Anthony Sutton

Antony Cyril Sutton

Antony Cyril Sutton
Antony Cyril Sutton

Naissance 14 février 1925
Décès 17 juin 2002
Nationalité Flag of the United Kingdom.svg britannique
Profession(s) Essayiste
Economiste
Historien

Antony Cyril Sutton (19252002) est un économiste, historien et écrivain britannique.

Sommaire

Biographie

Sutton fut chercheur à Stanford au sein de la fondation Hoover de 1968 à 1973. Il enseigna l'économie à l'UCLA. Il étudia à Londres, Göttingen et UCLA et fut titulaire d'un doctorat en sciences de l'Université de Southampton, en Angleterre.

En 1972, au sein de la Hoover Institution à Stanford il subi la censure de son directeur de recherche qui tenta d'empêcher la publication de National Suicide: Military Aid To The Soviet Union dont les faits décrits attaquaient le programme Nixon-Kissinger d'aide aux Soviétiques tandis que ceux-ci aidaient les Nord-Vietnamiens dans leur effort de guerre. Le livre arrivait à la conclusion que les soldats américains étaient en train d'être tués avec l'aide de leur propre technologie[1].

Pierre de Villemarest[2], spécialiste des questions mondialistes, écrit que « Sutton fut le seul auteur qui ait jamais disséqué les contrats grâce auxquels les totalitarismes nazi et soviétique ont pu vivre et survivre économiquement ».

Il est surtout connu pour son livre : America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones décrivant la société secrète d'étudiants de l'Université Yale, la Skull and Bones. Il a aussi abordé le thème de la fusion froide.

Théories

Sur la société de la Skull & Bones

Selon Sutton, la vision de l'éducation des masses qu'à une certaine élite membres de la société des Skull and Bones, n'est pas le libre développement de l'individu mais le fait d'apprendre à vivre de manière intégrée dans une société organique, de manière semblable à la philosophie de Hegel sur l'État absolu. Dans ce type d'État, l'individu trouve sa liberté par l'obéissance aux lois de l'État[3]. Quant aux libertés individuelles, elle ne sont pas acceptables et doivent être guidées par la tyrannie rationnelle[4]. Sutton soutient également que la théorie sur les similitudes de la psychologie animale et l'humaine de Wilhelm Wundt[5] et la notion hegelienne du conflit qui crée l'histoire[6], font partie intégrante de l'idéologie des Skull & Bones. Ainsi le conflit entre une thèse et une antithèse donne une synthèse et si le processus thèse-antithèse est sous le contrôle de cette société, la synthèse découlera forcément de sa volonté[6]. Pour Sutton, la synthèse ultime des Skull & Bones est le Nouvel ordre mondial[7].

Sur les liens entre Wall-Street et la révolution bolchévique

En 1917, avant l'éclatement de la révolution bolchévique en Russie, des entreprises de Wall Street notamment, ont mis en place des opérations visant à permettre l'avènement de cette révolution. Tout d'abord Trotsky a été financièrement soutenu pendant son séjour aux Etats-Unis, avec l'accord du président de l'époque Woodrow Wilson qui lui fournit son droit d'asile tout en sachant qu'il prévoyait de poursuivre la révolution et de l'amener à son terme. Les entreprises de Wall Street quant à elles ont financé la révolution bolchévique par l'intermédiaire d'Olof Aschberg, propriétaire de la banque suédoise Nya Banken. Olof Aschberg était considéré comme "le banquier de la révolution". Il fournit aussi bien des fonds suédois, allemands, anglais, qu'américains pour financer les bolchéviques. Le financement américain venait en partie de la Guaranty Trust Company, une banque dirigée par J.P. Morgan. Ce soutien financier permit ainsi à la Nya Banken et à la Guaranty Trust Company d'avoir un certain poids dans la direction de la banque bolchévique créée en 1922, la Ruskombank. En effet, Olof Aschberg fut son directeur, quant à Max May, Vice président de la Guaranty Trust Company, il fut le directeur des opérations internationales de la Ruskombank. Le financement des bolchéviques par Wall Street peut également être mis en relation par la mission de la Croix Rouge américaine en Russie en 1917. Cette mission était composée de représentants de toutes les grandes entreprises de Wall Street, que ce soit la Réserve Fédéral, la Chase National Bank, ou encore la National City Bank. Cette mission fut supervisée par William Boyce Thompson président de la Réserve Fédéral de New York qui avait pour objectif de permettre la liberté de prêt, et de créer un programme de propagande pour l'avènement de la révolution bolchévique. Il voulait également maintenir la Russie en guerre contre l'Allemagne afin d'empêcher les entreprises de ces dernières d'entrer sur le marché russe au profit des entreprises américaines. [8].

Sur les liens entre Wall-Street et Franklin Delano Roosevelt

Pour Sutton, l'action de Franklin Delano Roosevelt s'est fait dans l'intérêt de la haute finance américaine par son New Deal et par d'autres lois promulgées à partir de 1933[9] une opinion qu'il développe dans son livre consacré au sujet[10].

Sur la Réserve fédérale

Pour Sutton, la Réserve fédérale est un monopole privé et légalisé de réserve monétaire au profit d'un petit nombre institué sous le prétexte de favoriser et de protéger l'intérêt général[11].

Collaboration entre Wall Street et Hitler

Sutton signala que la capacité de production des entreprises IG Farben et Vereinigte Stahlwerke, qui produisaient 95% des explosifs d'Allemagne en 1937-38, fut uniquement possible avec les crédits concédés par le Plan Dawes et la technologie états-unienne. Une coopération entre I. G. Farben et la Standard Oil of New Jersey pour produire de l'essence synthétique à base de charbon a donné à la I. G. Farben le monopole de cette production durant la Seconde Guerre mondiale. La moitié de la production allemande d'essence était entre ses mains et le reste à des compagnies affiliées[12]. Selon Sutton, sans le capital états-unien de Wall Street il n'y aurait eu ni IG Farben, ni Adolf Hitler, ni seconde guerre mondiale[13].

Relativisme de la dichotomie gauche-droite

Selon Sutton, les Etats-Unis aidèrent la guérilla marxiste en Angola contre le pouvoir colonial du Portugal, qui était un allié au sein de l'OTAN[14].

Oeuvres

  • Western Technology and Soviet Economic Development: 1917-1930 (1968)
  • Western Technology and Soviet Economic Development: 1930-1945 (1971)
  • Western Technology and Soviet Economic Development: 1945-1965 (1973)
  • National Suicide: Military Aid to the Soviet Union (1973)
  • What Is Libertarianism? (1973)
  • Wall Street and the Bolshevik Revolution (1974, 1999) (version en ligne en anglais) (version en ligne en russe)
  • Wall Street and the Rise of Hitler (1976, 1999) (version en ligne en anglais)
  • Wall Street and FDR (1976, 1999) (version en ligne en anglais)
  • The War on Gold: How to Profit from the Gold Crisis (1977)
  • Energy: The Created Crisis (1979)
  • The Diamond Connection: A manual for investors (1979)
  • Trilaterals Over Washington - Volume I (1979; with Patrick M. Wood)
  • Trilaterals Over Washington - Volume II (1980; with Patrick M. Wood)
  • Gold vs Paper: A cartoon history of inflation (1981)
  • Investing in Platinum Metals (1982)
  • Technological Treason: A catalog of U.S. firms with Soviet contracts, 1917-1982 (1982)
  • America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (1983, 1986, 2002) (version en ligne en anglais)
  • How the Order Creates War and Revolution (1985) (version en ligne en russe)
  • How the Order Controls Education (1985)
  • The Best Enemy Money Can Buy (1986) (version en ligne en anglais)
  • The Two Faces of George Bush'*The Federal Reserve Conspiracy (1995) (version en ligne en russe (sous le titre "Vlast' dollara"))

' (1988)

Notes et références

  1. America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones, Online version, p.51
  2. Lettre d’Information
  3. America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version p.62)
  4. America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version, p. 73)
  5. America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version p.76)
  6. a  et b America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version, p. 92)
  7. Antony Cyril Sutton, America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version, p. 93)
  8. Antony Sutton, Wall Street and the Bolshevik Revolution (1974, 1999) (version en ligne en anglais)
  9. Horizons et débats, 4 mars 2009, N°8, La Suisse est un obstacle sur la voie de Merkel qui mène à la dictature financière de l'UE, par Karl Mûller, p.2
  10. Antony Cyril Sutton, Wall Street and FDR (1976, 1999) (version en ligne en anglais)
  11. Antony Cyril Sutton, Wall Street and FDR (1976, 1999), p. 94 de l'édition américaine (version en ligne en anglais).
  12. Antony Sutton, Wall Street and the Rise of Hitler (1976, 1999), chapitre 1 (version en ligne en anglais)
  13. Antony Sutton, Wall Street and the Rise of Hitler (1976, 1999), capítulo 2 (versión en línea en inglés)
  14. America's Secret Establishment: An Introduction to the Order of Skull & Bones (Online version p.133)

Liens externes

  • Portail de l’économie Portail de l’économie
Ce document provient de « Antony Cyril Sutton ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anthony Sutton de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sutton, Massachusetts —   Town   Sutton Town Common …   Wikipedia

  • Anthony Kiedis — Born November 1, 1962 (1962 11 01) (age 49) Grand Rapids, Michigan, U.S. Genres funk rock, alternative rock, rap rock, punk rock, Occupations …   Wikipedia

  • Anthony Burges — or Burgess (died 1664) was a Nonconformist English clergyman,a prolific preacher and writer.He studied at St. John s College, Cambridge from 1623. He became a Fellow of Emmanuel College, Cambridge. [ Concise Dictionary of National Biography ,… …   Wikipedia

  • Anthony Glise — (born January 17 1956 in St. Joseph, Missouri) is a guitarist, composer and author. He is the only American guitarist who has won first prize in the International Toscanini Competition held in Italy. He is also the only guitarist to be chosen as… …   Wikipedia

  • Anthony Gueterbock — Anthony Fitzhardinge Gueterbock, 18. Baron Berkeley, OBE (* 20. September 1939), bekannt als Tony Berkeley, ist ein britischer Politiker der Labour Party. Inhaltsverzeichnis 1 Karriere 2 Familie 3 Literatur (nach thepeerage.com) 4 …   Deutsch Wikipedia

  • Anthony Gueterbock, 18. Baron Berkeley — Anthony Fitzhardinge Gueterbock, 18. Baron Berkeley, OBE (* 20. September 1939), bekannt als Tony Berkeley, ist ein britischer Politiker der Labour Party. Inhaltsverzeichnis 1 Karriere 2 Familie 3 Literatur (nach thepeerage.com) …   Deutsch Wikipedia

  • Anthony Farrar-Hockley — Infobox Military Person name=Anthony Farrar Hockley lived=1924 2006 caption= nicknames= Farrar the Para placeofbirth=Coventry placeofdeath= allegiance=United Kingdom branch=British Army serviceyears=1941 1982 rank=General unit= commands=… …   Wikipedia

  • Sutton Grammar School for Boys — Infobox UK school name = Sutton Grammar School for Boys size = latitude = 51.36509 longitude = 0.18974 dms = motto = Keep Faith / Floreat Suttona motto pl = Plural established = 1899 approx = type = Selective Grammar School religion = Christian… …   Wikipedia

  • Anthony Wayne Elementary School, Erie, Pennsylvania — Infobox School name = Anthony Wayne Elementary School nickname = Wayne Elementary type = Public budget = established = region = City of Erie grades = principal = Leslee Hutchinson and Diane Sutton viceprincipal = Kevin Harper contact number =… …   Wikipedia

  • Antony C. Sutton — Antony Cyril Sutton (February 14, 1925 June 17, 2002) was a British born economist, historian, and writer. He studied at the universities of London, Goettingen and California and received his D.Sc. degree from University of Southampton, England.… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”