Liste des monuments mégalithiques du Val-d'Oise

Monuments mégalithiques du Val-d'Oise

Les monuments mégalithiques du Val-d'Oise sont organisés géographiquement suivant les trois grandes régions naturelles du département : le Vexin français, le Pays de France et le Parisis. Ces monuments se concentrent cependant essentiellement dans le Vexin français, c'est-à-dire dans la moitié ouest du département. Le type de monument le plus représenté dans le département est l'allée couverte (groupe Seine-Oise-Marne). On trouve également des menhirs, pierres dressées et autres pierres tournantes ainsi que des polissoirs. Ces monuments datent de l'époque néolithique.

Sommaire

Histoire

Le Val-d'Oise compte de nos jours quinze sépultures collectives et six menhirs, cependant, ce chiffre ne reflète pas l'importance de ces constructions préhistoriques à cause des nombreuses destructions dont ils ont été victime. Depuis 1800, au moins treize allées couvertes et cinq menhirs ont été démontés ou débités en pavés. Les préhistoriens estiment que le département a pu compter au Néolithique final pas moins de trois cents structures funéraires collectives, chiffres plus en adéquation avec la démographie de cette époque[1].

Les menhirs rescapés sont tous isolés et situés en hauteur, à proximité de cours d'eau ou au départ de vallées sèches. Leur dimensions et orientations sont très variables.

Les dolmens sont tous situés dans le même type d'environnement : essentiellement concentrés dans le nord-ouest de l'Île-de-France, ils se rencontrent dans une topographie de rebord de plateau et à flanc de coteau, dominant des cours d'eau ou des vallées sèches débouchant sur une rivière. Ces allées couvertes enterrées sont des caveaux rectangulaires possédant des dimensions assez variables, de cinq à dix-sept mètres de longueur. Ils sont constitués de grès ou de calcaire, très abondants dans la région.

Vexin français

  • Allée couverte La Côte-du-Libéra à Arronville, découverte en février 1884 et classée monument historique en 1963. Elle est édifiée à 90 m d'altitude, au sommet d'un coteau dominant le Sausseron. Sa chambre mesure douze mètres de longueur sur deux de largeur ;
  • allée couverte du Bois-Couturier à Guiry-en-Vexin, monument mégalithique le plus visité du Val-d'Oise avec la Pierre-Turquaise. Il fut découvert en octobre 1915 par un ouvrier agricole. Fouillé en 1919, près de deux-cents squelettes et du mobilier y furent retrouvés. Fait exceptionnel, le bouchon d'obturation amovible de 158 kg fut retrouvé en 1916. Le monument situé à 132 mètres d'altitude est de modeste dimension, mesurant sept mètres de longueur et deux mètres de largeur. Il fut classé monument historique en 1958 ;
  • allée couverte de Menouville ;
  • menhir de La Vigne-des-Grès à Menouville ;
  • allée couverte du Fayel à Saint-Clair-sur-Epte, située à 134 m d'altitude sur la rive gauche de l'Epte, ce monument mi-allée couverte, mi-hypogée ne fut jamais classée monument historique. Elle mesure dix-sept mètres de longueur pour 2,50 m de largeur estimée ;
  • allée couverte du Cimetière-aux-Anglais à Vauréal ;
  • allée couverte de Dampont à Us, aujourd'hui déplacée dans le jardin du musée Tavet-Delacour à Pontoise. Le monument était initialement situé à 84 mètres d'altitude au sommet du coteau dominant la Viosne. La chambre mesurait environ 6,50 mètres de long sur deux de large ;
  • le Trou-à-Morts à Parmain, hypogée classée monument historique en 1974 ;
  • allée couverte de la Roche-à-Clet à Montreuil-sur-Epte ;
  • allée couverte de Copierres à Montreuil-sur-Epte, située à 118 m d'altitude sur la rive gauche de l'Epte, l'allée couverte fut repérée en 1886 et classé monument historique en 1895 ;
  • allée couverte de la Chapelle à Labbeville ;
  • le menhir de Gency ou Palet-de-Gargantua à Cergy, disque de grès de 3,80 m de hauteur sur 5,40 m de largeur, situé dans le jardin d'une maison de retraite, à 44 m d'altitude sur la rive droite de l'Oise ;
  • menhir de La Haute-Borne ou Pierre-Druidique à Ennery, petit menhir d'un mètre de haut, 1,20 m de large à la base et 30 centimètres au sommet. Il s'élève sur un terre-plein face au calvaire, où il fut déplacé en 1859, gênant la construction d'une route ;
  • menhir de La Grande-Pierre à Jouy-le-Moutier ;
  • la Pierre qui tourne de Chars ;
  • la Pierre de Saint-Martin à Gadancourt, bloc de grès portant des rainurages situé sur l'allée de Gadancourt ;
  • le polissoir de la Tour du Lay à Nesles-la-Vallée.

Pays de France

La Pierre Turquaise est le plus important monument mégalithique d'Île-de-France.
  • Allée couverte dite la Pierre Turquaise à Saint-Martin-du-Tertre en forêt de Carnelle ;
  • allée couverte dite du Blanc-Val à Presles, petite sépulture de cinq mètres de long sur un mètre de large, située à 82 mètres d'altitude à proximité de la route nationale 1. Elle fut découverte et fouillée en 1949 et classée monument historique en 1951 ;
  • allée couverte du Coffre de Bellevue à Presles, situé à 85 mètres d'altitude, c'est le plus petit monument mégalithique du Val-d'Oise, mesurant moins d'un mètre carré de surface. Il fut découvert en 1901 ;
  • dolmen de la Pierre Plate en forêt de L'Isle-Adam à Presles, à 85 mètres d'altitude. Connue dès le Moyen âge, elle fut sondée en 1912-1913 puis de manière plus complète en 1926. Le mégalithe fut classé en 1932. La chambre funéraire mesure onze mètres de longueur sur 1,80 à 2,50 mètres de largeur ;
  • menhir de La Pierre-Longue à Bellefontaine, dalle de grès de forme trapézoïdale de trois mètres de hauteur, située à 120 m d'altitude, au départ d'une vallée sèche descendant vers l'Ysieux ;
  • le polissoir de la Pierre-Saint-Martin à Bellefontaine, situé dans le bois-à-l'Anglais, ce polissoir est formé d'une dalle de forme triangulaire brisée en deux parties de 3,50 mètres de longueur sur 2,30 mètres de largeur et 50 cm de hauteur comporte douze rainures de 20 à 60 centimètres.

Parisis

Annexes

Articles connexes

Bibliographie

  • Hervé Guy et Philippe Soulier, Dolmens et menhirs du Val-d'Oise, Service départemental d'archéologie du Val-d'Oise, 1995, 48 p. (ISBN 2907459058)
  • G. Bailloud, Le Néolithique dans le Bassin parisien, 2e éd., Paris : Centre national de la recherche scientifique, 1974, 394 p.
  • Georges Poisson Histoire du Val-d'Oise, supplément au n°5 du bulletin d'information de la préfecture du Val-d'Oise, 1967
  • Collectif, Nouveau Guide du Vexin Français, Éd. du Valhermeil, 2002, 363 p. (ISBN 2-913328-30-X)
  • John Peek, Inventaire des mégalithes de France, 4 - Région parisienne, CNRS, Paris, 1975.

Liens externes

Notes, sources et références

  1. Hervé Guy et Philippe Soulier, Dolmens et menhirs du Val-d'Oise, p 14.



  • Portail du Val-d'Oise Portail du Val-d'Oise
  • Portail de la Préhistoire Portail de la Préhistoire
  • Portail de l’archéologie Portail de l’archéologie
Ce document provient de « Monuments m%C3%A9galithiques du Val-d%27Oise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Liste des monuments mégalithiques du Val-d'Oise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste Des Monuments Mégalithiques Du Val-D'Oise — Monuments mégalithiques du Val d Oise Les monuments mégalithiques du Val d Oise sont organisés géographiquement suivant les trois grandes régions naturelles du département : le Vexin français, le Pays de France et le Parisis. Ces monuments… …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments megalithiques du Val-d'Oise — Monuments mégalithiques du Val d Oise Les monuments mégalithiques du Val d Oise sont organisés géographiquement suivant les trois grandes régions naturelles du département : le Vexin français, le Pays de France et le Parisis. Ces monuments… …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments mégalithiques du val-d'oise — Monuments mégalithiques du Val d Oise Les monuments mégalithiques du Val d Oise sont organisés géographiquement suivant les trois grandes régions naturelles du département : le Vexin français, le Pays de France et le Parisis. Ces monuments… …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments mégalithiques de Yvelines — Monuments mégalithiques des Yvelines Les Yvelines comptent de nombreux vestiges de monuments mégalithiques dont beaucoup ont cependant été détruits. Ces monuments se concentrent dans la vallée de la Seine, c est à dire dans la partie nord du… …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments mégalithiques des Yvelines — Monuments mégalithiques des Yvelines Les Yvelines comptent de nombreux vestiges de monuments mégalithiques dont beaucoup ont cependant été détruits. Ces monuments se concentrent dans la vallée de la Seine, c est à dire dans la partie nord du… …   Wikipédia en Français

  • Monuments mégalithiques du Val-d'Oise — La Pierre Turquaise, située à Saint Martin du Tertre en forêt de Carnelle, est le plus important monument mégalithique d Île de France. Les monuments mégalithiques du Val d Oise sont organisés géographiquement suivant les trois grandes régions… …   Wikipédia en Français

  • Liste des sites mégalithiques de la région Nord Pas-de-Calais — Article détaillé : Histoire du Nord Pas de Calais. La région Nord Pas de Calais comporte plusieurs sites de mégalithes constitués de dolmens, allée couverte, menhirs, cromlech ou polissoirs. Le département du Nord comporte un dolmen et celui …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Sites Mégalithiques De Loire-Atlantique — Liste de sites mégalithiques de Loire Atlantique Cet article présente une liste de sites mégalithiques de la Loire Atlantique, en France. Cette liste ne peut être tenue pour exhaustive. Tumulus de Dissignac …   Wikipédia en Français

  • Liste des sites megalithiques de Loire-Atlantique — Liste de sites mégalithiques de Loire Atlantique Cet article présente une liste de sites mégalithiques de la Loire Atlantique, en France. Cette liste ne peut être tenue pour exhaustive. Tumulus de Dissignac …   Wikipédia en Français

  • Liste des sites mégalithiques de Loire-Atlantique — Liste de sites mégalithiques de Loire Atlantique Cet article présente une liste de sites mégalithiques de la Loire Atlantique, en France. Cette liste ne peut être tenue pour exhaustive. Tumulus de Dissignac …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”