Annibale Bugnini
Annibale Bugnini
Biographie
Naissance 14 juin 1912
Civitella del Lago (Italie)
Ordination
sacerdotale
26 juillet 1936
par Mgr Alcide Marina
Décès 3 juillet 1982
Rome
Évêque de l'Église catholique
Consécration
épiscopale
13 février 1972
par Paul VI
Dernier titre ou fonction Archevêque titulaire de Diocletiana
Archevêque titulaire de Diocletiana
Du 6 janvier 1972 au 3 juillet 1982
link= Cristoforo Arduino Terzi Cristoforo Arduino Terzi
Pietro Rossano Pietro Rossano  link=Pietro Rossano
Pro-nonce apostolique en Iran

Blason
(en) Notice sur catholic-hierarchy.org

Annibale Bugnini, né le 14 juin 1912 à Civitella del Lago (commune de Baschi en Ombrie, Italie) et décédé le 3 juillet 1982 à Rome, était un évêque catholique, membre de la Congrégation des missions. Proche ami de Paul VI, il fut le principal organisateur de la réforme liturgique de 1970 et de la publication du missel romain rénové.

Sommaire

Biographie

Annibale Bugnini est ordonné prêtre au sein de la Congrégation de la Mission (Pères Lazaristes) le 26 juillet 1936. À partir de 1946 il est rédacteur en chef de la revue liturgique Ephemerides liturgicae et commence à intervenir dans le domaine des études liturgiques spécialisées.

En 1948, Pie XII nomme Annibale Bugnini Secrétaire de la « Commission pour la réforme liturgique ». Cette commission, instaurée le 28 juin 1948 en marge de la Congrégation des Rites, comprenait 8 membres sous la présidence du cardinal Clemente Micara, puis du cardinal Gaetano Cicognani. L’objectif était de réfléchir à des améliorations possibles en matière liturgique dans l'esprit de l'encyclique Mediator Dei. Bugnini reste à ce poste jusqu'en 1960.

En 1956 il est nommé consultant à la Congrégation des Rites puis en 1957, il est nommé professeur de liturgie à l'université pontificale du Latran, et, de 1959 à 1962, en prévision du concile Vatican II, il est secrétaire de la Commission préparatoire pour la liturgie, à nouveau présidée par le cardinal Cicognani. Comme secrétaire, il prend en main l’élaboration du schéma préparatoire, c’est-à-dire le document qui doit être soumis au débat lors du concile. Ce document, surnommé le « schéma Bugnini », est proposé au vote et adopté lors de la commission le 13 janvier 1962, en séance plénière de la Commission préparatoire.

Le concile débute le 11 octobre 1962, et le schéma sur la liturgie est le premier thème abordé. Le débat a lieu du 22 octobre au 13 novembre 1962. Lors du vote, le 14 novembre, un tel nombre d'amendements est demandé que le pape renvoie le texte à une session suivante.

L'avènement de Paul VI, le 21 juin 1963, est presque aussitôt suivi de la refonte générale de la Curie. Immédiatement après son élection Paul VI rappelle Bugnini et le nomme théologien personnel du Pape. Le 1er octobre 1963, ouvrant la seconde session du Concile, le pape nomme Bugnini à la présidence de la Commission spéciale pour la réforme de la liturgie. La Constitution sur la Liturgie Sacrée Sacrosanctum Concilium, texte prenant en compte les amendements de la première session du Concile tout en restant semblable au « schéma Bugnini », est adoptée par 2147 voix contre 4 le 22 novembre, puis promulguée par Paul VI le 4 décembre.

Bugnini est à partir de 1964 secrétaire de la Commission pour la liturgie mise en place par le pape Paul VI. Le président est d'abord le cardinal Lercaro, puis, après 1968, le cardinal Benno Gut qui meurt à son tour en 1969. Cette commission met en place après Vatican II la réforme de la liturgie.

Le 21 octobre 1967, s'ouvre le synode des évêques ; le père Bugnini vient présenter une « messe normative, ébauche d'une nouvelle messe » qu'il célèbre dans la Chapelle Sixtine. La messe est dite en italien, entièrement à haute voix. Elle comprend un rite d'accueil, une brève cérémonie pénitentielle commune, Gloria, trois lectures, Credo, prière universelle, de brèves prières de « déposition des dons », le Canon, etc. Cette première version de la messe n'est pas approuvée lors d'un vote : 71 évêques votent placet (approuvée), 43 évêques non placet (pas approuvée) et 62 évêques votèrent placet iuxta modum (approuvée avec des réserves). Une nouvelle messe modifiée est présentée en fin d'année et le 3 avril 1969 Paul VI promulgue la constitution apostolique Missale romanum et la nouvelle version de la messe et dissout la commission pour la liturgie en la remplaçant par la Congrégation pour le culte divin. De 1969 jusqu'à 1975, il est secrétaire et promoteur de la Congrégation issue de la commission jusqu'à ce qu'elle soit réunie en 1975 à la Congrégation des Sacrements. Le 6 janvier 1972, il est nommé évêque titulaire de Diocletiana.

Véritable « manager » de la réforme liturgique, appliqué et actif dans son travail, Bugnini peut compter sur le soutien du pape jusqu'en 1975. Certains cercles traditionalistes l'accusent d'être franc-maçon et de vouloir détruire l'Église catholique par sa réforme de la liturgie. Le Vatican publie un démenti dans l’Osservatore Romano du 10 octobre 1976, et ce reproche est généralement considéré comme sans fondement.

Après la fusion en 1975 de la Congrégation pour le culte divin, dont Mgr Brugnini était secrétaire, il n'est nommé à aucun poste dans la nouvelle congrégation, la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Mgr Bugnini se retire alors au couvent de San Silvestro. Six mois plus tard, le 4 janvier 1976 il est nommé pro-nonce apostolique en Iran. Rentré en Italie pour une opération bénigne, il meurt à l'hôpital à Rome le 3 juillet 1982.

Succession apostolique

Succession apostolique
Bishopcoa.png
Consécrateur : Paul VI
Premier co-consécrateur principal : Bernard Jan Alfrink
Second co-consécrateur principal : William John Conway
Date de la consécration : 13 février 1972
Co-consécrateur principal de
Évêque Date de la consécration
Victor León Esteban San Miguel y Erce 16 juillet 1976

Sources

Notes et références

Bibliographie

  • Annibale Bugnini, La riforma liturgica (1948-1975). Nuova edizione riveduta e arricchita di note e di supplementi per una lettura analitica. Rome 1997 (BEL.S 30) [1ère éd. en 1983, trad. all. 1988].
  • Nicola Gianpetro, Il cardinale Ferdinando Antonelli, Rome, Studia Anselmiana, 1998.
  • Pierre Jounel & Reiner Kaczynski & Gottardo Pasqualetti. Roma 1982 (eds): Liturgia opera divina e umana. Studi sulla riforma liturgica offerti a S. E. Mons. Annibale Bugnini in occasione del suo 70o compleanno. Roma 1982 (BEL.S 26).
  • Aimé-Georges Martimort, L’histoire de la réforme liturgique à travers le témoignage de Mgr Annibale Bugnini, in : La Maison-Dieu no 162 (1985) p. 125-155.
  • Pierre-Marie Gy, Trois liturgistes: B. Botte, J. A. Jungmann, A. Bugnini, in: La Liturgie dans l'histoire. Paris 1990 (coll. Liturgie) p. 301-319.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Annibale Bugnini de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Annibale Bugnini — (* 14. Juni 1912 in Civitella del Lago, Umbrien; † 3. Juli 1982 in Rom) war ein italienischer katholischer Ordensgeistlicher (Vinzentiner), Erzbischof und Liturgiewissenschaftler. Leben Bugnini wurde am 26. Juli 1936 zum Priester geweiht. Seit… …   Deutsch Wikipedia

  • Annibale Bugnini — infobox bishopstyles name=Annibale Bugnini dipstyle=The Most Reverend offstyle=Your Excellency relstyle=Monsignor deathstyle=none |Annibale Bugnini, C.M. (June 14, 1912–July 3, 1982) was a Roman Catholic prelate. Ordained in 1936 and named… …   Wikipedia

  • Bugnini — Annibale Bugnini Annibale Bugnini, né le 14 juin 1912 à Civitella del Lago (commune de Baschi en Ombrie, Italie) et décédé le 3 juillet 1982 à Rome, était un évêque catholique, membre de la Congrégation des missions. Proche ami de Paul VI, il fut …   Wikipédia en Français

  • Bugnini — Annibale Bugnini (* 14. Juni 1912 in Civitella del Lago, Umbrien; † 3. Juli 1982 in Rom) war ein italienischer katholischer Ordensgeistlicher (Vinzentiner), Erzbischof und Liturgiewissenschaftler. Leben Bugnini wurde am 26. Juli 1936 zum Priester …   Deutsch Wikipedia

  • Annibale — Annibale, an Italian given name equivalent to Hannibal, may refer to: * Annibale Albani (1682–1751), Italian Cardinal * Annibale I Bentivoglio, (died 1445), ruler of Bologna from 1443 * Annibale II Bentivoglio (died 1540), lord of Bologna in… …   Wikipedia

  • Annibale — ist die italienische Variante des phönizischen Vornamens Hannibal. Bekannte Namensträger: Annibale Albani (1682–1751), Kardinal der katholischen Kirche Annibale Bozzuti (1521 1565), Kardinal der Katholischen Kirche Annibale Bugnini (1912–1982),… …   Deutsch Wikipedia

  • Liturgiereform — ist die Erneuerung (lateinisch: instauratio) gottesdienstlicher Ordnungen, Texte, Handlungen und Zeichen sowie von Geist und Kraft kirchlicher Liturgie durch die zuständige Autorität (Konzil, Papst, Bischöfe, Synoden). Heute ist mit diesem Wort… …   Deutsch Wikipedia

  • Dies Irae — For other uses, see Dies Irae (disambiguation). Centre panel from Memling triptych Last Judgment (c. 1467–1471) Dies Irae (Day of Wrath) is a thirteenth century Latin hymn thought to be written by Thomas of Celano (1200 – c. 1265) …   Wikipedia

  • Arturo Tabera Araoz — Arturo Kardinal Tabera Araoz CMF (* 29. Oktober 1903 in Barco de Ávila, Spanien; † 13. Juni 1975 in Rom) war Erzbischof von Pamplona und Kurienkardinal der römisch katholischen Kirche. Leben Arturo Tabera Araoz trat in die Ordensgemeinschaft der… …   Deutsch Wikipedia

  • Beauduin — Lambert Beauduin OSB (* 4. August 1873 in Rosoux les Waxemme (Lüttich); † 11. Januar 1960 in Chevetogne) war ein belgischer Ordensgeistlicher, Liturgiker und Ökumeniker. Lambert Beauduin, Sohn eines belgischen Großindustriellen, empfing 1897 die… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”