André Theuriet
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Theuriet (homonymie).
Claude-Adhémar André Theuriet

Claude-Adhémar-André Theuriet, né à Marly-le-Roi le 8 octobre 1833 et mort à Bourg-la-Reine le 23 avril 1907, est un poète, romancier et auteur dramatique français.

Sommaire

Biographie

André Theuriet. Statue en bronze de Charles Théodore Perron

Après avoir fait ses études à Bar-le-Duc, il est employé à la Direction des Domaines à Auberive (Haute-Marne de 1856 à 1859, à Tours de 1859 à 1863, puis à Amiens, avant de devenir chef de bureau à l'enregistrement en 1863, au ministère des finances[1]. Il commence à publier des poèmes et des nouvelles à la Revue des Deux Mondes. En 1872, son drame, Jean-Marie, est représenté au Théâtre de l'Odéon. En 1880, il épouse Élise Lefebvre, veuve du peintre portraitiste Gabriel Lefebvre[1]. Il achète en 1893 une maison à Bourg-la-Reine[2] qu'il baptise Bois Fleuri et quitte son appartement de la rue Bonaparte à Paris[1]. Élu au conseil municipal de la ville en 1894, il en devient maire le 14 avril au décès de M. Jallon[1]. Il démissionne de sa charge le 17 février 1900[1]. Il est élu membre de l'Académie française le 10 décembre 1896, au fauteuil d'Alexandre Dumas fils[3], et il y est reçu par l'écrivain Paul Bourget. Son épouse meurt le 2 septembre 1901.

André Theuriet est un écrivain qui chante les terroirs, les forêts, les petites villes bourgeoises avec une étonnante facilité à communier avec tous les pays où le mène sa profession. Ainsi, en Lorraine, en Argonne, en Haute-Marne et dans le Poitou, on le considère comme un du pays.

Il publie de nombreux romans sur Bar-le-Duc, le pays d'Auberive, la Touraine et le Poitou, la Savoie — il séjourna plusieurs étés à Talloires[4], sur les bords du Lac d'Annecy — et l'Argonne. L'intrigue de ses romans est souvent conventionnelle et les personnages incarnent tous les grands sentiments de l'époque, parfois d'une façon stéréotypée. Mais son œuvre laisse un témoignage précis et fidèle de la vie quotidienne dans les villes et villages de province où les passions semblent magnifiées par les paysages où elles naissent et le lyrisme de l'auteur.

Œuvres

Poésie
  • Le Chemin des bois, poèmes et poésies (1867) 1er recueil couronné par l'Académie Française
  • Le legs d'une Lorraine (1871)
  • Le Bleu et le noir, poèmes de la vie réelle (1873)
  • Le Livre de la payse, nouvelles poésies (1883)
  • Nos Oiseaux (1886)
  • Carillons de Noël en hommage à Léon Lhermite (année non communiquée)
  • La Ronde des saisons et des mois(1882)
  • Contes pour les Soirs d'Hiver
Romans et nouvelles
  • "Bigarreau" (date de publication non précisée), suivi de "La Pamplina" - "Marie-Ange" - "L'oreille d'Ours" - "La Saint-Nicolas", chez Alphonse Lemerre, Paris

Mademoiselle Guignon (1874)

  • Le Mariage de Gérard (1875)
  • Le Fils Maugars (1879)
  • La Maison des deux Barbeaux (1879)
  • Sauvageonne (1880)
  • Madame Heurteloup (1882)
  • Le Livre de la Payse (1883)
  • Le Secret de Gertrude (1885)
  • "Contes pour les jeunes et les vieux" (1886)
  • Contes de la forêt (1888)
  • Amour d'automne (1888)
  • Deux sœurs (1889)
  • Reine des bois (1890)
  • L'Abbé Daniel (1893)
  • Contes de la primevère (1897)
  • Le Refuge (1898)
  • Dans les Roses (1898) où il évoque les querelles entre ses concitoyens
  • Villa tranquille (1899)
  • Le Manuscrit du chanoine (1902)
  • Les revenants (1904)
  • Colette (posthume, 1908)
  • La Chanoinesse (s. d., publié en 1930 par les Éditions Nelson)
  • Les enchantements de la forêt
Préfaces
  • Préface de 'Le Vieil Annecy' de C. PINET vers 1900
Théâtre
  • Jean-Marie, drame en 1 acte, en vers, Paris, Théâtre de l'Odéon, 11 octobre 1871.
  • La Maison des deux barbeaux, comédie en 3 actes (en collaboration avec Henri Lyon), Paris, Odéon-Théâtre de l'Europe, 4 février 1885.
  • Raymonde, comédie en 3 actes, (en collaboration Eugène Morand), Paris, Comédie-Française, 28 mai 1887.
  • Les Maugars, pièce en 4 actes (en collaboration avec Georges Loiseau), Paris, Théâtre de l'Odéon, 1er octobre 1901.

Anecdote

Une rue porte son nom dans la ville d'Annecy et de Bar Le Duc où se trouve aussi un collége a son nom

Filiation

Il est le grand-père du rugbyman international du SCUF, André Theuriet.

Notes et références

  1. a, b, c, d et e Xavier Lenormand, Histoire des rues de Bourg-la-Reine, p. 18
  2. Une rue de Bourg-la-Reine porte son nom et sa statue grandeur nature y fut inaugurée le 9 novembre 1913 par le président de la République Raymond Poincaré. Elle est due au sculpteur Charles Théodore Perron qui demeurait également à Bourg-la-Reine, le fondeur étant l'atelier René Fulda à Paris.
  3. André THEURIET (1833-1907) sur Académie française. Consulté le 14 juin 2009
  4. où il fréquentera le peintre Albert Besnard

Bibliographie

Jacques Bonnaure: André Theuriet de la Meuse à la Coupole, in Bulletin des Sociétés d'histoire et d'archéologie de la Meuse, N°38-39, pp.125-140.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Précédé par
Alexandre Dumas fils
Fauteuil 2 de l’Académie française
1896-1907
Suivi par
Jean Richepin

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André Theuriet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andre Theuriet — André Theuriet Pour les articles homonymes, voir André Theuriet (homonymie). Claude Adhémar André Theuriet Claude Adhémar André Theuriet, né à …   Wikipédia en Français

  • André Theuriet — (1894) André Theuriet (* 8. Oktober 1833 in Marly le Roi (Dépt. Yvelines); † 23. April 1907 in Bourg la Reine (Dépt. Hauts de Seine)) war ein französischer Dichter, Romanschriftsteller und Dramatiker. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • André Theuriet — French literature …   Wikipedia

  • André Theuriet (rugby) — Pour les articles homonymes, voir André Theuriet (homonymie). André Theuriet, est né le 29 mars 1887 à Lyon et décédé le 21 mars 1965. C’est un ancien joueur français de rugby à XV, qui a joué avec l équipe de France et le SCUF au poste …   Wikipédia en Français

  • André Theuriet (rugby à XV) — Pour les articles homonymes, voir André Theuriet (homonymie). Infobox Rugbyman André Theuriet …   Wikipédia en Français

  • André Theuriet (homonymie) —  Cette page d’homonymie répertorie différentes personnes partageant un même nom. Claude Adhémar André Theuriet (1833 1907), poète, romancier et auteur dramatique français André Theuriet (1887 1965), joueur de rugby à XV, international… …   Wikipédia en Français

  • Rue André-Theuriet — 15e arrt …   Wikipédia en Français

  • Theuriet — André Theuriet (1894) André Theuriet (* 8. Oktober 1833 in Marly le Roi (Dépt. Yvelines); † 23. April 1907 in Bourg la Reine (Dépt. Hauts de Seine)) war ein französischer Dichter, Romanschriftsteller und Dramatiker. Inh …   Deutsch Wikipedia

  • Theuriet — (spr. törĭä), André, franz. Dichter und Romanschreiber, lothringischer Abstammung, geb. 8. Okt. 1833 in Marly bei Paris, gest. 22. April 1907 in Bourg la Reine, studierte die Rechte in Paris und erhielt 1857 eine Anstellung im Finanzministerium.… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Theuriet — (spr. törĭeh), André, franz. Schriftsteller, geb. 8. Okt. 1833 zu Marly le Roi (Seine et Oise), 1896 Mitglied der Akademie; schrieb Dichtungen (»Le chemin des bois«, 1867; »Le bleu et le noir«, 1873 u.a.) und zahlreiche Romane, darunter: »Le… …   Kleines Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”