16e régiment du génie
16e régiment du génie
Insigne régimentaire du 16e Bataillon du Génie, AUTRICHE.jpg

insigne régimentaire du 16e Bataillon du Génie

Pays Drapeau de France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment du génie

Le 16e régiment du génie est une unité de l’armée française héritière du 16e bataillon du génie, constitué en 1875. Unité du génie militaire, il s’est distingué lors de la Première Guerre mondiale.

Sommaire

Historique

Les organisations successives de l'armée françaises jusqu'en 1914 s'appuient sur les lois organiques établies par Patrice de Mac Mahon en 1873. À cette date, il est décidé que chaque corps d'armée disposera d'un bataillon du génie à cinq, puis six compagnies (quatre compagnies de combat, une compagnie de parc, une compagnie de pont). C'est en mai 1875, qu'est formé le 16e bataillon du génie, à Montpellier, rattaché au 2e régiment du génie.

Première Guerre mondiale

1914

Engagé dès le debut de la Première Guerre mondiale en Alsace et dans les Vosges, il acquiert ses premiers titres de gloire à Charmois-Bischwiller et à l’Hartmannswillerkopf ou Vieil-Armand.

1915

S'illustre sur le front de Champagne en 1915.

1916

1917

1918

À la fin du conflit, huit compagnies du 16e bataillon du génie reçoivent la fourragère, aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918.

Entre-deux guerres

Le 16e bataillon du génie est dissous en 1919.

Seconde Guerre mondiale

Le 16e bataillon du génie est reformé 20 ans plus tard en 1939, à Montpellier. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il comprend deux compagnies de sapeurs-mineurs, une compagnie de sapeurs-télégraphistes et une compagnies de sapeurs-radiographistes. Engagées initialement dans le Bas-Rhin, les differentes unités du bataillon participent aux combats de mai à juin 1940. Il est dissous peu de temps après l'Armistice de 1945.

Depuis 1945

Le 16e bataillon du génie est reformé en 1946 dans le Tyrol autrichien. Il est alors constitué avec des éléments du génie ayant participé victorieusement aux campagnes de France, d'Allemagne et d'Autriche en 1944 et 1945.

Prenant en janvier 1953 l'appellation de 16e bataillon du génie de montagne, il est peu après dissous, pour la troisième fois, à la fin de cette même année.

C'est en 1958, qu'apparaît le 16e bataillon du génie de pontonniers. Il prend sa place au titre des Réserves au sein de la 62e division militaire territoriale où il assure sa mission d'aide au franchissement du Rhin et du mantien des communications dans le district sud de cette division. Mis en place par le CM4 (Centre mobilisateur N° 4) de Mulhouse, son corps parrain est le 9e régiment du génie de Neuf-Brisach.

Insigne de béret du génie

Il est stationné sur l'ancienne Base héliportée (Base Leguay) de Rixheim. Le 16e régiment du génie est dissous quelques mois avant la dissolution du 9e régiment du génie. Ce régiment était composé de 51 officiers, 161 sous-officiers et 793 hommes du rang.

Au titre des activités facultatives, le 16e régiment du génie, lors des rallyes nationaux a terminé septième à la finale nationale de 1981, première en 1982. Elle a qualifié deux équipes en 1983 (classement: troisième et sixième en finale nationale) et deux équipes en 1984 (deuxième et quatrième en finale nationale).

15% des cadres sont mutés au 12e régiment du génie.[Quand ?]

Drapeau

Il ne porte aucune inscription[1]:

Décorations


Insigne

l'insigne du 16e B.G. est un rectangle doré, broché en chef d’une cuirasse, et chargé d’un chamois sur des cimes enneigées.

Personnalités ayant servi au 16eRG


Sources et bibliographie

Notes et références

  1. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007


Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 16e régiment du génie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Regiment du genie francais — Régiment du génie français L armée française a constitué de façon ancienne des unités spécialisées dans le génie militaire. Sommaire 1 Historique 2 Liste 2.1 Unités régulières 2 …   Wikipédia en Français

  • Régiment du génie français — L armée française a constitué de façon ancienne des unités spécialisées dans le génie militaire. Sommaire 1 Historique 2 Liste 2.1 Unités régulières 2.2 …   Wikipédia en Français

  • 16e bataillon du Génie ( Lorrain n°1 ) — Le 16e bataillon du Génie ( Lorrain n°1 ) était une unité de l’armée impériale allemande. Elle était rattachée au XVIe Corps d Armée. Historique de l unité Comme le Lothringisches Pionier Bataillon Nr. 20, ou 2e Lorrain, le Pionier Bataillon Nr.… …   Wikipédia en Français

  • 2e régiment du génie — Insigne régimentaire du 2e Régiment du Génie …   Wikipédia en Français

  • 2e regiment du genie — 2e régiment du génie 2e Régiment du Génie insigne régimentaire du 2e R.G Période 12 Mai 1814 – 2010 Pays …   Wikipédia en Français

  • 4e régiment du génie — 4e Régiment du Génie insigne régimentaire du 4e Régiment du Génie …   Wikipédia en Français

  • 4e regiment du genie — 4e régiment du génie 4e Régiment du Génie Période 1875 – 1999 Pays  France Branche Armée de Terre Type Régiment du Génie Fait partie de …   Wikipédia en Français

  • 13e régiment du génie — 13e Régiment du Génie …   Wikipédia en Français

  • 13e regiment du genie — 13e régiment du génie 13e régiment du génie insigne régimentaire du 13e RG Période 1er octobre 1943 Pays …   Wikipédia en Français

  • 4 régiment de génie — 4e régiment du génie 4e Régiment du Génie Période 1875 – 1999 Pays  France Branche Armée de Terre Type Régiment du Génie Fait partie de …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”