Annélation
Cette annélation vise à bloquer la croissance d'un arbre poussant sur des fortifications anciennes, tout en conservant son potentiel de bois-mort pour les espèces saproxylophages et cavicoles (vivant ou nichant dans les cavités)
Ici, un vieux bois-mort sert de source de colonisation vers l'arbre tué par annélation. Dans un premier temps, il s'agira d'espèces pionnières probablement ubiquistes, puis peut-être d'espèces plus rares, cet arbre étant isolé dans un microclimat plus sec que la moyenne
Une signalétique adaptée permet d'avertir le public

Dans le domaine de la sylviculture ou de la gestion des milieux naturels, l'annélation (« annelage » ou « écorçage en anneau ») désigne l'action d'inciser l'écorce d'un arbre (ou d'une branche) sur toute sa circonférence pour tuer l'arbre (ou la branche), ou les affaiblir sans avoir à les couper.

C'est une technique qui s'est développée à la fin du XXe siècle, notamment dans le contexte de la sylviculture dite extensive ou "proche de la nature" (type Prosilva).

Le mot annélation pour aussi décrire l'écorçage total d'un arbre, d'une branche, d'une racine ou d'une tige ;

  • par un animal (insecte, rongeur, grand ou petit herbivore (Par exemple l'écureuil gris introduit en Italie y tue des arbres par annélation. Le lapin ou le chevreuil peut faire de même pour de jeunes plants forestiers qu'on peut protéger par des protections spéciales. Le bison d'Europe écorce les arbres pour se nourrir, mais pas en en faisant le tour, ce qui n'est pas le cas du Bison d'Amérique du Nord.
  • par une infection bactérienne (d'une jeune écorce en général)...
  • par le feu

Sommaire

L'annélation manuelle

Elle peut avoir deux objectifs :

  • Elle est pratiquée dans le cadre de certaines opérations sylvicoles (dites d'éclaircie) dans le zones difficiles d'accès afin d'éliminer des arbres non retenus comme "arbres d'avenir" ou "tiges d'avenir" et favoriser ces derniers.

Cette méthode présente comme autre avantage de très peu perturber le milieu et la faune et d'être favorable aux espèces saproxylophages. Pour ces raisons, c'est une pratique qui peut être recommandée ou primée par les écolabels ou écosociolabels forestiers.

  • Elle est aussi pratiquée dans les réserves naturelles ou d'autres aires protégées ou certains parcs boisés (publics ou privés) pour bloquer la croissance de certains arbres, tout en conservant leur potentiel de bois-mort de manière à ce qu'il évolue en accueillant la succession naturelle des cortèges saproxyliques, comme cela se passerait dans le cas d'un arbre qui serait écorcé par un mammifère herbivore dans la nature.

Technique

Elle se pratique aux moyens d'outils spéciaux, adaptés à l'épaisseur de l'écorce et à sa structure ; avec une scie ou une tronçonneuse dans les cas les plus difficiles.

Sur une tige très jeune une simple incision peut suffire.

Sur les arbres adultes ou sénescents, il faut généralement pratiquer une double incision de manière à permettre de retirer un bandeau d'écorce de plusieurs centimètres de large.

Certaines espèces d'arbres ont une forte capacité de cicatrisation et une bonne résistance aux attaques bactériennes et de champignons. Dans ce cas, on entaille aussi le liber, et parfois le bois pour être certain de tuer l’arbre ou la branche ou d’en diminuer la vigueur. Certains outils sont munis d'une brosse métallique que l'on frotte sur le bois mis à nus pour y favoriser la colonisation par des organismes saproxyliques.

Un poison (phytocide) est parfois appliqué sur l'annélation, ce qui permet de diminuer l'épaisseur de l'anneau, mais constitue un risque pour les animaux ou humains, voire pour l'applicateur (ces produits sont toxiques et soumis à une législation et à des précautions d'usage).

Pour des raisons pratiques et de sécurité, il est souvent plus facile de tirer l'outil tranchant vers le bas, ce qui explique des annélations en biseau ou en zigzag.

Voir aussi

Articles connexes


Liens externes

Notes et références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Annélation de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Annelation — Annélation Cette annélation vise à bloquer la croissance d un arbre poussant sur des fortifications anciennes, tout en conservant sont potentiel de bois mort pour les espèces saproxylophages et cavicoles (vivant ou nichant dans les cavités) …   Wikipédia en Français

  • annélation — [anelɑsjɔ̃] n. f. ÉTYM. 1898; de anneler. ❖ ♦ Techn. Décortication annulaire (d un arbre), opération qui consiste à enlever un anneau d écorce. || « Un intervalle de dix huit mois entre l annélation de l arbre et l abattage » (Année sc. et… …   Encyclopédie Universelle

  • annelation — noun annulation …   Wiktionary

  • Annelation — An|ne|la|ti|on, An|nel|la|ti|on: angloamer. S für ↑ Anellierung …   Universal-Lexikon

  • Annelage — Annélation Cette annélation vise à bloquer la croissance d un arbre poussant sur des fortifications anciennes, tout en conservant sont potentiel de bois mort pour les espèces saproxylophages et cavicoles (vivant ou nichant dans les cavités) …   Wikipédia en Français

  • Écorçage en anneau — Annélation Cette annélation vise à bloquer la croissance d un arbre poussant sur des fortifications anciennes, tout en conservant sont potentiel de bois mort pour les espèces saproxylophages et cavicoles (vivant ou nichant dans les cavités) …   Wikipédia en Français

  • Robinson annulation — The Robinson annulation is an organic reaction used to create a six member ring α,β unsaturated cyclic ketone, using a ketone (or aldehyde) and methyl vinyl ketone. [Rapson, W. S.; Robinson, R.; J. Chem. Soc. 1935, 1285.] [Bergmann, E. D.;… …   Wikipedia

  • Annulation — (derived from annular, occasionally annelation) in organic chemistry is a chemical reaction in which a new ring is constructed on another molecule (often another ring). [GoldBookRef|title=annulation|url=http://goldbook.iupac.org/A00367.html… …   Wikipedia

  • Bois-mort — Dans le domaine de la sylviculture et plus généralement de l’écologie, l’expression « bois mort » désigne l’arbre mort debout (Volis) ou couché (Chablis), ou toute partie morte d’un arbre (branche morte sur arbre blessé, sénescent, ou… …   Wikipédia en Français

  • Bois-morts — Bois mort Dans le domaine de la sylviculture et plus généralement de l’écologie, l’expression « bois mort » désigne l’arbre mort debout (Volis) ou couché (Chablis), ou toute partie morte d’un arbre (branche morte sur arbre blessé,… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”