André Chabanne
André Chabanne

Parlementaire français
Date de naissance 3 avril 1914
Date de décès 12 février 1963
Mandat Député 1945-1946
Circonscription Charente
Groupe parlementaire UDSR
IVe république

André Chabanne est un résistant (alias « Blanqui ») et homme politique français né le 3 avril 1914 à Cherves-Châtelars en Charente et décédé le 12 février 1963 à Beurlay en Charente-Maritime.

Sommaire

Biographie

Fils d'agriculteurs, orphelin de guerre, André Chabanne, est d'abord boursier au collège de Chasseneuil puis entre à l'école normale d'Angoulême en 1931. Il est nommé instituteur à Stains. Après 1946, il reprend son métier d'enseignant, en Charente.

Résistance

Mobilisé le 2 septembre 1939 dans le 23e régiment d'infanterie coloniale, il est fait prisonnier le 17 juin 1940, s'évade une première fois le 23 juin pour être repris le 25. Envoyé au camp disciplinaire de Cloppenburg il échoue dans sa tentative d'évasion du 3 mai 1942 et à sa troisième tentative il est repris à la frontière de la Hollande. Il s'évade pour la quatrième fois du camp disciplinaire de Rhénanie où il est enfermé le 1er novembre 1942. Il met 2 mois à parcourir les 600 km en ne marchant que la nuit. Il séjourne à Paris jusqu'en mars 1943 puis rejoint Cherves-Châtelars chez sa grand-mère[1]. Aux côtés de Guy Pascaud et d'Hélène Nebout, il crée le maquis de Bir Hacheim le 22 mars 1943. Après l'arrestation de Guy Pascaud il est chargé de toute l'organisation du maquis de Bir Hacheim et de l'armement des 1800 hommes qui le composent. Malgré sa demande aucun officier ne vient en prendre le commandement et il est nommé colonel. Commandant de la subdivision militaire de la Charente-Maritime en 1944, il participe aux combats de la Libération, notamment dans la poche de Royan[2].

Carrière politique

Il est élu député de la Charente à la première Assemblée Nationale Constituante le 21 octobre 1945 sur la liste d'Union de la Résistance. Il participe aux travaux de la Commission de l'agriculture et du ravitaillement et intègre la Haute Cour de justice le 31 décembre. Il vote contre le projet de constitution le 19 avril 1946.

Il est battu lors des élections à la seconde assemblée constituante et met fin à sa carrière politique.

Distinctions

Il repose dans la crypte du Mémorial de la Résistance de Chasseneuil-sur-Bonnieure.

Notes et références

  1. p73 Le maquis charentais Bir Hacheim, Raymond Troussard,1981,SAJIC Angoulême, dépôt légal n°1455
  2. http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/biographies/IVRepublique/chabanne-andre-pierre-03041914.asp site internet de l'assemblée nationale

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André Chabanne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andre Chabanne — André Chabanne André Chabanne Parlementaire français Naissance 3 avril 1914 Décès …   Wikipédia en Français

  • Maquis Chabanne — Maquis de Bir Hacheim Pour les articles homonymes, voir Bir Hakeim. Le maquis de Bir Hacheim est le nom donné en 1943 par Claude Bonnier à l ensemble des maquis de Charente qu il vient de restructurer, en hommage à la bataille de Bir Hakeim.… …   Wikipédia en Français

  • Chasseneuil-sur-Bonnieure — Pour les articles homonymes, voir Chasseneuil (homonymie). 45° 49′ 29″ N 0° 27′ 03″ E …   Wikipédia en Français

  • Maquis De Bir Hacheim — Pour les articles homonymes, voir Bir Hakeim. Le maquis de Bir Hacheim est le nom donné en 1943 par Claude Bonnier à l ensemble des maquis de Charente qu il vient de restructurer, en hommage à la bataille de Bir Hakeim. Sommaire 1 Les débuts de B …   Wikipédia en Français

  • Maquis de Bir Hacheim — Pour les articles homonymes, voir Bir Hakeim. Le maquis de Bir Hacheim est le nom donné en 1943 par Claude Bonnier à l ensemble des maquis de Charente qu il vient de restructurer, en hommage à la bataille de Bir Hakeim. Sommaire 1 Les débuts de… …   Wikipédia en Français

  • Maquis de bir hacheim — Pour les articles homonymes, voir Bir Hakeim. Le maquis de Bir Hacheim est le nom donné en 1943 par Claude Bonnier à l ensemble des maquis de Charente qu il vient de restructurer, en hommage à la bataille de Bir Hakeim. Sommaire 1 Les débuts de B …   Wikipédia en Français

  • Helene Nebout — Hélène Nebout Hélène Nebout dite « chef Luc » est une résistante charentaise. Biographie Née en 1917 à Saint Même les Carrières, elle entre à l école normale puis est nommée institutrice à Chasseneuil sur Bonnieure le 1er octobre 1939.… …   Wikipédia en Français

  • Hélène Nebout — Pour les articles homonymes, voir Nebout. Hélène Nebout dite « chef Luc » est une résistante charentaise. Biographie Née en 1917 à Saint Même les Carrières, elle entre à l école normale puis est nommée institutrice à Chasseneuil sur… …   Wikipédia en Français

  • Memorial de la Resistance — Mémorial de la Résistance Le mémorial de la Résistance de Chasseneuil sur Bonnieure en Charente, a été construit dès la fin de la Seconde Guerre mondiale à la mémoire des 1465 martyrs de la Résistance et des combattants de la Charente et de la… …   Wikipédia en Français

  • Mémorial De La Résistance — Le mémorial de la Résistance de Chasseneuil sur Bonnieure en Charente, a été construit dès la fin de la Seconde Guerre mondiale à la mémoire des 1465 martyrs de la Résistance et des combattants de la Charente et de la Charente Maritime tombés au… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”