Andruk Gonpo Tashi

Gompo Tashi

Le général Gompo Tashi Andrugtsang était un homme d'affaires prospère, avant l'invasion chinoise du Tibet en 1950. Il sera à l'origine de la création d'un mouvement de résistance dénommé "Quatre fleuves, six montagnes" ou Chushi Gangdruk en tibétain qui se placera sous les ordres de son fondateur Gompo Tashi le 16 juin 1958, avec la formation de l'Armée nationale volontaire de défense (ANVD).

Le 7 octobre 1950, l'armée de la République populaire de Chine entre au Tibet sur trois fronts. Sur le front du Xinjiang, l’armée pénétre l’ouest du Tibet par la province de Ngari, sur le front de l’Amdo et enfin sur le front du Kham. Les 5000 hommes de l’armée tibétaine ne peuvent tenir bien longtemps, mais un mouvement de résistance tibétaine se développe dans le Kham et l’Amdo. Les réformes du régime communiste de Mao Tse-tung incluant la collectivisation des terres ne sont pas acceptées par les propriétaires et une partie significative de la population tibétaine de ces régions. En 1956 débute à Litang une révolte des Tibétains, qui s'étend la même année à l’ensemble du Kham, puis en 1957 et 1958 à l’Amdo, et en 1958 et 1959 à Ü-Tsang, pour atteindre Lhassa et culminer dans la révolte de 1959 et l’exil du 14e Dalaï Lama.

Sommaire

La rébellion dans le Kham (1957-1958)

La résistance tibétaine est vive dans l'est du pays. L'armée chinoise subit de lourdes pertes. Les combattants Khampas sont particulièrement mobiles grâce à leurs chevaux. Après des raids meurtriers pour leur adversaires ils se mettent à l'abri dans les montagnes où les Chinois n'osent s'aventurer. Mais la population tibétaine doit fuir les zones de combat et se réfugier dans des secteurs désertiques, beaucoup y perdront la vie.

Mais cette résistance est déconnectée du pouvoir de Lhassa, qui reste passif devant l'envahisseur chinois. Les résistants, forts de 80 000 combattants, décident d'envahir le Tibet central afin de prendre le pouvoir et d'unir le peuple tibétain et ainsi de forcer à la négociation le pouvoir Chinois. Toutefois les Khampas ne remettent pas en cause le Dalaï-lama.

L'extension de la rébellion

Sous prétexte d'offrir au dieu-roi un trône en or, des collectes sont organisées, l'argent est utilisé pour organiser la rébellion et acheter des armes. Les Khampas attaquent les troupes chinoises. La région du Lhoka, au sud du fleuve Brahmapoutre et proche du Népal, tombent aux mains de la résistance.

Gompo Tashi et ses soldats rentrent clandestinement à Lhassa pour rencontrer le dalaï-lama.

L'opération ST Circus

Tashi Gompo est mort de ses blessures en septembre 1964 à Darjeeling.

Source

Références


  • Portail du Tibet Portail du Tibet
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Gompo Tashi ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andruk Gonpo Tashi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chushi Gangdruk — (Wylie.: chu bzhi sgang drug; nach 1962 auch unter dem Codenamen Wehrmacht 22 bekannt) war eine tibetische Guerilla Bewegung, die zum Ziel hatte, die seit 1950 bestehende Herrschaft der Volksrepublik China in Tibet zu stürzen. Das Symbol Chushi… …   Deutsch Wikipedia

  • Chushi Gangdruk — Drapeau du Chushi Gangdruk Le Chushi Gangdruk (écrit Tchoushi Gangdroug en français) (tibétain : ཆུ་བཞི་སྒང་དྲུག་, Wylie: Chu bzhi sgang drug, lit. « quatre rivières, six vallées »[1]), était une organisation de résistance et d …   Wikipédia en Français

  • Résistance tibétaine — Chushi Gangdruk Drapeau du Chushi Gangdruk Le Chushi Gangdruk (parfois écrit Tchoushi Gangdroug) (tibétain : ཆུ་བཞི་སྒང་དྲུག་ , Wylie: Chu bzhi sgang drug, lit. « quatre rivières, six vallées »[1]) était …   Wikipédia en Français

  • Chushi Gangdruk — The Chushi Gangdruk Flag. Chushi Gangdruk (ཆུ་བཞི་སྒང་དྲུག་ Wylie transliteration: Chu bzhi sgang drug, lit. Four Rivers, Six Ranges . The full name was mdo stod chu bzhi sgang drug bod kyi bstan srung dang blangs dmag, the Kham Four Rivers, Six… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”