Anglomanie

L'anglomanie désigne — souvent de façon péjorative — l'engouement — jugé excessif par ses opposants — qui se manifesta en Europe continentale aux lendemains de la Guerre de Sept Ans, pour les usages (clubs et courses hippiques), les modes vestimentaires (la redingote) et gastronomiques (le punch), les arts décoratifs (les « jardins anglais »).

Comme le remarquent Claude Bruneteau et Bernard Cottret,

« la difficulté que l’on a à saisir l’anglomanie du XVIIIe siècle provient essentiellement de son caractère diffus. En effet, elle ne constitua ni une école littéraire – quelqu’influentes qu’aient pu être les traductions des auteurs anglais – ni une idéologie définie. De plus, si elle fut favorisée par un lieu de sociabilité comme la franc-maçonnerie, ouverte de par ses influences d’outre-Manche, elle ne saurait s’y identifier[1]. »

Contrairement à l'anglophilie des Lumières, l'anglomanie ne porte plus sur l’unique engouement intellectuel et culturel pour la Grande-Bretagne. Ainsi, Louis Sébastien Mercier distingue anglophilie d’anglomanie. La dernière est le goût pour une mode, la première la recherche d'un modèle. Cependant, l'anglomanie peut recouvrir une dimension intellectuelle : ainsi, la passion pour l'agronomie anglaise et ses expérimentations peut s'apparenter à une forme d'anglomanie.

La notion apparaît aussi comme une étiquette insultante, comme une arme des ennemis des anglophiles. On en trouve mention dans l'Année littéraire de Fréron, mais le mot connaît son succès avec l’œuvre de Louis-Charles Fougeret de Monbron, Préservatif contre l’Anglomanie, violent pamphlet de 1757.

Sommaire

Quelques anglomanes célèbres

Bibliographie

  • Jacques Gury, « Une Excentricité à l’anglaise : l’anglomanie » in L’Excentricité en Grande-Bretagne au XVIIIe siècle, Lille III, 1976, p. 191 – 209.
  • Louis-Sébastien Mercier, Parallèles de Paris et de Londres, Collection « Études critiques » no 2, Introduction et notes par Claude Bruneteau et Bernard Cottret, Didier – Érudition, Paris, 1982.

Notes et références

  1. Louis-Sébastien Mercier, Parallèles de Paris et de Londres, Collection « Études critiques » n° 2, Introduction et notes par Claude Bruneteau et Bernard Cottret, Didier – Érudition, Paris, 1982, p. 25.

Articles annexes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anglomanie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • anglomanie — [ ɑ̃glɔmani ] n. f. • 1754; de anglo et manie ♦ Manie, travers des anglomanes. ● anglomanie nom féminin Mode qui consiste à imiter de façon excessive tout ce qui appartient à l Angleterre ou rappelle les Anglais. anglomanie n. f. Litt. Manie des… …   Encyclopédie Universelle

  • anglomanie — ANGLOMANÍE s.f. Admiraţie exagerată pentru englezi şi mai ales pentru obiceiurile lor. – Din fr. anglomanie. Trimis de ana zecheru, 12.02.2004. Sursa: DEX 98  ANGLOMANÍE s. v. anglofilie. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime … …   Dicționar Român

  • Anglomănie — Anglomănie, Sucht, englische Sitten u. Gebräuche nachzuahmen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Anglomanīe — Anglomanīe, die übermäßige Bewunderung und Nachahmung englischen Wesens …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Anglomanie — Anglomanīe, Vorliebe für alles Englische …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Anglomanie — Anglomanie, die Sucht engl. Wesen nachzuahmen, neuerdings auch bei den Franzosen eingerissen, wechselt in Deutschland mit der Gallomanie, der Sucht, die Franzosen nachzuahmen …   Herders Conversations-Lexikon

  • anglomanie — ANGLOMANIE. s. f. Excès d admiration ou d imitation de ce qui se fait en Angleterre …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Anglomanie — ◆ An|glo|ma|nie 〈f. 19; unz.〉 übertriebene Vorliebe für alles Englische, übersteigerte Form der Anglophilie [<lat. Angli „Angeln“ (= Engländer) + grch. mania „Begeisterung“] ◆ Die Buchstabenfolge an|gl... kann in Fremdwörtern auch ang|l...… …   Universal-Lexikon

  • anglomanie — (an glo ma nie) s. f. Passion, avec imitation, pour ce qui est anglais. •   Redoutons l anglomanie ; Elle a déjà gâté tout, BÉRANG. Bon Franç.. ÉTYMOLOGIE    Anglo (voy. anglais) et manie …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ANGLOMANIE — s. f. Enthousiasme qui fait admirer ou imiter, avec un excès ridicule, tout ce qui appartient à l Angleterre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”