Angénieux
Logo d'Angénieux
Création 1935
Dates clés 1986: Acquisition par Essilor

1993: Intégration au Groupe Thomson CSF devenu Thales

Fondateurs Pierre Angénieux
Personnages clés André Masson

Gérard Corbasson
Denis Suverran
Philippe Parain

Forme juridique SAS
Siège social Drapeau de France Saint-Héand (Loire) (France)
Direction Président Philippe Parain
Actionnaires Thales S.A. 99,99 % (en 2007)[1]
Activité Optique de précision (conception et fabrication), photographie (activité historique), cinéma, télévision, espace, défense, médecine
Produits Objectifs (zooms), systèmes optiques complexes (vision nocturne, lumière froide, endoscopie)
Société mère Thales (entreprise)
Effectif 270 (en 2011)[2]
Site web www.angenieux.com/
Chiffre d’affaires 46 745 500 euros (en 2010)[3]
Résultat net 3 136 400 euros (en 2010)[4]

Angénieux est un fabricant français d'objectifs photographiques et cinématographiques.

Fondée en 1935 par Pierre Angénieux, la société est établie à Saint-Héand (Loire), village natal de son fondateur situé près de Saint-Étienne. Sa spécialité d'origine est la conception et la fabrication d'optiques de précision pour le cinéma et la photographie. Évincée du marché amateur dans les années 1960, elle a recentré son activité sur deux productions qui ont fait sa réputation : l’optique spatiale et les zooms. Aujourd'hui intégrée au groupe Thales (ex-Thomson CSF), Thales Angénieux conçoit, développe et produit également de l'optique militaire, principalement des jumelles de vision nocturne.

Cette société est distincte d'Angénieux C.L.B., un ancien fabricant stéphanois de freins de bicyclettes absorbé par Sachs-Industries en 1992[5].

Sommaire

Repères historiques

  • 1935 : fondation des établissements Angénieux à Paris.
  • 1938 : création du premier objectif photographique Angénieux.
  • 1939 (?): ouverture d'un second site de production à Saint-Héand à l'instigation du ministère de la Défense nationale et de la Guerre[6].
  • 1940-1945 : maintien d'une petite production à Saint-Héand grâce à la persistance d'une activité cinématographique en zone libre; développement de nouvelles méthodes de calcul de combinaisons optiques.
  • 1950 : lancement du premier objectif grand-angulaire Rétrofocus (formule universellement adoptée aujourd'hui pour rendre compatibles de courtes distances focales avec une visée reflex directe).
  • 1953 : création des premiers objectifs Angénieux à très grande ouverture (f/0,95).
  • 1954 : nomination d'André Masson à la direction scientifique et technique de la société.
  • 1956 : lancement du premier zoom à compensation mécanique (solution rigoureuse au problème de la conservation de la mise au point sur toute la plage de variation de la distance focale).
  • 1958 : sortie du premier zoom de rapport 10 (il sera distingué par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences en 1964).
  • 1964 : équipement de la sonde spatiale Ranger VII de la NASA (premières images américaines de la face cachée de la lune).
  • 1969 : équipement de la mission Apollo XI (premiers pas de l'homme sur la lune).
  • 1972 : mise au point de projecteurs à lumière froide pour blocs opératoires chirurgicaux.
  • 1976 : développement d'un zoom de rapport 42, le plus puissant du monde.
  • 1977 : équipement de la station orbitale Skylab (cette collaboration se poursuivra avec la navette spatiale) ; mise au point d'un endoscope à faisceau orientable.
  • 1978 : introduction des zooms à guidage laser infrarouge.
  • 1986 : rachat de la société par le groupe Essilor (repreneur en 1972 du fabricant d'objectifs Benoist-Berthiot) ; lancement du programme de recherche de Thomson-CSF sur la télévision « haute définition ».
  • 1990 : Oscar d'honneur décerné à Pierre Angénieux par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences.
  • 1993 : intégration de la société au groupe Thomson-CSF (directeur général : Denis Suverra ; président : Jean-François Pernotte).
  • 1994 : abandon de la production d'objectifs pour appareils photographiques[7].
  • 1996-1998 : développement de lunettes à intensification de lumière.
  • 1998 : modernisation du centre de recherche et de l'usine.
  • 2000 : changement de direction à la tête de l'entreprise (directeur général : Denis Levaillant ; président : Benoît Bazire).
  • 2002 : sortie du premier zoom léger et compact Optimo.
  • 2005 (décembre) : nomination de Philippe Parain comme président directeur général avec mission de relancer l'entreprise.
  • 2008 : sélection par le ministère français de la Défense des jumelles Minie pour l'équipement du « fantassin du futur »[8].
  • 2009 : Oscar (Scientific and Engineering Award) attribué à quatre ingénieurs de la société pour la conception optique et mécanique des zooms Optimo 15–40 mm et 28–76 mm.
  • 2010 : création d'un nouveau logo à l'occasion de la célébration du soixante-quinzième anniversaire de la marque (16 décembre).
  • 2011 : présentation du dernier Optimo (focales 45-120 mm) au salon de la National Association of Broadcasters de Las Vegas.

Identité visuelle

Voir aussi

Personnalités

Angénieux a produit des objectifs pour les marques suivantes

Appareils à objectif fixe

Appareils à objectifs interchangeables

Caméras à objectifs interchangeables

Notes et références

  1. Publication de la société Thales Angénieux au Balo
  2. Présentation de la société sur son site angenieux.com
  3. Fiche de la société Thales Angénieux sur le site societe.com
  4. Fiche de la société Thales Angénieux sur le site societe.com
  5. Jacqueline Dupuis et André Vant : L'industrie stéphanoise du cycle ou la fin d'un système industriel localisé, Revue de géographie de Lyon (1993), vol.68, n° 1, pp. 5-16 - Article téléchargeable sur le site Persée du ministère de l'Education nationale et de la Recherche.
  6. D'après Jean Vuillemin, Arts et Métiers Magazine (2001), repris sur Grandes figures Gadzarts.
  7. D'après Camerapedia.
  8. Annonce faite à l'occasion d'une visite du site par le ministre Hervé Morin, le vendredi 24 octobre.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Angénieux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Angenieux — Thales Angénieux SA Unternehmensform Société Anonyme Gründung 1935 Unternehmenssitz …   Deutsch Wikipedia

  • Angénieux — Thales Angénieux SA Rechtsform Société Anonyme Gründung 1935 Sitz …   Deutsch Wikipedia

  • Angénieux retrofocus — Infobox lens design scheme = Retrofocus.svg year = 1931 (cine) 1950 (stills) author = H. W. Lee of Taylor, Taylor and Hobson (1931) Pierre Angénieux (1950) elements = 1+(4..5) aperture = f/|2.5The Angénieux retrofocus photographic lens is a wide… …   Wikipedia

  • Pierre Angenieux — Popart Impression von Pierre Angenieux Älteres Logo der Angenieux Werke Pierre Angénieux (* 14. Juli 1907 in Saint Héand bei Saint Étienne …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Angénieux — Popart Impression von Pierre Angénieux Älteres Logo der Angénieux Werke …   Deutsch Wikipedia

  • Thales Angenieux — Thales Angénieux SA Unternehmensform Société Anonyme Gründung 1935 Unternehmenssitz …   Deutsch Wikipedia

  • Thales Angénieux — SA Unternehmensform Société Anonyme Gründung 1935 Unternehmenssitz …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Angénieux — (Saint Héand, 14 July 1907 26 June 1998) was a French engineer and optician, one of the inventors of the modern zoom lenses, and famous for introducing the Angénieux retrofocus.BiographyAngénieux graduated from the École nationale supérieure d… …   Wikipedia

  • Pierre Angenieux — Pierre Angénieux Pierre Angénieux (1907 1998), ingénieur opticien et industriel français. Pierre Angénieux est né le 14 juillet 1907 à Saint Héand, près de Saint Étienne en France. Il obtient le diplôme d ingénieur des Arts et métiers à Cluny en… …   Wikipédia en Français

  • Pierre Angénieux — (1907 1998) est un ingénieur opticien et industriel français. Sommaire 1 Biographie 2 Principales contributions 2.1 Le rétrofocus …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”