Anne Cheng
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cheng.
Anne Cheng (2008)

Anne Cheng-Wang est une sinologue et enseignante française née à Paris le 11 juillet 1955[1],[2]. Elle est, depuis 2008, titulaire au Collège de France de la chaire intitulée « Histoire intellectuelle de la Chine ».

Sommaire

Repères biographiques

Anne Cheng est une ancienne élève de l'École normale supérieure et docteur en sinologie de l'Université Paris-VII (1982). Elle est professeur des universités. À l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), elle enseigne la philosophie chinoise ; elle y est responsable du « Centre d'études chinoises » et du master « Hautes Études Asie Pacifique ». Elle est titulaire de la chaire d'« Histoire intellectuelle de la Chine et du monde sinisé » de l'Institut universitaire de France. Elle a été élue en 2008 au Collège de France, où ses cours de l'année 2009 portent sur « Confucius revisité : textes anciens, discours nouveaux ». Elle est également vice-présidente de l'Association européenne d'études chinoises.

Elle est la fille de l'académicien français François Cheng.

Publications

Ouvrages principaux

  • Traduction intégrale des Entretiens de Confucius, avec introduction, notes, cartes et chronologie, Paris, Éditions du Seuil, 1981 (2e édition révisée en 1985), 180 p.
    • Réédition dans la collection « Les grands textes sacrés de l'humanité » en 7 volumes, Seuil, 1992.
    • Traduction en portugais : Dialogos de Confucio, São Paulo, Ibrasa, 1983.
    • Traduction en italien : Confucio Dialoghi, Milan, Mondadori, 1989.
  • Étude sur le confucianisme han : l'élaboration d'une tradition exégétique sur les classiques, Paris, Collège de France et Institut des Hautes Études Chinoises, 1985, 322 p.
  • Direction du numéro spécial de la Revue internationale de philosophie, vol. 59, no 232 (avril 2005) : « La philosophie chinoise moderne ».
  • Direction du numéro spécial de Extrême-Orient/Extrême-Occident no 27 (octobre 2005) : « Y a-t-il une philosophie chinoise ? Un état de la question », et article Y a-t-il une philosophie chinoise ? Est-ce une bonne question ? dans ce même numéro, p. 5-12.
  • Direction du volume collectif La pensée en Chine aujourd’hui, Gallimard, collection « Folio Essais », 2007, 478 p.

Livres

  • avec Jean-Philippe de Tonnac, La pensée en Chine aujourd'hui, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Folio essais », 2007 (ISBN 978-2070336500)
  • Étude sur le confucianisme Han. L'élaboration d'une tradition exégétique sur les classiques, Institut des hautes études chinoises (1985), coll. « Mémoires de l'Institut des hautes études chinoises » (ISBN 2857570368)

Articles

En chinois

  • « Faguo dui Zhongguo zhexueshi he rujiao de yanjiu 法国对中国哲学史和儒教的研究» (Les études françaises sur l'histoire de la philosophie chinoise et le confucianisme) », Shijie Hanxue 世界汉学, Beijing no 1 (1998), p. 94-99.
  • « Zhongguo shijiu shiji wanqi de chuantong jingwen yu weixin jingshen - jin guwen zhi zheng zai Qingdai de fuxing 今古文之争在清代的复兴» (La résurgence de la controverse jinwen/guwen sous les Qing) » Faguo Hanxue 法国汉学, [Beijing, Qinghua daxue chubanshe, no 3 (1998), p. 163-187.
  • « Zhongguo chuantong sixiang zhong de kongjian guannian 中国傳統思想中的空間觀念 (La notion d'espace dans la pensée traditionnelle chinoise) », Faguo Hanxue 法國漢學 (Sinologie française), Beijing, Zhonghua shuju, no 9 (2004), p. 3-12.

En français

  • Si c'était à refaire... ou de la difficulté de traduire ce que Confucius n'a pas dit, in Viviane Alleton et Michael Lackner (éd.), De l'un au multiple : traduction du chinois vers les langues européennes, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, 1999, p. 205-217.
  • « Émotions et sagesse dans la Chine ancienne : L'élaboration de la notion de qing dans les textes philosophiques des Royaumes Combattants jusqu'aux Han », Études chinoises : Mélanges de sinologie offerts à Monsieur Jean-Pierre Diény, I, vol. XVIII, 1-2 (printemps-automne 1999), p. 31-58.
  • Le corpus canonique confucéen, in Luce Giard et Christian Jacob (éd.), Des Alexandries I. Du livre au texte, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2001, p. 163-178.
  • Bouddhisme et pensée des lettrés au IIIe siècle : le cas de Wang Bi (226-249), in Catherine Despeux (éd.), Bouddhisme et pensée des lettrés dans la Chine médiévale, Paris/Louvain, Peeters, 2002, p. 7-23.
  • Les métamorphoses du lecteur des Classiques dans la Chine impériale, in Christian Jacob (éd.), Des Alexandries II. Les métamorphoses du lecteur, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2003, p. 207-220.
  • Modernité et invention de la tradition chez les intellectuels chinois du XXe siècle, in Yves Michaud (éd.), La Chine aujourd'hui, « Université de tous les savoirs », Odile Jacob, 2003, p. 179-196.
  • Confucius, philosophe ?, catalogue de l'exposition Confucius. A l'aube de l'humanisme chinois au musée Guimet (29 octobre 2003 - 29 février 2004), Réunion des Musées Nationaux, 2003.
  • « Le confucianisme est un humanisme », Libération, 30 octobre 2003, p. 6.
  • Traduction annotée des chapitres 19 (« Du devoir de se cultiver ») et 20 (« De la synthèse ultime ») du Huainan Zi 淮南子 (grande somme taoïsante du début des Han), in Philosophes taoïstes II. Huainan zi, texte traduit, présenté et annoté sous la direction de Charles Le Blanc et de Rémi Mathieu, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2003.
  • « Confucius, un maître de la parole vivante », livret de 20 pages du coffret de 3 CD Confucius Entretiens de la « Librairie sonore », Frémeaux & Associés, 2004.
  • Comment devient-on universel ? Le cas Confucius, in Id. et al. Comment devient-on universel ?, tome 1, actes du colloque organisé par la Fondation Ostad Elahi, Ethique et solidarité humaine, au Palais du Luxembourg, le 13 septembre 2003, Paris, L'Harmattan, 2005.
  • « Vers un confucianisme mondialisé ? », Les Cahiers de Mars no 183 (2005) : La Chine du XXIe siècle, p. 140-144.
  • L’homme et la société selon l’expérience confucéenne, in Julien Ries (éd.), Crises, ruptures, mutations dans les traditions religieuses, Turnhout, Brepols, 2005, p. 77-93.
  • Les Lumières dans le monde : la Chine, in Lumières ! Un héritage pour demain, catalogue de l’exposition de la Bibliothèque nationale de France, 1er mars - 28 mai 2006, éd. par Yann Fauchois, Thierry Grillet et Tzvetan Todorov, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2006, p. 168-172.
  • '« L’idéal universaliste », entretien avec Sophie Lherm, in Les Lumières : des idées pour demain, « Télérama Hors-Série », 2006, p. 73.

En d'autres langues

  • I primordi del l'impero, in Sandro Petruccioli (éd.), Storia della scienza, Rome, Istituto della Enciclopedia Italiana. vol. II : Cina, India, Americhe, 2001, p. 73-83.
  • Yao Xinzhong, éd., The Encyclopedia of Confucianism, 2 vols., Londres, Routledge, 2003.
    • Chunqiu 春秋
    • Chunqiu Gongyang xue春秋公羊学
    • Chunqiu Gongyang zhuan 春秋公羊传
    • Chunqiu Guliang zhuan 春秋谷梁传
    • Chunqiu Zuozhuan 春秋左传
    • Guo yu 国语
    • Jixia xuegong 稷下学宫
    • Jingzhou xue pai 荆州学派
    • Kong Zi 孔子
    • Lunyu 论语
    • Mengzi 孟子
    • Rujia ba pai 儒家八派
    • Si-Meng xuepai 思孟学派
    • Si shu 四书
    • Si shu zhangju jizhu 四书章句集注
    • Xiaojing 孝经
  • Filial piety with a vengeance : the tension between rites and law in the Han, in Alan K.L. Chan & Tan Sor-hoon (éd.), Filial Piety in Chinese Thought and History, Londres & New York, Routledge, Curzon, 2004, p. 29-43.
  • The status of qing in philosophical texts of ancient China, in Paolo Santangelo (éd.), Expressions of states of mind in Asia, journée de travail INALCO-UNO tenue à Naples le 27 mai 2000, Naples, Università degli studi di Napoli et Institut national des langues et civilisations orientales, 2004, p. 49-71.
  • « The problem with Chinese philosophy », Revue internationale de philosophie, vol. 59, no 232, avril 2005 : La philosophie chinoise moderne, p. 175-180

Autres projets

Notes et références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anne Cheng de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anne Cheng-Wang — Anne Cheng Pour les articles homonymes, voir Cheng. Anne Cheng Wang est une sinologue et enseignante française née à Paris en 1955[1]. Elle est la fille de l académicien français François Cheng. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Chéng — Cheng Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cheng est un monosyllabe chinois présent notamment dans les noms de : Personnes Cheng Lian, général sous Lu Bu, pendant la période des Trois… …   Wikipédia en Français

  • Cheng — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cheng est un monosyllabe chinois présent notamment dans les noms de : Personnes Cheng Lian, général sous Lu Bu, pendant la période des Trois Royaumes …   Wikipédia en Français

  • Cheng I — (1765 – 1807) [1] (鄭一, pinyin: Zhèng Yī, Cantonese: Jihng Yāt, also romanised as Zheng Yi) was one of the most powerful chinese pirate along the Chinese coast during the 19th century. He and his wife Ching Shih, an prostitute who he fell in love… …   Wikipedia

  • François Cheng — Nom de naissance Chéng Bàoyī Activités essayiste, poète, calligraphe, romancier, universitaire, traducteur, académicien français Naissance …   Wikipédia en Français

  • Gu Cheng — Infobox Writer name = Gu Cheng imagesize = 140px caption = A book that explores the controversy of Gu Cheng s death, with a torn portrait of him on the cover pseudonym = birthdate = birth date|1956|9|24|mf=y birthplace = Beijing, China deathdate …   Wikipedia

  • Gu Cheng — b. 1956, Beijing; d. 1993 Poet A major representative of Misty poetry (Menglong shi), Gu Cheng is known for his brilliant poetry and his controversial life. Gu Cheng worked as a swineherd in a remote part of Shandong province from 1969 to 1974.… …   Encyclopedia of Contemporary Chinese Culture

  • Gu Cheng — (chinesisch 顧城 / 顾城 Gùchéng; * 24. September 1956 in Peking; † 8. Oktober 1993 in Auckland) war ein chinesischer Dichter, Essayist und Romanautor. Er war Mitglied der „Verklärten Poeten“ (朦朧詩 / 朦胧诗 Ménglóng Shī …   Deutsch Wikipedia

  • — Cheng Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cheng est un monosyllabe chinois présent notamment dans les noms de : Personnes Cheng Lian, général sous Lu Bu, pendant la période des Trois… …   Wikipédia en Français

  • Religion — La religion a été définie pour la première fois par Cicéron comme « le fait de s occuper d une nature supérieure que l on appelle divine et de lui rendre un culte »[1]. Dans les langues où le terme est issu du latin religio, la religion …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”