André Bollier
André Bollier
André Bollier.JPG
Surnom Vélin
(Lefranc - Carton - Alpha)
Naissance 30 mai 1920
à Saint-Maur-des-fossés, France
Décès 17 juin 1944 (à 24 ans)
à Lyon, France
Origine française
Allégeance Drapeau de France France
Conflits Seconde Guerre mondiale
Distinctions Compagnon de la Libération
Médaille de la Résistance
Légion d'Honneur
Croix de guerre 1939-1945

André Bollier, né le 30 mai 1920 et mort le 17 juin 1944 (à 24 ans), est un résistant français.

Sommaire

Biographie

Il intègre l'École polytechnique en 1938. Mobilisé en septembre 1939, il participe aux combats en 1940, ce qui lui vaut d'être grièvement blessé en Alsace, le 21 juin 1940. Fait prisonnier par les troupes allemandes, il est libéré suite à la gravité de ses blessures et retourne comme étudiant à l'École polytechnique.

Résistance

Au printemps 1941, il entre dans la Résistance grâce à son camarade de promotion à Polytechnique, Jean-Guy Bernard. Il s'occupe d'abord de la distribution du journal clandestin Les Petites Ailes de France, puis, aidé par l'imprimerie Martinet, se consacre à la fabrication du journal Combat, tâche singulièrement périlleuse car c'est une de celles qui attirent le plus facilement l'attention des services de répression, comme la Gestapo ou la police française.

André Bollier invente un procédé de photogravures qui permet de composer le journal à Lyon et de l'imprimer dans plusieurs endroits. Il développe un réseau qui compte jusqu'à quatorze imprimeries. Pour augmenter encore le tirage, il change la machine lyonnaise en novembre 1942, puis en avril 1943, et choisit à ces deux occasions un appareil plus puissant que le précédent. Pour acheter de grosses quantités de papier sans être repéré, il crée le Bureau de recherches géodésiques et géophysiques, ainsi qu'une entreprise, qui n'ont en réalité aucune activité. Ce labeur inlassable permet à l'équipe dirigée par André Bollier d'imprimer, au début de 1944, un million et demi d'exemplaires de Combat et de tracts clandestins, qui sont diffusés dans l'ancienne zone non occupée.

Le 19 mars 1944, la Gestapo finit par l'arrêter. Il est torturé et condamné à mort, mais parvient à s'évader le 2 mai 1944. Tenant à continuer le combat, André Bollier reprend sa place dans l'atelier clandestin d'imprimerie. Un mois plus tard, la Gestapo assiège l'atelier, épaulée par la milice française. André Bollier et tous les membres de son équipe, à l'exception de Lucienne Guzennec, sont tués. Lui-même se suicide pour ne pas tomber une nouvelle fois vivant aux mains de l'ennemi et ses auxiliaires.

Hommages posthumes

Inhumation

Tombe d'André Bollier, à la nécropole nationale de la Doua.

André Bollier est inhumé[1] à la Nécropole nationale de la Doua, à Villeurbanne (précisément dans le carré A[2], rang 11, tombe numéro 8). Son corps a préalablement été exhumé[3] du Cimetière de la Guillotière pour être transféré à Villeurbanne.

Références

  1. (fr) André Bollier sur www.ordredelaliberation.fr. Consulté le 15 avril 2011.
  2. André Bollier sur www.memorial-genweb.org. Consulté le 15 avril 2011.
  3. (fr)Philippe Landru, « Lyon (69) : cimetière de la Guillotière » sur www.landrucimetieres.fr, 18 janvier 2009. Consulté le 15 avril 2011.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article André Bollier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andre Bollier — André Bollier André Bollier, né le 30 mai 1920 et mort le 17 juin 1944, est un résistant français. Il intègre l École polytechnique en 1938. Mobilisé en septembre 1939, il participe aux combats en 1940, ce qui lui vaut d être grièvement blessé en …   Wikipédia en Français

  • Lycée d'Arsonval — Bâtiment Galilée Le lycée d Arsonval se situe à l ouest de la commune de Saint Maur des Fossés. C est un lycée d enseignement général et technologique fondé le 1er octobre 1918. L établissement est considéré comme l un des meilleurs lycées de l… …   Wikipédia en Français

  • Combat (Résistance) — Pour les articles homonymes, voir Combat (homonymie). Combat est un grand mouvement de Résistance en France créé en zone non occupée ou zone sud pendant la Seconde Guerre mondiale (1939 1945). Combat est le plus important des huit grands… …   Wikipédia en Français

  • Combat (resistance) — Combat (résistance) Pour les articles homonymes, voir Combat (homonymie). Combat est un grand mouvement de Résistance en France créé en zone non occupée ou zone sud pendant la Seconde Guerre mondiale (1939 1945). Combat est le plus important des… …   Wikipédia en Français

  • Combat (résistance) — Pour les articles homonymes, voir Combat (homonymie). Combat est un grand mouvement de Résistance en France créé en zone non occupée ou zone sud pendant la Seconde Guerre mondiale (1939 1945). Combat est le plus important des huit grands… …   Wikipédia en Français

  • Nécropole nationale de la Doua — Cimetière national militaire de la Doua La nécropole nationale de la Doua. Pays …   Wikipédia en Français

  • Combat (French Resistance) — Combat was a large movement in the French Resistance created in the non occupied zone of France during the Second World War (1939 1945). Combat was one of the eight great resistance movements which constituted the Conseil national de la… …   Wikipedia

  • Combat (resistencia) — Combat fue una gran red de Resistencia en Francia creada en la zona libre o zona sur durante la Segunda Guerra Mundial (1939 1945). Combat es la más importante de las ocho grandes redes de Resistancia que formaban parte del Consejo Nacional de la …   Wikipedia Español

  • Liste des Compagnons de la Libération — Croix de la Libération Pl …   Wikipédia en Français

  • List of Companions of the Liberation — Ordre de la Libération commemorative plaque in the Musée de l armée This is a List of the Companions of the Liberation, which consist of people, communities and military units that have been awarded the Ordre de la Libération. Contents …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”