Angiostrongylus Cantonensis

Angiostrongylus cantonensis

Comment lire une taxobox
Angiostrongylus cantonensis
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Nematoda
Classe Secernentea
Ordre Strongylida
Super-famille Metastrongyloidea
Famille Angiostrongylidae
Genre Angiostrongylus
Nom binominal
Angiostrongylus cantonensis
Chen, 1935
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Angiostrongylus cantonensis est un nématode dont l'adulte parasite les artères pulmonaires du rat et dont les larves au stade 3 peuvent évoluer chez l'homme en donnant la méningite angiostrongylienne à éosinophiles.

Sommaire

Répartition géographique et importance

A. cantonensis existe à l'intérieur de la ceinture intertropicale : très répandu en Extrême-Orient, en Australie, dans toutes les îles du Pacifique, de l'Océan Indien et à Madagascar. Dans les années 1980, il a été signalé en Afrique, mais la contamination humaine y semble exceptionnelle, et dans les Caraïbes, où il est responsable de cas humains sporadiques, notamment à Cuba et en Martinique, et de contamination de voyageurs, notamment en Jamaïque et en République Dominicaine, destinations fortement touristiques.

Simple curiosité nosologique (nosologie = classification des maladies) dans les régions où la contamination est purement accidentelle, la méningite angiostrongylienne devient endémo-épidémique dans toutes celles où cette contamination est liée à des coutumes alimentaires dangereuses (Thaïlande, Polynésie...).

Biologie

Le rat élimine avec ses matières fécales les larves du 1er stade, qui doivent oblgatoirement séjourner chez un mollusque - hôte intermédiaire - pour aboutir à la larve du 3e stade, seule infectieuse pour l'hôte définitif. Différents mollusques terrestres et aquatiques peuvent jouer ce rôle, parfois relayés par certains crustacés d'eau douce qui servent d'"hôte paraténique" (crevettes, crabes de mangrove...) C'est en mangeant crus ces mollusques et crustacés, qui entrent dans la composition de diverses préparations culinaires traditionnelles, que l'homme s'infecte le plus souvent. Des crudités mal lavées cachant une limace infectée ou de l'eau de puits contaminés par des larves après la mort de mollusques parasités ont été incriminées dans les contaminations accidentelles. Libérées par la digestion, les larves franchissent la muqueuse intestinale et migrent par voie sanguine vers le cerveau où elles s'installent.

Clinique

  • L'incubation muette dure 2 à 3 semaines.
  • La période d'état est marquée par l'installation brutale d'un syndrome méningé typique auquel peuvent s'associer une atteinte des paires crâniennes (paralysie faciale, diplopie...) et des troubles de la sensibilité subjective (dysesthésies, paresthésies...). L'examen du LCR montre une forte éosinophilie, une hypercytorachie entre 100 et 500 éléments par mm³ et une albuminorachie modérée. L'éosinophilie sanguine est augmentée parallèlement aux environs de 30%.
  • L'évolution se fait presque toujours vers la résolution sans séquelles en quelques semaines.

Diagnostic

Le diagnostic repose sur la constation de l'éosinophilie rachidienne, la notion de contexte épidémiologique et le mode d'évolution.

Traitement

Le traitement est purement symptomatique.

Références

  • H.T. Chen, « Un nouveau nematode pulmonaire, Pulmonema cantonensis n.g.n.sp., des rats de Canton », dans Ann. Parasitol. Hun. Comp., vol. 13, 1935, p. 312-317 
  • (en) « An outbreak of eosinophilic meningitis caused by Angiostrongylus cantonensis in travelers returning from the Caribbean », dans New England Journal of Medicine, vol. 346, no 9, 28 Février 2002, p. 668-675 (ISSN 0028-4793) 
  • Portail de l’origine et de l’évolution du vivant Portail de l’origine et de l’évolution du vivant
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail de la biologie Portail de la biologie
  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Angiostrongylus cantonensis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Angiostrongylus Cantonensis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Angiostrongylus cantonensis — Angiostrongylus cantonensis …   Wikipédia en Français

  • Angiostrongylus cantonensis — Angiostrongylus cantonensis …   Wikipédia en Français

  • Angiostrongylus cantonensis — Ratten Lungenwurm Systematik Überstamm: Urmünder (Protostomia) Überstamm: Häutungstiere (Ecdysozoa) Stamm: Fadenwürmer (Nematoda) …   Deutsch Wikipedia

  • Angiostrongylus cantonensis — вид гельминтов сем. Metastrongylidae кл. нематод; окончательный хозяин крысы, промежуточные хозяева моллюски и креветки; распространен в Юго Восточной Азии и Океании; возбудитель ангиостронгилидоза у человека …   Большой медицинский словарь

  • Angiostrongylus cantonensis — the rat lungworm, a species that parasitizes the domestic rat primarily in Australia and many Pacific islands. Larval development occurs in snails, slugs, and planarians; in rats, the adult worms are found in the bronchioles. Human infection is… …   Medical dictionary

  • Angiostrongylus cantonesis — HistoryFirst discovered in 1935 in the pulmonary arteries in the heart of domestic rats. This worm is found in rats and bandicoots it is thought to mature in mammals indigenous to Southeast Asia, the East Indies, Madagascar and Oceania, with an… …   Wikipedia

  • Angiostrongylus vasorum — Angiostrongylus vasorum …   Wikipédia en Français

  • Angiostrongylus — A genus of metastrongyle nematodes parasitic in respiratory or circulatory systems of rodents, carnivores, and marsupials. SYN: Parastrongylus. [G. angeion, vessel, + strongylos, round] A. cantonensis lungworm of rodents, a species transmitted by …   Medical dictionary

  • rat lungworm — Angiostrongylus cantonensis …   Medical dictionary

  • Ratten-Lungenwurm — (Angiostrongylus cantonensis) Systematik Überstamm: Urmünder (Protostomia) Überstamm …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”