Mariah Carey
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carey.
Mariah Carey
Mariah Carey 2 by David Shankbone.jpg
Mariah Carey

Naissance 27 mars 1970 (1970-03-27) (41 ans)
Long Island, État de New York
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanteuse (auteur-compositrice-interprète)
Actrice
Productrice
Genre musical Gospel
Pop
R&B
Années d'activité Depuis 1990
Labels Island (depuis 2002)
Virgin (2001-2002)
Columbia (1989-2000)
Site officiel www.mariahcarey.com

Entourage Nick Cannon (époux)
Jermaine Dupri
The-Dream
Da Brat
Nicole Richie
Paris Hilton
Nicki Minaj
Wentworth Miller

Mariah-Logo.png

Mariah Carey est une chanteuse, productrice et actrice américaine, née le 27 mars 1970 à Long Island, dans l'État de New York.

Auteur-compositeur de la plupart de ses chansons, Mariah Carey est, selon le magazine Billboard, l'interprète féminine la plus populaire des années 1990 aux États-Unis[1].

En 2003, lors de la cérémonie des World Music Awards à Los Angeles, elle a reçu un Diamond Award pour avoir vendu plus de 100 millions d'albums[2]. En 2009, sa maison de disques annonce que Mariah Carey a vendu plus de 175 millions de disques[3].

Sommaire

Biographie

Enfance

Mariah Carey est née d'un père d'origine vénézuélienne et afro-américaine, Alfred Roy Carey, ingénieur en aéronautique, et d'une mère d'origine irlandaise, Patricia Hickey, professeur de chant et chanteuse d'opéra[4]. Elle a une sœur aînée, Alison (née en 1959) et un frère aîné, Morgan (né en 1961).

Selon les biographies officielles, elle aurait eu une enfance difficile et douloureuse. En effet, installée avec sa famille dans un quartier blanc (chaque communauté vivant séparément aux États-Unis), elle doit faire face au racisme et à la haine de certains membres de cette communauté qui voient alors d'un mauvais œil le mariage de sa mère avec un homme noir. La grand-mère de Patricia Hickley reniera même cette dernière suite à ce mariage. Ses parents, n'ayant plus les ressources intérieures pour supporter davantage cette vie, divorcent alors qu'elle n'a que 3 ans : Alison et son frère partent vivre avec leur père, tandis que Mariah reste seule avec sa mère[5].

À l'école secondaire, elle fut surnommée « le Mirage », à cause de ses absences scolaires répétées, dues au fait qu'elle travaillait sur ses créations musicales[6]. Après avoir terminé ses études secondaires, elle s'installe à Manhattan avec l'ex petite amie de son frère, Josephine Sundkvist, qui l'aide à trouver de petits boulots pour gagner sa vie : elle fut serveuse, hôtesse (d'où elle s'est fait virer car elle passait son temps à écouter ses demos plutôt qu'à travailler), concierge dans un salon de coiffure, puis choriste à temps partiel. C'est durant ces années qu'elle fait une rencontre qui va s'avérer décisive, avec un ami de son frère, Ben Margulies. Musicien, il travaille avec elle sur des compositions, tandis qu'elle écrit les textes et les interprète (c'est là que naissent entre autres Vision of Love et Love takes times, qui seront ses premiers n° 1). Parallèlement, Mariah Carey devient choriste de Brenda K. Starr, ce qui va lui permettre de rencontrer son futur mentor, Tommy Mottola.

Carrière musicale

Premiers succès commerciaux (1990-1992)

Lors d'une soirée réunissant des personnalités du monde musical américain, Brenda K. Starr la présente à Tommy Mottola (responsable de la maison de disques Sony Music), à qui Mariah remet une maquette des chansons qu'elle a réalisées. Après avoir écouté la maquette, Tommy Mottola est sûr d'avoir découvert un talent exceptionnel ; il lui propose alors un contrat de 10 albums avec sa maison de disques.

En 1990, sort son 1e album, Mariah Carey, qui rencontre rapidement un grand succès, restant 11 semaines en tête du Billboard[7] et se vendant à 13,5 millions d'exemplaires dans le monde[8]. Les singles Vision of Love, Love takes time, Someday et I don't wanna cry sont tous classés no 1 des charts US[9].

En 1991, elle sort son 2e album, Emotions, qui connaît un vif succès également avec 8 millions d'exemplaires vendus[8]. Le 1e single éponyme se classe no 1 des charts américains[9] et japonais. Mariah Carey établit ainsi un premier record en devenant la seule artiste à classer ses 5 premiers singles à la 1e place du Billboard Hot 100. C'est durant cette même année qu'elle reçoit ses premières récompenses (2 Grammy Awards) et qu'elle commence à entretenir une relation avec Tommy Mottola.

Pour faire face aux ragots colportés par la critique américaine, qui sous-entend que Mariah Carey ne serait qu’une usurpatrice incapable de chanter ses chansons en concert, elle décide de participer à l’émission MTV Unplugged. Elle y interprète en live ses premiers succès[10] ainsi qu'une reprise des Jackson Five : I'll be there. La production de l'émission, impressionnée par sa prestation, décide de sortir un album et une vidéo de sa prestation le 20 juin 1992. Le single tiré de cet album, I'll be there, se classe no 1 aux Etats-Unis[9] et au Canada[11], devenant la 3e chanson de Mariah Carey à atteindre la 1e place dans ce pays. Les ventes de MTV Unplugged sont estimées à 6,5 millions d'exemplaires[8].

Succès international (1993-1996)

En 1993, elle épouse Tommy Mottola et sort son troisième album, Music Box, qui la révèle réellement à travers le monde (près de 30 millions d'albums vendus)[12]. . Les deux premiers singles, Dreamlover et Hero, se classent tous deux no 1 des charts US[9], tandis que Dreamlover devient no 1 au Canada. Suivent une reprise de Without You, le tube d'Harry Nilsson, et Anytime you need a friend. Without You sera le plus gros succès de Mariah Carey en Europe, le premier de ses singles à se hisser en tête des UK Singles Chart[13], et sera no 1 dans de nombreux autres pays : Allemagne, Italie, Suisse, Pays-Bas, Belgique, Finlande, Suède, Autriche… Elle entreprend alors sa première tournée, le Music Box Tour, qui se situe exclusivement aux États-Unis.

En 1994 sort une compilation de chansons de Noël, Merry Christmas. Le premier single, All I want for Christmas is you, est un nouveau succès, particulièrement au Japon, où il demeure son plus gros succès. La chanson se classe encore tous les Noël dans le Top 10 des chansons les plus téléchargées sur iTunes, réintégrant les charts nationaux et internationaux[14]. L'album est le disque de Noël le plus vendu de tous les temps[15],[16],[17],[18] (12 millions d'exemplaires)[8].

En 1995, elle sort son cinquième album, Daydream, plus hip-hop et RnB. Très attendu à la suite du carton de Music Box, l’album ne déçoit pas, devenant son plus gros succès aux États-Unis et se vendant à plus de 24 millions d'exemplaires dans le monde[8]. Le single Fantasy atteint directement la 1re place du Billboard[9] et y reste huit semaines. Cependant, le plus gros succès de cet album, et également le plus gros succès de tous les temps des charts US[19], est One sweet day (interprété en duo avec les Boyz II Men) qui reste seize semaines no 1. Le dernier single distribué sur le marché américain, Always be my baby, atteint lui aussi le plus haut sommet du Billboard. Elle s'engage alors dans une nouvelle mini-tournée, le Daydream Tour, passant cette fois par le Japon (3 dates à Tokyo), les Pays-Bas, l'Angleterre, la France et l'Allemagne.

Indépendance (1997-2000)

Mariah Carey en 1998

Elle divorce en 1997 de Tommy Mottola, la jalousie excessive de son mari (qui est allé jusqu'à la faire suivre et la mettre sur écoute) et son emprise professionnelle ayant totalement étouffé la chanteuse.

Elle sort la même année Butterfly, son 6e album (où le papillon devient alors le symbole de sa liberté recouvrée). Ayant pu imposer ses choix dans la production du disque[20], cet album est considéré comme un album de transition vers le R&B[21],[22]. L'évolution de Mariah Carey n'est pas que musicale : abonnée au col roulé à la demande de son ex-mari, elle commence à adopter un nouveau style vestimentaire plus sexy (mini-jupes, petits hauts). Dans cet album, qu'elle considère comme un tournant important de sa carrière[23], figurent 2 titres classés no 1 dans les charts américains : Honey et My All[9]. Elle entame alors sa 3e tournée, le Butterfly Tour, qui traverse l'Australie, le Japon (où elle bat des records de billets vendus)[24], Taïwan et Hawaï. Les ventes de Butterfly sont estimées à 12 millions d'exemplaires[8].

Mariah Carey en 1998

En 1998 sort son 1e Best of, #1's, comprenant tous ses singles no 1, maiségalement 3 duos (When you believe avec Whitney Houston, B.O. du dessin animé Le Prince d'Égypte, Whenever you call avec Brian McKnight, et Sweetheart avec Jermaine Dupri), ainsi que 2 reprises : Do you know where you're going to de Diana Ross et I still believe, chanson de Brenda K Starr dont elle a été la choriste, lui rendant ainsi hommage. L'album atteint les 15 millions d'exemplaires vendus[8], et clôt la 1e partie de carrière de Mariah Carey.

En 1999, sort l’album Rainbow dont le 1e single Heartbreaker, en duo avec Jay-Z, se classe no 1 du Billboard[9]. Le changement de look est total et elle lance une nouvelle mode : le jean coupé au niveau de la taille. Suivent Thank God I found you en duo avec le chanteur R&B Joe (qui se hisse à la 1e place des charts US)[9], Can't take that away, Crybaby et Against all odds (reprise de Phil Collins, no 1 en Angleterre et au Brésil). L'album se vend à 9 millions d'exemplaires[8]. Elle fait alors pour la 1e fois une véritable tournée mondiale, le Rainbow Tour, passant sur 3 continents (l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Asie). Toutefois, de nombreuses critiques reprochèrent à Mariah Carey une voix plus que fatiguée durant cette tournée.

D'après les World Music Awards, Mariah Carey serait la plus grande vendeuse de la décennie 1990-2000, avec 140 millions d'albums.

Déconvenues commerciales et privées (2000-2001)

En 2001, Mariah Carey ne renouvelle pas son contrat avec Sony Music, la maison de ses débuts, toujours dirigée par son ex-mari Tommy Mottola ; elle signe alors chez Virgin Records pour 5 albums, pour la somme de 90 millions $[25].

Elle se met au travail pour un film et un album, qui se nomment tous deux Glitter. Le projet, travaillé durant 3 ans par Mariah Carey elle-même, lui échappe peu à peu (selon ses propres dires) et devient son 1e flop : entre 2[25] et 2,8[8] millions d'albums dans le monde, seulement une 11e place au box office des États-Unis, et un Razzie Awards comme pire actrice de l'année. Malgré une 2e place au Billboard avec le très controversé Loverboy[9] (qui obtiendra tout de même un Award), Mariah Carey n'est soudainement plus soutenue par les radios américaines et la presse s'acharne contre elle. D'autres singles sortent, comme Never too far etDon't stop, mais passent inaperçus, hormis quelques succès dans certains pays (no 1 au Brésil et aux Philippines).

À la suite des évènements du 11 septembre, elle compose un medley entre deux de ses chansons, intitulé Never too far/Hero. Le titre est no 3 des ventes aux États-Unis mais n'atteint que la 81e position du Billboard Hot 100[9] à cause de diffusions radios inexistantes. Au Japon, la chanson se classe 5e tandis que Loverboy cartonne à la 1re place. La même année, Sony Music publie un nouveau Best of, Greatest Hits : la chanteuse ne peut interdire la sortie de cet opus, qui s'écoule à 4,8 millions d'exemplaires[8].

En juillet 2001, elle est hospitalisée à la suite d'une dépression nerveuse, ce qui l'empêche de promouvoir la B.O de Glitter. Longtemps considérée par la presse américaine comme la « petite Cendrillon de l'Amérique », elle voit les médias se retourner contre elle, s'attaquant à ses goûts vestimentaires, son physique et ses envies de carrière cinématographique, et propageant des rumeurs de tentative de suicide (qu'elle niera par la suite)[26]. Elle se réfugie alors chez sa mère. Pour clore cette période difficile, son père, avec qui elle tentait de lier à nouveau des liens, décède.

Sur le sentier de la reconquête (2002-2004)

Remerciée à l'amiable par Virgin, elle signe en mai 2002 un contrat chez Universal et crée son propre label, MonarC. Elle crée la surprise en jouant le rôle d'une femme de mafieux dans le film WiseGirls qui, contrairement à Glitter, reçoit de très bonnes critiques. Son jeu d'actrice fut notamment salué lors du Festival International du Film de Toronto, où le film fut présenté.

Fin 2002, elle sort Charmbracelet, album principalement dédié à son père dont sont extraits les singles Through the rain (no 1 en Espagne et aux Philippines), Boy (I need you), I know what you want (un featuring avec Busta Rhymes, gros et unique réel succès mondial de cet opus) et Bringin' on the heartbreak (no 1 aux Philippines). L'album, vendu à 3,1 millions d'exemplaires[8], est un nouveau demi-flop. Elle entame alors une tournée marathon de 69 dates, le Charmbracelet Tour, passant entre autres par la Chine et la Malaisie, pays peu souvent visités par les artistes.

En octobre 2003, Sony sort une compilation de remixes, The Remixes, contenant de nombreux no 1 des clubs US[27]. Il s'écoule à près de 800 000 exemplaires dans le monde[8].

Retour (2005-2008)

Malgré les échecs qu'elle rencontre, Mariah Carey travaille d'arrache-pied en 2004 pour réaliser son nouvel album, en collaboration avec des grands noms du R&B et du rap américain (Jermaine Dupri, The Neptunes, Snoop Dogg, Pharell Williams, Kanye West, …). The Emancipation of Mimi, sorti le 12 avril 2005, est annoncé comme « Le retour de LA Voix »[28] par les médias américains, le présentant comme son grand retour sur la scène internationale après les échecs commerciaux de Glitter et de Charmbracelet. Aux États-Unis, il entre à la 1e place des ventes[7] avec plus de 404 000 exemplaires (le meilleur démarrage de Mariah Carey) et y devient l'album le plus vendu de l'année 2005[29], en devenant 7 fois disque de platine.

Le 1e single, It's Like That, devient no 1 au Japon, en Israël, en Croatie, à Taïwan, à Hong-Kong et aux Philippines. Mais c'est avec le suivant, We Belong Together, que la chanteuse signe sans conteste son retour. Bénéficiant d'une large diffusion au sein des radios américaines, il atteint la 1e place du Hot 100[9] (son 1e depuis Thank God I found you en 2000) et demeure le titre le plus diffusé de l'histoire américaine. Le single suivant, Shake It Off - qui ne sort que dans les pays anglophones - rencontre le succès à son tour, en atteignant la 2e place aux États-Unis[9] juste derrière We Belong Together, faisant de Mariah Carey la 1e artiste à classer 2 titres au sommet des charts américains en même temps. Le 4e single, Don't Forget About Us (un des titres bonus de la réédition de l'album), confirme son retour triomphal et devient sa 17e chanson à être no 1 aux États-Unis et au Brésil[9]. L'album s'écoule à près de 15 millions d'exemplaires dans le monde[12],[8].

La chanteuse reçoit une trentaine de récompenses pour cet opus, et s'engage dans une nouvelle tournée, The Adventures of Mimi : The Voice, The Hits, The Tour, qui débute en Tunisie le 22 juillet 2006, visitant ainsi pour la 1e fois le continent africain. Le monde de la publicité lui offre alors à nouveau de gros contrats : après une publicité pour Intel, elle devient la nouvelle égérie de la marque italienne Pinko[30], Gillette Venus[31] et Pepsi, avec qui elle crée une vingtaine de sonneries pour téléphone.

En mars 2007, Mariah Carey termine le tournage du film Tennessee, qui signe son grand retour au cinéma. En août 2007, est commercialisé son parfum M by Mariah Carey aux États-Unis et dans certains pays (la France n'en faisant pas partie). Elle joue son propre rôle dans le film d'Adam Sandler, You Don't Mess with the Zohan (Rien que pour vos cheveux).

De nouveau face à des déconvenues commerciales (depuis 2008)

Après près de 3 ans d'absence, Mariah Carey sort en 2008 l'album E=MC2, produit notamment par Jermaine Dupri. Avec 463 000 ventes[32] aux Etats-Unis la semaine de sa sortie, il devient ainsi son 6e album no 1 au Billboard[7]. Le 1er single, Touch My Body, sera lui aussi no 1[9] pendant 2 semaines. A cette occasion, la chanteuse s'est lancée dans une tournée promotionnelle aux USA (Los Angeles, New York), en Europe (France, Allemagne, Angleterre), au Japon et en Chine, mais l'album ne se vendra qu'à 2,6 millions d'exemplaires dans le monde[8], à cause notamment d'un choix de singles contestable : alors qu'elle présente son album comme un album festif, la maison de disques ne sélectionnera que des ballades comme Bye Bye ou encore I Stay In Love.

Le 30 avril 2008[33], elle se marie aux Bahamas avec l'acteur et musicien Nick Cannon, de 10 ans son cadet. Après une première fausse couche en 2008, elle donne naissance à une petite fille, Monroe, et un petit garçon, Moroccan Scott, le 30 avril 2011[34].

Son 12e album, Memoirs of an Imperfect Angel, en collaboration avec Jermaine Dupri, Brian-Michael Cox et The Dream, paraît en 2009. Classé la semaine de sa sortie aux États-Unis à la 3e place, il atteindra la 1e place en se vendant à 168 000 exemplaires. Le 1e single, Obsessed, s'est classé à la 7e place au Billboard[27], suivi de son single I Want to Know What Love Is (reprise d'une chanson du groupe Foreigner). Toutefois, l'album est un nouvel échec commercial, en ne se vendant qu'à 1 million d'exemplaires dans le monde.

Alors qu'il avait été annoncé que Mariah Carey préparait un nouvel album de remixes, Angels Advocate, qui reprenait les chansons de Memoirs of an Imperfect Angel en y ajoutant des featurings, la sortie de l'album est annulée par son label, malgré l'envoi en radios de 2 singles, Up out to my face en duo avec Nicki Minaj, et Angels Cry avec Ne-Yo. Un autre album de remixes, Mariah Carey vs Jump Smokers, est également annulé, suite à des déconvenues entre le label de la chanteuse et celui des Jump Smokers.

Elle rebondit en proposant un nouvel album de Noël, Merry Christmas II You, sur lequel elle s'entoure de producteurs connus et qui sont déjà intervenus sur ses précédents opus[35]. Le 1e single Oh Santa est présenté en exclusivité sur le site en ligne AOL Music le 1er octobre 2010, avant d'être disponible en téléchargement quelques jours plus tard.

En février 2011, des câbles diplomatiques révélés par le site Wikileaks dans le cadre du Cablegate, confirment que la chanteuse a touché 1 million $ pour chanter 4 titres devant Mouammar Kadhafi et sa famille, pour le Nouvel An 2009[36],[37].

Le 26 septembre 2011, Mariah annonce elle-même sur son compte Twitter qu'elle est de retour en studio d'enregistrement avec Jermaine Dupri[38].

Discographie sélective et vidéographie

Article détaillé : Discographie de Mariah Carey.

Albums studio

EP et compilations

Singles

Vidéos : DVD et VHS

  • 1991 : The First Vision
  • 1992 : MTV Unplugged
  • 1993 : Here is Mariah Carey
  • 1996 : Fantasy: Mariah Carey at Madison Square Garden
  • 1998 : Aroung the World
  • 1999 : #1's
  • 1999 : VH1 Divas Live
  • 2006 : The Adventures of Mimi
  • 2010 : Las Vegas: Mariah Carey At The Pearl (digital uniquement)

Tournées

Mariah Carey lors de sa tournée The Adventures of Mimi

Filmographie

Parfums

  • 2007 : M by Mariah Carey
  • 2008 : Luscious Pink
  • 2009 : Ultra Pink
  • 2009 : Forever
  • 2010 : Lollipop Bling ( Quatuor composé des parfums "Mine Again", "Honey", "Ribbon" et "That Chick")
  • 2011 : Lollipop Splash The Remix ( Trio composé des parfums "Inseparable", "Never Forget You", "Vision Of Love")

Récompenses

  • 1 Special Achievement Award aux World Music Awards de Monaco (2008)
  • American Heroes Award (2003, 2005)
  • American Music Award (1991, 1992, 2 x 1993, 1995, 2 x 1996, 1998, 2000, 2005)
  • Aretha Franklin Award (1998)
  • ASCAP Pop Award (1997)
  • Australien Record Industry Association Award (3 x 1994)
  • Bambi (2005)
  • Billboard Music Award (6 x 1991, 2 x 1992, 1993, 4 x 1996, 1998, 1999, 2002, 5 x 2005)
  • Blockbuster Award (1995, 2 x 1996, 1997, 1999, 2000)
  • BMI Pop Award (4 x 1991, 1992, 3 x 1993, 1994, 3 x 1995, 1996, 4 x 1997, 1998, 4 x 1999)
  • Capital FM Music Award (2005)
  • Capri Award (2009)
  • DMX Music Award (2000)
  • Echo Meilleur Artiste(1995)
  • Grammy (2 x 1991, 3 x 2006)
  • Groovevolt Award (4 x 2004, 2005, 6 x 2006)
  • Howard Humanitarian Award of Congressional Award Foundation (1999)
  • International Achievement In Arts Award (1998)
  • Jammy Award (4 x 2006)
  • Lady of Soul Award (2 x 2005)
  • Long Island Music Award (1998)
  • Make-A-Wish Foundation's 2000 Chris Grecius (2001)
  • MTV Asia Lifetime Achievement Award (2004)
  • MTV European Music Award (1994)
  • MTV India Award (2005)
  • MTV Total Request Live Award (2003, 2006)
  • NAACP Image Award (1999, 2006)
  • National Dance Music Award (3 x 1996)
  • New York City Music Award (1991, 2003)
  • NRJ Music Awards (2000)
  • Otto Award Bravo Magazin (1994, 1995, 1996, 1997)
  • Quincy Jones Award (2003)
  • Radio 100 Kiss Award (2005)
  • Radio Music Award (2001, 4 x 2005)
  • Recording Academy Honors for outstanding achievements XM Nation Music Award (2005)
  • Recording Industry Association of America commemorative award (2003)
  • Rockefeller Center Award (2x 1994)
  • Rolling Stone Award (1991)
  • Smash Hits Award (1994, 1995)
  • Soul Train Award (3 x 1990, 2x 2006)
  • Teen Choice Award (2 x 2005)
  • The Reign Outstanding Achievement Award (2005)
  • VH-1 Award (1997)
  • VIBE Award (4 x 2005)
  • Virgin Media Music Awards : Best Comeback (2008)
  • World Music Award (3x 1995, 4x 1996, 2x 1998, 2x 2000, 1x 2003, 4x 2005, 1x 2008)

Notes et références

  1. Marc Shapiro, Mariah Carey, p. 145
  2. (fr)Articles sur Mariah Carey sur www.nme.com. Consulté le 1er juillet 2010.
  3. MARIAH CAREY’s NEW SINGLE “I WANT TO KNOW WHAT LOVE IS” IMPACTS AT RADIO ON SEPT. 14th, 10 septembre 2009. Consulté le 4 janvier 2010
  4. Marc Shapiro, Mariah Carey, p. 16
  5. Marc Shapiro, Mariah Carey, p. 18-20
  6. Marc Shapiro, Mariah Carey, p. 31
  7. a, b et c (en)Classements des albums de Mariah Carey aux États-Unis (Billboard)
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n (en)Estimation des ventes d'albums de Mariah Carey
  9. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n (en)Classements des singles de Mariah Carey aux États-Unis (Billboard)
  10. Emotions, If it's over, Someday, Vision of Love, Make it happen, et Can't let go
  11. (en)Meilleur vente au Canada
  12. a et b (en)Biographie site officiel
  13. 1er single numéro 1 des UK Singles Chart
  14. (en)Historique des ventes All I Want For Christmas Is You
  15. (en)On Top: Mariah Carey's Record-Breaking Career, 3 avril 2006
  16. (en)Sounds of the season, 26 novembre 2010
  17. (en)Old chestnuts roasting: ghosts of Christmas music past, 11 décembre 2007
  18. (en)Mariah Carey Previews Christmas Album
  19. Chris Nickson 1998, p. 155
  20. Marc Shapiro, Mariah Carey, p. 99-100
  21. Chris Nickson 1998, p. 168
  22. (en)Music Review: Mariah Carey: Butterfly, 18 décembre 2003
  23. (en)Mariah Carey's Biography. Fox News. 24 mars 2008.
  24. Chris Nickson 1998, p. 153
  25. a et b Mariah Carey sans maison de disques
  26. (en)Cindi Berger, agent publicitaire, dément les rumeurs sur la tentative de suicide, 23 janvier 2002
  27. a et b (en)Historique des ventes d'albums et singles de Mariah Carey
  28. The return of THE Voice
  29. (en)Mariah Carey has the year's top-selling CD
  30. Mariah Carey signe avec la marque Pinko
  31. Mariah Carey s'est d'ailleurs vu remettre le prix « Legs of Goddess » à traduire par « Jambes de Déesse » à New York)
  32. (en)Mariah Debuts At No. 1 After Monster First Week
  33. Mariage de Mariah Carey et Nick Cannon : quelques détails supplémentaires
  34. [1]
  35. Jermaine Dupri, Bryan-Michael Cox, Randy Jackson,Marc Shaiman, James "Big Jim" Wright, James Poyser, Walter Afanasieff ou encore Johnny Severin
  36. Mariah Carey, très chère attraction du clan Kadhafi sur next.liberation.fr du 24 février 2011
  37. WikiLeaks Cables Detail Qaddafi Family’s Exploits, par Scott Shane, sur nytimes.com du 22 février 2011
  38. retour en studio d'enregistrement avec Jermaine Dupri

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • (en) Chris Nickson, Mariah Carey revisited: her story, ST. Martin's Press, 1998 (ISBN 0-312-19512-0) 
  • (en) Marc Shapiro, Mariah Carey: The Unauthorized Biography, ECW Press, 2001 (ISBN 1-550-22444-3) 

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mariah Carey de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mariah Carey — (2008) Die Unterschrift von Mariah Carey Mariah Carey (* 27. März …   Deutsch Wikipedia

  • Mariah Carey — (n. 27/03/1970) es una cantante, compositora y productora musical norteamericana. Intérprete de diversos géneros músicales: Rhythm and Blues, Soul, Pop y Gospel …   Enciclopedia Universal

  • Mariah Carey — This article is about the singer. For her self titled album, see Mariah Carey (album). Mariah Carey …   Wikipedia

  • Mariah Carey — Este artículo o sección necesita ser wikificado con un formato acorde a las convenciones de estilo. Por favor, edítalo para que las cumpla. Mientras tanto, no elimines este aviso puesto el 20 de septiembre de 2011. También puedes ayudar… …   Wikipedia Español

  • Mariah Carey — …   Википедия

  • Mariah Carey — (born 1970) American singer and songwriter …   English contemporary dictionary

  • Mariah Carey (album) — Mariah Carey Album par Mariah Carey Sortie 12 juin 1990 (États Unis) Enregistrement décembre 1988–mars 1990 Skyline Studios, New York …   Wikipédia en Français

  • Mariah Carey (альбом) — Mariah Carey Студийный альбом …   Википедия

  • Mariah Carey (álbum) — Mariah Carey Álbum de Mariah Carey Publicación 12 de junio de 1990 Grabación 1989 1990 Género(s) Pop, R B …   Wikipedia Español

  • Mariah Carey (Album) — Mariah Carey Album par Mariah Carey Sortie 12 juin 1990 (États Unis) Enregistrement 1989 1990 Durée 46:27 Genre(s) Pop, R B …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”