Ligue internationale des combattants de la paix

La Ligue internationale des combattants de la paix (LIPC) est une organisation internationale « de masses exerçant une influence salutaire », agissant dans la période de l’entre-deux guerres (1931-1939).

Fondée par Victor Méric en 1931, elle avait son siège à Paris, 30 rue Joubert, dans le 9e arrondissement.

Indépendante des partis politiques, des groupements philosophiques et religieux, elle lutta « contre la guerre imposée par les gouvernements aux peuples au nom d’un prétendu intérêt national, et contre le fascisme… ». C’était la plus radicale des organisations pacifistes, n'ayant qu’un mot d’ordre : « Non à toutes les guerres ! ».

L’organisme central était constitué d’un comité directeur et d’un bureau. Il était appuyé par un comité d’honneur.

Les ligueurs reçurent une mission éducative tant pour eux-mêmes que pour les autres. Ils durent être attentifs à toutes les questions relatives à la guerre, à la paix, à l’impérialisme et au fascisme. Ils durent se montrer tolérants vis-à-vis de leurs adversaires et ne furent jamais dispensés de convaincre.

Comportant 10000 adhérents en 1935, l'organisation périclita rapidement à 2000 membres en avril 1939[1]

Organigramme de l’année 1937

membres du bureau

  • Camille Drevet (1880 – 1969) : personnalité féministe.
  • Maurice Weber[précision nécessaire] : Examinateur à l’École polytechnique, pionnier de l’éducation nouvelle, pacifiste intransigeant.

membres du Comité directeur

  • André Bellamy : rédacteur en chef du Progrès civique.
  • Sylvain Broussaudier : agrégé de lettres.
  • André Castelbon
  • Juliette Decroix : agrégée d’anglais.
  • François Deluret : cheminot de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) ; militant anarchiste.
  • Roger Horvilleur
  • Hubert-Gilbert
  • Gérard de Lacaze-Duthiers : professeur de lettres et militant anarchiste pacifiste (26 janvier 18763 mai 1958), président, en 1933, de l’Union des intellectuels pacifistes. En 1947, responsable du Parti pacifiste internationaliste puis, en 1954, président du Syndicat des journalistes et écrivains.
  • Camille Larrère
  • Blanche Maupas : institutrice, veuve de Théo Maupas, caporal fusillé pour l’exemple en 1915.
  • Régis Messac : Écrivain, professeur de lettres, rédacteur en chef des Primaires (2 août 1893C. 1945)
  • Serge Grégoire dit Jean Souvenance : Écrivain, militant pacifiste, libre penseur, et fondateur du Parti pacifiste internationaliste (PPI) (6 octobre 190325 décembre 1962).
  • Madeleine Cavalier dite Madeleine Vernet : pédagogue, romancière, féministe et pacifiste (1878 – 1949)

Comité d’honneur

Notes et références

  1. Philippe Burrin, La dérive fasciste, Éditions du Seuil, réed 2003, p.84

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ligue internationale des combattants de la paix de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ligue Internationale Des Combattants De La Paix — La Ligue internationale des combattants de la paix (LIPC) est une organisation internationale « de masses exerçant une influence salutaire », agissant dans la période de l entre deux guerres. Fondée par Victor Méric, elle a son siège à… …   Wikipédia en Français

  • Ligue internationale des combattants de la Paix — La Ligue internationale des combattants de la paix (LIPC) est une organisation internationale « de masses exerçant une influence salutaire », agissant dans la période de l entre deux guerres. Fondée par Victor Méric, elle a son siège à… …   Wikipédia en Français

  • Ligue Française des Droits de l'Homme — Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen Pour les articles homonymes, voir Ligue et LDH (homonymie). Logo de la Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen …   Wikipédia en Français

  • Ligue française des droits de l'Homme — Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen Pour les articles homonymes, voir Ligue et LDH (homonymie). Logo de la Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen …   Wikipédia en Français

  • Ligue française des droits de l'homme — Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen Pour les articles homonymes, voir Ligue et LDH (homonymie). Logo de la Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen …   Wikipédia en Français

  • Ligue de la Paix et de la liberté — La carte de Bakounine comme membre de la ligue, délivrée après le deuxième Congrès par lui même La Ligue internationale de la paix et de la liberté est une association pacifiste fondée en 1867 à Genève Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Ligue Française Pour La Défense Des Droits De L'homme Et Du Citoyen — Pour les articles homonymes, voir Ligue et LDH (homonymie). Logo de la Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen …   Wikipédia en Français

  • Ligue des Droits de l'Homme — Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen Pour les articles homonymes, voir Ligue et LDH (homonymie). Logo de la Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen …   Wikipédia en Français

  • Ligue des Droits de l’Homme — Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen Pour les articles homonymes, voir Ligue et LDH (homonymie). Logo de la Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen …   Wikipédia en Français

  • Ligue des droits de l'Homme — Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen Pour les articles homonymes, voir Ligue et LDH (homonymie). Logo de la Ligue française pour la défense des droits de l homme et du citoyen …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”