Maury (Pyrenees-Orientales)

Maury (Pyrénées-Orientales)

Maury

Maurí - Maurin

Carte de localisation de Maury Maurí - Maurin
Pays France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Perpignan
Canton Saint-Paul-de-Fenouillet
Code Insee 66107
Code postal 66460
Maire
Mandat en cours
Charles Chivilo
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes des Agly Fenouillèdes
Latitude
Longitude
42° 48′ 44″ Nord
       2° 35′ 41″ Est
/ 42.8122222222, 2.59472222222
Altitude 80m (mini) – 880m (maxi)
Superficie 34,63 km²
Population sans
doubles comptes
850 hab.
(1999)
Densité 24 hab./km²

Maury (Maurí en catalan, Maurin en occitan) est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Orientales et la région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont appelés les Maurinats.

Selon l'éminent linguiste catalan Joan Coromines c'est un village de transition entre le catalan et l'occitan, c'est pourquoi plusieurs historiens l'incluent dans la comarque du Roussillon (comarca del Rosselló).

Maury est connu également pour son vin doux rouge qui ressemble à du Porto. Ce vin doux naturel est voisin du Banyuls.

Sommaire

Géographie

Le village de Maury est situé dans une vallée du Fenouillèdes. Il est dominé au Nord par le grau de Maury (un col) qui fut contrôlé en son temps par le château de Quéribus.

Histoire

Maury dénommé jadis "Amauriols" daterait et aurait été habité avant l'occupation romaine. Diverses trouvailles: haches en silex, pointes de lances, piques et tombeaux wisigothiques trouvés dans la partie basse de la localité La Davallada (La Débaillade) semblent confirmer cette opinion, et prouver que ces lieux ont été habités à toutes les époques.

La dénomination d'Amauriols a d'ailleurs été maintenue fort longtemps. On trouve des citations : en 792, Charlemagne donnant au « compte » de Milon divers villages dans le Fenouillèdes, parmi lesquels le village d'Amauriols. Serait-ce la base du nom familial d'Auriol tellement répandu dans la localité qu'un instituteur local dut, jadis, pour s'y reconnaître, numéroter ses élèves portant ce nom familial ? Après la Charte sus-mentionnée, les vicomtes de Fenouillèdes érigèrent le bourg en fief au profit d'un seigneur dont le nom est resté inconnu, sûrement petit baron terrien dont la lignée n'est point sortie de l'ombre où vivait le chef de famille. Maury était alors formé de deux bourgades Amauriols et Laval. Cette dernière, décimée par la peste en 1368, devint déserte à tel point que l'évêque d'Alet, souverain maître du pays, engagea tous les étrangers, même proscrits, et particulièrement les habitants d'Estagel, à venir y faire des cultures, réduisant et même supprimant à leur profit dîmes et taxes qu'il avait coutume d'y prélever. Ceci expliquerait pourquoi tant d'Estagellois ont longtemps possédé et possèdent encore des terres en ces lieux, tant éloignés de leurs résidences. Vu l'état de fait existant ainsi, l'abandon du terroir par suite de calamité, et la proximité des terres de Maury et Cucugnan, les habitants de cette dernière cité avaient usé par simple tolérance du droit de pacage et de déplissasse pour leurs troupeaux, sur de vastes terrains situés sur la face sud des Corbières, allant du col du Grau de Maury jusqu'au lieu dit La Mollera ("la Mouillère"), d'où jaillit la source depuis captée distribuant l'eau à l'entière localité actuelle de Maury. Bénéficiant du doute dans les limites départementales, les habitants de Cucugnan réclamèrent longtemps la pleine propriété de ces terres, dont les diocèses d'Alet et de Narbonne n'avaient jamais établi la délimitation précise. Par principe humain et naturel, la ligne divisoire de toute chose est une ligne droite ou ligne de faite suivant le point le plus élevé. Les conventionnels délégués pour la délimitation des départements en leur qualité de commissaires départementaux et Membres du Comité de Constitution de l'Assemblée Nationale, décidèrent, dans le but de pure conciliation, ce qui suit : “ Notons qu'au départ de Saint Paul de Fenouillet, la vue sur le château de Quéribus indique bien, pour ne pas dire crève les yeux, que le dit château est bati sur le versant sud de la Montagne côté Maury et non point sur le faite ou ligne divisoire. Cette ligne divise le territoire de Quéribus de celui de Maury par une ligne qui, partant du clot de 1'Oule, va à Vente Farines passant par un massif de maçonnerie encore en place, qui supporte une croix formant par sa direction la division des deux diocèses. De Ventes Farines, la ligne arrive directement au roc Natousque . Un grand procès eut lieu d'ailleurs à la suite de cette délimitation, d'où la légende s'est transmise localement que le domaine et la forteresse de Quéribus furent par concussion attribués au département de l'Aude, à la suite d'un copieux et gastronomique repas offert par les notables de Cucugnan aux dits conventionnels.

(Fenouillèdes miennes Fernand Estève 1983)

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
. 2001 Jean-Louis Véra . .
2001 2014 Charles Chivilo[1] [2] . .
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique (Source : INSEE[3])
1890 1962 1968 1975 1982 1990 1999
1820 1191 1298 1059 982 916 850
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes

Economie

Lieux et monuments

Château de Quéribus au nord.

Personnalités liées à la commune

Jadis, à Maury, presque chaque famille avait un surnom, approprié soit à ses origines, soit à son pays natal, soit à toute autre cause. Parmi ces surnoms, nous en avons relevé 210 (entre parenthèses la forme en occitan normalisé).

l' Abescots (l'Avesca) l' Abril (l'Abril) l' Achilo dal Triti (l'Achila dal Triti)
l' Africain (l'African) l' Aïnat (l'Ainat) l’ Ancher (l'Anger? l'Enger? l'Ancher?)
l' Ancher l' Angang l' Antoi
l' Arago l' Armurier l' Arnaou (l'Arnaud)
l' Ascaï bré (l'Escalhbren?) l' Ascano Paourris (l'Escanapaures) l' Asclopet (l'Esclopet)
L' Asprit (l'Esprit) l' Auriol 7 l' Axandrou
L' Azur le Baco (Daniel le) le Bagé
la Baïnudo les Balrigous le Baram
les Barbius en Barnum la Basso
en Batisteilles le Bep de Madamo en Berto
le Bicari le Bigot en Bina
les Biras le Biroulet en Bismark
le Bouba en Bounail les Bouni
le Bounic la Bourrono en Boutane
en Brici ou en Toc la Cadire en Cagareillo
le Caillol le Camart en Campet
la Canoune (Marie) les Capitaines le Caporal
le Capou les Carabins le Carmagnol
les Carols les Castagnous les Catchous
en Cécilo en chagrin le Charmand
en Chilo en Chir le Chouchou
en Claudettes la Cogne en Colin
la Comtesse, la Coquille le Coromel
le Couchi les Couchis en Cousteillo
le Crabo l' Encantaïre l' Engrune
les Enricous l' Erculeto l' Estelle
les Féchers la Feltingo en Fennette
les Ferblantiers en Ficelle en Fidel
les Figuettes les Filets les Flambards
le Fliou les Francesets le Fratouer
en Gabinot le Gat négré les Gendarmes
en Ginoles en Gougouille en Grageon
le Gras la Guille l' Héritier
l' Hiber l' Huget en Jafet
en Janet en Jean Petit les Jepettes
en Jéromette la Joie en Jule de Lanouret
le June Homme en Lard la Lino
la Llinasse la Lloquo la Louise Mitralluso
en Loulou en Lustrus le Maire petit ou Fricot
la Maison le Major les Maneilles
les Maneillettes en Manosque le Manrou
en Marché la Marie Gato la Marie Mayetto
le Marot en Marquisiot les Martinous
en Mastuat la Matocrabes en Maurinet
en Mayetto la Ménarde en Michou
les Michous le Millet le Minot
les Miquelous les Miquelous le Montagnol
les Moulignés en Moum les Nadalets
la Nineillo le Pachoua les Paloumettes
en Panaillado la Paquerette en Pastanago
en Pastille le Patagounais les Patatezis
la Pel Rousse en Pepen le Perceptou
Le petit de la Mariote en Petita en Peyrot
le Picard le picassou en Picolo
les Pieds en Pierre de la Flore en Pierre d'en Mathieu
en Pinto en Pipo le Pistoulet
en Pitchotte en Poivre en Poléon
le Polonais . le Pompier en Popon
les Poucets les Pouillettes les Pouncets
en Pounot le Pouzovil le prugnanol
les Purets les Quesquerous les Quignols
la Quille en Rabada le Raoulet
le Rat en Redoum le Réplé
les Ribotes les Roubis le Rouge
en Rouquet les Sabastianets la Sardagnoune
en Seiglo le Sergent la Sophinetto
les Sourouils le Tailleur le Tambour
le Tapajur en Timpasset les Titets
la Titorlo le Titou le Toret
le Tournur le Tourrillou les Toutounelles
le Tripou en Zidoretto

Voir aussi

Étape


Précédé par
Saint-Paul-de-Fenouillet ou Lesquerde
Route du vin en Roussillon
Vin - logo.png
Suivi par
Tautavel

Notes et références

  1. Charles Chivilo fit partie des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Christiane Taubira à l'élection présidentielle de 2002, cf. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2002
  2. Charles Chivilo fit partie des 500 élus qui ont parrainé la candidature de Ségolène Royal à l'élection présidentielle de 2007, cf. Liste des citoyens ayant présenté les candidats à l'élection du Président de la République de 2007
  3. Maury sur le site de l'Insee

Liens externes




  • Portail des Pyrénées-Orientales Portail des Pyrénées-Orientales
Ce document provient de « Maury (Pyr%C3%A9n%C3%A9es-Orientales) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maury (Pyrenees-Orientales) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”