André Lichtenberger
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lichtenberger.

André Lichtenberger, né le 29 novembre 1870[1] à Strasbourg, mort le 23 mars 1940[2] à Paris, est un historien spécialiste du socialisme, un essayiste et un écrivain français.

Sommaire

Biographie

André Lichtenberger naît alors que Strasbourg vient d'être occupée par les troupes prussiennes et peu de temps avant l'annexion de l'Alsace-Lorraine en 1871.

Il semble que la famille Lichtenberger ait quitté l'Alsace devenue allemande pour la France, car elle fait un séjour à Saint-Jean-de-Luz en 1872[3]. André Lichtenberger a un frère (peut-être Henri Lichtenberger[4]) et une sœur. En 1877, sa mère devenue veuve s'installe définitivement au Pays basque[5] de sorte qu'André est d'abord élève au lycée de Bayonne[6]. André Lichtenberger restera toujours attaché au Pays basque sur lequel il a écrit plusieurs livres ; dans sa notice biographique de 1924, il indique, à la rubrique sports pratiqués : lawn-tennis, pelote basque.

Il est ensuite élève au lycée Louis-le-Grand à Paris[7], puis fait des études d'histoire-géographie à la Sorbonne, où il retrouve un compatriote strasbourgeois réfugié, Charles Andler, étudiant en allemand.

En 1891, il est reçu deuxième à l'agrégation d'histoire et géographie[8].

En 1895, il soutient sa thèse pour le doctorat ès-lettres sur Le Socialisme au XVIIIème siècle. La même année, il épouse à Boucau Jeanne Sautereau[9], originaire de cette commune.

De 1897 au années 1930, il publie de nombreux ouvrages dans des domaines très divers, allant des essais politiques à la littérature enfantine : ce sont d'ailleurs ses deux romans liés au personnage de Trott qui sont les plus connus à l'heure actuelle, au moins dans les générations nées avant 1980.

En 1900, il publie un roman historique, La Mort de Corinthe, qui évoque la fin de l'indépendance des cités grecques au IIIème siècle avant J.-C. ; mais le thème qui sous-tend ce roman est le sentiment de la décadence de la France. Cet ouvrage est remarqué par Paul Doumer au moment de son retour d'Indochine en 1902. Il prend contact avec André Lichtenberger qui devient son assistant personnel[10]. En 1905-1906, il est son chef de cabinet en tant que président de la Chambre des députés[11]. Ils sont aussi tous deux au départ d'une publication L'Opinion, dont André Lichtenberger est rédacteur en chef.

Une autre personnalité à laquelle il a été lié est Gustave Hervé.

...

Il meurt d'une hémorragie cérébrale quelques semaines avant le désastre de 1940, que malgré son pessimisme, il n'avait jamais envisagé aussi extrême[12].

L'oeuvre d'André Lichtenberger

Comme le dit l'Encyclopédie Larousse en 1932, Lichtenberger est "un écrivain varié, érudit, un psychologue humoriste, plein de vigueur et de finesse".

Mon Petit Trott a été un ouvrage de référence pour les dictées d'école primaire durant les années 1940 et 50, tout comme Poum, aventures d'un petit garçon de Paul et Victor Margueritte, et Poil de carotte de Jules Renard.

Hommages

Publications d'André Lichtenberger

Histoire
  • Le Socialisme au XVIIIe siècle, thèse, 1895
  • Le Socialisme utopique, étude sur quelques précurseurs inconnus du socialisme, Fernand Alcan, Paris, 1898, 277 p. [BNF 36565932]
  • Le Socialisme et la Révolution française, 1898
  • Trois familiers du grand Condé : l'abbé Bourdelot, le père Talon, le père Tixier, Paris, 1909 [BNF41662466]. En collaboration avec Jean Lemoine.
Essais
  • Tous héros, Librairie des Annales politiques et littéraires, Paris, 1910, 299 p. [BNF 36565933]
  • La Guerre européenne et la question d'Alsace-Lorraine, Editions Chapelot, Paris, 1915, 132 p. [BNF34099299] En collaboration avec Henri Lichtenberger (1864-1941).
  • Un coin de la guerre. La France au Maroc, Berger-Levrault, Paris, 1918, 64 p. [BNF 36565925]
  • Pourquoi la France est en guerre, Comité protestant des amitiés françaises à l'étranger, Paris, 1940, 15 p. [BNF32384224]
Divers
  • En Alsace, Les Arts Graphiques, coll. "Les Beaux Voyages", Vincennes, 1912, 118 p.
  • Le Tennis. Notes, méditations, souvenirs, Oudin, Paris, 1914, 111 p. [BNF30816832]
Livres pour enfants
  • Mon Petit Trott, 1898 (rééditions : Plon, Paris, 1923 ... 1951 ; Editions GP, coll. "Rouge et Or", 1954, 1961)
  • La Petite Sœur de Trott, 1898 (rééditions : Plon, 1920, 1933, 1944 ; Nelson, sans date ; GP, 1956)

Il s'agit de dépeignant finement la psychologie enfantine, dans une famille de la grande bourgeoisie française.

  • Le Petit Roi, 1910
Littérature
  • Contes héroïques. 1789-1795, Editions Fischbacher, Paris, 1897, 224 p. [BNF35997743]. Episodes de la période révolutionnaire.
  • La Mort de Corinthe, 1900 (roman archéologique)
  • Portraits de jeunes filles, 1900
  • Père, 1901
  • Rédemption, 1902
  • Portraits d'aïeules, 1903
  • M. de Migurac ou le marquis philosophe, 1903
  • Les Centaures, 1904 (sorte de poème en prose)
  • Line, 1905
  • Gorri le Forban, 1906
  • L'Automne, 1907
  • Notre Minnie, 1907
  • La Folle Aventure, 1908
  • La Petite, 1909
  • Tous Héros, 1910
  • Juste Lobel, Alsacien, 1911
  • Petite Madame, 1912
  • Kaligouça le Cœur Fidèle, 1913
  • Le Sang nouveau, 1914
  • Biche, 1920
  • Raramémé, 1921
  • Scènes en famille, 1921
  • L'Automne, Plon, 1927
  • Les Vacances de Nane, Nane et ses Bêtes, Le Règne de Nane, Nane au Maroc, Gautier et Languereau, 1927
  • L'Enfant aux yeux de chat, Le Beau livre, no 7, 1932
  • La Main de Sang, 1939

Bibliographie

  • Qui êtes-vous ? Annuaire des contemporains. Notices biographiques, Paris, Delagrave, 1909.
  • Qui êtes-vous ? Annuaire des contemporains. Notices biographiques, Paris, G. Ruffy Editeur, 1924, disponible en ligne[13].
  • Encyclopédie Larousse (en 6 volumes), 1932.
  • Marguerite Lichtenberger, Le Message d'André Lichtenberger, Calmann-Lévy, Paris, 1946, 225 p. L'auteur , née en 1900, docteur ès lettres en 1934, traductrice de plusieurs livres anglais, est probablement sa fille[14].

Notes et références

  1. Peut-être. Cf.
    • site [1] ;
    • Archives départementales de Strasbourg, Tables décennales 1863-1872 [2], vue 346, qui indique bien un Lichtenberger à cette date, quoique le prénom soit différent (registres complets présents aux archives municipales, sur microfilm) ;
    • Marguerite Lichtenberger, Le Message d'André Lichtenberger, p. 21, confirmant le mois de novembre.
  2. Le Message..., p. 219.
  3. Le Message..., page 69.
  4. Celui-ci, né en 1864 à Mulhouse, a aussi des attaches au Pays basque, et ils ont écrit un livre ensemble. Néanmoins, l'identité du frère d'André reste à vérifier.
  5. Le Message..., p. 70.
  6. Qui êtes-vous ?, 1924.
  7. Site du Lycée Louis-le-Grand Historique. Il s'agissait peut-être de préparer l'Ecole normale supérieure, mais il ne semble pas qu'il ait été reçu.
  8. Après Georges Goyau et avant Arthur Kleinclausz. Cf. résultats de l'agrégation 1891 sur le site INRP.
  9. Qui êtes-vous ?, 1924, et site du Boucau : [3].
  10. Le Message..., p. 23.
  11. Qui êtes-vous ?, 1924.
  12. Le Message, p. 219.
  13. [4], faire "Aperçu du livre", puis aller à la vue 485. Contenu intéressant de la notice :. Officier de la Légion d'honneur. Marié à Mlle Jeanne Sautereau. Educ. : lycée de Bayonne ; Sorbonne. Chef du cabinet de M. Doumer à la Présidence de la Chambre des Députés (1905-1906) ; directeur-adjoint du Musée social ; rédacteur en chef de l'Opinion. Prix de l'Académie française (1900). Sports : lawn-tennis ; pelote basque. Club : Cercle artistique et littéraire (Volney).
  14. Le Message..., chapitre 1.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André Lichtenberger de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André Lichtenberger — (* 29. November 1870 in Straßburg; † 23. März 1940 in Paris) war ein französischer Romanschriftsteller und Soziologe. Er war außerdem Doktor der Geschichte. André war der Sohn des Architekten Paul Emile Lichtenberger (1840 77), und der Neffe von… …   Deutsch Wikipedia

  • Andre Lichtenberger — André Lichtenberger Pour les articles homonymes, voir Lichtenberger. André Lichtenberger est un romancier et sociologue français, né à Strasbourg en 1870, mort à Paris en 1940. Biographie Lichtenberger est un écrivain varié, érudit, un… …   Wikipédia en Français

  • André Lichtenberger — (1870, in Strasbourg 1940, in Paris) was a French novelist and sociologist. He held a Doctor of Letters in history.Published works* Le Socialisme au XVIIIème siècle (1895), thesis * Contes Héroïques (1897), stories from the French Revolution *… …   Wikipedia

  • Square André-Lichtenberger — 14e arrt …   Wikipédia en Français

  • Lichtenberger — ist der Familienname folgender Personen: Achim Lichtenberger, deutscher Klassischer Archäologe André Lichtenberger (1870–1940), französischer Romanschriftsteller und Soziologe Arthur Carl Lichtenberger (1900–1968), amerikanischer Bischof Claus… …   Deutsch Wikipedia

  • Lichtenberger — is a surname and may refer to:* Eva Lichtenberger * André Lichtenberger (1870 1940) See also * Lichtenberg (disambiguation) …   Wikipedia

  • Lichtenberger — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Pour consulter un article plus général, voir : Nom de famille germanique. Lichtenberger est un nom de famille notamment porté par :… …   Wikipédia en Français

  • Lichtenberger —   [liʃtɛ̃bɛr ʒe], André, französischer Schriftsteller und Soziologe, * Straßburg 29. 11. 1870, ✝ Paris 23. 3. 1940; wurde v. a. durch seine Kinderbücher bekannt (»Mon petit Trott«, 1898; deutsch »Mein kleiner Trott«), daneben historische und… …   Universal-Lexikon

  • Henri Lichtenberger — (* 12. März 1864 in Mülhausen, Elsaß; † 4. November 1941 in Biarritz[1]) war einer der Begründer der modernen französischen Germanistik. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Veröffentlichungen (Auswahl) …   Deutsch Wikipedia

  • Frédéric Auguste Lichtenberger — (* 21. März 1832 in Straßburg; † 7. Januar 1899 in Versailles) war ein französischer Theologe. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Leistungen 3 Schriften …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”