Marche De Neustrie

Marche de Neustrie

En 861, Charles le Chauve créa deux marches en Neustrie, afin de défendre cette région contre la double menace bretonne et normande.

Note : Dans la suite de l'article, la marche de Neustrie, créée pour la défense contre les Bretons est désignée par "marche bretonne" et celle contre les Normands par "marche normande". Ces appellations ne sont en rien contemporaines, les deux marches ayant été désignées sous le terme générique de "marche de Neustrie". Il va sans dire que les deux marquis collaborèrent parfois entre eux, et que les fonctions d'un marquis ne l'empêchèrent pas de combattre l'autre ennemi.

La "marche bretonne" confiée en 861 à Robert le Fort, comprenait la Touraine, l'Anjou et le Maine, ce dernier ayant à l'époque perdu sa capitale, Le Mans, et les territoires alentours, érigés en apanage, le duché du Mans.

La "marche normande", qui s'étendait depuis la région du Mans en Basse Normandie jusqu'à la Seine, échoit à Adalard le Sénéchal et à ses parents Udo et Bérenger, fils du comte Gebhard.

Mais les rorgonides, possessionnés du comté du Maine, s'opposèrent aux nouveaux marquis et intriguèrent à la cour, de sorte que Charles le Chauve retira la marche normande à Adalard et à ses parents, pour la confier aux rorgonides, qui la tiendront jusqu'en 885. Pendant ce temps, dans l'autre marche, Robert le Fort, tué lors d'un engagement contre les Normands en 866 est remplacé par un parent de sa femme, Hugues l'Abbé.

En 884, Charles le Gros devient roi de France et nomme Henri, un noble de Francie Orientale, comme marquis de la "marche normande", mais il est tué peu après, en 886. Hugues l'Abbé meurt également en 886. Sont alors nommés Eudes pour la "marche bretonne" et Bérenger pour la "marche normande"

En 911, le traité de Saint-Clair-sur-Epte donne à Rollon le comté de Rouen, base du futur duché de Normandie. La "marche normande" qui n'a plus lieu d'être, est alors fusionnée avec l'autre marche, et l'on voit le marquis Robert parfois qualifié de demarchus, soit maître des deux marches.

Liste des marquis de Neustrie

Marche contre les Normands Marche contre les Bretons
Marquis des deux marches

Source

  • Hubert Guillotel, « Une autre marche de Neustrie »,
    dans Christian Settipani et Katharine S. B. Keats-Rohan, Onomastique et Parenté dans l'Occident médiéval, Prosopographica et genealogica, Oxford, 2000, 310 p. (ISBN 1-900934-01-9) 

Voir aussi

Ce document provient de « Marche de Neustrie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marche De Neustrie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marche de neustrie — En 861, Charles le Chauve créa deux marches en Neustrie, afin de défendre cette région contre la double menace bretonne et normande. Note : Dans la suite de l article, la marche de Neustrie, créée pour la défense contre les Bretons est… …   Wikipédia en Français

  • Marche de Neustrie — En 861, Charles le Chauve créa deux marches en Neustrie[1], afin de défendre cette région contre la double menace bretonne et normande[2]. Sommaire 1 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Neustrie — Localisation de la Neustrie à l époque mérovingienne puis carolingienne Neustrie Neustria (la) 511 – 751 …   Wikipédia en Français

  • Marche de Bretagne — 753 – 851 L empire de Charlemagne ; la Marche apparaît en orange à l est de la Bretagne actuelle …   Wikipédia en Français

  • MARCHE (histoire) — MARCHE, histoire Terme qui désigne de façon générale au Moyen Âge une zone de confins entre deux dominations. C’est «en marche» qu’un vassal puissant venait prêter l’hommage à son seigneur; ainsi le duc de Normandie au roi de France. Dans un sens …   Encyclopédie Universelle

  • Marche (juridiction) — Pour les articles homonymes, voir Marche (homonymie). Au haut Moyen Âge, une marche est un fief créé dans une zone frontalière, soit après conquête ou par détachement d un autre territoire, et auquel le souverain attribue une fonction… …   Wikipédia en Français

  • Marquis de Neustrie — Marche de Neustrie En 861, Charles le Chauve créa deux marches en Neustrie, afin de défendre cette région contre la double menace bretonne et normande. Note : Dans la suite de l article, la marche de Neustrie, créée pour la défense contre… …   Wikipédia en Français

  • Berenger II de Neustrie — Bérenger II de Neustrie Bérenger, mort en 896, fut comte de Bayeux et marquis de Neustrie de 886 à 896 Sommaire 1 Biographie 2 Famille 2.1 certitudes …   Wikipédia en Français

  • Bérenger II De Neustrie — Bérenger, mort en 896, fut comte de Bayeux et marquis de Neustrie de 886 à 896 Sommaire 1 Biographie 2 Famille 2.1 certitudes …   Wikipédia en Français

  • Bérenger ii de neustrie — Bérenger, mort en 896, fut comte de Bayeux et marquis de Neustrie de 886 à 896 Sommaire 1 Biographie 2 Famille 2.1 certitudes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”