Louis Pierre Alphonse De Colbert

Louis Pierre Alphonse de Colbert

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colbert.

Louis Pierre Alphonse de Colbert, naquit le 29 juin 1776 à Paris, général français.

Il est le frère puîné de Pierre David de Colbert-Chabanais. Volontaire le 22 vendémiaire an II, dans le 7e bataillon de Paris, dit Guillaume-Tell, il passa le 1er pluviôse suivant dans le 7e régiment de chasseurs à cheval, et le 17 thermidor an III dans la légion de police de Paris, qu'il quitta le 17 germinal an IV pour entrer dans le Ier régiment de hussards. Nommé adjudant provisoire aux commissaires des guerres par le général en chef de l'armée d'Orient le 7 floréal an V, il devint commissaire des guerres le 1er vendémiaire an VII, et commissaire ordonnateur par nomination du capitaine-général de Saint-Domingue le 28 vendémiaire an xi.

Il servit de l'an II à l'an IX aux armées de l'Ouest, de Sambre-et-Meuse, d'Italie et d'Orient. Passé à Saint-Domingue, il y remplit les fonctions d'ordonnateur pendant les ans X et XI ; le premier Consul confirma sa dernière nomination par arrêté du 2 pluviôse suivant. Rentré en France, il fut nommé membre de la Légion d'honneur le 4 germinal an XIII.

Il fit la campagne de l'an XII à l'armée des côtes, celles de l'an XIII à 1808 aux armées d'Italie et de Naples. Le 14 novembre 1808, il abandonna la carrière administrative, et entra, à cette date, comme chef d'escadron dans le régiment des vélites à cheval de la garde de Joseph-Napoléon Bonaparte, alors roi des Deux-Siciles. Un décret impérial du 19 de ce mois l'autorisa à rester au service de ce prince. Il devint major de son régiment le 12 décembre de la même année, et colonel aide-de-camp du roi Murat le 28 février 1810.

Ayant donné sa démission du service de Naples en décembre 1811, il fut réadmis au service de France le 11 janvier 1812 avec son grade de colonel, et placé à la tête du 9e régiment bis de hussards, devenu le 12e, alors à l'armée d'Espagne, il le rejoignit.

A l'affaire de Barbastro, il enleva trois positions à l'ennemi, le poursuivit dans sa fuite, et le força à abandonner de nouveau et en désordre le lieu où il s'était rallié. Peu de temps après, il attaqua la colonne du général espagnol Saarfield, et, malgré la supériorité de ses forces, il la mit en pleine déroute.

Rentré en France au commencement de 1814, sa brillante conduite sous les murs de Lyon, contre l'armée autrichienne, les 11, 18 et 20 mars, lui mérita, le 3 avril, le brevet de général de brigade.

Louis XVIII le confirma dans ce grade le 9 juillet, le fit chevalier de Saint-Louis le 19 du même mois, et officier de la Légion d'honneur le 28 septembre suivant.

Appelé le 6 mars 1815 au commandement d'une brigade de l'armée organisée sous Paris pour arrêter la marche de l'Empereur, il suivit: le mouvement des troupes sous ses ordres et se rangea sous le drapeau que Napoléon ramenait de l'île d'Elbe.

Le 31 du même mois, il était employé dans le 2e corps de l'armée du Nord.

La seconde Restauration ne lui tint pas longue rancune. Le ministre de la guerre le désigna, le 12 juillet 1818, pour être adjoint à l'inspection générale de la cavalerie stationnée dans la 12e division militaire (Nantes) : il remplit les-mêmes fonctions l'année suivante.

Le 17 novembre 1824, il fut nommé membre de la commission de défense du royaume, et continua à être employé à à l'inspection des troupes.

A l'époque des événements de juillet 1830, le général Colbert commandait la 3e subdivision de la 8e division ( Var), où il avait été appelé le 14 août précédent. Envoyé le 19 mars 1831 dans le département du Gard, il reçutle 20 avril suivant la croix de commandant de la Légion d'honneur. Il commandait le département de l'Hérault depuis le 29 juin 1835, lorsque le roi le nomma lieutenant-général, et le plaça, le 18 mai 1838, à la tête de la 13e division militaire.

Il est mort à Rennes dans l'exercice de son commandement, le 2 juin 1843.

Son nom est gravé sur l'arc de triomphe de l'Étoile, côté Ouest.

Source

« Louis Pierre Alphonse de Colbert », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition] (Wikisource)

  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Louis Pierre Alphonse de Colbert ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis Pierre Alphonse De Colbert de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis-Pierre-Alphonse de Colbert — Pour les articles homonymes, voir Colbert. Louis Pierre Alphonse de Colbert, naquit le 29 juin 1776 à Paris, général français. Il est le frère puîné de Pierre David de Colbert Chabanais. Volontaire le 22 vendémiaire an II, dans le 7e bataillon de …   Wikipédia en Français

  • Louis pierre alphonse de colbert — Pour les articles homonymes, voir Colbert. Louis Pierre Alphonse de Colbert, naquit le 29 juin 1776 à Paris, général français. Il est le frère puîné de Pierre David de Colbert Chabanais. Volontaire le 22 vendémiaire an II, dans le 7e bataillon de …   Wikipédia en Français

  • Louis Pierre Alphonse de Colbert — Pour les articles homonymes, voir Colbert. Louis Pierre Alphonse de Colbert Naissance 29 juin 1776 …   Wikipédia en Français

  • Colbert — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Patronyme 2 Toponyme 3 Titre …   Wikipédia en Français

  • Pierre François Petiet — Pour les autres membres de la famille, voir : Petiet. Pierre François Petiet …   Wikipédia en Français

  • Pierre-André de Suffren — Pour les articles homonymes, voir Suffren. Pierre André de Suffren Surnom Jupiter …   Wikipédia en Français

  • Pierre Andre de Suffren — Pierre André de Suffren Pour les articles homonymes, voir Suffren. Pierre André de Suffren Surnom Jupiter …   Wikipédia en Français

  • Pierre andré de suffren — Pour les articles homonymes, voir Suffren. Pierre André de Suffren Surnom Jupiter …   Wikipédia en Français

  • Pierre Arnauld de La Briffe — Pour les autres membres de la famille, voir : La Briffe. Pierre Arnauld de La Briffe Naissance 6 mai 1772 …   Wikipédia en Français

  • Haus Colbert — Das Haus Colbert ist eine Familie des französischen Bürgertums, einer Tuchhändlerfamilie aus Reims, die erstmals Ende des 15. Jahrhunderts als Herren von Magneux bezeugt ist. Die Erhebung in den Adelsstadt erfolgt für ein Mitglied der Familie… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”