Antig%C3%A8ne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antigènes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ANTIGÈNES — Dans son acception la plus générale, le terme antigène désigne toute espèce moléculaire d’origine biologique ou synthétique (tabl. 1) qui, au contact de cellules appropriées du système immunitaire d’un organisme animal donné, appelé hôte ou… …   Encyclopédie Universelle

  • Antigĕnes — Antigĕnes, aus Pallene, Feldherr Alexanders d. Gr., nach dessen Tode einer der Anführer der Argyraspiden u. nachher Statthalter von Susiana, wurde 315 v. Chr. von Antigonos gefangen u. lebendig verbrannt …   Pierer's Universal-Lexikon

  • ANTIGENES — I. ANTIGENES Historicus, a Plutarcho in Alex. commemoratur inter eos, qui Amazonem ad Alexandrum venisse narrant, cum Orexartem fluv. traiecisset. Gesnerus censet cognomentum Istri habuisse, nempe quia continuo Istri nomen apud Plutarchum ibidem… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Antigenes (Diadoche) — Antigenes (griech: Ἀντιγένης; * um 380 v. Chr.; † 316 v. Chr.), war ein Feldherr Alexanders des Großen und einer seiner Diadochen. Bekannt wurde er vor allem als Anführer der Argyraspiden, der „Silberschilde“. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 1.1… …   Deutsch Wikipedia

  • Antigenes (general) — Antigenes (in Greek Aντιγενης; died 316 BC) was a general of Alexander the Great, who also served under Philip II of Macedon, and lost an eye at the siege of Perinthus (340 BC). After the death of Alexander (323 BC) he obtained the satrapy of… …   Wikipedia

  • Antigènes tumoraux — ● Antigènes tumoraux antigènes mis en évidence dans les cas de très nombreuses tumeurs induites aussi bien par des agents chimiques, physiques que viraux …   Encyclopédie Universelle

  • IMMUNITÉ ET SYSTÈME IMMUNITAIRE — Le système immunitaire assume l’une des grandes fonctions physiologiques des Vertébrés: l’aptitude à la reconnaissance d’un nombre prodigieux de structures moléculaires distinctes, les antigènes. Un antigène est classiquement réputé « étranger »… …   Encyclopédie Universelle

  • Groupe sanguin — Pour le groupe humoristique québécois, voir Le Groupe sanguin. Un groupe sanguin est une classification de sang reposant sur la présence ou l absence de substance antigéniques héritées à la surface des globules rouges (hématies). Ces antigènes… …   Wikipédia en Français

  • Donneur universel de sang — Groupe sanguin Un groupe sanguin est une classification de sang reposant sur la présence ou l absence de substances antigéniques héritées à la surface des globules rouges (hématies). Ces antigènes peuvent être des protéines, des glucides, des… …   Wikipédia en Français

  • Groupes sanguins — Groupe sanguin Un groupe sanguin est une classification de sang reposant sur la présence ou l absence de substances antigéniques héritées à la surface des globules rouges (hématies). Ces antigènes peuvent être des protéines, des glucides, des… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”