Matthew Paris

Matthew Paris

Matthieu Paris

Autoportrait de Matthew Paris illustrant un de ses manuscrits (London, British Library, MS Royal 14.C.VII, folio 6r)

Matthieu Paris (v. 1200-1259) était un moine bénédictin anglais, historien, artiste enlumineur, hagiographe, cartographe, sculpteur et encore ouvrier en métal.

Au monastère bénédictin de Saint-Albans, il continua l'œuvre historique de Roger de Wendover, la Chronica Majora, en l’élargissant par l’ajout des événements étrangers. Il est connu pour son admiration envers Frédéric II du Saint-Empire, auquel il attribua le surnom de Stupor Mundi (la « Stupeur du monde »).

Matthew Paris résuma sous le titre Historia Anglorum ou Historia Minor de nombreuses et longues chroniques datant de 1067 à 1253. Il fut aussi l’auteur de biographies de saints et de moines, dont une Life of Saint Albans. Il illustra ses ouvrages de sa propre main par de nombreuses enluminures et reste l’un des principaux talents de son époque en Angleterre.

Sommaire

Biographie

Une illustration du manuscrit Life of Saint Albans avec une des premières représentations connues de la brouette

Malgré son nom et sa connaissance de la langue française, Matthew Paris était Anglais de naissance, mais il se peut qu'il ait étudié à Paris dans sa jeunesse, après avoir reçu sa première éducation à l’école monastique de St Albans. La première chose que nous savons de lui (et nous le tirons de ses propres écrits), c'est qu'il fut admis comme moine à Saint-Albans, dans le Hertfordshire, en 1217. C'est d'après la supposition qu'il était encore adolescent lors de son admission qu'on suppose sa date de naissance, mais certains chercheurs se demandent s'il n'avait pas au moins dix ans de plus puisque de nombreux moines n'entraient dans la vie monastique qu'après une carrière laïque. Il est certain qu'il était parfaitement à l'aise avec les nobles et même les rois, ce qui peut indiquer qu'il était issu d'une famille d'un rang assez important, mais il est aussi certain que c'était un trait de sa personnalité. Il passa la plus grande partie de sa vie dans cette abbaye, mais en 1248 il fut envoyé en Norvège comme porteur d'un message de Louis IX à Haakon IV et il plut tant au roi de Norvège qu'il fut invité, plus tard, à superviser la réforme du monastère bénédictin de Nidarholm, près de Trondheim, sur l'ordre d'Innocent IV.

Outre ces missions, l'activité que l'on connaît de lui fut consacrée à l'histoire, une tâche pour laquelle les moines de Saint-Albans ont longtemps été célèbres. Ayant été admis dans l'ordre en 1217, il hérita en 1236 du rôle de Roger de Wendover, chargé officiellement d'enregistrer la chronique de l'abbaye. Il révisa son travail, et celui de l'abbé Jean de Cella, y ajoutant de nouveaux matériaux pour couvrir le temps de son propre mandat, et cette Chronica Majora est une source historique importante, en particulier pour la période comprise entre 1235 et 1259. Tout aussi intéressantes sont les illustrations que Paris a utilisées dans son travail.

Le Manuscrit de Dublin (voir ci-dessous) contient des notes intéressantes, qui éclairent le rôle joué par Matthew Paris dans d'autres manuscrits, et sur la façon dont il se servait des siens propres. Ils sont en français, et on lit de sa main :

  • « Si cela vous plaît, vous pouvez garder ce livre jusqu'à Pâques. »
  • « G, ayez l'obligeance de faire savoir à la comtesse d'Arundel, Isabelle, qu'elle doit vous envoyer le livre sur saint Thomas le Martyr et saint Édouard, que j'ai copié (traduit?) et illustré, et que la comtesse de Cornouailles peut conserver jusqu'à la Pentecôte. »
  • Certains vers.
  • « Dans le livre de la comtesse de Winchester qu'il y ait ainsi deux images sur chaque page » (des vers suivent décrivant treize saints).

On suppose que la dernière phrase fait allusion à l'activité de Paris, qui était l'intermédiaire et le conseiller en iconographie de la comtesse avec un autre artiste.

Le prêt de manuscrits à des familles aristocratiques, semble-t-il pour des périodes de plusieurs semaines ou plusieurs mois à la fois, est peut-être la raison pour laquelle il a réalisé plusieurs versions illustrées de sa Chronique.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Portail du Moyen Âge Portail du Moyen Âge
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni
Ce document provient de « Matthieu Paris ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Matthew Paris de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Matthew Paris —     Matthew Paris     † Catholic Encyclopedia ► Matthew Paris     Benedictine monk and chronicler, b. about 1200; d. 1259. There seems no reason to infer from the name by which he was commonly known that this famous English historian was directly …   Catholic encyclopedia

  • Matthew Paris — For the British newspaper columnist and former MP, see Matthew Parris. Self portrait of Matthew Paris from the original manuscript of his Historia Anglorum (London, British Library, MS Royal 14.C.VII, folio 6r). Matthew Paris (Latin, Matthæi… …   Wikipedia

  • Matthew Paris — Selbstportrait des Matthäus Paris aus seiner Chronik (London, British Library, MS Royal 14.C.VII, folio 6r). Matthäus Paris (Matthaeus Parisiensis, auch Matthäus von Paris; * um 1199 in England; † um 1259) war Geschichtsschreiber im… …   Deutsch Wikipedia

  • Matthew Paris — (c. 1199–1259)    Historian.    Matthew was a Benedictine monk at the Abbey of St Alban, England. He is remembered for his extraordinary chronicles, which included Chronica Majora.    This was a history of the world and the early part was largely …   Who’s Who in Christianity

  • Matthew Paris — …   Useful english dictionary

  • Britannienkarte des Matthew Paris — Die Britannienkarte des Matthew Paris Die Britannienkarte des Matthew Paris ist eine mittelalterliche Landkarte Großbritanniens, die um 1250 von Matthew Paris geschaffen wurde. Die nach Norden ausgerichtete Karte zeigt England, Wales und… …   Deutsch Wikipedia

  • Matthew of Westminster —     Matthew of Westminster     † Catholic Encyclopedia ► Matthew of Westminster     The name given to the supposed author of a well known English chronicle, the Flores Historiarum . The misunderstanding regarding this imaginary personage… …   Catholic encyclopedia

  • Paris (disambiguation) — Paris is the capital of France.Paris may also refer to:People* Paris (mythology), legendary figure of the Trojan War * Paris (actor under Domitian), actor in Rome under the emperor Domitianurname* Barry Paris, an author * Jackie Paris, American… …   Wikipedia

  • Matthew of Westminster — Matthew of Westminster, long regarded as the author of the Flores Historiarum,[1] is now thought never to have existed. The error was first discovered in 1826 by Francis Turner Palgrave, who said that Matthew was a phantom who never existed, and… …   Wikipedia

  • Paris, Matthew — (ca. 1200–1259)    Matthew Paris was an English monk and Latin chronicler, whose influential account of the early part of the reign of Henry III is admired for its lively narration and for its use of eyewitness accounts, including his own… …   Encyclopedia of medieval literature


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.