André Chédel

André Chédel, né à Neuchâtel en 1915 et mort au Locle en 1984, est un philosophe et chercheur suisse autodidacte, écrivain, orientaliste et journaliste.

Sommaire

Famille et études

Enfant unique d’une famille du Locle, il porte très jeune un grand intérêt pour les langues et civilisations orientales. Il étudie d'abord en autodidacte puis à Paris à l'Ecole pratique des hautes études, à l'Ecole des langues orientales et à la Sorbonne entre 1936 et 1939.

Écrits

Passionné par l’Orient et s’intéressant aux idées philosophiques, spirituelles et religieuses, il compose en 1944 une anthologie de textes religieux et sacrés orientaux, puis plusieurs essais, notamment Judaïsme et christianisme : les bases d’une entente entre juifs et chrétiens, vers une religion spiritualiste (1951), Pour un humanisme laïc (1963), Au seuil du temple de Salomon : réflexions sur la franc-maçonnerie (1977) et enfin L’absolu, cette recherche : analyse des religions monothéistes (1980). Son activité littéraire est riche, variée et accessible. Entre autres, il écrit également un roman, La montée au Carmel (1958), un recueil de nouvelles Contes et portraits (1958), un ensemble de courts textes Vagabondages : évocations et réflexions (1974), ainsi que différents récits de voyage.

Parallèlement, il traduit en français de nombreux textes, notamment des œuvres en russe (La Russie face à l’Occident de Dostoïevski en 1945, les Nouvelles d'Anton Tchekhov en 1959), en grec ancien (Les Perses d'Eschyle en 1946), en arabe (Choix de Contes des mille et une nuits en 1949), en sanskrit (Bhagavad-Gîtâ en 1971). En outre, il rédige plusieurs préfaces.

En plus de ses publications abondantes, André Chédel est aussi journaliste indépendant et collabore avec de nombreux quotidiens et revues : le Journal de Genève, la Gazette de Lausanne, L'Essor (dont il est à la tête de 1950 à 1952), L'Impartial, La Revue de Suisse, La Vie protestante et d’autres.

Distinctions

Il a enfin reçu plusieurs prix et distinctions, il est notamment docteur ès Lettres Honoris Causa de l'Université de Neuchâtel en 1962.

Bibliographie

  • Jacques Tornay, André Chédel : un homme, une œuvre, Neuchâtel, H. Messeiller, 1978, 172 p. 

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André Chédel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André chédel — André Chédel, né à Neuchâtel en 1915 et mort au Locle en 1984, est un philosophe et chercheur suisse autodidacte, écrivain, orientaliste et journaliste. Sommaire 1 Famille et études 2 Écrits 3 Distinctions …   Wikipédia en Français

  • L'Essor (Suisse) — Pour les articles homonymes, voir L Essor. L Essor Pays …   Wikipédia en Français

  • Le Nouvel Essor — L Essor (Suisse) Pour les articles homonymes, voir L Essor.  L Essor …   Wikipédia en Français

  • L’Essor (Suisse) — L Essor (Suisse) Pour les articles homonymes, voir L Essor.  L Essor …   Wikipédia en Français

  • Universite de Neuchatel — Université de Neuchâtel Université de Neuchâtel Informations Fondation Type Université publique Budget …   Wikipédia en Français

  • Université de Neuchâtel — Informations Type Université publique Régime linguistique Français Budget CHF 126 millions par an …   Wikipédia en Français

  • Université de neuchâtel — Informations Fondation Type Université publique Budget …   Wikipédia en Français

  • Maurice Metral — Maurice Métral Pour les articles homonymes, voir Métral. Maurice Métral est un écrivain suisse né le 5 avril 1929 à Grône, en Valais et décédé le 14 janvier 2001 à son domicile, dans le village de Grimisuat. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Maurice Métral — Pour les articles homonymes, voir Métral. Maurice Métral est un écrivain suisse né le 5 avril 1929 à Grône, en Valais et décédé le 14 janvier 2001 à son domicile, dans le village de Grimisuat. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Dhammapada — (pāli ; sanskrit : dharmapāda ) signifie « Les vers du Dharma ». C est l un des textes du Canon pāli, le Tipitaka ; plus précisément, le Dhammapada fait partie du Khuddaka Nikāya. Il s agirait d un des plus anciens textes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”