Andrianampoinimerina
Andrianampoinimerina
Andrianampoinimerina.jpg
Portrait d'Andrianampoinimerina,
le « Prince cher au cœur des Merina ».

Titre
Roi d'Ambohimanga puis de Madagascar
1ermonarque de Madagascar
17871810
Prédécesseur Andrianjafy (Ambohimanga) & Andriamiaramanjaka (Ikaloy)
Successeur Radama Ier
Biographie
Dynastie Dynastie merina
Date de naissance 1745
Lieu de naissance Ambohimanga
Date de décès 1810
Lieu de décès Tananarive
Père Andriamiaramanjaka, roi d'Ikaloy
Mère Ranavalonanandriambelomasina, princesse d'Ambohimanga
Conjoint Ranavalona
Enfants Ilaidama
Résidence Ambohimanga

Andrianampoinimerina, né vers 1745 et décédé en 1810, est le premier souverain du royaume d'Émyrne réunifié, du centre de Madagascar, puis est reconnu comme suzerain par la plupart des royaumes malgaches. Il règne de 1787 à 1810. Son fils Ilaidama, couronné sous le nom de Radama Ier lui succède et achève son œuvre, devenant ainsi le premier roi de Madagascar.

Sommaire

Biographie

Origine du nom et unification du royaume de Madagascar

Andrianampoinimerina signifie « Le prince désiré par l'Imerina », et est souvent abrégé en « Nampoina » par les auteurs coloniaux.

Il commence son règne comme souverain du petit royaume d'Ambohimanga, situé au nord de Tananarive. Mais de là, il entreprend ensuite de réunifier presque tous les pays pour en devenir, à partir de 1806 ou 1807 l'unique souverain. Cependant, Andrianampoinimerina n'est pas seulement un conquérant mais aussi un législateur et un « orateur » de grand talent, ce qui, dans le cadre traditionnel, implique la maîtrise littéraire et une profonde sagesse. Son œuvre et ses discours, rapportés par les traditions orales et écrites compilées ensuite par un missionnaire dans le monumental Tantaran'ny Andriana (« L'Histoire des Rois ») constituent ainsi la source principale des traditions, aussi bien politiques que littéraires et philosophiques des Merina depuis le XIXe siècle.

Guerres de conquête

Au début du XIXe siècle, le roi Andrianampoinimerina repousse les Bezanozano vers l'est, conquiert à l’ouest les royaumes de l’Imamo oriental et, après plusieurs batailles contre les Sihanaka et les Bezanozano, porte ses frontières à la limite orientale du plateau. Il conquiert ensuite le royaume d’Andrantsay, puis les quatre royaumes betsileo, qui ne parviennent pas à faire leur unité. Il obtient la soumission de Mikala, souverain du Ménabe, puis entre en relation avec Ravahiny, reine du Boina, et avec les chefs des royaumes antemoro qui étaient représentés par les membres du clan Anakara Andriamahazonoro, Ratsilikaina et Andriambita. C'est d'ailleurs grâce aux négociations menées par ces derniers que l'union entre le fils du roi, Ilaidama (futur Radama Ier), et la princesse Sakalava Rasalimo a été possible.

Organisation du royaume

Andrianampoinimerina organise ses États en s’appuyant sur la coutume. Selon que la conquête a été pacifique ou violente, les territoires intégrés conservent leurs anciennes autorités ou subissent une colonisation pure et simple de la part des migrants hova et andriana, dont les plus heureux reçoivent des domaines occupés par 7 000 chefs de famille capables de porter les armes et de payer des impôts. Le roi (mpanjaka) a un pouvoir en principe absolu mais il existe une convention entre lui et le peuple (fenitra), « scellée pour l’éternité ». Une assemblée populaire, le kabary, représentant les principaux groupes sociaux et les divisions administratives du royaume, règle les questions les plus importantes. Le royaume est divisé en six toko (districts), dirigés chacun par deux hommes, un andriana et un hova issus ou non de la population locale. Ces toko sont subdivisés en foko, qui correspondent à des villages. À l’échelle du foko, des assemblées villageoises (fokon’olona) règlent les problèmes administratifs, judiciaires et de police et organisent les travaux collectifs.

Pour tenir en main son royaume, Andrianampoinimerina met sur pied un réseau parallèle d’informateurs et de représentants du roi : les épouses royales, au nombre de 47 mais dénommées "les Douze" pour des raisons symboliques - relatives aux douze collines sacrées de l'Imerina (symbole de son alliance avec les anciennes dynasties régnantes ralliées ou soumises) -, sont un relais de son autorité dans les provinces. Aussi sont mis en place les soixante-dix vadin-tany (époux de la terre), possédant à l’échelon des foko les pouvoirs exécutifs et judiciaires.

À sa mort, en 1810, son fils lui succède. Il est couronné sous le nom de Radama Ier.

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andrianampoinimerina de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andrianampoinimerina — King of Imerina Idealized portrait painted around 1905 by Ramanankirahina Reign ca. 1787–1810 Born …   Wikipedia

  • Andrianampoinimérina — Andrianampoinimerina Andrianampoinimerina Andrianampoinimerina (v. 1745 1810) est un souverain du royaume Merina du centre de Madagascar puis de toute l île, qui régna de 1787 à 1810. Son fils Radama I …   Wikipédia en Français

  • Andrianampoinimerina — (v. 1740 1810) roi de l Imerina (v. 1785 1810), dans la région centrale de Madagascar. Il agrandit fortement son royaume …   Encyclopédie Universelle

  • Andrianampoinimerina — Merina König Andrianampoinimerina Andrianampoinimerina (* ca 1745; † 1810) war der Begründer des Königreichs Madagaskar und König der Insel. Andrianampoinimerina, Angehöriger der Merina Dynastie und Sohn Andriamiaramanjakas, folgte diesem 1787… …   Deutsch Wikipedia

  • Nampoina — Andrianampoinimerina Andrianampoinimerina Andrianampoinimerina (v. 1745 1810) est un souverain du royaume Merina du centre de Madagascar puis de toute l île, qui régna de 1787 à 1810. Son fils Radama I …   Wikipédia en Français

  • Rova of Antananarivo — Queen s Palace (Manjakamiadana) at the Rova of Antananarivo, 1994 The Rova of Antananarivo /ˈruːvə/ (Malagasy: Rovan i Manjakamiadana [ˈruvən manˌdzakəmiˈadə̥nə]) is a royal pal …   Wikipedia

  • MADAGASCAR — Par sa superficie (587 041 km2), Madagascar est la troisième île du monde, ou la quatrième si l’on prend en compte l’Australie qui est plutôt un continent. La population totale demeure faible malgré un taux de natalité toujours élevé: environ 12… …   Encyclopédie Universelle

  • Merina Kingdom — Fanjakan Imerina 1540–1897 …   Wikipedia

  • History of Madagascar — The recorded history of Madagascar began in the 7th century when Arabs established trading posts along the northwest coast of the island. Madagascar s prehistory began when the first human settlers arrived, which included a large component from… …   Wikipedia

  • Ranavalona Ire — Portrait de la reine Ranavalona Ire. Reine de Madagascar 3e monarque de Madagascar Règne 1er août 1828 16 a …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”