André Courrèges
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courrèges (homonymie).

André Courrèges est un couturier français né le 9 mars 1923 à Pau (Pyrénées-Atlantiques).

Sommaire

Biographie

Ingénieur des travaux publics de formation, il travaille pendant dix ans chez Balenciaga, avant de créer sa propre maison de couture en 1961.

Il a lancé sa collection « The Moon Girl » d'inspiration cosmique au second semestre 1964. Le style de cette collection sera intitulé « Space Age Fashion »[1].

En 1965, sa collection révolutionne la haute-couture avec ses lignes géométriques, ses tons acidulés, en contribuant au succès de la minijupe[2] (lancée par Mary Quant à Londres). Courrèges raccourcit les longueurs, joue sur les matériaux et les formes comme avec ses bottes en PVC, excelle dans l'utilisation du blanc avec la fameuse petite robe blanche et abuse des couleurs contrastées. Ces vêtements sont construits, bâtis et témoignent de sa passion pour l'architecture. Il veut habiller la jeunesse et libérer la femme : pour cela, il supprime toutes les entraves qui composaient précédemment les toilettes féminines, corset, soutien-gorge... à la place il crée des combi-shorts, des tailleurs à larges poches, des pantalons et des pantacourts... Au départ, il jongle entre plusieurs lignes : tout d'abord le prêt-à-porter féminin sous le nom « Couture Future » ainsi que la haute couture avec « Prototype » et une ligne de sportswear nommé « Hyperbole ». Passionné pas le sport, on lui demande en 1972 de créer les vêtements officiels des Jeux Olympiques de Munich. La même année la marque sort son premier parfum Empreinte dans un flacon doré/cuivré composé d'une sphère comme bouchon et d'un cylindre.

En 1969, Courrèges invente la combinaison « seconde peau »[3].

En 1995, il engage Jean-Charles de Castelbajac pour dessiner sous son impulsion deux collections visionnaires. Cette collaboration annonce une longue saga entre le créateur et la maison de couture.

2002 est l'année du dernier défilé haute couture.

Style

Le travail d'André Courrèges est celui d'un visionnaire : il installe un univers radical, personnel et polymorphe.

2011, la reprise

Jusqu'en janvier 2011, c'est sa femme Coqueline Courrèges qui était à la tête du studio[4], au siège de la maison Rue François-Ier à Paris. Le chiffre d'affaires est d'environs 20 millions d'euros.

Alors que divers repreneurs ont sollicité les Courrèges[5], dont LVMH ou PPR, la maison est finalement cédée après presqu'un an de négociation à Jacques Bungert et Frédéric Torloting[6], coprésidents de l'agence de publicité Young & Rubicam, qui ne connaissent rien à la mode[7]. Coqueline Courrèges affirme à propos de cette vente : « Nous leur léguons l'intransmissible : notre pensée, notre raisonnement, notre imagination ! »[8].

2011 marquant les 50 ans de la maison Courrèges, sont prévus pour relancer la marque, des rééditions de robes trapèzes, blousons en vinyle, minijupes, et sacs colorés; ainsi qu'une boutique en ligne, et une bouteille d'eau Evian[9],[10].
De plus, la marque dispose d'un stock d'invendus de 25000 pièces stockées dans l'usine de Pau[11].

Notes et références

  1. Bénédicte Prot « Courrèges lance la mode dans l'espace » sur live2times.com
  2. Biographie « Courrèges, un styliste audacieux » sur bloc.com, 12 février 2008
  3. « Encyclopédie Marques Courrèges » sur ykonne.com
  4. Corinne Jeammet « La maison de mode Courrèges vendue » sur France2.Fr, 21 janvier 2011
  5. Photos, interview et vidéo « Jacques Bungert et Frédéric Torloting : deux Messins taille patron pour Courrèges » sur Le Républicain Lorrain, 18 septembre 2011
  6. Carine Bizet « Courrèges revival » sur Madame Figaro, 1er octobre 2011
  7. Frédéric Torloling : « Nous ne connaissions pas ce milieu, mais la mode, comme le milieu d’où nous venons, est un territoire créatif. »
  8. Marine De La Horie « Courrèges, retour vers le futur » sur Le Point.fr, 29sptembre 2011
  9. Courrèges chez Colette : « Courrèges is fifty » sur thelittlematch.com, octobre 2011
  10. Amelle Nebia « Le collector d'Evian 2011 sera signé Courrèges » sur e-marketing.fr, 2 septembre 2011
  11. Thiébault Dromard « Courrèges se réveille en Courrèges  »sur strategies.fr, 21 octobre 2011

Voir aussi

Bibliographie

  • Erik Orsenna, Courrèges : édition limitée à 3000 exemplaires numérotés, Xavier Barral, novembre 2008, 224 p. (ISBN 9782915173277) 

Liens connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André Courrèges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André Courrèges — Born Pau, France Nationality French Occupation Fashion designer Labels Courreges André Courrèges (pronounced:  …   Wikipedia

  • André Courrèges — (* 9. März 1923 in Pau) war ein französischer Modedesigner. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Stil und Kreationen 3 Parfum 4 Architektur und Design …   Deutsch Wikipedia

  • Andre Courreges — André Courrèges Pour les articles homonymes, voir Courrèges (homonymie). André Courrèges est un couturier français né le 9 mars 1923 à Pau (Pyrénées Atlantiques). Ingénieur des travaux publics de formation, il travaille pendant dix ans… …   Wikipédia en Français

  • COURRÈGES (A.) — COURRÈGES ANDRÉ (1923 ) Les créations vestimentaires futuristes et le style dynamique d’André Courrèges ont marqué une étape essentielle dans l’évolution de la mode, à partir des années 1960. Le va et vient du couturier entre la haute couture, le …   Encyclopédie Universelle

  • Courreges — Courrèges ist der Familienname folgender Personen: André Courrèges, französischer Modeschöpfer (* 1923) Didier Courrèges, französischer Reiter (* 1960) …   Deutsch Wikipedia

  • Courrèges — ist der Familienname folgender Personen: André Courrèges, französischer Modeschöpfer (* 1923) Didier Courrèges, französischer Reiter (* 1960) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben …   Deutsch Wikipedia

  • Courreges (homonymie) — Courrèges Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme André Courrèges, est un couturier français né le 9 mars 1923 à Pau (Pyrénées Atlantiques). Didier Courrèges, né le 15 juin 1960 à… …   Wikipédia en Français

  • Courrèges (Homonymie) — Courrèges Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme André Courrèges, est un couturier français né le 9 mars 1923 à Pau (Pyrénées Atlantiques). Didier Courrèges, né le 15 juin 1960 à… …   Wikipédia en Français

  • Courrèges (homonymie) — Courrèges Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme André Courrèges, est un couturier français né le 9 mars 1923 à Pau (Pyrénées Atlantiques). Didier Courrèges, né le 15 juin 1960 à… …   Wikipédia en Français

  • Courrèges Zooop — La Courrèges Zooop est la troisième voiture électrique, créée en 2006 par Coqueline Courrèges, épouse du couturier André Courrèges, Elle fait 150 kW ou 200 ch, monte à 180 km/h et peut faire 450 km. La Bulle, première voiture de Coqueline… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”