André Comte Sponville

André Comte-Sponville

André Comte-Sponville, né le 12 mars 1952 à Paris 16e, est un philosophe français et membre du Comité consultatif national d'éthique depuis mars 2008.

Sommaire

Biographie

Philosophe matérialiste, rationaliste et humaniste[réf. nécessaire]. Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm (où il fut l'élève et l'ami de Louis Althusser), André Comte-Sponville fut maître de conférences à la Sorbonne[1] (Université Paris I) jusqu'en 1998, date à laquelle il se commença à se consacrer exclusivement à l'écriture et aux conférences qu'il donne en dehors de l'Université. Ses philosophes de prédilection sont Épicure, les stoïciens, Montaigne et Spinoza. Parmi les contemporains, il se sent proche surtout de Claude Lévi-Strauss[2], Marcel Conche [3]et Clément Rosset, en Occident, Swami Prajnanpad et Krishnamurti[4] en Orient.

Il est membre du Comité consultatif national d'éthique depuis mars 2008 [5].

Philosophie

André Comte-Sponville tente de rapprocher les réponses des philosophes traditionnels des questions d'aujourd'hui. « Comment vivre? », « Comment être heureux ? », « La vie a-t-elle un sens? », « Comment trouver la sagesse sans se soumettre aux religions? », « Comment être libre? », «  La vertu est-elle encore possible? », « Jusqu’où va la tolérance? ». [6]

Il propose une métaphysique matérialiste, une éthique humaniste et une spiritualité sans Dieu, présentées comme « une sagesse pour notre temps »[7].

Selon Luc Ferry, il serait proche du bouddhisme[8]. D'autres, comme Michel Onfray, le définissent comme « un chrétien athée »[9]. Lui se définit comme « athée fidèle »[10].

Il dit avoir perdu la foi à 18 ans, mais il reste de cette foi, chez lui, une morale gréco-judéo-chrétienne et une spiritualité laïque, qui débouche sur une mystique de l'immanence : « Nous sommes déjà dans le Royaume ; l'éternité, c'est maintenant »[11].

Politiquement, Comte-Sponville se définit comme social-démocrate ou libéral de gauche[12]. Il a beaucoup écrit dans la presse grand public (Le Monde, Libération, Le Nouvel Observateur, L'Événement du Jeudi, L'Express, Psychologies...), mais a aussi dirigé trois numéros de la Revue Internationale de Philosophie, consacrés respectivement à Montaigne (no 181, 1992), Pascal (no 199, 1997) et Alain (no 215, 2001).

Quatre ordres

Dans Le capitalisme est-il moral ?, qui est en fait la transcription d'une conférence, il tente de démontrer l'amoralité du capitalisme (ni moral ni immoral) en ce qu'en tant que technique (comme la météorologie, la physique...), l'économie est extérieure à toute préoccupation morale. Comte-Sponville en vient alors à définir quatre ordres, au sens pascalien du terme :

  1. l'ordre technico-[économico]-scientifique,
  2. l'ordre politico-juridique,
  3. l'ordre de la morale,
  4. l'ordre de l'éthique, de l'amour.

Il évoque la possible existence d'un cinquième ordre, celui du divin, mais n'y souscrit pas et déclare même en athée que l'on peut très bien s'en passer. Chaque ordre aurait sa cohérence propre sans pour autant fonctionner en autarcie. Il faudrait alors les distinguer tout en comprenant leur nécessité absolue de complémentarité. Ainsi le capitalisme, l'économie de marché, appartenant à l'ordre no 1, ne saurait se préoccuper de morale, l'ordre no 3. Toutefois, chaque ordre est directement limité par l'ordre supérieur : le droit du commerce (limitation de l'économie par le « juridico-politique »), la déontologie politique (limitation du politique par la morale) etc. Il souligne deux dangers : la barbarie, qui veut soumettre les ordres supérieurs aux ordres inférieurs, et l'angélisme, qui prétend annuler les ordres inférieurs au nom des ordres supérieurs. Cela débouche sur un appel à la responsabilité individuelle : ne comptons pas sur le marché pour être moral à notre place, ni sur la morale pour tenir lieu de politique.

Télévision

André Comte-Sponville a souvent été invité sur les plateaux télévisés, notamment chez Michel Polac, Bernard Pivot, Guillaume Durand, Frédéric Ferney, Christine Ockrent, Patrick Poivre d'Arvor et Serge Moati.

Publications

Principaux ouvrages publiés :

  • Traité du désespoir et de la béatitude, PUF, 2 vol.(le mythe d'Icare, 1984 / Vivre, 1988), rééd. en poche en un volume, coll. Quadrige ;
  • Une éducation philosophique, PUF, 1989 ;
  • Pourquoi nous ne sommes pas nietzschéens (en collaboration), Grasset, 1991, rééd. Le Livre de poche, 2002 ;
  • L'Amour la solitude, Albin Michel, Paroles d'Aube, 1992 ; rééd. Albin Michel, 2000 ; rééd. Le Livre de Poche, 2003
  • Je ne suis pas philosophe - Montaigne et la philosophie, ed. Honoré Champion, 1993 ;
  • Valeur et vérité (Etudes cyniques), PUF, 1994 ;
  • Camus, de l'absurde à l'amour (en collaboration avec Laurent Bove et Patrick Renou), éd. Paroles d'Aube, réed. La Renaissance du Livre ;
  • Petit Traité des grandes vertus, PUF, 1995 ;
  • Impromptus, PUF, 1996 ;
  • La Sagesse des modernes (avec Luc Ferry), Robert Laffont ;
  • Pensées sur l'amour, Albin Michel, 1998 ;
  • Pensées sur la connaissance, Albin Michel, 1998 ;
  • L'Être-temps, PUF, 1999 ; Compte rendu dans la Revue philosophique de la France et de l'étranger, tome 126 2001/3, [lire en ligne] [pdf]
  • Le Gai Désespoir, éd. Alice (Lièges) ;
  • Pensées sur la sagesse, Albin Michel, 2000 ;
  • Présentations de la philosophie, Albin Michel, 2000 ; Compte rendu dans la Revue philosophique de la France et de l'étranger, tome 126 2001/4, [lire en ligne] [pdf]
  • Dictionnaire philosophique, PUF, 2001 ;
  • Le capitalisme est-il moral ? Albin-Michel, 2004 ; rééd. Le Livre de Poche, 2006 ; rééd. avec une postface inédite, Albin Michel, 2009 ; Compte rendu dans la revue Étvdes, tome 400 2004/5, [lire en ligne] [pdf]
  • La Philosophie, PUF. coll « Que sais-je ? » ;
  • La Vie humaine (avec des dessins de Sylvie Thybert), éd. Hermann, 2005 ;
  • Le Bonheur, désespérément, Pleins Feux, 2000 ; rééd. Librio, texte intégral, 2002 ;
  • Présentations de la philosophie, Albin Michel, 2000 ; rééd. Le Livre de Poche, 2006 ;
  • L'Esprit de l'athéisme, Albin-Michel, 2006, (ISBN 9782226172730) ; rééd. Le Livre de Poche ;
  • De l'autre côté du désespoir - Introduction à la pensée de Svâmi Prajnânpad, Editions Accarias L'originel, 2006
  • Le Miel et l'Absinthe (Poésie et philosophie chez Lucrèce), Éditions Hermann, 2008.
  • Du corps, PUF, 2009.

Contribution à des ouvrages collectifs :

  • Aimer désespérément, Albin Michel, 2006, avec Étienne Klein, Jean-Yves Leloup, Marie de Solemne
  • Ecologie et spiritualité, Albin Michel, 2006, avec, entre autres, Jacques Brosse, Eugen Drewermann, Albert Jacquard, Jacques Lacarrière, Théodore Monod, Jean-Marie Pelt, Pierre Rabhi, Annick de Souzenelle...

Notes et références

  1. Sur le site de la Sorbonne
  2. Sponville sur Lévi-Strauss
  3. Dialogue avec M Conche
  4. Dans un article de René Barbier
  5. Sur le site du CCNE
  6. Sur Radio Canada
  7. Traité du désespoir et de la béatitude, PUF, avant-propos
  8. Luc Ferry, dans le livre qu'ils ont écrit ensemble, « La sagesse des Modernes »
  9. Traité d'athéologie, Grasset, 2005, p. 84
  10. L'esprit de l'athéisme, chap. 1
  11. L'esprit de l'athéisme, Albin Michel, 2006, p. 217
  12. « Le capitalisme est-il moral ?», p. 154 à 159

Voir aussi

Bibliographie

  • Être moderne - Introduction à la pensée d'André Comte-Sponville, par Jean Tellez, Editions Germina, 2009. (ISBN 978-2-917285-01-5 )
  • « Problèmes du matérialisme », La matière et l'esprit, Université de Mons-Hainaut, no 1, Mons, 2005 (le numéro est entièrement constitué par des articles sur Comte-Sponville).

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie
  • Portail de l’athéisme Portail de l’athéisme
Ce document provient de « Andr%C3%A9 Comte-Sponville ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André Comte Sponville de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André Comte-Sponville — Activités Philosophe France Naissance 12 mars 1952 (1952 03 12) (59 ans) Paris André Comte Sponville, né le 12 mars 1952 à Paris 16e, est un philosophe français et membre du …   Wikipédia en Français

  • Andre Comte-Sponville — André Comte Sponville André Comte Sponville, né le 12 mars 1952 à Paris 16e, est un philosophe français et membre du Comité consultatif national d éthique depuis mars 2008. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • André Comte-Sponville — (* 12. März 1952 in Paris) ist ein französischer Philosoph. Er war bis 1998 Professor an der Sorbonne und arbeitet heute als freier Schriftsteller. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Thesen 3 Werk (Auswahl) …   Deutsch Wikipedia

  • André Comte-Sponville — (born 12 March 1952) is a French philosopher born in Paris, France. He studied in the École Normale Supérieure, and is aggregated in philosophy. He is a proponent of atheism and materialism, but in a particular form, because of his spiritualistic …   Wikipedia

  • André Comte-Sponville — Saltar a navegación, búsqueda André Comte Sponville, nacido en 1952, es un filósofo francés y miembro del Comité Consultivo Nacional de Ética Francés desde marzo de 2008. Biografía Filósofo materialista, racionalista y humanista. Antiguo alumno… …   Wikipedia Español

  • Comte-Sponville — André Comte Sponville André Comte Sponville, né le 12 mars 1952 à Paris 16e, est un philosophe français et membre du Comité consultatif national d éthique depuis mars 2008. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Comte Sponville — André Comte Sponville André Comte Sponville, né le 12 mars 1952 à Paris 16e, est un philosophe français et membre du Comité consultatif national d éthique depuis mars 2008. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Comte-Sponville — André Comte Sponville (* 12. März 1952 in Paris) ist ein französischer Philosoph. Er war bis 1998 Professor an der Sorbonne und arbeitet heute als freier Schriftsteller. Leben Comte Sponville studierte Philosophie an der École normale supérieure… …   Deutsch Wikipedia

  • Comte (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Sponville — Para el filósofo francés, véase André Comte Sponville. Sponville País …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”