Anglo-arabe (race équine)

Anglo-arabe

Anglo-arabe icône cheval
Kate on the hilltop, in the rain.jpg
Kate, jument Anglo-arabe

Région d’origine
Région France France
Caractéristiques
Morphologie Cheval de selle
Robe Généralement bai, alezane ou gris.
Tête Profil rectiligne ou légèrement concave.
Autre
Utilisation Principalement Concours complet d'équitation

L'Anglo-arabe est une race de cheval de selle à sang chaud d'origine française, autrefois nommée le Tarbais ou le cheval de Tarbes. Ce cheval est issu de croisements effectués dans les régions du sud-ouest de la France entre la race locale du cheval navarrin, des Pur-sang anglais et des Pur-sang arabes. L'abréviation officielle est AA mais il est aussi fréquemment surnommé l'Anglo. Cette race est réputée pour ses performances sportives, notamment en Concours complet d'équitation et dans des courses spéciales en catégorie AQPS. Aujourd'hui, les éleveurs de l'anglo-arabe tendent à distinguer deux type au sein de la race : le type course et le type sport.

Sommaire

Origine

Contrairement à ce que le nom d'Anglo-arabe laisse supposer, il s'agit bien d'une race française[1]. Il trouve ses origines dans le cheval navarrin, une race très répandue dans la plaine de Tarbes au XVIIIe siècle et en Bigorre dans les Hautes-Pyrénées. Ce cheval est donc certainement originaire de Navarre.

Au début du XIXe siècle, Napoléon Ier cherchait à améliorer cette race locale pour les besoins militaires, en effet, la guerre contre l'Espagne coûtait la vie à de nombreux chevaux chaque année. Le pur-sang anglais puis le pur-sang arabe ont servit d'améliorateurs du cheval navarrin afin d'obtenir un cheval d'usage militaire à la fois résistant et léger. Ces croisements eurent lieu dès la première moitié du XIXe siècle dans le dépôt d'étalon de Tarbes, lieu où des croisements entre pur-sang anglais et arabes furent pour la première fois pratiqués officiellement[1]. En 1833, le stud-book français de fut créé en attestant officiellement la race du cheval anglo-arabe dit cheval tarbais. Le haras de Gelos près de Pau, la région du sud-ouest puis à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle le Limousin ont contribué à la sélection du cheval anglo-arabe. Le sud-ouest de la France constitue encore de nos jours la principale région de production. Ces chevaux allient la légèreté, l’élégance et l’endurance de l’Arabe à la taille, la puissance et la vitesse des pur-sang anglais[1].

L'anglo-arabe est, avec le Selle français, l'une des deux grandes races de chevaux de selle à sang chaud d'origine française. Deux sous-catégories tendent à se distinguer depuis quelques années au sein de la race Anglo-arabe : l'Anglo-arabe type course et le type sport[1].

Le pourcentage de sang arabe

Les Anglo-arabes à proprement parler doivent posséder au minimum 25 % de sang arabe et parmi eux, sont distingués les Anglo-arabes ayant au minimum 50 % de sang arabe (les Anglo-arabes « à 50 » issus par exemple du croisement d'un Pur-sang anglais et d'un Pur-sang arabe) et les Anglo-arabes ayant au minimum 25 % mais moins de 50 % de sang arabe (les anglo « à 25 » issus par exemple du croisement d'un Anglo-arabe à 50 et d'un Pur-sang anglais). Les « Anglo-arabes » ayant moins de 25 % de sang arabe sont appelés des Anglo-arabes de complément, parmi eux, ceux possédant moins de 12.5 % de sang arabe reçoivent en plus la mention A.Q.P.S. (Autre que pur-sang) voire, sous certaines conditions, ils ne portent plus le nom d'Anglo-arabe mais simplement celui d'AQPS.

Ces catégories, peu utilisées dans le monde des sports équestres, sont importantes en course : plus le pourcentage de sang arabe est faible (et donc le pourcentage de sang anglais élevé), plus le cheval est susceptible d'être rapide. Il existe donc des courses de plat séparées pour les Anglo-arabes à 50 et les Anglo-arabe à 25, les Anglo-arabes de complément courent tous avec les autres chevaux AQPS.

L'origine des ascendants

Certains chevaux Anglo-arabes n'ont que des Pur-sang anglais et des Pur-sang arabes parmi leurs ancêtres, on les appelle parfois « pur-sang anglo-arabes », noté *AA* (ou *AC* pour les anglos de complément). Ils sont inscrits au livre 1 du stud-book du cheval Anglo-arabe. Certains chevaux Anglo-arabes ont une faible proportion (maximum 1/16e) de chevaux autres que Pur-sang anglais et Pur-sang arabes parmi leurs ancêtres. Ils sont parfois appelés « demi-sang anglo-arabes », noté AA (ou AC pour les Anglo-arabes de complément) et sont inscrits au livre 2 du stud-book du cheval Anglo-arabe. Depuis 2004, des chevaux très proches des Anglo-arabes sont appelés Anglo-arabe de croisement, noté AACR, ils sont inscrits au livre 3 du stud-book du cheval Anglo-arabe. Ces chevaux doivent posséder au minimum 12.5 % de sang arabe et, sauf exception, au minimum ¾ de leurs ascendants qui soient Pur-sang anglais, Pur-sang arabe ou Anglo-arabes. L'importance du pourcentage de sang arabe et l'ouverture du stud-book à des chevaux autres que Pur-sang anglais et Pur-sang arabes (création du livre 3) font débat au sein de la race.

Morphologie

Le type de l'anglo est intermédiaire entre deux races, l'arabe apportant en plus de ses qualités de beauté et d'élégance, ses qualités de tenue, de résistance, de légèreté dans les allures et une aptitude ancestrale à la selle et à porter le poids du cavalier, le Pur-sang anglais quant à lui, apporte sa finesse, son élégance et son endurance. Le profil de la tête est plutôt rectiligne voire camus. La croupe est longue et bien orientée. L'ossature générale est plutôt légère, avec des membres secs et « bien trempés ». L'Anglo-arabe est à l'origine un peu plus grand que l'Arabe, mais sa taille a eu tendance à augmenter et les sujets de 1,66 m au garrot ne sont plus rares. On rencontre toutes les robes, mais le bai, l'alezan et le gris sont les plus fréquentes. L'Anglo-arabe est en définitive un cheval distingué, très esthétique dans sa tête et harmonieux de corps, aux allures souples et brillantes, avec beaucoup de personnalité, ce qui fait son charme. Toutefois, le modèle semble intervenir de moins en moins dans la sélection des reproducteurs et avoir des chevaux « typés anglo » n'est peut-être plus un critère d'élevage. Depuis cette époque, grâce à une sélection raisonnée, l’anglo-arabe a pu évolué considérablement tant au niveau de sa morphologie que de son caractère. Cheval ainsi à peine plus grand que l’arabe à l’origine (1,50m à 1,60m maximum), il n’est plus rare aujourd’hui de trouver des anglos de 1,66m et plus. C’est un cheval avec une tête très esthétique (des yeux bien ouverts, un front large, des oreilles bien mobiles), une encolure harmonieusement greffée, une poitrine profonde et une croupe longue et bien orientée. Il est généralement assez léger dans son ossature mais possède un dos soutenu pouvant porter du poids et des membres forts et secs. Très souple et très brillant dans sa locomotion, c’est de plus un animal chic, volontaire, courageux, réactif possédant un très bon équilibre tout en ayant des qualités exceptionnelles de tenue. Son corps harmonieux et sa très grande personnalité en font au final un cheval avec beaucoup de charme.

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Zone d'élevage

Marque de l'Anglo-arabe

Ses zones d'élevage traditionnelles se situent autour des haras de Pau, Saintes, Tarbes, Villeneuve-sur-Lot, Aurillac, Rodez, Uzès (dont la Corse) et du haras de Pompadour. Ce dernier gère une jumenterie nationale consacrée à l'élevage de l'Arabe et de l'Anglo-arabe. L'Anglo-Arabe est également élevé en assez grand nombre dans les circonscriptions de Compiègne, d'Angers et du Pin. Il existe des étalons Anglo-arabes dans toutes les circonscriptions. 80% des poulinières anglo-arabes sont saillies pour produire de l'Anglo-arabe.

Aptitudes et utilisations

Son aptitude au saut et au galop, tout comme son élégance et sa résistance en font un cheval de compétition très apprécié en saut d'obstacles, en dressage ou en endurance. En concours complet, son adresse naturelle fait merveille et il est reconnu dès à présent comme l'une des meilleures races du monde pour cette discipline. L'Anglo-arabe dispose également, dans le quart Sud-ouest de la France, d'un programme bien doté de courses en plat et en obstacles. Il se mesure souvent avec succès aux autres races de chevaux (Pur-sang et Selle français de type AQPS) dans les courses d'obstacles. Les qualités premières de beauté, d'harmonie, de résistance et d'adresse, son aptitude à porter le cavalier et à se déplacer avec aisance, en font un merveilleux cheval de selle, en équitation d'extérieur ou de loisir.

L'Anglo-arabe présente la spécificité d'être, depuis son origine utilisé pour les courses et les sports équestres, voire sélectionné par la course pour la selle (remonte des armées, puis par la suite sports équestres). Cette spécificité est de plus en plus remise en cause et les lignées « course » et « sport » tendent de plus en plus à se séparer. L'Anglo-arabe « de course » est de plus en plus un cheval de course de plat et l'anglo-arabe « de sport » de plus en plus un cheval de concours de saut d'obstacles. La transformation du concours complet d'équitation et notamment la suppression du steeple-chase va amplifier cette évolution. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder quels sont les chevaux qui sont agréés étalons : seuls un ou deux Anglo-arabes de course ont couru en obstacle et parmi les Anglo-arabes de sport, guère plus sont des chevaux de CCE. La question de savoir si Anglo-arabe de course et de sport doivent être considérés comme deux races séparées ou au contraire s'il faut continuer à utiliser des reproducteurs course pour produire des chevaux de sport suscite de vives tensions au sein de la race.

L'avenir de l'Anglo-arabe semble très incertain : lors de la création du classement mondial des races, il y a une vingtaine d'années, l'Anglo-arabe était « sur le podium » en CCE et apparaissait au classement en CSO. Aujourd'hui, il est loin au classement en CCE et n'apparait même plus au classement en CSO. Le nombre de naissances Anglo-arabes en France diminue et les étalons Anglo-arabes sont de moins en moins utilisés par les autres races, en particulier en Selle français. Par contre, le développement de l équitation hunter, venue des Etats-Unis il y a quelques années, demande des chevaux ayant du chic, de l'élégance et des allures. c'est un créneau pour la race Anglo arabe. Plusieurs Anglos ont déjà fait briller la race dans cette discipline et s'y sont montrés performants.

L'endurance est en plein développement et on y voit aussi des Anglos arriver au plus haut niveau. Ils présentent l'avantage d'être un peu plus grands que les Pur-sang arabes, et d'un prix nettement moins élevé.

Notes et références

  1. a , b , c  et d Origines de l'Anglo-arabe sur ANAA Assiciation Nationale de l'Anglo Arabe. Consulté le 17 juillet 2009

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes


  • Portail du monde équestre Portail du monde équestre
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Anglo-arabe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anglo-arabe (race équine) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Race équine — Liste des races chevalines Article principal : Race (cheval). Races de chevaux de selle et de poneys …   Wikipédia en Français

  • Selle français (race équine) — Selle français Selle français (SF) …   Wikipédia en Français

  • Henson (race équine) — Henson (cheval) Pour les articles homonymes, voir Henson. Henson …   Wikipédia en Français

  • Arabe Shagya — Shagya Shagya …   Wikipédia en Français

  • Arabe shagya — Shagya Shagya …   Wikipédia en Français

  • Arabe (cheval) — Demande de traduction …   Wikipédia en Français

  • Anglo-Normand (cheval) — Selle français Selle français (SF) …   Wikipédia en Français

  • Cheval arabe — Pur sang arabe Pur sang arabe …   Wikipédia en Français

  • Pur-Sang Arabe — Pur sang arabe …   Wikipédia en Français

  • Pur-sang arabe — Pur sang arabe …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”