16e dragons

16e régiment de dragons

16e Régiment de Dragons
16e RD.jpg

insigne régimentaire du 16e Régiment de Dragons.
Période 1er avril 1718
Pays France France
Branche Armée de Terre
Type Régiment de Dragons
Rôle Cavalerie
Ancienne dénomination Régiment d'Orléans Dragons
11e Régiment de Dragons
4e Régiment de Lanciers
Régiment des Lanciers de Monsieur
Devise Nomen laudesque manebunt
(Les louanges et le nom resteront)
Inscriptions sur l’emblème La Moskova 1812

Vauchamps 1814
Fleurus 1815


La Marne 1918
Anniversaire Saint-Georges
Guerres Guerres de l'Empire
Première Guerre mondiale
Bataille de France
Guerre d'Algérie
Décorations Croix de Guerre 1914-1918 2 palme et 1 étoile d'argent
Médaille d'Or de la ville de Milan

Le 16e Régiment de Dragons est une unité de cavalerie de l'Armée française, créé en 1718, pour le Régent, Duc d'Orléans. Il est resté dans la maison d'Orléans jusqu'en 1791. Ce régiment a un double filiation.

Sommaire

Filiation

  • 1er avril 1718 : création du Régiment d'Orléans Dragons
  • 1791 : 16e Régiment de Dragons
  • 1814 : dénommé 11e Régiment de Dragons
  • 1815 : 16e Régiment de Dragons
  • 1815 : dissous après les Cent jours
  • 1811 : , formé avec le 9e Régiment de Dragons
  • 1814 : Régiment des Lanciers de Monsieur
  • 1815 : 4e Régiment de Lanciers
  • 1815 : dissous
  • 1831 : 4e Régiment de Lanciers, formé avec le 4e Régiment de Chasseurs à Cheval
  • 1871 : 16e Régiment de Dragons
  • 1929 : dissous
  • 1940 : 16e Régiment de Dragons Portés
  • 1940 : dissous
  • 1952 : 16e Régiment de Dragons
  • 31 août 1977: Dissous

Colonels/chef-de-brigade

Ce régiment a le Régent pour premier mestre de camp propriétaire.

Historique des garnisons, combats et batailles du 16e régiment de Dragons

Ancien Régime

Le régiment d’Orléans-Cavalerie est créé en 1718, formé avec des compagnies franches et des compagnies provenant de régiments réformés et reste jusqu’en 1791 dans la maison d’Orléans, année pendant laquelle il devient le 16e régiment de Dragons. Le régiment depuis sa création a combattu pendant la Guerre de succession de Pologne d’Autriche et pendant la Guerre de sept ans.

Guerres de la Révolution et de l'Empire

  • 1814: France

De 1815 à 1848

Second Empire

De 1871 à 1914

Caserne des Dragons vers 1909, Quartier Louvois, Reims

1893-1914 : En Garnison à Reims; Le 8 mai 1893, le 16e dragons prend possession de la caserne Jeanne d'Arc (quartier Louvois) à Reims et y restera jusqu'en aout 1914.

Première Guerre mondiale

LES JOURNEES DES 25, 26, 27 ET 28 SEPTEMBRE. — Le 25 septembre, à 10 heures, l'infanterie française s'élance hors des tranchées et d'un élan magnifique occupe la première position ennemie. On annonce de nombreux prisonniers et peu de résistance chez l'ennemi. Tous les objectifs sont dépassés. Le régiment est mis en route et ces bonnes nouvelles qui lui parviennent augmentent l'ardeur de chacun. Le sous-lieutenant Blasselle est envoyé en avant-garde de la division avec quelques éclaireurs d'élite (les cavaliers Brisson, Fouliot, Arselin), pour prendre contact avec le 6e C. A. qui progresse devant nous, et les équipes de brèche sous les ordres du capitaine Duthu devancent la colonne afin de préparer les passages dans la zone bouleversée. Ces détachements pénètrent les premiers sur le champ de bataille arrosé par l'ennemi d'obus de tous calibres et franchissent, à l'ouest de Souain, des tranchées, garnies de cadavres de uhlans. Pendant ce temps, deux escadrons du régiment s'établissent à la cote 185 et les deux autres derrière la Ain, prêts à intervenir au premier signal, mais en fin de journée, la trouée n'est pas encore faite ; c'est la première déception de nos cavaliers.
Le lendemain, le régiment reçoit l'ordre de passer la rivière et de se rapprocher de l'infanterie. Les escadrons se dissimulent de leur mieux le long des bois, tandis que l'artillerie ennemie, qui cherche sans doute nos batteries-procède à un arrosage méthodique du terrain; de plus, des balles sifflent dans tous les sens. Des hommes et des chevaux sont atteints. Le commandant Kiener a son cheval tué sous lui. Le lieutenant Lachouque reçoit un choc à la poitrine. Il se tâte, voit sa tunique percée à la place du cœur et, après une minute d'émotion, trouve un schrapnel dans son portefeuille bourré de lettres désormais parfumées à l'odeur de la poudre. Mais les fantassins se plaignent que nous les faisons repérer et le régiment revient à son bivouac de la cote 165. Successivement les pelotons Blasselle, Stoffel, Jacotin et Hély de la Roche-Aymon assureront la liaison avec la première ligne. Sous un bombardement d'obus de tous calibres, les maréchaux des logis Chardin, Laval, de la Masselière, de Bonnefoy, Pillivuyt, le brigadier Hennequart, le trompette Vienne, trouveront l'occasion de se distinguer en secondant leurs officiers dans ces missions difficiles [2].

Entre deux Guerres

Seconde Guerre Mondiale

Aprés-Guerre

Etendard

HONNEUR ET PATRIE

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[4]:

16e régiment de dragons.svg

Décorations

Quelques dragons du 16e

  • Léonard Dorat, instituteur et dragon au 16e Dragons, domicilié à Paris, département de la Seine, condamné à mort le 2 fructidor an 2, par la commission révolutionnaire séante à Rennes, comme brigand de la Vendée.
  • LAURENT Anaclete Joseph - Paillencourt -Nord- (1774-1841). Enrolé le 3 avril 1796, il sera blessé par "coup de feu" au bras gauche le 9 avril 1798 à Aldekerk (Allemagne). Il sera nommé Brigadier en l'an 9 puis Maréchal des Logis le 16 Floréal de l'an XI.Il a participé à toutes les campagnes du régiment depuis l'an IV jusqu'en 1814, date à laquelle (13 mars 1814) il est fait chevalier de la légion d'honneur. Il terminera (mariage en 1821) ses jours paisiblement dans son village d'origine avec son épouse et ses 6 enfants.Son surnom était : Denimaille, ce qui lui valut quelques soucis car sur le certificat original de la légion d'honneur, c'était ce surnom qui était écrit et non Laurent.
  • Gaston de Gironde, lieutenant, commandant le 2e escadron du 16e Dragons, auteur d'une charge de cavalerie (qui lui sera fatale) face à une escadrille allemande, le 9 septembre 1914, à Vivières.

voir aussi

Notes et Références

  1. Almanach impérial pour l'an 13
  2. Historique du régiment à la date du 25 septembre 1915
  3. Biographie OTAN du Lieutenant-General Paul Addy, CMM, CD, officier canadien
  4. Décision n°12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, n°27, 9 novembre 2007
  5. a  et b Chancellerie de l'Ordre de la Libération

Bibliographie

  • CASTERAS-VILLEMARTIN (Vicomte de) Historique du 16e régiment de Dragons, 1718-1891. Paris, Éditions Artistiques Militaires Person, 1892, in-4, 208 pp., illustré de 7 planches en couleurs par le lieutenant Rozat de Mandres.
  • Houdecek François, En campagne avec le 16e régiment de Dragons, Napoléon Ier magazine, no 25, mars-avril 2004, p. 30-35.
  • anonyme, Historique du 16e Régiment de Dragons - Campagnes 1914-1918, Librairie CHAPELOT, Paris, 1920.
    Liste des Morts au Champ d'Honneur
     
  • Portail du monde équestre Portail du monde équestre
  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
  • Portail de la Première Guerre mondiale Portail de la Première Guerre mondiale
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « 16e r%C3%A9giment de dragons ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 16e dragons de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 16e regiment de dragons — 16e régiment de dragons 16e Régiment de Dragons insigne régimentaire du 16e Régiment de Dragons. Période 1er avril 1718 Pays …   Wikipédia en Français

  • 16e régiment de dragons — Période 1er avril 1718 Pays  France Branche Armée de Terre …   Wikipédia en Français

  • 16e corps d'armee (France) — 16e corps d armée (France) 16e Corps d Armée Insigne du 16e corps d armée (1939 1940). Pays …   Wikipédia en Français

  • 16e corps d'armée — (France) 16e Corps d Armée Insigne du 16e corps d armée (1939 1940). Pays …   Wikipédia en Français

  • 16e corps d’armée — 16e corps d armée (France) 16e Corps d Armée Insigne du 16e corps d armée (1939 1940). Pays …   Wikipédia en Français

  • 16e cérémonie des Critics Choice Awards — Critics Choice Awards Organisés par Broadcast Film Critics Association Cérémonie Date …   Wikipédia en Français

  • Dragons de Rouen — Rouen Hockey Élite 76 Dragons de Rouen …   Wikipédia en Français

  • 24e régiment de dragons — Pays  France Branche armée de terre Type Régiment de Dragons Rôle Cavaler …   Wikipédia en Français

  • 25e régiment de dragons — Pays  France Branche armée de terre Type Régiment de Dragons Rôle Cavaler …   Wikipédia en Français

  • Liste des membres de la noblesse d'Empire — Article principal : Noblesse d Empire. Cette liste a pour objectif : de recenser les personnalités ayant reçu un titre de noblesse sous le Premier Empire (et les Cent Jours) ; d indiquer la date des lettres patentes qui leur ont… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”