André Lortie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lortie.

André Lortie (ou Andrew Lortie), né vers le milieu du XVIIe siècle à La Rochelle et mort à Londres, est un ministre et théologien protestant français.

Lortie fut nommé, en 1674, pasteur à La Rochelle, à laquelle, dit Arcère, il fit beaucoup d’honneur par son mérite et par son savoir, et éprouva de nombreuses vexations.

En 1675, il publia une Défense du sermon d’Hespérien sur Jean IV, 28, où il citait, pour montrer combien le jésuite Adam était emporté et violent, un de ses écrits où il traitait les évêques « de têtes folles qui faisaient les petits rois d’Yvetot, de rats d’église qui voulaient régner dans leurs trous et qui tranchaient de souverains sur leur fumier. » Un carton avait fait disparaître, sur la plainte de l’évêque de La Rochelle, cette attaque virulente, mais Bomier en profita pour le déférer au tribunal parce qu’il avait publié son livre sans l’autorisation du magistrat, et les deux censeurs, parce qu’ils n’avaient pas pris, dans leur approbation, la qualité de « ministres de la R. P. R. »

Le consistoire s’empressa d’écrire au secrétaire d’état pour lui représenter que la Déclaration de 1669 défendait bien aux ministres de prendre d’autre titre que celui de ministres de la R. P. R., mais qu’elle ne leur ordonnait pas de se qualifier eux-mêmes ainsi : que l’arrêt de 1670 concernait les libraires et les imprimeurs, mais non pas les auteurs, et il concluait en demandant qu’on fit cesser ces vexations qui n’avaient d’autre but que de forcer les pasteurs à cesser leurs fonctions, au moins momentanément, puisqu’on les condamnait, nonobstant appel et par corps, à des amendes excessives, et qu’on les tenait en prison jusqu’à ce qu’ils les eussent payées ou que le jugement eût été cassé.

Le livre de Lortie fut supprimé et injonction fut faite à lui et à ses collègues de prendre à l’avenir en tous actes, tant publics que particuliers, la qualité de ministres de la R. P. R. à peine de 1 500 livres d’amende et de punition corporelle. Le libraire fut condamné a une amende. Le clergé catholique ne fut néanmoins pas content de cette sentence et suscita à Lortie beaucoup d’autres affaires désagréables. Ainsi, un prêtre intrigant du nom de Le Jeune, qui s’était présenté chez lui comme médecin, qu’il accueillit avec bienveillance, le vola, puis lui intenta un procès en l’accusant d’avoir voulu le pervertir. Une autre fois, en 1680, pendant un séjour qu’il fit à Paris, où il s’était rendu afin de faire vider un pourvoi, il s’avisa de donner des lettres de recommandation pour la Hollande à un agent provocateur qui s’empressa de les livrer à la police. Sous le coup d’un décret de prise de corps, il se hâta de passer en Angleterre.

On prétend qu’il desservit l’église de la Savoie ; mais Burnne ne le mentionne pas dans la liste des pasteurs de cette église, mais il est plus certain qu’il fut pasteur de Barton. Il fut remplacé dans sa chaire à La Rochelle par Le Blanc, ministre de La Roche-Chalais. On ignore la date de la mort de Lortie, qui avait épousé une demoiselle de Saumur, dont il eut un fils, Adrien, pasteur qui fut accusé de socinianisme, et vraisemblablement une fille, Susanne, morte à Cantorbéry, veuve d’Adrien Du Hamel. Il a laissé quelques écrits.

Ouvrages

  • Traité de la sainte Cène divisé en trait par lies où sont examinées les nouvelles subtilités de M. Arnauld sur les paroles : Ceci est mon corps, La Rochelle, Jacob Manuel, 1674, in 12 ; Saumur, 1675, in--8 ° ; gallica.bnf.fr
  • Défense du sermon de M. Hespérien, prononcé à Marennes, ou Réponse à un écrit intitulé Eclaircissemens de la doctrine de l’Église touchant le culte des Saints, Saumur, Desbordes, 1675, in-12 ;
  • (en) A practical discourse concerning repentance and the nature of the Christian religion, Londres, 1693, 8 vol. in-12 ;
  • (en) On the Trinity, two sermons on Matt. XXVIII, 19, 1717, in-12 ;
  • (en) Practical discourses on several subjects, 1720, in--8 °.

Source

  • Jean Chrétien Ferdinand Hoefer, Nouvelle Biographie générale, t. XXI, Paris, Firmin-Didot, 1862, p. 691.
  • E. Haag, La France protestante, t. vii, Paris, Joël Cherbuliez, 1857, p. 135-6.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André Lortie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lortie — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Lortie est un nom de famille notamment porté par : André Lortie (xviie siècle), ministre et théologien protestant français ; Léon …   Wikipédia en Français

  • André Arthur — André Arthur, au volant d un autocar (9 mai 2009) Surnom Le roi Arthur Naissance …   Wikipédia en Français

  • Andre Arthur — André Arthur André Arthur (9 mai 2009) André Arthur (Québec, 21 décembre 1943 ) est une personnalité des médias et de la politique québécoise. Il a été animateur de radio et occupe présentement le poste de député indépendant… …   Wikipédia en Français

  • Andrew Lortie — (or André Lortie) was a leading Huguenot Protestant theologian, author and emigre leader, born in France and resident of London at his death, heading the French church there.Lortie was a well known author of books attacking the Holy See and… …   Wikipedia

  • Denis Lortie — Background information Birth name Denis Lortie Occupation Corporal Born 1959 Killings Date May 8, 1984 Target(s) …   Wikipedia

  • Denis Lortie — Denis Lortie, ou caporal Lortie, est un ancien membre des Forces armées canadiennes et tueur québécois (Canada). Le 8 mai 1984, il prit d assaut l Assemblée nationale du Québec dans le but avorté d assassiner le premier ministre René… …   Wikipédia en Français

  • Boulevard périphérique de Paris —   Le périphérique à la Porte de la Muette …   Wikipédia en Français

  • Liste de personnalités d'origine protestante ou liées au protestantisme — Cet article fournit une liste de personnalités d origine protestante ou liées au protestantisme. Sommaire 1 Méthodologie 2 Personnalités protestantes francophones [modifier] 2.1 Grandes figures de l’histoire et de la politique …   Wikipédia en Français

  • Liste De Théologiens Chrétiens — Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Liste de theologiens chretiens — Liste de théologiens chrétiens Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”