Androgyne

Androgynie

Un androgyne est un être humain dont l'apparence ne permet pas de savoir à quel sexe il appartient. Quand une personne est physiquement porteuse des deux sexes, on parle plutôt d'hermaphrodisme. Le terme est aussi revendiqué par certaines personnes qui ont une identité de genre ni tout à fait masculine ni tout à fait féminine, quelle que soit leur apparence physique.

Ce terme a servi à caractériser des êtres humains ambigus, mais peut aussi renvoyer à une figure religieuse.

Sommaire

L'androgyne dans l’Antiquité

Les peuples de l'Antiquité faisaient une nette différence entre ce que Mircea Eliade appelle l’« hermaphrodite concret » et l’« androgyne rituel » : un nouveau-né présentant des signes d'hermaphrodisme était dans certaines cultures et à des époques particulières, considéré comme un signe de la colère des dieux et mis à mort sur le champ. Seul était toléré l'androgyne rituel en tant que modèle de la coïncidence des opposés, réunissant les puissances magiques et religieuses liées à chacun des deux sexes; dans ce cas, il ne s'agissait plus d'hermaphrodisme physiologique, mais de l'acquisition des pouvoirs des deux sexes par des pratiques rituelles, notamment par le fait de se travestir.

La théorie platonicienne de l’androgyne

Cette théorie platonicienne est présentée par le personnage d'Aristophane, dans les discours du Banquet (189c - 193e). Au commencement, les êtres humains étaient de trois sexes : mâle, femelle, et hermaphrodite. Ayant provoqué la colère des dieux, ils furent punis par Zeus qui les sépara chacun en deux moitiés, formant les êtres humains actuels. Depuis cette séparation cruelle, ceux-ci n'ont de cesse de retrouver leur moitié, ce qui explique le phénomène amoureux.

L’androgyne de Balzac et de Swedenborg

Balzac a centré son roman Séraphîta sur un personnage d'androgyne directement issu des théories de Swedenborg. Séraphîtüs-Séraphîta, aimé en tant qu'homme par Minna et en tant que femme par Wilfred, fait preuve d'une érudition et de capacités intellectuelles largement supérieures à la moyenne ; se réalisant dans l'amour humain, concret, il n'est cependant pas un ange descendu sur terre, mais un homme parfait, c'est-à-dire un être « total ».

L’androgyne décadent

Dans les romans et les nouvelles appartenant au mouvement décadent du XIXe siècle, la figure de l'androgyne est récurrente, mais sous la forme d'un hermaphrodite morbide, voire satanique, qui ne connaît d'existence que sensuelle. On a affaire à une « dégradation du symbole ».

L’androgynie aujourd’hui

Un androgyne est une personne qui estime ne pas trouver sa place dans le schéma binaire homme/femme des sociétés contemporaines.

On parle de transgenre quand celle-ci refuse d'être catégorisée sous les deux seules étiquettes admises, ou de transsexualisme si la personne s'identifie au genre sexuel opposé à son sexe biologique.

Certaines se qualifient d'intergenre, bien que pouvant être considérées comme faisant partie de la catégorie de transgenre au sens large du terme.

Androgyne désigne aussi un style vestimentaire dans les mouvements Glam Rock et Cosplay, où homme et femme s'habillent sans tenir compte des codes vestimentaires habituels, piochant allègrement dans les registres censés appartenir au genre opposé; au sens large on parlera de « cross-dressing » ou habillement croisé (à ne pas confondre avec médiévaliste), une forme plus soutenue de travestissement.

Parmi les personnalités et groupes les plus connues pour leur apparence androgyne aux XXe et XXIe siècles l'on retrouve entre autres : Queen, David Bowie, Michael Jackson, Marilyn Manson, Brian Molko de Placebo, Boy George (chanteur de Culture Club), Nicola Sirkis (chanteur du groupe Indochine), Mana de Moi Dix Mois, Yoshiki de X Japan, Bill Kaulitz des Tokio Hotel, Dir En Grey (groupe japonais), Mika Doll, Quentin Mosimann, Cinema Bizarre (groupe de pop-rock allemand), Miyavi, Versailles (groupe japonais), The GazettE (groupe japonais), Dio - Distraught Overlord (également groupe japonais), ainsi que Bou (ex-guitariste de An Cafe).

L'androgynie, à ne pas confondre avec...

Les gens ont tendance à assimiler à ce style des tendances homosexuelles et transsexuelles. Il est important de comprendre que l'androgynie ne comporte aucun de ces critères dans sa définition. Il s'agit d'hommes ou de femmes qui s'épanouissent dans un style brisant les tabous des genres vestimentaires hommes / femmes.

Autres termes utilisés

Shemale est un néologisme anglophone, composé par la contraction de « she is a male » qui signifie « elle est un homme », pour donner naissance à un troisième genre non neutre, désignant les individus dotés de caractères sexuels des deux sexes (apparence plus ou moins féminine, mais sexe masculin), selon la logique Male/Female/Shemale.

Cette appellation nouvelle fait surtout écho à nombre de sites pornographiques, qui font passer, dans un but commercial, des transsexuels féminins encore non opérés pour des « femmes qui ont un pénis ». Il est crucial de noter la différence entre les shemales, dont la particularité est psychologique (la non acceptation de son sexe) mais qui ont un corps sexuellement "normal" (homme ou femme), des cas d'hermaphrodisme avérés, personnes nées avec une ambiguïté sexuelle biologique, problème d'origine souvent génétique. Il faut également distinguer les shemales des androgynes, dont seule l'apparence est prise en compte pour les définir par ce mot, qui fait référence à des considérations culturelles et non à la biologie.

Au Japon, un autre anglicisme lui est préféré. "New half" signifiant nouvelle moitié, aussi retranscrit du katakana ニュ-ハ-フ en romanji par Newhalf en un seul mot, en référence à "la seconde moitié du ciel", utilisée par le grand timonier pour désigner la femme.

En Thaïlande le terme Katoey est utilisé. On en parle en disant "elle". La religion bouddhiste expliquant leur particularité par le fait qu'elles étaient probablement femmes dans une vie antérieure. Le terme ladyboy est également employé.

Le terme de brésilienne, également utilisé pour désigner certaines de ces personnes, indique à la fois l'origine historique et géographique du phénomène de la prostitution "exotique" en Europe. La plupart des homosexuel(le)s fuyant la dictature alors présente chez elles pour des pays sinon plus tolérants, leur offrant au moins une autre alternative à la peine de mort encourue dans leurs contrées au machisme exacerbé.

Souvent marginalisées par leur condition, "elles" sont dans la plupart des cas reléguées aux emplois liés à l'industrie du sexe et au "monde de la nuit", parfois comme "hôtesses" dans des boîtes de nuit ou des clubs échangistes.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • 2007, Androgynie & Anorexie, 306 pages, PDF, de Patricia Bourcillier
  • Foucault Michel, Les anormaux, Seuil, 1999, 368,p. ISBN 2020307987
  • Brisson Luc, Le sexe incertain. Androgynie et hermaphrodisme dans l'Antiquité gréco-romaine, Les Belles Lettres, Paris, 1997.
  • 1962 Méphistophélès et l'Androgyne de Mircéa Eliade.
  • (1986) L'imaginaire androgyne d'Honoré de Balzac à Virginia Woolf de Frederic Monneyron
  • (1990) L'androgyne dans la littérature de Frederic Monneyron
  • (1994) L'androgyne romantique du mythe au mythe littéraire de Frederic Monneyron
  • (1996) L'androgyne décadent. Mythe, figure, fantasmes de Frederic Monneyron

Filmographie

Liens externes

Wiktprintable without text.svg

Voir « androgynie » sur le Wiktionnaire.

  • Portail LGBT Portail LGBT
  • Portail de la sexualité et de la sexologie Portail de la sexualité et de la sexologie
  • Portail de la sociologie Portail de la sociologie
Ce document provient de « Androgynie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Androgyne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ANDROGYNE — La figure plastique de l’androgyne que nous transmet l’Antiquité sous les espèces de l’Hermaphrodite couché est remarquable moins par ses caractères bisexuels, qui se trouvent effacés, que par l’indifférence ou plutôt la sérénité dont celui ci… …   Encyclopédie Universelle

  • androgyne — (n.) hermaphrodite, mid 12c., from M.L. androgyne, from Gk. androgyne (see ANDROGYNOUS (Cf. androgynous)) …   Etymology dictionary

  • androgyne — ANDROGYNE. s. m. Hermaphrodite. Personne qui est mâle et femelle tout ensemble. La Fable de l Androgyne dans les Dialogues de Platon …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • androgyne — ANDROGYNE. s. f. Personne qui est masle & femelle tout ensemble. La Fable de l Androgyne dans les Dialogues de Platon …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Androgyne — An dro*gyne, n. 1. An hermaphrodite. [1913 Webster] 2. (Bot.) An androgynous plant. Whewell. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • androgyne — Androgyne, qui est masle et femelle tout ensemble, Androgynus, Hermaphroditus …   Thresor de la langue françoyse

  • androgyne — [an′drə jin, an′drəjīn΄] n. an androgynous plant or animal …   English World dictionary

  • androgyne — (an dro ji n ) s. m. 1°   Individu chez lequel les organes des deux sexes sont réunis ; androgyne est par conséquent synonyme de hermaphrodite. •   On imagina des androgynes possédant les deux sexes à la fois, VOLT. Dial. 25. •   Après avoir… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ANDROGYNE — s. m. Hermaphrodite, personne qui réunit les deux sexes, qui est mâle et femelle tout ensemble. La fable de l Androgyne dans les Dialogues de Platon.   Il se dit adjectivement, en Botanique, D une plante qui a des fleurs mâles et des fleurs… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANDROGYNE — adj. des deux genres Qui réunit les deux sexes, qui est mâle et femelle tout ensemble. Voyez HERMAPHRODITE. Il se dit particulièrement, en termes de Botanique, d’une Plante qui a des fleurs mâles et des fleurs femelles sur le même pédoncule. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”