Anemie

Anémie

Anémie
CIM-10 : (D50-D64)

L'anémie (du privatif an- et du grec ancien haimos, « sang ») est une anomalie de l'hémogramme caractérisé par une diminution de la concentration en hémoglobine intra-érythrocytaire (et quelques fois par le manque d'érythrocytes ou globules rouges). Ce manque entraine un mauvais transport du dioxygène par le sang.

Elle est diagnostiquée par la numération formule sanguine, un examen effectué sur une prise de sang.

Si la baisse concerne les globules rouges et les thrombocytes ou les leucocytes, on parle alors de bicytopénie. Si les trois lignées sont abaissées, on parle de pancytopénie.

Sommaire

Les signes et symptômes

Les signes et symptômes communs à plusieurs anémies sont :

  • asthénie (grosse fatigue);
  • fatigue musculaire;
  • dyspnée, polypnée;
  • tachycardie, palpitations; (en effet, pour maintenir une oxygénation correcte des tissus périphériques avec moins de GR (hémoglobine donc basse), le cœur doit accélérer son rythme)
  • pâleur (particulièrement au niveau des conjonctives : regarder l'intérieur de la paupière inférieure);
  • céphalée;
  • faux vertiges;
  • lipothymie;
  • troubles des phanères : cheveux cassants, ongles aplatis.

En s'aggravant les anémies engendrent des étourdissements et une accélération du rythme cardiaque lors d'efforts même peu intenses. Sur certains terrains, elle peut se manifester par des douleurs dans la poitrine (angor). Si l'anémie est chronique et très prolongée (plusieurs années), on peut même voir apparaitre à terme, une cardiomyopathie hypertrophie non obstructive.

À l'auscultation cardiaque, on peut retrouver un souffle fonctionnel (c'est-à-dire sans anomalie cardiaque sous-jacente). En effet, la baisse du nombre de globules rouges dans le sang entraine une baisse de la viscosité du sang. Le flux normalement laminaire dans le cœur devient turbulent et crée donc un souffle cardiaque réversible après correction de l'anémie.

Causes

Les anémies sont classées en plusieurs familles selon le mécanisme de l'anémie :

Elles peuvent être classées également selon leurs caractéristiques sur la numération globulaire :

  • anémie arégénérative : les réticulocytes ne sont plus produits ce qui signe une anémie centrale.
  • anémie hypochrome
  • anémie macrocytaire : la taille des hématies (Volume globulaire moyen) est supérieure à la norme, par carence en vitamine B12 ou en folates par exemple.
  • anémie microcytaire : la taille des hématies (Numération formule sanguine|VGM) est inférieure à la norme, par carence en fer par exemple.

Exploration d'une anémie

Il est important de mentionner que le nombre de globules rouges et le taux d'hémoglobine sont plus bas chez la femme et l'enfant que chez l'homme (à cause de son imprégnation androgénique).

1) Le nombre d'hématies est normalement de :

  • 5 (4,5 à 5,5) millions / mm³ chez l'homme adulte ;
  • 4,5 (3,9 à 5,0) millions / mm³ chez la femme adulte et l'enfant.

2) Le taux d'hémoglobine (Hb) du sang est normalement de :

  • 15 (13,5 à 16) g/100 mL chez l'homme adulte ;
  • 13,5 (11,5 à 15) g/100 mL chez la femme adulte et l'enfant.

On parle d'anémie si le taux d'hémoglobine est inférieure à 13 g/dL chez l'homme adulte et inférieur à 12 g/dL chez la femme.

Chez la femme enceinte, il y a une hémodilution physiologique, on place alors le taux minimal à 10.5 g/dL.

Bilan biologique

Pour diagnostiquer l'anémie, seule la NFS (Numération et Formule globulaire Sanguine) est nécessaire. De plus, on fera le dosage des réticulocytes si l'anémie est normo ou macrocytaire. En effet, le compte des réticulocytes permet de déterminer si l'anémie est régénérative (il y a naissance accrue de nouveaux GR pour s'adapter, donc le processus de fabrication des GR fonctionne bien mais il y a perte accrue expliquant l'anémie) ou arégénérative (il n'y a pas de fabrication de nouveaux GR ou du moins, pas d'adaptation de la production (qui devrait augmenter) à la perte.

Pour déterminer l'étiologie de l'anémie, selon le contexte, on pourra réaliser différentes analyses selon la cause suspectée :

Cas particuliers

  • anémie par aplasie : c'est un type rare aux causes inconnues. Elle se caractérise par l'absence ou la diminution des érythroblastes (précurseurs des globules rouges) dans la moelle osseuse. Elle peut être due également à une leucémie.
  • anémie drépanocytaire : les globules ont une forme étirée réduisant leur capacité de transport d'oxygène. C'est une mutation des molécules d'hémoglobine.
  • anémie ferriprive : L'origine est un manque de fer fixateur de l'oxygène.
  • anémie par hémoglobinurie paroxystique nocturne.

Traitement

Le principe du traitement d'une anémie est celui du traitement de son étiologie. Dans certaines situations d'urgence où l'anémie est symptomatique, voire profonde, une transfusion sanguine est réalisée.

L'EPO

l'érythropoïétine augmente la production d'hématie par la moëlle osseuse. Elle est utilisée essentiellement lors de l'anémie des insuffisances rénales chroniques, mais aussi en cas de chirurgie majeure (colonne, genoux, hanches) permettant de réduire les besoins de transfusion (ex. prothèse du genou).

La transfusion sanguine

On utilise les concentrés globulaires issues des dons du sang. Ils sont perfusés à l'anémique en respectant la compatibilité des groupes et phénotypes sanguins et du rhésus.

En dehors d'une hémorragie aiguë qui ne demande qu'un bilan minimum, l'absence d'arguments étiologiques cliniques fait demander avant la transfusion, pour ne pas fausser les recherches effectuées ultérieurement :

  • Numération, formule, plaquettes avec numération des réticulocytes ;
  • groupage ABO Rh et une recherche d'agglutinines irrégulières (RAI) ;
  • fer sérique avec coefficient de saturation de la sidérophylline ;
  • dosage des folates et de la vitamine B12 ;
  • bilirubines totale et libre ;
  • test de Coombs direct.

Voir article transfusion sanguine.

Autres traitements

  • Oxygénothérapie nasale en attente de transfusion sanguine en cas de signes d'hypoxie.
  • Remplissage vasculaire en cas d'hypovolémie.

Conclusion

Le diagnostic d'une anémie découle de la connaissance des mécanismes qui la sous-tendent.

Dans un premier temps, les données du sang complet (formule sanguine avec nombre de globules rouges, globules blancs et plaquettes + détermination de l'hémoglobine et de l'hématocrite avec calcul du volume globulaire moyen (VGM) et de la teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine (TCMH : teneur moyenne des GR en Hb)) et le taux de réticulocytes orientent les recherches.

Devant une anémie microcytaire, le dosage de ferritine permet la distinction entre les carences martiales (déficit en fer) et les anémies inflammatoires. Une hyperréticulocytose évoque une anémie hémolytique, contexte où il convient de chercher en premier lieu une anémie hémolytique auto-immune.

Les anémies normocytaires ou macrocytaires non-régénératives doivent faire chercher une cause centrale par le myélogramme ou la biopsie ostéo-médullaire.

Voir aussi

Liens externes

Bibliographie

  • L'anémie de Dumontet, Michel Servet, 2004, ISBN : 2848120037
  • Portail de la médecine Portail de la médecine

Ce document provient de « An%C3%A9mie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anemie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • anémie — [ anemi ] n. f. • 1722; lat. sc. anæmia, gr. anaimia « manque de sang »; cf. 2. a et émie 1 ♦ Diminution du nombre des globules rouges du sang et de leur teneur en hémoglobine, dont les principaux symptômes généraux sont la pâleur, la fatigue, l… …   Encyclopédie Universelle

  • Anémie — Classification et ressources externes Pâleur de la peau d une main d une femme avec une anémie sévère (à droite) en comparaison avec la main de son époux (à gauche) …   Wikipédia en Français

  • anemie — ANEMÍE, anemii, s.f. Boală determinată de scăderea cantitativă sau calitativă a globulelor roşii şi a hemoglobinei din sânge. – Din fr. anémie. Trimis de ana zecheru, 18.04.2007. Sursa: DEX 98  anemíe s. f., art. anemía, g. d. art. anemíei; pl.… …   Dicționar Român

  • ANÉMIE — n. f. T. de Médecine Affaiblissement du corps produit par l’abaissement des globules du sang au dessous de leur nombre normal …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • anémie — (a né mie) s. f. Terme de médecine. État opposé à la pléthore, qui consiste non pas, comme le mot l indique, en une diminution absolue de la masse du sang, mais en un abaissement des globules de ce liquide à un nombre proportionnel plus ou moins… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • anemíe — s. f., art. anemía, g. d. art. anemíei; pl. anemíi, art. anemíile …   Romanian orthography

  • Anemie — Ane|mie die; , ...ien <aus gr. ánemos »Wind« u. 2↑...ie> (veraltet) Blähung (Med.) …   Das große Fremdwörterbuch

  • anémie — nf. ANÉMI (Albanais, Saxel, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Anemie de Biermer — Anémie pernicieuse Anémie pernicieuse CIM 10 : D51.0 L anémie pernicieuse (aussi appelée anémie de Biermer ou encore maladie de Biermer, du nom de du médecin Anton Biermer) est due à une carence en vitamine B12 (cyanocobalamine). Cette carence en …   Wikipédia en Français

  • Anémie De Biermer — Anémie pernicieuse Anémie pernicieuse CIM 10 : D51.0 L anémie pernicieuse (aussi appelée anémie de Biermer ou encore maladie de Biermer, du nom de du médecin Anton Biermer) est due à une carence en vitamine B12 (cyanocobalamine). Cette carence en …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”