Anteros

Antéros

The Angel of Christian Charity ou Eros, statue en aluminium représentant en fait Antéros réalisée par Alfred Gilbert, Piccadilly Circus, Londres, 1893

Dans la mythologie grecque, Antéros (en grec ancien Αντέρως / Antérōs, de ἀντι- / anti-, « en retour » et ἔρως / érōs, « amour »), fils d’Arès et d’Aphrodite, est le frère d’Éros.

Sommaire

Symbolisme

Il incarne le « contre-amour » (signification de son nom), c'est-à-dire l'amour non partagé, mais punit également ceux qui se moquent de l'amour. Sa nature est bien illustrée par la légende athénienne de Timagoras et Mélès, rapportée par Pausanias (I, 30) : considéré comme l'esprit vengeur de Timagoras (précipitant Mélès dans la mort pour le dédain qu'il avait eu de lui), Antéros possédait un autel dans la cité.

Le terme d’« antéros » se retrouve également dans le Phèdre de Platon, lorsque Socrate prononce son second discours sur l'amour où, parlant du sentiment naissant qu'un jeune garçon (éromène) éprouve pour un éraste, il décrit :

« Mais, tout comme celui qui de quelque autre a pris une ophtalmie est hors d'état de prétexter une cause à son mal, lui, il ne se doute pas qu'en celui qui l'aime, c'est lui-même qu'il voit, comme en un miroir : en sa présence, la cessation de ses souffrances se confond avec la cessation des souffrances de l'autre ; en son absence, le regret qu'il éprouve et celui qu'il inspire se confondent encore : en possession d'un contre-amour qui est une image réfléchie d'amour. »
(255d, trad. Léon Robin)

Évocations artistiques

Antéros est le sujet du Shaftesbury Memorial à Piccadilly Circus (Londres), où il rappelle la philanthropie du comte de Shaftesbury. Cette fontaine est en effet surplombée d'une statue nommée The Angel of Christian Charity (« L'Ange de la charité chrétienne ») ou plus communément Eros. Mais son sculpteur, Alfred Gilbert a bien voulu représenter le sujet d'Antéros pour dépeindre un amour « reflective and mature (...), as opposed to Eros or Cupid, the frivolous tyrant. » (traduction : « [un amour] réfléchi et mûr, contrairement à Éros ou Cupidon, le tyran frivole. »).

En littérature, on le retrouve chez Nerval dont le quatrième sonnet des Chimères est intitulé Antéros. Il rappelle l'amour non partagé du poète et de Jenny Colon.[réf. nécessaire] Cependant, Bertrand Marchal, dans une brève analyse du poème, n'évoque pas du tout cette relation et préfère s'attacher à montrer le caractère "contre-évangélique" du poème, à travers ses figures de révoltés (Le Vengeur/Satan, Caïn, Bélus/Baal).[1]

Notes et références

  1. Gérard de Nerval, Les Chimères, La Bohême galante, Petits châteaux de Bohême, éd. Bertrand Marchal, Poésie/Gallimard, 2005, p.323-25

Sources

Voir aussi

Articles connexes

  • Timagoras et Mélès
  • Éros

Bibliographie

  • Véronique Gély, « Éros et Antéros : conversions de la fable dans l’Europe baroque », dans Littératures classiques, no 36 (1999), p. 127-139.


  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque
Ce document provient de « Ant%C3%A9ros ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anteros de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anteros — Anteros, lüsterner Alter, auf den kokett abgewandten Gott zutretend. Federzeichnung von Johann Heinrich Füssli. In der griechischen Mythologie ist Anteros (griechisch Ἀντέρως „erwiderte Liebe“) der Gott der Gegenliebe, der verschmähte Liebe… …   Deutsch Wikipedia

  • Anteros — Saltar a navegación, búsqueda En la mitología griega Anteros (en griego Αντερως) es la personificación del amor correspondido, vengador del amor no correspondido. Era hijo de Ares y Afrodita, quienes lo dieron a su hermano Eros, que estaba solo,… …   Wikipedia Español

  • Anteros — ANTĔROS, ótis, Gr. Ἀντέρως, ωτος, (⇒ Tab. XII.) des Mars und der Venus Sohn, der seines Namens eigentlich der dritte ist, wie seine Mutter auch die dritte Venus. Cic. de N.D. p. 1199. Er heißt deutsch so viel, als die Gegenliebe; Gyrald. Synt.… …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • Antĕros — (gr.), Gott. der Gegenliebe, s. u. Eros …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Anteros — (»Gegen Eros«), Bruder des Eros (s. d.), Gott der Gegenliebe und Rächer verschmähter Liebe …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Anteros — Antĕros, in der spätern griech. Mythologie Sohn des Ares und der Aphrodite, Gott der Gegenliebe …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Anteros — Anteros, siehe Eros …   Damen Conversations Lexikon

  • Anteros — Anteros, myth., Sohn der Venus und des Mars, Bruder des Eros, Gegenliebe …   Herders Conversations-Lexikon

  • anteros — s. m. Pedra preciosa parecida com o jaspe …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Anteros — In Greek mythology, Anteros ( el. Αντέρως, Antérōs) was the god of requited love, literally love returned or counter love and also the punisher of those who scorn love and the advances of others, or the avenger of unrequited love.Anteros was the… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”