Lightning De Tampa Bay

Lightning de Tampa Bay

Lightning de Tampa Bay
Logo Lightning Tampa Bay.png
Fondé en 1992
Siège Tampa,
Floride Floride,
États-Unis États-Unis
Patinoire (aréna) St. Pete Times Forum
Couleurs Noir, blanc, argent et bleu
Ligue Ligue nationale de hockey
Capitaine Vincent Lecavalier
Assistants capitaine Martin Saint-Louis
Entraîneur-chef Rick Tocchet
Directeur général Brian Lawton
Propriétaire Oren Koules
Équipe(s) affiliée(s) Admirals de Norfolk (LAH)
Lynx d'Augusta (ECHL)
Site Web http://lightning.nhl.com/

Le Lightning de Tampa Bay est une équipe professionnelle de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey.

Sommaire

Historique

Entrée dans la LNH : 1992-1993
Aréna : St. Pete Times Forum (capacité : 19 500), anciennement connu sous le nom de Ice Palace
Couleurs de l'uniforme : Noir, blanc, bleu et argent
Logo : Un cercle transpercé par un éclair avec l'inscription « Tampa Bay »
Participations aux finales de la Coupe Stanley : 2004 (gagnants)

Histoire de la franchise

Les débuts

Logo du Lightning de Tampa Bay de 1992 à 2007.

Quand Tampa s’est vu attribuer une franchise dans la LNH en 1991, la direction de l’équipe a commencé par recruter des vedettes. La nouvelle franchise a engagé l’étoile des Bruins de Boston des années 1970 Phil Esposito comme président et directeur général, son frère Tony, un gardien de but légendaire qui avait joué principalement pour les Blackhawks de Chicago, comme chef des opérations mineures et Terry Crisp (qui a joué pour les Flyers de Philadelphie quand ils ont gagné deux Coupes Stanley au milieu des années 1970 et a mené les Flames de Calgary à une Coupe en 1989) pour être le premier entraîneur chef.

Un groupe de St. Petersburg (mené par la future direction des Whalers de Hartford : Peter Karmanos et Jim Rutherford) était également pressenti mais a perdu parce que les Esposito étaient la « vitrine » du groupe de Tampa Bay. Cependant, dans un signe inquiétant des choses à venir, les partenaires américains d’Esposito se sont retirés quelques mois avant la première saison de l'équipe, et il dut recruter un consortium d’affaires japonais dirigé par Kokusai Green, propriétaire d’un parcours de golf, pour garder la franchise.

Phil Esposito a tenté au début de recréer la mystique électrique des Bruins des années 1970 ; il a ainsi engagé son ancien compagnon de ligne Wayne Cashman comme entraîneur adjoint et l’ancien soigneur des Bruins John « Frosty » Foristal comme soigneur de l’équipe. L’équipe a essayé de nombreux joueurs durant les camps d’entraînement avec notamment Manon Rhéaume, qui est devenue la première femme à jouer un match avec une équipe de la LNH, faisant la première de ses deux apparitions dans une partie d’exhibition contre les Blues de Saint-Louis le 23 septembre 1992. À vingt ans, elle est la première femme à participer à un match de l'un des quatre sports professionnels les plus en vue en Amérique du Nord.

Le Lightning a fait sa première apparition sur la glace le 7 octobre 1992, jouant dans le petit Expo Hall de 11 000 sièges au Florida States Fairgrouds. Ils ont surpris l'équipe visiteuse, les Blachawks de Chicago, 7 buts à 3 avec quatre buts du peu connu Chris Kontos – une prouesse qu'aucun joueur du Lightning n'a pu renouveler par la suite. Le Lightning était au sommet de la division Norris pour un mois, avec Kontos qui marquait à un rythme soutenu et une saison révélatrice de Brian Bradley, avant de vaciller pour finir à la dernière place. Leurs 53 points lors de cette première saison étaient cependant le meilleur total jamais réalisé par une équipe d’expansion de la LNH, et les 42 buts de Brian Bradley donnaient de l’optimisme pour la saison suivante; ce sera un record d’équipe jusqu’à la saison 2006-07 quand Vincent Lecavalier l’a dépassé avec un sommet en carrière de 52 buts.

La saison suivante a vu le Lightning déménager au Florida Suncoast Dome (un bâtiment initialement conçu pour le baseball) à St. Petersburg, qui a été modifié pour le hockey et renommé « Thunderdome ». L’équipe a recruté le gardien Darren Puppa, l’ailier gauche marqueur Petr Klima ainsi que le tireur d’élite vieillissant Denis Savard. L’acquisition de Puppa a eu pour résultat une amélioration significative du nombre de buts concédés, alors que Savard avait déjà dépassé son apogée et que Klima n'a pas été à hauteur des espérances du fait de ses défaillances défensives. Le Lightning a fini la saison à dernière place de la division Atlantique. Une autre saison décevante suivit dans la saison raccourcie par le lock-out de 1995.

Du grand succès à l'échec complet

À leur quatrième saison, en 1995-96, avec Bradley menant toujours l’équipe au niveau des buts, le joueur de deuxième année Alexander Selivanov, auteur de 31 buts, et le défenseur Roman Hamrlik (le premier choix de repêchage de l’histoire de l’équipe en 1992), qui réalisa une grande saison, les Bolts se sont finalement qualifiés pour les séries éliminatoires. Même si l'équipe a perdu lors du premier tour en six parties contre les Flyers de Philadelphie, cela demeure une saison magique pour les partisans du Lightning. Les 28 183 spectateurs présents au Thunderdome lors du match du 23 avril contre les Flyers représentent le record d'affluence pour une partie de la LNH, un record qui ne fut battu qu'en 2003 à Edmonton.

Le Lightning a réclamé le tireur d’élite Dino Ciccarelli des Red Wings de Détroit durant l’intersaison de 1996 et il n’a pas déçu, marquant 35 buts en 1996-97, avec Chris Gratton marquant 30 buts de plus. L’équipe prit un bon départ dans leur nouvel aréna, le Ice Palace (aujourd'hui appelé St. Pete Times Forum) et les espérances étaient bonnes pour une nouvelle qualification en séries éliminatoires. Malheureusement, les blessures frappèrent : Puppa subit des maux de dos qui l'empêchèrent de jouer plus de 50 parties entre 1996 et sa retraite en 2000. Bradley a également été blessé, jouant seulement 49 parties dans les trois saisons suivantes. Le centre John Cullen a développé un cancer qui a finalement pu être guéri. Décimé par ces blessures et ces maladies, le Lightning a manqué de peu les séries éliminatoires. Il faudra attendre sept saisons avant que le Lightning revienne en série.

La plupart des vedettes du Lightning des premières saisons ne sont plus là en 1998 en raison de l’autonomie et des échanges fait par Esposito. Le Lightning a passé la fin des années 1990 dans les dernières places de la LNH. Crisp a été renvoyé après onze parties en 1997-98 et remplacé par Jacques Demers. Bien que Demers avait dirigé les Red Wings dans les années 1980 et mené les Canadiens de Montréal à une Coupe Stanley en 1993, il fut incapable d'améliorer le sort de l’équipe. Le Lightning a perdu 55 parties en 1997-98, 54 en 1998-99, 58 en 1999-2000 et 53 en 2000-01, devenant la première équipe de la LNH à avoir quatre saisons consécutives de 50 défaites.

Un facteur majeur de leur déclin était Kokusai Green. Des rumeurs ont commencé à circuler dès la deuxième saison de l’équipe selon lesquelles le Lightning était au bord de la faillite et l’équipe faisait partie d’une organisation de blanchiment d’argent pur le crime organisé, les Yakuza. L’Internal Revenue Service a enquêté sur l’équipe en 1995. Même lors de sa première participation aux séries, l’équipe était en déficit et Kukusai Green voulait vendre. La plupart des échanges d’Esposito sont venus parce qu’il avait reçu l’ordre de couper dans le registre du personnel pour rendre l’équipe plus attractive sur le marché.

À partir de 1997-98, Green a refusé de dépenser le moindre centime pour l’équipe. Il était en retard sur ses paiements des débiteurs ainsi que sur les impôts fédéraux pendant les derniers mois de sa possession. Dans la revue de 1997, Forbes magazine a déclaré que le Lightning était la pire franchise de tous les sports majeurs professionnels, avec une dette astronomique de 236% de sa valeur. Bien que le Ice Palace ait été construit pour le hockey et que le Lightning était le seul locataire majeur, Forbes a déclaré que l’équipe ne ferait pas de revenu pour les 30 prochaines années. Finalement, en 1998, après avoir perdu plus de 100 millions de dollars en six ans, Green a vendu l’équipe à l'homme d’affaires d’assurance Art Williams. Avec cet achat, Williams a acquis une situation financière difficile.

Williams en savait très peu sur le hockey, mais il a injecté tout de suite 6 millions de dollars supplémentaires dans la masse salariale de l’équipe pour revirer la situation. Il a assuré publiquement que les Esposito étaient sûrs, mais les a renvoyés après deux parties lors de la saison 1998-99. Demers est devenu le directeur général de l’équipe de même que l’entraîneur. Williams a été considéré comme incompétent et était une cible facile pour ses collègues de la LNH, qui l’appelaient « Jed Clampbett » derrière son dos en raison de son accent du sud des États-Unis et de ses vues de chrétien fondamentaliste. À l'automne 1999, le Lightning a perdu 10 parties consécutives pour commencer une nouvelle saison sans séries. Plusieurs blâment Williams pour cette chute. Il a nommé le joueur de deuxième année Vincent Lecavalier capitaine, une promotion sans précédent pour un joueur à seulement sa deuxième saison dans la LNH.

Retour à la respectabilité

Au printemps de 1999, Williams en avait assez vu. Il n’avait pas assisté à une partie depuis quelque temps parce que « cette équipe a brisé son cœur ». Il a perdu 20 millions de dollars lors de la saison 1998-99, somme qu'il pensait dépenser en cinq ans.

Williams a vendu l’équipe pour 115 millions de dollars – 2 millions de moins qu’il avait payé pour l’équipe un an auparavant – à Bill Davidson, le propriétaire des Pistons de Detroit, qui avait possédé aussi les Vipers de Détroit de la Ligue internationale de hockey, aujourd'hui défunte. Davidson avait été un des candidats pour l’équipe en 1998, perdant face à Williams.

Davidson est resté à Détroit, mais Tom Wilson a été nommé président d’équipe pour en contrôler la direction au quotidien. Wilson a renvoyé tout de suite Demers, qui malgré ses meilleurs efforts et son attitude paternelle envers Vincent Lecavalier, était incapable de surmonter les dommages de la possession de Kokusai Green. Wilson a persuadé le directeur général des Sénateurs d'Ottawa Rick Dudley de reprendre le travail comme directeur général du Lightning. Dudley a emmené l’entraîneur des Vipers, Steve Ludzik, comme nouvel entraîneur. Dudley et Ludzik avaient aidé les Vipers à être une des meilleures franchises et avaient remporté la Coupe Turner à seulement leur troisième saison à Détroit.

Cependant, comme ça avait été le cas avec Demers, les dommages des dernières saisons sous Kokusai Green étaient trop importants pour que Ludzik les surmonte, même avec un échange de talent de Détroit à Tampa (un mouvement qui a finalement condamné les Vipers qui ont quitté la LIH en 2001). Il a été remplacé au début de l’année 2001 par l’assistant de carrière dans la LNH John Tortorella. La saison 2001-02, la première complète de Tortorella, a vu quelques améliorations. Alors qu’il finissait loin derrière les séries éliminatoires, le Lightning a néanmoins montré quelques signes de vie, marquant plus de 60 points pour la première fois depuis 1997. Tortorella a retiré à Lecavalier le grade de capitaine en raison des difficultés de négociations qui avaient fait manquer le début de la saison 2001-02 à Lecavalier.

Deux saisons de rêve - et la Coupe stanley

Avec la saison 2002-03, la jeune équipe du Lightning a dépassé les espérances. L'équipe comprend alors notamment le gardien Nikolai Khabibulin, Lecavalier, Martin Saint-Louis, Ruslan Fedotenko, Václav Prospal, Fredrik Modin et Brad Richards, sous la direction d’un nouveau capitaine, Dave Andreychuk. Toute la saison, le Lightning a lutté avec les Capitals de Washington pour la première place dans la division sud-est. Ils ont fini avec 93 points, dépassant la barre des 90 points pour la première fois de leur histoire. Ils ont gagné la division d'un point, ce qui leur donna l’avantage de la glace dans leur première série face à Washington.

Le Lightning a défait les Capitals dans une série de six parties et s'est qualifié pour les demi-finales de conférence pour la première fois dans l’histoire de l’équipe. Dans les quarts-de-finale, le Lightning a gagné seulement une partie, perdant face aux futurs champions de la Coupe Stanley, les Devils du New Jersey. Mais le retour de l’équipe en séries a plu aux partisans de hockey qui ont longtemps souffert à Tampa Bay.

La saison 2003-04 a vu le Lightning dominer la conférence de l’est avec 106 points, deuxième dans la ligue derrière les Red Wings de Détroit, battant le record de la franchise de 93 points réussi la saison précédente.

Le Lightning a traversé remarquablement la saison avec très peu de blessures. Au cours de la première ronde des séries, le Lightning a éliminé Alexeï Yachine et ses Islanders de New York en cinq parties grâce au jeu solide du gardien de but Nikolai Khabibulin.

Dans la deuxième ronde, le Lightning a fait face aux Canadiens de Montréal, emmenés par Saku Koivu. Lecavalier, Richards et Khabibulin ont mené l’équipe à une victoire sans faille en quatre parties. Ils ont fait ensuite face à Keith Primeau et aux Flyers de Philadelphie dans la finale de conférence. Après une série de sept parties solidement disputées dans lesquelles aucune équipe n'a pu gagner deux matchs de suite, Fredrik Modin a inscrit le but gagnant de la septième et décisive partie, gagnant le championnat de la conférence de l’est et menant le Lightning à sa première finale de la Coupe Stanley.

L’adversaire de Tampa Bay dans la ronde finale était les Flames de Calgary, menés par Jarome Iginla. La ronde finale est allée aussi jusqu'à la septième partie, la partie décisive étant jouée au Forum le 7 juin 2004. Ruslan Fedotenko fut le héros de la septième partie, marquant cette fois les deux buts du Lightning dans la victoire de 2 à 1. Brad Richards, qui a récolté 26 points, a gagné le trophée Conn Smythe; dans les 31 parties au cours desquelles Richards a marqué, le Lightning n’en a pas perdu une seule. Tortorella a gagné le trophée Jack Adams qui récompense le meilleur entraîneur. Seulement trois années après avoir perdu 50 parties, l'équipe a remporté la Coupe Stanley. Martin Saint-Louis a mené l’équipe et la LNH avec 94 points (ses 38 buts le plaçant second au nombre de buts derrière les 41 buts du trio Iginla, Rick Nash et Ilya Kovalchuk), et a gagné le trophée Hart de meilleur joueur de la ligue. Martin Saint-Louis a aussi gagné le trophée Lester B. Pearson remis au meilleur joueur de la ligue élu par l’Association des joueurs de la LNH et a terminé à égalité avec Marek Malik, des Canucks de Vancouver, pour le trophée de plus et moins.

Le Lightning dut attendre une année pour défendre son titre en raison du lock-out de 2004-05, mais en 2005-06, il a fini la saison avec seulement 92 points, dernière équipe qualifiée pour les séries, et a perdu face aux Sénateurs d'Ottawa 4 parties à 1 en première ronde.

Saison 2006-07

Pendant la saison morte, le Lightning a échangé Fredrik Modin et Fredrik Norrena aux Blue Jackets de Columbus contre le gardien de but Marc Denis, pour remplacer John Grahame, qui avait servi de gardien de but au Lightning pour la majeure partie de la saison 2005-06 et avait signé avec les Hurricanes de la Caroline. L’agent libre Johan Holmqvist obtiendra finalement la place de titulaire. La première moitié de la saison 2006-07 a été houleuse pour le Lightning, maintenant une fiche de 18 victoires, 19 défaites et 2 défaites dans les prolongations dans les premiers mois. Janvier et février furent de meilleurs mois, avec 18 victoires pour 8 défaites, ce qui remit le Lightning dans la course pour les séries éliminatoires. Les 14 parties de mars ont été partagées et le 16 mars 2007, Vincent Lecavalier a battu le record de la franchise pour les points en saison, avec 95 (finissant avec 108). Lecavalier a aussi battu le record de franchise pour les buts, finissant avec 52 buts à la première place de la ligue.

Pendant le mois de mars, le Lightning et les Thrashers d’Atlanta se sont échangé le premier rang de la division sud-est. Avec de la chance, ils auraient pu dépasser les Thrashers et devenir de nouveau les champions de la division pour la troisième fois de leur histoire, mais alors que le Lightning perd face aux Panthers de la Floride, les Thrashers battent les Hurricanes de la Caroline pour remporter le titre. Pour le Lightning, cela signifiait qu’il devait se contenter de la septième place dans la conférence de l’est avec une fiche de 43 victoires 33 défaites et 5 défaites en prolongation (93 points).

Le Lightning a été éliminé de la compétition des séries le 22 avril (4 partie à 2), après une défaite de 3 à 2 à domicile face aux Devils du New Jersey dans les quarts-de-finale de la Conférence de l’Est.

Les joueurs

Au temple de la renommée

L'alignement actuel

En date du 11 mars 2009. [1]

Gardiens

Numéro Nationalité Nom Attrape Acquis Lieu de naissance
30 Drapeau des États-Unis Mike McKenna G 2009 Saint-Louis, Missouri
31 Finlande Karri Ramö G 2004 Asikkala, Finlande
41 Drapeau du Canada Mike Smith G 2008 Kingston, Ontario

Défenseurs

Numéro Nationalité Nom Lance Acquis Lieu de naissance
2 République tchèque Lukáš Krajíček G 2008 Prostejov, République tchèque
6 République tchèque Josef Melichar G 2009 Ceske Budejovice, République tchèque
7 Drapeau des États-Unis Noah Welch G 2009 Brighton, Massachusetts
14 Slovaquie Andrej Meszároš G 2008 Povazska Bystrica, Slovaquie
21 Drapeau du Canada Cory Murphy G 2009 Kanata, Ontario
22 République tchèque Marek Malík G 2008 Ostrava, République tchèque
32 Drapeau du Canada Matt Smaby D 2003 Minneapolis, Minnesota
54 Drapeau du Canada Paul Ranger G 2002 Whitby, Ontario
- Drapeau du Canada Richard Petiot G 2009 Daysland, Alberta

Attaquants

Numéro Nationalité Nom Lance Position Acquis Lieu de naissance
4 Drapeau du Canada Vincent Lecavalier - C G C 1998 Île Bizard, Québec
11 Drapeau des États-Unis Jeff Halpern D C 2008 Potomac, Maryland
12 Drapeau des États-Unis Ryan Malone G AG 2008 Pittsburgh, Pennsylvanie
18 Drapeau des États-Unis Adam Hall D AD 2007 Kalamazoo, Michigan
20 République tchèque Vaclav Prospal G C 2008 Ceske Budejovice, République tchèque
24 Drapeau du Canada Matt Pettinger G AG 2008 Edmonton, Alberta
26 Drapeau du Canada Martin Saint-Louis - A G AD 2000 Laval, Québec
33 République tchèque David Koci G AG 2008 Prague, République tchèque
34 Drapeau du Canada Ryan Craig G C 2002 Abbotsford, Colombie-Britannique
38 Drapeau du Canada Paul Szczechura D C 2008 Brantford, Ontario
44 Lettonie Martins Karsums D AD 2009 Riga, Lettonie
52 République tchèque Radek Smolenak G AG 2005 Prague, République tchèque
76 Russie Evgeny Artyukhin G A 2001 Moscou, Russie
91 Drapeau du Canada Steven Stamkos D C 2008 Markham, Ontario

Capitaines

À ne pas oublier

Numéros retirés

Choix de première ronde

Meilleurs marqueurs

Player Pos GP G A Pts P/G
Vincent Lecavalier* C 773 300 360 660 .85
Brad Richards C 422 110 269 379 .90
Martin St. Louis* RW 388 146 169 315 .81
Brian Bradley C 328 111 189 300 .92
Fredrik Modin LW 445 145 141 286 .64
Chris Gratton C 404 88 148 236 .58
Vaclav Prospal C 256 67 155 222 .87
Pavel Kubina D 531 65 144 209 .39
Rob Zamuner LW 475 84 116 200 .42
Roman Hamrlik D 377 52 133 185 .49

Trophées

Coupe Stanley

  • 2003-04

Prince de Galles

  • 2003-04

Trophée Art Ross

  • Martin Saint-Louis, 2003-04

Trophée Bill Masterton

  • John Cullen, 1998-99

Trophée Conn Smythe

  • Brad Richards, 2003-04

Trophée Lester B. Pearson

  • Martin Saint-Louis, 2003-04

Trophée Hart

  • Martin Saint-Louis, 2003-04

Trophée Jack Adams

  • John Tortorella, 2003-04

Trophée Lady Bing

  • Brad Richards, 2003-04

Trophée Plus et moins

  • Martin Saint-Louis, 2003-04 (à égalité avec Marek Malik des Canucks de Vancouver)

Trophée Maurice Richard

  • Vincent Lecavalier, 2006-07

Record de la franchise

Individuel

  • Plus de buts en une saison : Vincent Lecavalier, 52 (2006-07)
  • Plus de passes en une saison : Brad Richards, 68 (2005-06)
  • Plus de points en une saison : Vincent Lecavalier, 108 (2006-07)
  • Plus de minutes de pénalité en une saison : Enrico Ciccone, 258 (1995-96)
  • Plus de points en une saison, défenseur : Roman Hamrlik, 65 (1995-96)
  • Plus de points en une saison, recrue : Brad Richards, 62 (2000-01)
  • Plus de victoires en une saison : Nikolai Khabibulin, 30 (2002-03)
  • Plus de blanchissages en une saison : NIkolai Khabibulin, 7 (2001-02)

Voir aussi

Liens internes

  • Saisons LNH

Liens externes


  • Portail du hockey sur glace Portail du hockey sur glace
  • Portail de la Floride Portail de la Floride
Ce document provient de « Lightning de Tampa Bay ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lightning De Tampa Bay de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lightning de Tampa Bay — Données clés Fondé en 1992 …   Wikipédia en Français

  • Lightning de Tampa bay — Lightning de Tampa Bay …   Wikipédia en Français

  • Lightning de tampa bay — Lightning de Tampa Bay …   Wikipédia en Français

  • Liste des joueurs du Lightning de Tampa Bay — Article principal : Lightning de Tampa Bay. Cette liste contient tous les joueurs de hockey sur glace ayant joué au moins un match sous le maillot du Lightning de Tampa Bay, dans la Ligue nationale de hockey de la saison LNH 1992 1993 à… …   Wikipédia en Français

  • Bilan saison par saison du Lightning de Tampa Bay — Le Lightning de Tampa Bay est une franchise de la Ligue nationale de hockey depuis l expansion de la Ligue en 1992. Cette page retrace les résultats de l équipe depuis cette première saison[1]. Résultats Note: PJ : parties jouées, V :… …   Wikipédia en Français

  • Tampa Bay Lightning — Lightning de Tampa Bay Lightning de Tampa Bay …   Wikipédia en Français

  • Tampa Bay — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La baie de Tampa (en anglais Tampa Bay) est un estuaire de la côte ouest de la Floride (États Unis) L aire urbaine de Tampa Bay (en anglais Tampa Bay… …   Wikipédia en Français

  • Tampa Bay Lightning — 2011–12 Tampa Bay Lightning season Conference …   Wikipedia

  • Tampa Bay Lightning — Ciudad Tampa, Florida Conferencia Conferencia Este …   Wikipedia Español

  • Tampa Bay Rays — 2012 Tampa Bay Rays season Established 1998 …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”