Anne-Aymone de Brantes

Anne-Aymone Giscard d'Estaing

Anne-Aymone Giscard d'Estaing
Bundesarchiv B 145 Bild-F075424-0004, Bonn, Genscher mit Politikern aus Frankreich - crop 2 - Anne-Aymone Giscard d'Estaing.jpg
Nom de naissance Anne-Aymone Marie Josèphe Christiane Sauvage de Brantes
Naissance 10 avril 1933 (76 ans)
Drapeau de la France Paris
Nationalité Française
Formation École du Louvre

Anne-Aymone Giscard d'Estaing, née Anne-Aymone Marie Josèphe Christiane Sauvage de Brantes le 10 avril 1933 dans le 8e arrondissement de Paris, est l'épouse du 20e président de la République française, Valéry Giscard d'Estaing. Elle est ainsi épouse de président français du 27 mai 1974 au 20 mai 1981.

Sommaire

Origines

Anne-Aymone Marie Josèphe Christiane Sauvage de Brantes est la fille de François Sauvage de Brantes, lieutenant-colonel de cavalerie, officier de la Légion d'honneur, résistant membre de l'ORA, mort au camp de concentration de Melk-Mauthausen (Autriche) en 1944, et de la princesse Aymone de Faucigny-Lucinge et Coligny. C'est aussi la sœur de Paul Sauvage de Brantes, porteur d'un faux titre de marquis prétendu romain, la belle-sœur de Marina de Brantes, présidente de l'Arop, et la tante du journaliste et scénariste Emmanuel de Brantes.

Paternelles

Par son père, qui portait un faux titre de comte, elle descend de l'industriel et homme politique Eugène I Schneider (par sa grand-mère paternelle) et du général Jean-Girard Lacuée, comte de Cessac, ministre de la Guerre de Napoléon Ier (par son arrière-grand-mère paternelle). C'est en raison de ses fiançailles avec Louise Lacuée de Cessac, petite-fille de Jean-Girard Lacuée, que Roger Sauvage, l'arrière-grand-père d'Anne-Aymone, obtient, par décret du 6 août 1863, de relever le nom de "de Brantes", la grand-mère paternelle de sa future épouse, née Louise-Augustine du Blanc de Brantes, héritière du château de Brantes à Sorgues dans le Vaucluse, ayant été la dernière de ce nom morte en 1848. Les Sauvage de Brantes sont de fausse noblesse et n'appartiennent donc pas à la noblesse pontificale comme ils l'ont prétendu, sans jamais en apporter la preuve [1]. Par son père, Anne-Aymone Giscard d'Estaing est aussi apparentée aux Caulaincourt ou aux Montesquiou-Fezensac.

Maternelles

Par sa mère, elle descend des princes de Faucigny-Lucinge et Coligny[2] et, par eux, de Charlotte de Bourbon, comtesse d'Issoudun, fille du duc de Berry et d'Amy Brown, petite-fille du roi Charles X et arrière-arrière-petite-fille de Louis XV. C'est en raison de cette alliance qu'un membre de cette famille est autorisé à porter en France le titre étranger de prince, à titre viager, en 1828, et se voit reconnaître la qualité de cousin du roi[3]. Par sa mère, Anne-Aymone Giscard d'Estaing est également apparentée aux planteurs cubains Terry (par sa grand-mère maternelle, née Natividad Terry y Dorticos, cousine germaine du dessinateur et architecte Emilio Terry) et la nièce du journaliste et écrivain Alfred Fabre-Luce (époux de Charlotte de Faucigny-Lucinge, tante et marraine d'Anne-Aymone), par l'intermédiaire duquel elle rencontra Valéry Giscard d'Estaing. De ce côté, sa famille est encore liée aux Coligny, Le Tellier, Sesmaisons et Kergorlay.

Biographie

Études

Anne-Aymone Sauvage de Brantes est scolarisée au lycée Notre-Dame des Oiseaux de Paris, dans le 16e arrondissement de Paris où elle étudie les « humanités féminines » (c'est à dire la cuisine, la couture et histoire de l'art)[4]. Elle commence ensuite des études à l'École du Louvre.

Mariage

Elle épouse Valéry Giscard d'Estaing tout juste sorti de l'ÉNA, civilement le 17 décembre 1952 à la mairie du 8e arrondissement de Paris, et religieusement le 23 dans la chapelle privée de la famille de Brantes, au château du Fresne, à Authon, dans le Loir-et-Cher. C'est la mère de ce dernier, May, qui s'était chargée de lui trouver cet excellent parti qu'est Anne-Aymone : à leur rencontre, elle a dix-huit ans et lui vingt-six.

Valéry et Anne-Aymone Giscard d'Estaing ont quatre enfants :

Prénom Date de naissance
Valérie-Anne 1er novembre 1953
Henri 17 octobre 1956
Louis 20 octobre 1958
Jacinte 3 mai 1960

Une épouse présidentielle investie, mais discrète

La campagne présidentielle de 1974

Anne-Aymone Giscard d'Estaing ne s'intéresse pas vraiment à la politique. Mais son époux, fasciné par le président des États-Unis John Kennedy décide de suivre ce modèle de communication politique. Ainsi, il met son épouse en avant sur la une des magasines et des affiches électorales. Pourtant, très timide, elle préfère se consacrer à son foyer, mais s'y résigne, voyant que celà pourrait l'aider à devenir président de la République[5].

Elle s'engage en 1969 comme animatrice d'un club d'investissement féminin, et est très active dans la campagne présidentielle de son mari, en 1974.

Épouse du président de la République

Elle est au palais de l'Élysée mise sur le devant de la scène par Valéry Giscard d'Estaing, et est la première épouse d'un président de la République française à avoir un réel rôle, même si elle ne semble pas l'avoir souhaité. C'est le réel début de la communication politique élyséenne. Elle déclare le soir de la victoire, juste avant d'entrer au palais (elle n'est alors pas aux côtés de son mari) « Ce soir, comme ma sœur Margueritte, j'entre dans les ordres »[6].

Elle est plus particulièrement chargée de questions sociales et dispose d'un bureau au rez-de-chaussée du palais de l'Élysée, dans l'ancienne salle de bains style Empire. Discrète, donnant l'image d'une femme élégante et timide, elle est notamment surnommée par Le Canard enchaîné, journal pourtant très critique vis-à-vis de son mari, « madame DQ » (ou « Dignité-Qualité »)[7].

Elle représente notamment son époux lors de certaines manifestations, comme les fêtes de Jeanne d'Arc à Orléans en 1975, ou pour le centenaire de l'IFAO, au Caire, en décembre 1980, et est la première conjointe d'un chef d'État français à venir présenter ses vœux aux Français à la télévision, le 31 décembre 1975 et à recevoir ceux du corps diplomatique et des corps constitués aux côtés de son époux en janvier 1981. La cérémonie des vœux est certes novatrice et dépoussière beaucoup cette tradition conventionelle ; mais Anne-Aymone Giscard d'Estaing laisse transparaître un trac évident, comme lors du discours qu'elle prononce à un colloque animé par Edgar Faure

Mal à l'aise avec ce rôle de composition, qui lui donne une image d'épouse et mère bourgeoise modèle qui à la fois s'investit dans le domaine social, elle « joue » la Première dame de France, ne dormant en réalité pas au palais de l'Élysée.

Carrière politique

De 1983 à 1995, Anne-Aymone Giscard d'Estaing est conseillère municipale de Chanonat (Puy-de-Dôme), commune dont son beau-père, Edmond Giscard d'Estaing, était le maire de 1932 à 1947, et où le couple Giscard d'Estaing réside principalement, au château de la Varvasse.

Engagement caritatif

Anne-Aymone Giscard d'Estaing organise chaque année une prestigieuse soirée de bienfaisance au château de Versailles, au profit de la Fondation pour l'Enfance, qu'elle a créée en 1977. Cette soirée a déjà été présidée par plusieurs membres de familles royales étrangères comme la princesse Diana de Galles, la reine Rania de Jordanie, la reine Paola et la princesse Mathilde de Belgique, la reine Silvia et la princesse héritière Victoria de Suède ou encore par Bernadette Chirac, épouse du président Jacques Chirac. De nombreuses personnalités du monde de la politique, des arts, du journalisme, de la mode ou encore du gotha y sont chaque année invités, les fonds récoltés étant destinés à la fondation.

Notes et références

  1. Intermédiaire des Chercheurs & Curieux, 2002/0012bG, Anne-Aymone de Brantes, épouse Giscard d'Estaing
  2. Savoie, extraction chevaleresque 1180, selon Régis Valette, op. cit., notice « Faucigny-Lucinge », et princes, Sardaigne, 1729, selon La Barre de Raillicourt, op. cit.
  3. Valette, op. cit.
  4. http://www.linternaute.com/savoir/magazine/dossier/premieres-dames-de-france/3-anne-aymone-giscard-d-estaing.shtml
  5. http://www.linternaute.com/savoir/magazine/dossier/premieres-dames-de-france/3-anne-aymone-giscard-d-estaing.shtml
  6. http://www.linternaute.com/savoir/magazine/dossier/premieres-dames-de-france/3-anne-aymone-giscard-d-estaing.shtml
  7. Les Dossiers du Canard n°1 - Giscard : la monarchie contrariée, avril 1981.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Anne-Aymone Giscard d%27Estaing ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anne-Aymone de Brantes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anne-Aymone Sauvage de Brantes — Anne Aymone Giscard d Estaing Anne Aymone Giscard d Estaing Nom de naissance Anne Aymone Marie Josèphe Christiane Sauvage de Brantes Naissa …   Wikipédia en Français

  • Anne-Aymone Giscard d'Estaing — Anne Aymone Giscard d Estaing, en 1987 Mandats …   Wikipédia en Français

  • Anne-Aymone Sauvage de Brantes — Anne Aymone Giscard d Estaing (* als Anne Aymone Marie Josèphe Christiane Sauvage de Brantes am 10. April 1933 im 8. Arrondissement von Paris) war Première Dame Frankreichs von 1974 bis 1981 während der Präsidentschaft ihres Mannes Valéry Giscard …   Deutsch Wikipedia

  • Anne-Aymone Giscard d'Estaing — (* als Anne Aymone Marie Josèphe Christiane Sauvage de Brantes am 10. April 1933 im 8. Arrondissement von Paris) war Première Dame Frankreichs von 1974 bis 1981 während der Präsidentschaft ihres Mannes Valéry Giscard d’Estaing. Nach Giscard… …   Deutsch Wikipedia

  • Anne-Aymone Giscard d'Estaing — Anne Aymone Marie Josèphe Christiane Sauvage de Brantès (born 10 April 1933) is the wife and distant cousin of former President of France Valéry Giscard d Estaing.BiographyThough she bears no noble title, she is a daughter of Count François Marie …   Wikipedia

  • Anne-Aymone Giscard d’Estaing — Anne Aymone Giscard d Estaing (* als Anne Aymone Marie Josèphe Christiane Sauvage de Brantes am 10. April 1933 im 8. Arrondissement von Paris) war Première Dame Frankreichs von 1974 bis 1981 während der Präsidentschaft ihres Mannes Valéry Giscard …   Deutsch Wikipedia

  • Emmanuel De Brantes — Emmanuel Sauvage de Brantes , né le 17 mars 1964, est un journaliste et chroniqueur culturel français. Biographie Fils de Guy Sauvage de Brantes, banquier, et de Marina Boissevain, présidente d honneur de Care France. Il est le neveu d Anne… …   Wikipédia en Français

  • Emmanuel de brantes — Emmanuel Sauvage de Brantes , né le 17 mars 1964, est un journaliste et chroniqueur culturel français. Biographie Fils de Guy Sauvage de Brantes, banquier, et de Marina Boissevain, présidente d honneur de Care France. Il est le neveu d Anne… …   Wikipédia en Français

  • Emmanuel de Brantes — Emmanuel Sauvage de Brantes, né le 17 mars 1964, est un galeriste spécialisé dans l art urbain, journaliste et chroniqueur culturel français, associé à la jet set. Biographie Fils de Guy Sauvage de Brantes, banquier, et de Marina Boissevain,… …   Wikipédia en Français

  • Anne — Pour les articles homonymes, voir Sainte Anne et Sainte Anne. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”