Animagus

Magie dans l’univers de Harry Potter

Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière scientifique. De nombreuses créatures magiques existent dans la saga, ainsi que des créatures ordinaires qui font preuve de pouvoirs magiques (comme les hiboux, utilisés pour transporter le courrier). Des objets magiques peuvent également comporter des pouvoirs magiques. Les rares êtres humains capables de faire de la magie sont appelés sorciers et sorcières, tandis que ceux qui n'ont aucun pouvoir sont appelés moldus.

Chez les humains, le pouvoir magique et son absence sont des attributs innés. Ils sont héréditaires, transmis par des allèles dominants ou récessifs[1]. Dans les couples de sorciers, l'enfant naît généralement pourvu de pouvoirs magiques, et dans les couples moldus, il en est dépourvu. Il existe des exceptions : les enfants nés de parents sorciers mais incapables de faire de la magie, très rares, sont appelés cracmols ; les enfants sorciers nés de parents moldus sont dits « nés-moldus » (ou « Sang-de-bourbe » selon une expression péjorative).

Sommaire

Utilisation de la magie

Baguette magique

Les baguettes magiques sont des instruments utilisés par les sorciers pour canaliser leurs pouvoirs. Les baguettes n'ont pas toutes les mêmes spécialités ni les mêmes capacités, ainsi, la baguette de Lily Potter est plus propice aux enchantements, tandis que celle de James Potter est plus efficace pour la métamorphose. La baguette de Harry Potter et celle de Tom Jedusor sont toutes deux considérées comme particulièrement puissantes par M. Ollivander. A noter que la plus puissante baguette qui existe est la fameuse baguette de sureau qui a « éclaboussé les pages de l'histoire de la magie » à cause de la fâcheuse habitude des voleurs de tuer l'ancien propriétaire.

Il est possible de jeter des sorts sans se servir d'une baguette magique, mais les résultats sont la plupart du temps imprécis. Chaque baguette est unique, et c'est elle qui choisit son sorcier, pas l'inverse, comme le dit M. Ollivander. Une baguette magique coûte 7 Gallions dans sa boutique. Les baguettes doivent être bien entretenues, cirées de préférence. D'après Maugrey Fol Œil, il ne faut jamais mettre sa baguette dans la poche arrière de son pantalon, par sécurité. (Alastor Maugrey "Fol Œil" est cependant bien connu comme étant quelqu'un de légèrement paranoïaque)

Il est possible de connaître les derniers sorts jetés par une baguette magique en faisant un Priori Incantatum, c'est à dire en lançant un sort particulier sur une baguette, avec une autre, pour savoir quel sort elle a lancé récemment (Amos Diggory se sert de ce sort dans Harry Potter et la coupe de feu pour prouver que la baguette de Harry a servi à lancer la Marque des Ténèbres pendant la coupe du monde de Quidditch). On sait que le sortilège du Prior Incanto ne permet de révéler que le dernier sort jeté. Par ailleurs, le Prior Incanto peut avoir lieu sans lancer de sort et involontairement, quand deux baguettes possédant deux cœurs jumeaux (deux plumes du même phénix pour les baguettes de Harry et Voldemort) s'affrontent et que l'une des deux force l'autre à recracher ses derniers sorts, en remontant dans le temps, et apparemment sans limite (dans le cas cité, Harry voit d'abord les meurtres les plus récents de Voldemort, puis remonte jusqu'à ses parents treize ans plus tôt...)

Chaque baguette magique possède une volonté propre et est loyale à son maître. Elle ne peut donc pas lui faire de mal. La baguette apprend de son maître et le maître apprend de sa baguette. Selon Ollivander, certaines baguettes magiques peuvent changer d'allégeance lorsqu'un sorcier vainc leur maître (vol, désarmement, meurtre...). Quand une baguette choisit un sorcier, celui-ci ressent généralement une chaleur ou une sensation de ce genre (Harry Potter à l'école des sorciers).

Composition des baguettes magiques

J.K. Rowling, l'auteur de la saga Harry Potter, a emprunté à l'alphabet celte appelé Ogham, auquel une lettre est associée à un arbre, le choix de la composition des baguettes magiques de ses héros, Harry en tête, à qui elle a attribué une baguette en bois de houx. Le cœur des baguettes est généralement constitué d'éléments magiques très puissants. Par exemple, on sait que les baguettes provenant de la boutique de M.Olivander sont toutes constituées de crins de licorne, de plumes de phénix ou de ventricule de cœur de dragon alors que Gregorovitch, fabriquant de baguettes bien connu dans les pays de l'est, préfère les baguettes contenant des nerfs de cœur de dragon et certainement d'autres éléments. Les baguettes peuvent aussi être fabriquées "selon les désirs du client" comme le montre la baguette de Fleur Delacour qui contient un cheveu de sa grand-mère qui était vélane comme elle le précise dans le quatrième tome.

Limites de la magie

Avant de publier le premier roman Harry Potter, Rowling a passé cinq ans à établir les règles et limites de la magie, à déterminer ce qu'elle pouvait et ne pouvait pas faire. Elle a affirmé en 2000 : « Le plus important quand on crée un monde fantastique est de décider ce que les personnages ne peuvent PAS faire. »[2]

Il est par exemple impossible de ressusciter les morts. Les cadavres peuvent être transformés en Inferi obéissant aux ordres de sorciers vivants, de manière un peu similaire aux zombies. Il est également possible d'invoquer les « ombres » fantomatiques des personnes décédées grâce à l'effet Priori Incantatum produit par les baguettes magiques. La pierre de résurrection, quant à elle, permet de communiquer avec les morts sans leur redonner une consistance corporelle ni les retirer de leur repos.

De la même manière, il n'est pas possible de se rendre immortel, à moins de faire usage d'un puissant objet mystique prolongeant la vie (tel que la pierre philosophale créée par Nicolas Flamel ou un horcruxe, ce dernier ayant été utilisé par Voldemort). Une légende raconte que quiconque entre en possession des trois reliques de la Mort peut devenir « maître de la mort ».

Exception aux lois de Gamp sur la métamorphose élémentaire

Les cinq exceptions aux lois de Gamp sur la métamorphose élémentaire ne peuvent pas être créées par la magie. Quatre de ces exceptions sont mentionnées dans les romans : la nourriture, l'amour, la vie, et l'information. La cinquième et dernière exception est probablement l'argent : Rowling a affirmé dans une interview que les sorciers ne peuvent pas matérialiser de l'argent à partir de rien car cela perturberait gravement le système économique du monde magique[2]. Cependant, la pierre philosophale peut transformer n'importe quel métal en or. L'exception de l'amour est mentionnée pour la première fois dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé : le sentiment peut être reproduit grâce à des philtres d'amour mais ne peut pas être recréé. La nourriture servie à Poudlard n'est pas créée par enchantement mais transportée depuis les cuisines du sous-sol dans lesquelles elle est préparée.

Influence des émotions

Lorsqu'un sorcier est sous l'influence d'une émotion violente, il peut provoquer un effet magique, la plupart du temps involontairement. La plupart du temps, les jeunes sorciers qui n'ont pas encore appris à maîtriser leurs pouvoirs provoquent un effet magique involontairement. Ce qu'on pourrait appeler "la magie involontaire" ne nécessite pas de baguette magique.

Sortilèges

La manière classique de pratiquer la magie, celle qui est enseignée aux jeunes sorciers dès leur première année à Poudlard, consiste à associer trois éléments pour lancer un sort : une formule, un mouvement de baguette et la volonté. Cependant, dans certains cas, il est possible de se passer de la formule ou du mouvement de baguette.

Si la plupart des sorciers doivent prononcer une incantation pour exécuter un sortilège, certains d'entre eux sont capables de le faire sans prononcer la formule, en ne la récitant que mentalement.

La pratique d'un sortilège informulé demande davantage de concentration, et tous les sorciers n'en sont pas capables. Plus difficiles à réaliser, ils ne sont enseignés qu'à partir de la sixième année à Poudlard, au niveau ASPIC. Harry en particulier éprouve de grandes difficultés à les maîtriser, ce qui lui vaut de nombreuses moqueries de la part de Rogue.

La maîtrise des sortilèges informulés constitue un avantage indéniable lors d'un duel : l'adversaire ne peut pas simplement se baser sur la formule entendue pour déterminer quel sortilège va être utilisé, et s'il ne reconnaît pas le sort lancé, il sera peut-être incapable de le neutraliser. On peut remarquer que les duellistes expérimentés (membres de l'Ordre ou Mangemorts) n'utilisent pratiquement que des sortilèges informulés : l'effet de leurs sorts est décrit dans les livres sans que la formule correspondante soit donnée.[réf. nécessaire]

Pouvoirs magiques

Animagus

Un animagus (note: un animagus, des animagi) est un sorcier ayant la capacité de se métamorphoser à volonté en l'animal qu'il aura choisi durant son apprentissage. Apprendre à être animagus est très difficile, et nécessite plusieurs années. C'est pour cette raison que le Ministère surveille de très près les personnes voulant le devenir. La différence fondamentale entre les métamorphoses " communes " et " animagiques" est que le transformé "normal" devient entièrement animal, perd toute conscience humaine, qui laisse place à un instinct bestial jusqu'à ce que quelqu'un annule le sort. L'animagus, lui, garde souvenirs, pensée et conscience.


Le Ministère de la Magie tient un registre, qui se veut exhaustif, des animagi. Dans le troisième tome, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, le registre contient, entre autres, les noms des sept Animagi déclarés et existants au XXe siècle. On ne connaît que l'un des sept noms, Minerva McGonagall. Plusieurs animagi illégaux (car non déclarés) font aussi leur apparition dans les différents tomes.

Voici la liste des animagi apparaissant dans la saga, suivi de l'animal en lequel ils se transforment :

Par ailleurs, la nature d'Animagi de James Potter, Sirius Black et Peter Pettigrow n'est connue que de quelques personnes, autant dans leur vie qu'après leur mort. La plupart des membres de l'ordre du phénix savent, après le retour de Voldemort, que Sirius est un animagus, de même que Voldemort (informé par Pettigrow). Seuls Harry, Ron, Hermione, Dumbledore, Lupin, Sirius, Pettigrow et Rogue savent (ou savaient) que James Potter pouvait se changer en cerf. On peut aussi supposer que tous les Mangemorts savent que Pettigrow est un Animagus, de même que Harry, Ron, Hermione, et l'Ordre du Phénix.

Métamorphomage

Le terme métamorphomage est employé pour décrire les sorciers ayant la capacité de se métamorphoser spontanément; c'est-à-dire sans l'aide de potions ou de sortilèges. Les métamorphomages peuvent ainsi prendre l'apparence de n'importe qui. Pour se transformer, ils crispent leurs visages et le changement s'effectue alors. Contrairement aux animagi, on ne peut pas devenir métamorphomage par l'apprentissage. Un métamorphomage l'est dès la naissance.

Lorsqu'il y a de puissants sentiments (colère, joie, angoisse), la chevelure se colorie alors spontanément. Les cheveux deviennent alors roses, bleus, violets selon l'humeur.

Les métamorphomages sont apparemment très rares car Harry n'en a vu qu'une seule durant sa scolarité : Nymphadora Tonks. Lors de l'épilogue, il est indiqué que Teddy Lupin, fils de Rémus Lupin et de Nymphadora Tonks, est lui aussi un métamorphomage.

Fourchelang

Le fourchelang (en: Parseltongue) est la capacité de communiquer avec les serpents, par le biais de sifflements aigus s'apparentant à ceux d'un serpent. La première personne recensée dans l'univers d'Harry Potter parlant le fourchelang est Salazar Serpentard, l'un des quatre fondateurs de l'école Poudlard. Ceux qui parlent fourchelang s'appellent les Fourchelang[réf. nécessaire]. Parler le fourchelang est rare et très mal vu. Le fourchelang ne s'apprend pas, c'est une capacité innée. Harry Potter est une exception : il a reçu le don de Voldemort lorsque celui-ci a tenté de le tuer, et l'a perdu en tuant la part d'âme que Voldemort avait involontairement placé en lui.

Fourche-Langue connus  :

Legilimancie et Occlumancie

La legilimancie est une branche de la magie qui a pour objet de pénétrer dans l'esprit des autres, dans leurs pensées.

On appelle legilimens celui qui pratique la legilimancie. Legilimens est également le sort à lancer pour lire les pensées d'autrui.

Harry Potter et Voldemort ayant un fort lien magique depuis la tentative de meurtre de Voldemort sur Harry, Harry dispose d'une capacité à "lire dans l'esprit" de Voldemort, et réciproquement. Lorsque ce dernier se rend compte de ce lien, il cherche à générer de fausses indications pour piéger Harry. Dans le tome 7, On apprend que lorsque Voldemort a tenté de tuer Harry dans son berceau, une partie de l'âme de Voldemort s'est enfermée dans Harry, formant un 7e Horcruxe. C'est pour cela que Voldemort et Harry ont un lien si fort, et c'est aussi pour cela que Harry peut parler Fourchelang.

Rogue précise en outre que Voldemort est un des plus grands legilimens du monde: il est quasiment impossible de lui mentir sans qu'il le sache, pourtant, Rogue y arrive pendant des années, ce qui prouve que Rogue est donc un grand occlumens. On suppose qu'Albus Dumbledore l'est également, bien que ce ne soit pas clairement précisé. C'est en grande partie pour cela que les partisans de Voldemort (respectivement de Dumbledore) font confiance à leur meneur pour déterminer qui est vraiment dans leur camp, même contre leur propre avis.

L'occlumancie est quant à elle une branche de la magie qui a pour objet de fermer son esprit aux intrusions et influences extérieures. Autrement dit, de se protéger de la legilimancie. Il n'existe pas de sort pour fermer son esprit ; l'Occlumencie est plutôt un art d'organisation de ses pensées. Celui qui pratique l'occlumancie est appelé occlumens.

Dans le tome 5 de Harry Potter c'est le professeur Severus Rogue qui donne des cours particuliers à Harry pour lui apprendre à interdire l'accès de son esprit à Lord Voldemort. Le résultat est très mauvais. Dans le tome 6, on apprend que Bellatrix Lestrange a enseigné l'occlumancie à son neveu Drago Malefoy afin que personne ne sache le coup qu'il préparait, et même Severus Rogue n'a pu percer cette barrière.

L'auteur précise sur son site internet que la capacité à être un bon occlumens dépend de la personnalité. Bien moins amicaux et plus calculateurs que Harry, Malefoy et Rogue sont mieux aptes que Harry pour cet art.

Transplanage

C'est un des moyens de transport les plus rapides pour les sorciers : "transplaner" signifie se téléporter quasi instantanément d'un endroit à un autre. C'est un sort régulé par le Ministère de la Magie, qui présente des dangers. Le risque majeur est de se retrouver "désartibulé" (en anglais : splinched), laissant une partie de son corps derrière soi. Ce risque est à l'origine de l'interdiction faite de transplaner sans l'obtention du permis adéquat. Il est proposé aux élèves majeurs (17 ans dans le monde des sorciers) de le préparer à Poudlard.

Pour transplaner, il faut se concentrer sur le lieu où l'on veut se rendre avec grande détermination. Les sensations du transplanage sont décrites comme désagréables : tourbillon allant à toute allure, sensation d'enfermement ou d'écrasement...

La difficulté du transplanage augmente avec la distance. Seuls des sorciers hautement entraînés peuvent envisager des transplanages intercontinentaux. Il est possible d'accompagner quelqu'un qui transplane, sans savoir soi-même transplaner : il suffit de s'agripper à cette personne. C'est le "transplanage d'escorte".

Il est très connu qu'il a toujours été traditionnellement impossible de transplaner, pour les sorciers, dans l'enceinte de l'école Poudlard (parc, château).

Les elfes de maison peuvent se déplacer d'une manière similaire, mais ce n'est pas du transplanage : ils peuvent le faire n'importe où, même dans un lieu protégé comme Poudlard. Les elfes de maison pratiquent, en effet, une magie différente de celle des sorciers.

Vol (sans l'aide d'un balai)

Dans le dernier tome des aventures du célèbre sorcier, on découvre que certains mages noirs ont la capacité de voler. Lord Voldemort utilise cette aptitude qu'il transmet, par la suite, à Severus Rogue qui s'en sert pour fuir Poudlard dans les derniers chapitres. Elle apparaît pour la première fois dans le livre un lorsque Harry se retrouve dans la forêt interdite en face de la licorne blessée : le personnage avec un capuchon qui lui recouvre la tête s'enfuit avec cette technique pour fuir le centaure. Dans le tome 7, on peut lire que Lord Voldemort sait se déplacer sans aucune aide lorsque l'Ordre du Phénix a pour mission d'emmener Harry au Terrier.

Cette technique semble être toutefois inhabituelle chez les autres sorciers.

Voyance

La voyance consiste à voir l'avenir, grâce à ce que Sybille Trelawney nomme "le Troisième Œil". Les techniques pour voir l'avenir sont nombreuses, les lignes de la main, les feuilles de thé, la plus connue étant les boules de cristal. Les personnes ayant le don de voyance sont extrêmement rares.

Serment inviolable

Il permet de lier plusieurs personnes par un serment. Il faut également un Enchaîneur qui enchaîne les personnes concernées par le Serment. Rompre ce serment entraîne la mort de celui ou celle qui ne l'a pas respecté.

Magie noire

Sortilèges impardonnables

Article détaillé : Sortilèges impardonnables.

Il existe trois sortilèges, dits Sortilèges Impardonnables, qui entraînent des conséquences extrêmement graves pour ceux qui les subissent. Leur utilisation sur des êtres humains est donc passible d'une condamnation à vie à la prison d'Azkaban. Ces sortilèges sont : l'Avada Kedavra, l'Imperium et le sortilège Doloris.

Marque des ténèbres

La Marque des Ténèbres est un symbole en forme de tête de mort avec un serpent sortant de la bouche.

C'est la marque par laquelle les Mangemorts se rallient auprès de Voldemort. Cette marque se situe sur l'avant-bras gauche de chaque Mangemort. Ceux-ci la font également apparaître dans le ciel pour signer leurs crimes (la formule est "morsmordre").

Inferi

Un Inferius (note : Inferius au singulier, Inferi au pluriel, Inferius venant du latin) est un cadavre manipulé par un mage noir. Le cadavre est donc réanimé grâce à un sort de magie noire, et il obéit à celui qui l'a réanimé. Il ne faut pas croire qu'un Inferi a été ressuscité : C'est juste un cadavre capable de bouger, mais il n'a ni esprit, ni âme : c'est juste une marionnette. Il peut être comparé à la littérature et cinéma fantastique tel que le zombie.

Objets de magie noire

Certains objets sont ensorcelés, devenant ainsi des objets de magie noire.

Potions

Les potions sont faites à partir de différents ingrédients mélangés dans un chaudron. Il en résulte un liquide ayant des effets magiques sur la personne qui le boit. L'aptitude d'une personne à faire des potions n'est pas dépendante de son aptitude magique en général, puisque les effets des potions sont liés aux propriétés des ingrédients utilisés et à leur quantité.

Amortentia

Amortentia est le philtre d'amour le plus puissant qui existe. Un philtre d'amour provoque une obsession romantique sur une autre personne. Il ne crée pas un amour véritable, ce qui est impossible artificiellement. Un philtre d'amour peut être camouflé dans n'importe quelle nourriture ou breuvage, dans le tome 6 un philtre d'amour est dissimulé dans des chaudrons chocolat, mais plus le temps passe après fabrication, plus certains deviennent puissants. La puissance du philtre dépend aussi de la personne à qui il est destiné. En effet, l'action de la potion diffère selon chacun. Le poids de la victime a aussi son importance. Il existe plusieurs dizaines de philtres différents, dont les effets sont plus ou moins importants.

Cette potion, préparée par Horace Slughorn dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé est identifiable par sa couleur nacrée caractéristique. Il en émane une vapeur s'élevant en spirales, et l'odeur du philtre est différente pour chacun par rapport à ce qui les attire :

Felix Felicis

Felix Felicis (du latin heureux) procure à celui qui la boit une confiance en soi inébranlable et elle permet de couronner de succès toutes les actions entreprises. Elle ressemble à de l'or fondu.

Lorsqu'on la boit, on a l'impression qu'on ne peut rien rater, que tout est facile, elle procure une sensation agréable.

Cette potion est rare et très difficile à fabriquer. De plus, elle est formellement interdite lors des concours, des examens, des matchs, [...] et elle peut s'avérer toxique lorsqu'on en boit trop souvent et/ou en trop grande quantité.

Polynectar

Le Polynectar est une potion dont la préparation dure un mois et qui permet de prendre l'apparence physique d'une personne pendant une courte période de temps. Elle ne doit pas être utilisée pour se transformer en animal sous peine d'effets secondaires gênants.

La fabrication de cette potion nécessite des sangsues, une peau de serpent, des chrysopes, un sisymbre, des touffes de polygonum, de l'essence de crabe... Mais son principal ingrédient est un « morceau » de la personne dont on souhaite prendre l'apparence (souvent des cheveux).

Cette potion est utilisée à sept reprises dans la saga :

Veritaserum

Le Veritaserum est un sérum de vérité. La potion est claire comme de l'eau, et inodore comme celle-ci, ce qui la rend presque indétectable. C'est une potion dont la préparation difficile prend une lunaison complète. Severus Rogue menace d'en faire avaler à Harry pour lui faire avouer qui a volé des ingrédients dans son bureau, sans s'exécuter. En revanche, Dolores Ombrage n'a aucune hésitation à en donner à Harry, camouflé dans du thé, pour qu'il lui révèle où se cachent Albus Dumbledore et Sirius Black. Ce sérum a aussi été utilisé pour faire avouer le plan de Bartemius Croupton Jr. après le retour de Harry avec la Coupe de Feu transformée en Portoloin.

Cependant, le Veritaserum n'est pas infaillible, ce qui le rend inutilisable dans un procès. Pour qu'il fonctionne, il doit être utilisé que sur des personnes vulnérables, incapables de s'en protéger, ou ne sachant pas qu'on va l'utiliser sur elles. On peut en contrer les effets par l'Occlumancie, grâce à un antidote pris préventivement, ou encore par d'autres moyens : le transformer en un liquide inoffensif, la fermeture de la gorge, ou en faisant semblant de l'avaler[3].

Autres potions

  • La potion Aconit (ou Tue-loup) permet aux loups-garous de conserver un contrôle sur eux-mêmes si elle est prise durant la semaine précédant une pleine lune. Elle n'empêche toutefois pas la transformation. La potion a été inventée par l'oncle de Marcus Belby, Damoclès, qui a suivi ses cours de potions à Poudlard avec Horace Slughorn.
  • La potion d'Aiguise-méninges permet à quiconque la boit d'augmenter son intelligence et ses capacités. Elle est fabriquée à partir de scarabées pilés, de gingembre et de bile de tatou [4].
  • La potion de Babillage fait dire à celui qui la boit des paroles qui n'ont aucun sens [5].
  • L'Élixir Cérébral de Baruffio augmente la concentration de même que l'agilité mentale et diminue le besoin de sommeil. Cette potion est vendue au marché noir pendant la période d'examen de cinquième année par Eddie Carmichael [6].
  • La potion d'Enflure permet d'enfler le corps de celui qui la boit [7].
  • La Goutte du Mort-Vivant est un somnifère si puissant qu'il peut provoquer un sommeil éternel [8].
  • Le Philtre calmant permet de calmer les nerfs de celui qui la boit. L'effet est de courte durée, et si la personne supporte mal l'un des ingrédients, cela provoque chez celle-ci l'effet inverse (la colère) [9].
  • Le Philtre de Paix est destinée à calmer l'anxiété et l'agitation de la personne qui la boit, mais un dosage trop lourd des ingrédients peut faire tomber celui qui la boit dans un sommeil profond, voire irréversible. Il s'en élève une brume légère de vapeur argentée [11].
  • La potion de Pimentine est fabriquée par Madame Pomfresh. Elle est très efficace contre le rhume, mais a pour effet secondaire de faire fumer les oreilles pendant plusieurs heures [12].
  • La potion de Poussoss fait repousser les os, de manière très douloureuse. Elle brûle la bouche et la gorge lorsqu'on l'avale. Harry a dû l'utiliser lorsque Gilderoy Lockhart a fait disparaître tous les os de son bras cassé, dans le tome 2[13]. Fleur Delacour en a également donné à Gripsec lors de son arrivée chez elle pour soigner les os de ses jambes, dans le tome 7.
  • La potion de Ratatinage fait rajeunir celui qui la boit jusqu'à redevenir enfant. Le crapaud de Neville Londubat revient ainsi à l'état de têtard après avoir absorbé cette potion [14].
  • La potion de Vieillissement a pour effet de faire physiquement vieillir celui qui la boit. Fred et George Weasley et Lee Jordan l'utilisent en essayant de tromper la limite d'âge autour de la Coupe de Feu [15].

Portraits

Portraits dans la peinture

Tous les sujets de tous les tableaux peints dans le monde des sorciers sont capables de bouger, de parler, et de connaître des événements ultérieurs à leur mort. Phineas Nigellus Black connaît ainsi Sirius Black et nombre de détails concernant la famille Black. Le sujet d'un tableau peut en outre se déplacer dans un autre tableau du même bâtiment (la Grosse Dame qui garde la salle commune de Gryffondor à Poudlard se réfugie dans une carte de géographie dans le livre et derrière un animal dans le film, lorsqu'elle est agressée par Sirius Black dans Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban).

Enfin, le sujet d'un tableau peut se déplacer dans un autre tableau qui le représente, mais la personne n'est présente qu'en un seul exemplaire dans ce cas (il n'y a qu'un Phineas Nigellus Black en dépit des deux toiles qui le représentent). Cette faculté permet ensuite à la personne de se déplacer dans le bâtiment concerné, permettant à certaines personnes très représentées dans la peinture de se déplacer en de nombreux endroits (Dilys Derwent, ancienne médicomage et directrice de Poudlard, se rend dans son tableau à Ste-Mangouste lorsque Arthur Weasley y est envoyé dans L'ordre du phénix).

La Grosse dame

La Grosse Dame porte une robe de soie rose et habite un tableau magique qui garde l'entrée de la tour de Gryffondor dans l'école de sorcellerie de Poudlard. La Grosse Dame est accrochée devant l'entrée de la tour des Gryffondor depuis des années, au moins depuis l'époque où Molly et Arthur Weasley étaient élèves à Poudlard.

La Grosse Dame est facilement irritable. Elle est amie avec Violette, dont le portrait est pendu dans l'antichambre adjacente à la Grande Salle. Pour entrer, il faut lui donner un mot de passe, qui change régulièrement, le tableau pivotant sur lui même et laissant passer le demandeur. Après s'être fait agresser par Sirius Black dans le tome 3, elle quitte son poste et se fait remplacer par le Chevalier du Catogan. Elle y revient un peu plus tard.

Photographies

Les sorciers possèdent également des appareils photos (il semblerait que les photos soient encore en noir et blanc). Lorsqu'on plonge la photo dans la potion adéquate, les personnages représentés sur la photo peuvent bouger.On peut également encorcelé une photo moldu pour permetre de fair bouger les personages présent sur la photo.

Communication avec les morts

Dans le monde magique, la persistance de l'âme après la mort du corps physique ne constitue pas une croyance religieuse mais un fait empiriquement prouvé. Certaines formes de magie permettent d'invoquer les morts et de communiquer avec eux. Elles sont rares et généralement considérées comme de la magie noire. La nécromancie n'est pas enseignée à Poudlard, et le Ministère de la Magie ne traite pas non plus du sujet.

En revanche, la communication est courante entre les vivants et le nombre limité de sorciers qui choisissent de rester dans le monde en tant que fantômes, comme c'est le cas à Poudlard : professeurs, élèves et fantômes responsables des quatre maisons se côtoient et s'adressent la parole quotidiennement.

Les portraits magiques fournissent également un moyen de communiquer avec les sujets - depuis décédés - qu'ils représentent, ceux-ci ayant laissé dans le tableau une trace de leur personnalité. Severus Rogue et Harry Potter arrivent ainsi à communiquer avec Albus Dumbledore après sa mort.

Dans le dernier tome, lorsque Harry se fait toucher par l'Avada Kedavra de Voldemort, il est plongé dans un endroit étrange, et il y rencontre... Albus Dumbledore, pourtant mort, tandis que Harry est vivant.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes



  • Portail Harry Potter Portail Harry Potter
Ce document provient de « Magie dans l%E2%80%99univers de Harry Potter#Animagus ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Animagus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Animagus — In diesem Artikel werden wichtige Begriffe aus den sieben Bänden der Harry Potter Romanreihe von Joanne K. Rowling beschrieben. Inhaltsverzeichnis 1 Menschen 1.1 Zauberer und Hexen 1.1.1 Reinblut 1.1.2 Halbblut …   Deutsch Wikipedia

  • Magic in Harry Potter — In the Harry Potter series created by J. K. Rowling, magic is depicted as a natural force that can be used to override the usual laws of nature. Many fictional magical creatures exist in the series, while ordinary creatures sometimes exhibit new… …   Wikipedia

  • List of Harry Potter characters — This is a list of characters in the Harry Potter series. They are all fictional characters who have appeared in a Harry Potter related book, author J. K. Rowling s website as the Wizard of the Month , the Daily Prophet (the newsletter of the… …   Wikipedia

  • Baguette Magique (Harry Potter) — Magie dans l’univers de Harry Potter Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière… …   Wikipédia en Français

  • Baguette magique (Harry Potter) — Magie dans l’univers de Harry Potter Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière… …   Wikipédia en Français

  • Baguette magique (harry potter) — Magie dans l’univers de Harry Potter Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière… …   Wikipédia en Français

  • Fourche-langue — Magie dans l’univers de Harry Potter Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière… …   Wikipédia en Français

  • Fourchelang — Magie dans l’univers de Harry Potter Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière… …   Wikipédia en Français

  • Fourchelangue — Magie dans l’univers de Harry Potter Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière… …   Wikipédia en Français

  • Grosse Dame — Magie dans l’univers de Harry Potter Dans la saga littéraire Harry Potter écrite par J. K. Rowling, la magie est décrite comme une force naturelle qui peut être utilisée pour contrer les lois de la nature tout en pouvant être étudiée de manière… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”