Antigone (Thèbes)

Antigone (Thèbes)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antigone.
Antigone, par Frederic Leighton (1882)

Dans la mythologie grecque, Antigone (en grec ancien Ἀντιγόνη / Antigónê ) est la fille d'Œdipe, roi de Thèbes, et de la reine Jocaste. Elle est ainsi la sœur d'Étéocle, de Polynice et d'Ismène. Son oncle Créon, frère de Jocaste, est également le père de son fiancé Hémon.

Mythe

Il avait été prédit qu'Œdipe, héritier de Thèbes, tuerait son père, le roi Laïos, et épouserait sa mère, la reine Jocaste. Pour éviter que la prédiction ne se réalise, Laïos décida d'abandonner son fils. Celui-ci fut sauvé et adopté et il survécut, mais il demeura dans l'ignorance de ses origines. Plus grand, il résolut d'aller à Thèbes, pour parler au roi et découvrir qui étaient ses vrais parents. En chemin, il rencontra un homme qui se conduisit de façon inconsidérée à son égard, avec lui et qu'il tua. Il ignorait que c'était le roi, son père. Arrivé à Thèbes il sût résoudre l'énigme du sphinx : "Je marche à quatre pattes le matin, deux le midi, et trois le soir. Qui suis-je ?". Le roi ayant disparu, sa mère, la reine, l'épousa. Il eut quatre enfants, deux filles et deux garçons.

Il réalisa ensuite avoir tué son père et épousé sa mère. Il se creva lui-même les yeux, légua le trône à ses deux fils qui devraient gouverner chacun une année à son tour, et partit avec Antigone, sa fille, errant dans les rues. Après sa mort, Antigone regagna le palais de Thèbes, où elle vécut avec sa sœur Ismène. Polynice vint, à la tête des armées d'Argos, ville ennemie de Thèbes, reprendre le trône à son frère Étéocle, qui refusait l'alternance prévue. Les deux hommes s'entretuèrent lors d'un combat singulier (voir guerre des sept chefs). Créon, nouveau roi de Thèbes et frère de Jocaste, ordonna des funérailles solennelles pour Étéocle, mais interdit d'ensevelir son autre neveu, Polynice, considéré comme traître à la Cité. Seule Antigone s'opposa à cette décision. Elle refusa de s'y soumettre. Ayant fait donner une sépulture à Polynice, elle fut condamnée par Créon à être enterrée vivante dans le tombeau des Labdacides, Antigone mit fin à ses jours en se pendant.

Son fiancé Hémon, fils de Créon, se tua sur le cadavre d'Antigone. En apprenant la mort de son fils, Eurydice, sa mère, se suicida. Créon resta seul, anéanti par ces disparitions successives et aspirant à une mort rapide. Il se tua quelques semaines après.

Évocations artistiques

Son histoire a inspiré de nombreuses œuvres littéraires, et notamment :

Antigone et Colette de D. Lava est non seulement une réécriture du fameux mythe mais aussi une ouverture sur l'avenir et une invitation au voyage.[réf. nécessaire]

  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque
Ce document provient de « Antigone (Th%C3%A8bes) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antigone (Thèbes) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antigone (Thebes) — Antigone (Thèbes) Pour les articles homonymes, voir Antigone. Antigone, par Frederic Leighton (1882) Dans la …   Wikipédia en Français

  • ANTIGONE — Issue de l’union maudite, parce qu’incestueuse, d’Œdipe et de Jocaste, elle porte bien son nom (du grec Antigonê ), celle que sa piété familiale condamnera à une mort atroce sans époux ni descendance, au terme d’une courte vie toute de malheur,… …   Encyclopédie Universelle

  • Antigone (Jean de Rotrou) — Antigone (Rotrou) Pour les articles homonymes, voir Antigone. Antigone est une tragédie de cinq actes en vers de Jean de Rotrou écrite entre 1636 et 1637. Elle fut jouée pour la première fois à l’Hôtel de Bourgogne en 1637 mais ne fut publiée… …   Wikipédia en Français

  • Antigone (tragédie) — Antigone Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Dans la mythologie grecque, ce nom peut désigner : Antigone de Thèbes, fille d Œdipe, qui s opposa à son oncle Créon ; Antigone de… …   Wikipédia en Français

  • THÈBES DE BÉOTIE — Thèbes est située en Béotie, au nord du fleuve Asopos. Son acropole, la Cadmée, domine d’une centaine de mètres une plaine très fertile, arrosée par l’Isménos et la Dircé, deux petits cours d’eau aux sources renommées qui confluent au nord de la… …   Encyclopédie Universelle

  • Thebes (Achaia Secunda) —     Thebes     † Catholic Encyclopedia ► Thebes     (THEBAE)     A metropolitan titular see of Achaia Secunda. The city was founded by the Phoenician Cadmus in the sixteenth century B.C., afterwards made illustrious by the legends of Laius,… …   Catholic encyclopedia

  • Antigone — f Classical name in occasional modern use. In Greek mythology Antigone was a daughter of Oedipus by his accidental incestuous marriage to his own mother, Jocasta. She tended her father as he wandered through Greece, blinded, disgraced, and… …   First names dictionary

  • Antigone —    Drame de George Tzavellas, d après l œuvre de Sophocle, avec Irène Papas, Manos Katrakis.   Pays: Grèce   Date de sortie: 1961   Technique: noir et blanc   Durée: 1 h 30    Résumé    Adaptation fidèle de la tragédie antique. Antigone donnera… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Antigone — [an tig′ə nē΄] n. [L < Gr Antigonē] Gr. Myth. a daughter of Oedipus and Jocasta: she defies the king of Thebes, Creon, by performing funeral rites for her brother, Polynices …   English World dictionary

  • Antigone (Sophocles) — Infobox Play | name= Antigone caption = Antigone in front of the dead Polynices by Nikiforos Lytras writer = Sophocles chorus = Theban Elders characters = Antigone Ismene Creon Eurydice Haemon Teiresias |Guard First Messenger Second Messenger… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”