André Isaac

Pierre Dac

Pierre Dac
Pierre Dac
Pierre Dac

Nom de naissance André Isaac
Naissance 15 août 1893
Châlons-sur-Marne
Décès 9 février 1975 (à 81 ans)
Paris
Nationalité France France
Profession(s) Humoriste et acteur

André Isaac dit Pierre-Dac[1] , né le 15 août 1893 au 70 rue de la Marne [2] à Châlons-sur-Marne (Marne) actuellement Châlons-en-Champagne, et mort le 9 février 1975 à Paris, était un humoriste et comédien français. Il fut, également, pendant la Seconde Guerre mondiale une figure de la résistance contre l'occupation de la France par l'Allemagne nazie .

Sommaire

Parcours

Issu d'une modeste famille juive d'Alsace, installée après la défaite de 1870 à Châlons-sur-Marne où le père est boucher, Pierre Dac vit, après la Première Guerre mondiale, de petits métiers à Paris. Dans les années 1930, il devient chansonnier au cabaret de la Lune rousse, à Montmartre ; Sarvil lui écrit de nombreux textes pour ses spectacles.

En 1938, il fonde L'Os à Moelle, organe officiel des loufoques, une publication irrégulière et humoristique au nom inspiré par Rabelais et par son père boucher (le mot loufoque vient de l'argot des bouchers, le louchébem, et signifie fou) qui a pour collaborateurs le chansonnier Robert Rocca, les dessinateurs Jean Effel, Moisan, etc. Dès son premier numéro, il annonce la constitution d'un « Ministère loufoque », dont les portefeuilles ont été distribués « au Poker Dice ». Ses petites annonces vendent de la pâte à noircir les tunnels, des porte-monnaie étanches pour argent liquide, des trous pour planter des arbres, etc. Le monde de cette époque pratiquant un style différent de loufoquerie, le journal disparut en mai 1940[3]. Il reparaîtra épisodiquement en 1945-1946, puis vers 1965, avec des talents nouveaux comme René Goscinny (Les aventures du facteur Rhésus) et Jean Yanne (Les romanciers savent plus causer français en écrivant).

Pierre Dac décide de rejoindre Londres dès 1941, mais est plusieurs fois arrêté et emprisonné en Espagne. Devenu l'humoriste des émissions en français « Les Français parlent aux Français » de Radio Londres à partir de 1943, il y parodie des chansons à la mode pour brocarder le gouvernement de Vichy. Il fut, parmi d'autres, la voix du slogan célèbre de Jean Oberlé : « Radio Paris ment, Radio-Paris ment, Radio-Paris est allemand » sur l'air de la Cucaracha, chant révolutionnaire d'Amérique latine. Lorsque, le 10 mai 1944, Philippe Henriot, sur Radio-Paris, s'en prend aux Juifs français réfugiés à Londres pour qui la France ne compterait pas, Pierre Dac, dans un discours lapidaire, répond que son frère Marcel, décédé au front lors de la Première Guerre mondiale, a bien sur sa tombe l'inscription « Mort pour la France », alors que sur celle de Philippe Henriot on écrirait « Mort pour Hitler, fusillé par les Français ». Cette réponse est prémonitoire et Henriot est abattu par la résistance quarante-cinq jours plus tard[4].

À la Libération, il rentre à Paris où il est reçu apprenti à la loge « Les Compagnons ardents » de la Grande Loge de France le 18 mars 1946. Il en restera membre jusqu'en 1952 et rédigera une parodie de rituel maçonnique devenue célèbre dans la franc-maçonnerie française[5].

Il forme à la même époque avec Francis Blanche un duo auquel on doit de nombreux sketches dont Le Sâr Rabindranath Duval (1957), et un feuilleton radiophonique, Malheur aux barbus, diffusé de 1951 à 1952 sur Paris Inter (213 épisodes), et publié en librairie cette même année; personnages et aventures sont repris de 1956 à 1960 sur Europe 1, sous le titre Signé Furax (soit 1034 épisodes). Ces émissions sont suivies par de nombreux auditeurs. Plus tard, entre 1965 et 1974, en compagnie de Louis Rognoni, Pierre Dac crée la série Bons baisers de partout (740 épisodes), une parodie des séries d'espionnage des années 1960, diffusée sur France Inter.

Il a été surnommé par certains le « Roi des Loufoques », pour son aptitude à traquer et créer l'absurde à partir du réel. Son texte Le biglotron fut souvent cité par les amateurs de dépédantisation. Il est l'inventeur du Schmilblick, qui « ne sert absolument à rien et peut donc servir à tout. Il est rigoureusement intégral ! ». Le mot « Schmilblick » sera repris par Guy Lux pour un jeu télévisé, puis par Coluche pour une parodie de ce jeu restée célèbre.

En 1965, il se déclare candidat à la présidentielle, soutenu par le MOU, Mouvement ondulatoire unifié, dont le slogan était : « Les temps sont durs ! Vive le MOU ! ». À la demande de l'Élysée, l'ancien résistant renonce et abandonne sa campagne.

En 1972, un square et une statue sont inaugurés en son honneur, à Meulan. Devant les photographes, Pierre Dac et Francis Blanche posent à leur manière, c'est-à-dire en satisfaisant sur le monument un besoin naturel.

Malgré le succès, Pierre Dac est resté un homme modeste, presque effacé. Il est mort dans la plus grande discrétion. « La mort est un manque de savoir-vivre » avait-il repris d’Alphonse Allais. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 87).

Pierre Dac est chevalier de la Légion d'honneur, Croix de guerre 1914-1918, 1939-1945, deux palmes et cinq étoiles, médaille de la Résistance.

Citations

Quelques unes de ses citations[réf. souhaitée] :

  • L'homme a son avenir devant lui, mais il l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi tour
  • En grammaire, Abélard est un très bon exemple du « a » privatif.
  • Ce n'est pas parce qu'en hiver on dit « Fermez la porte, il fait froid dehors », qu'il fait moins froid dehors quand la porte est fermée.
  • Celui qui, dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien, n'a de merci à dire à personne.
  • Né à Delhi, de petite taille et d'un caractère paisible, c'était un nain doux.
  • Ô lac! Suspends ton vol et me donne un baiser. (Le Lac, d'Alphonse de Lamartine, cité de mémoire et confondu avec La Nuit de mai d'Alfred de Musset)
  • Celui que la fumée n'empêche pas de tousser et que la toux n'empêche pas de fumer a droit à la gratitude de la Régie française des Tabacs.
  • Le tabac augmente, fumez du saumon !
  • Tout est dans tout et réciproquement
  • Le Schmilblick ne sert à rien et peut donc servir à tout car il est rigoureusement intégral
  • Il est démocratiquement impensable qu'en république il y ait encore trop de gens qui se foutent royalement de tout.
  • Si la fortune vient en dormant, ça n'empêche pas les emmerdements de venir au réveil.
  • La constipation, c'est quand la matière fait cale.
  • Ceux qui pensent à tout n'oublient rien et ceux qui ne pensent à rien font de même puisque ne pensant à rien ils n'ont rien à oublier.
  • Le sarcastique et prophétique proverbe qui dit : « Rira bien qui rira le dernier » gagnerait à être ainsi modifié : « Quand celui qui rit le dernier a bien fini de rire, personne ne rigole plus ».
  • Quand on ne travaillera plus les lendemains de jours de repos, la fatigue sera enfin vaincue.
  • Ceux qui ne savent rien en savent toujours autant que ceux qui n'en savent pas plus qu'eux.
  • Psychanalyse : il faut tuer le père, mais on ne doit pas piétiner le cadavre.
  • En politique, parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir.
  • Entre une semelle de crêpe et un double-crème il n'y a que la différence qui existe entre les choses qui n'ont aucun rapport entre elles.
  • L'orgue de Barbarie est à la figue du même nom ce que la trompette bouchée est au cidre.
  • Rien de ce qui est fini n'est jamais complètement achevé tant que tout ce qui est commencé n'est pas totalement terminé.
  • Tranquillement suspendu la tête en bas au fond de la grotte, un chauve sourit. (Note manuscrite non utilisée)
  • Ce n'est pas parce que l'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule.
  • La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter.
  • De la pomme au rectum, un seul savon, Cadum. (Proposition de publicité non retenue !)
  • Le plus grand nain de France mesure 1 mètre 63 , taille très exceptionnelle pour un nain.
  • Les bons crus font les bonnes cuites.
  • Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui plutôt qu'un jour où il fait beau !
  • Être dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche et réciproquement.
  • Rien n'est plus semblable à l'identique que ce qui est pareil à la même chose.
  • Je préfère le vin d'ici à l'eau de là!
  • il est plus facile de faire sortir le dentifrice du tube que de l'y faire rentrer
  • Rien ne sert de penser, faut réfléchir avant.

et, pour conclure :

  • Avec le mot « si » on peut faire tout ce qu'on ne peut pas faire.

Cinéma

  • Il est seulement l'auteur de l'adaptation française du film Hellzapoppin de H.C Potter

Théâtre

Notes et références

  1. André Isaac obtint du tribunal de première instance de Châlons-sur-Marne un jugement du 17 février 1950 changeant son patronyme "Isaac" en "Pierre-Dac". Jean-Paul Barbier Des Châlonnais Célèbres, illustres et mémorables, 2000.
  2. Un bas relief de Richard Bruyère y est apposé
  3. L'Os à moëlle, textes réunis et présentés par Michel Laclos, éd. Julliard / Le livre de poche
  4. Henriot abattu par la résistance le 28 juin 1944, vidéo de ses funérailles nationales
  5. M. Levy, « Pierre Dac, l'humour au Vitriol », dans Le journal de la Grande Loge de France, no 83, avril 2008 (ISSN 1298-9010) 

Bibliographie

établie par Baudime Jam

ROMANS ET ESSAIS

  • Ici Londres : Pierre Dac vous parle
  • Du Côté d’Ailleurs
  • Le Jour le plus c...
  • Les Plombiers zingueurs
  • Un Français libre à Londres en guerre
  • Les Pensées
  • Les Pédicures de l’Âme
  • Essais, maximes et conférences
  • Dialogues en forme de tringle
  • Arrière-pensées
  • L’Os à Moëlle (vol. I)
  • L’Os à Moëlle (vol. II)

FEUILLETONS RADIOPHONIQUES

avec Francis Blanche :

  • Malheur aux barbus
  • Confession de Furax
  • Mangez de la salade
  • Les Barbus de l’espace
  • Le Boudin sacré
  • La Lumière qui éteint
  • Crimée ... châtiment !
  • Malheur aux Babus
  • L’Atoll Anatole
  • M... comme
  • Le Gruyère qui tue
  • Le Parti d’en rire

avec Louis Rognoni :

  • Opération Tupeutla
  • Opération Psychose-toujours
  • Psychose de plus en plus

CHANSONS & MONOLOGUES

  • Les Chansons de Pierre Dac à la Radio de Londres
  • Dix Monologues et chansons loufoques
  • 100 Histoires de fous et folles histoires
  • Mangeons !
  • Le plus beau jour de la vie
  • Les Parents
  • Le Permis de Conduire

ARTICLES DE PRESSE

  • Impressions d’Angleterre
  • De l’eau de Vichy à l’eau de Cologne
  • Du stalag à Paris avec Eux
  • À l’ombre des blaireaux en fleurs
  • Les Enquêtes de l’Inspecteur Poileau-Luc
  • Les origines du courrier du cœur
  • Les entresols de Saint-Germain-des-Prés
  • Hommage au Crapouillot
  • Après la bataille

PRÉFACES

  • Les Mémoires de Péhun (Pierre Beauvois)
  • Une Heure avec Jean Rigaux
  • L’Éminence verte (Roméo Carles)
  • Quand les pigeons auront des crocs (André Delcombre)
  • Salut mon pope ! (San-Antonio)
  • Comment ne pas les manquer (Jérôme Favard)
  • Guide de l’étudiant parisien (Grandgousier)
  • Humour noir & homme en blanc (Claude Serre)

PÉRIODIQUES

  • L'Os à Moëlle (109 numéros du 13/05/1938 au 7/06/1940)
  • L'Os Libre (102 numéros du 11/10/1945 au 15/10/1947)
  • L'Os à Moëlle (72 numéros du 23/04/1964 à février 1966)

Biographie

  • Pierre Dac, Un Français libre à Londres en guerre, France-Empire, 1972.
  • Jacques Pessis, Pierre Dac, mon maître 63, biographie, François Bourin, 1992, ISBN 2-87686-138-0; réédition, Le Cherche midi, 2005, ISBN 2-74910-152-2

Liens internes

Liens externes

  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de la Résistance française Portail de la Résistance française
Ce document provient de « Pierre Dac ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André Isaac de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André Isaac — Pierre Dac (* 15. August 1893 in Châlons sur Marne als André Isaac; † 9. Februar 1975 in Paris) war ein französischer Humorist und Komödiant. Er liegt auf dem Friedhof Père Lachaise begraben. Sein Talent zum Absurden, wie es sich z. B. in dem in… …   Deutsch Wikipedia

  • Isaac Van Wart — Die Gefangennahme von John André Isaac Van Wart (* 1760 in Greenburgh, New York; † 23. Mai 1828; auch Van Wert geschrieben) war ein Soldat im amerikanischen Unabhängigkeitskrieg …   Deutsch Wikipedia

  • Isaac Schneersohn — est un rabbin des XIXe et XXe siècles (1879 ou 1881 ? 1969). Le 28 avril 1943, il crée, sous l Occupation à Grenoble[1], en collaboration avec le philosophe Jacob Gordin[2],[3] …   Wikipédia en Français

  • Isaac babel — Pour les articles homonymes, voir Babel. Isaac Babel Isaac Babel (en russe : Исаак Эмм …   Wikipédia en Français

  • Andre Alba — André Alba Professeur d histoire au lycée Henri IV, en khâgne, jusqu en 1959, André Alba (1894 1979), normalien, agrégé d histoire, a été un des maîtres qui ont formé des générations d historiens en France après la Deuxième Guerre mondiale.… …   Wikipédia en Français

  • Isaac Van Wart — (b.October 25,1762 May 23,1828 was a militiaman from the state of New York during the American Revolution. In 1780, he participated in the capture of Major John André.Born in the farm country of Greenburgh, New York, near the village of Elmsford …   Wikipedia

  • André Maginot — Parlementaire français Date de naissance 17 février 1877 Date de décès 7 jan …   Wikipédia en Français

  • Isaac Albeniz — Isaac Albéniz 1901 Isaac Manuel Francisco Albéniz (* 29. Mai 1860 in Camprodon Girona; † 18. Mai 1909 in Cambo les Bains, Departement Pyrénées Atlantiques) war ein spanischer Komponist und Pianist …   Deutsch Wikipedia

  • Andre Marie Ampere — André Marie Ampère André Marie Ampère (* 20. Januar 1775 in Poleymieux au Mont d Or bei Lyon, Frankreich; † 10. Juni 1836 in Marseille) war ein französischer Physiker und Mathematiker. Nach ihm ist die internationale Einheit der Stromstärke …   Deutsch Wikipedia

  • André Marie Ampere — André Marie Ampère André Marie Ampère (* 20. Januar 1775 in Poleymieux au Mont d Or bei Lyon, Frankreich; † 10. Juni 1836 in Marseille) war ein französischer Physiker und Mathematiker. Nach ihm ist die internationale Einheit der Stromstärke …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”