Andrew w.k

Andrew W.K.

Andrew W.K.
Andrew WK.jpg
Alias AWK , The White Killer
Nom Andrew Fetterly Wilkes-Krier
Naissance 9 mai 1979
Stanford (Californie), U.S.
Profession(s) Musicien ,Producteur
Genre(s) Heavy Metal, Piano Rock, Rock
Instrument(s) voix, guitare électrique, basse, piano, synthétiseur, batterie
Années actives 1998-présent
Label(s) Hanson Records, Mercury Records, Island Records, Bulb Records
Site Web Official Site

Entourage Wolf Eyes , To Live and Shave in LA , Current 93

Andrew W.K. (Andrew Fetterly Wilkes-Krier), né le 9 mai 1979, est un auteur-compositeur et multi-instrumentiste originaire des États-Unis.

Sommaire

Biographie

Andrew W.K. est né à Stanford, en Californie. En 1983, Andrew et sa famille déménageront à Ann Arbor, dans le Michigan où il commencera à apprendre le piano dès l'âge de 4 ans, puis à l’Université de musique du Michigan où il rentrera pour ses 5 ans, et où il étudiera la musique classique. À 18 ans il est accepté à l'école "School Of The Art Institut" de Chicago, mais il préfèrera partir seul pour New York afin de développer sa créativité de façon indépendante. Son père est le professeur James E.Krier, un célèbre juriste à l'Université du Michigan[1]. Andrew à un frère, Patrick (né le 28 janvier 1984), deux demi-sœurs plus âgés, et il avait un frère aîné qui est décédé avant qu'il soit né[2]. Le 4 octobre 2008, Andrew épouse Cherie Pourtabib, quatre ans après leur première rencontre[3].

Idéologie

Andrew W.K. développera un style bien particulier, avec une musique très festive, qui allie metal, rock, pop et dance, où les sujets seront principalement autour du thème de la fête , de la joie et de la bonne humeur (voir titres "Party Hard", "Long live the party" et "Party till you puke").

L'idéologie générale d'Andrew W.K., partie intégrante de sa musique ainsi que de ses discours, est de pousser les gens à s'amuser, à se défouler, à être heureux et à se sentir bien au moyen d'une musique très énergique et la plus "intense" possible. Mais aussi à persévérer, à espérer, à toujours repousser ses limites, ainsi qu'à être déterminé. Son slogan est d'ailleurs "Never Let Down"[4]. Andrew W.K. garde toujours le même style vestimentaire, un jean et t-shirt blanc symbolisant son attitude positive.

Les débuts

En 1993, alors qu'il n'avait que 13 ans, il intègre un petit groupe local, nommé "Reverse Polarity". Son premier enregistrement publique sera "Mr.Surprise", sorti sur une compilation du label Westside Audio Laboratories (maintenant connu sous le nom de Ypsilanti Records) à Ypsilanti, au Michigan. Il passera les 5 années suivantes dans différents groupes comme Lab Lobotomy, The Pterodactyls (qui sortira un album nommé "Reborn", et où Andrew W.K. joue la batterie alors qu'il n'a que 15 ans), Music Band, Mr. Velocity Hopkins, Kathode, The Portly Boys, Kangoo, The Beast People, Stormy Rodent, A Later Iteration Of Scheme, The Malt Lickers, Isis And Werewolves, et Sucking Coeds[5]. En 1994, il commença également un projet solo de noise rock, dont il sortira 3 cassettes audio sous le nom Ancient Art Of Boar[6].

Lors de ses 18 ans, il décide de tout quitter pour s'installer à New York, dans l'espoir de vivre de sa musique malgré le fait qu'il ne connaissait personne et qu'il n'avait quasiment aucun moyen. Il enchaîna les petits boulots, et il affirma même avoir volé un peu d'argent pour s'aider à s'en sortir. Il commença donc à faire quelques petits spectacles en solo, ce qui lui imposait de jouer uniquement un seul instrument, bien qu'il était capable d'en jouer plusieurs (guitare, basse et batterie). À cette époque, il souhaitait vraiment monter un groupe, étant donné que la musique qu'il créait était faite à la base pour être jouée par plusieurs musiciens[7].

C'est en 1998 qu'il effectuera son premier "vrai" concert, en Belgique pour le festival "Over The Edge", et sortira "Room To Breathe" chez Hanson Records, en seulement 35 exemplaires. Une autre cassette nommée "You Are What You Eat" était censée sortir peu de temps après, mais l'original fut perdu et ne fut donc jamais commercialisée[8].

En 2000, il sort ses 2 premiers EP "Party Till You Puke EP" et "AWKGOJ EP" chez le label d'un ami de longue date, Bulb Records[9]. Les petits concerts s'enchaînant, il décide alors de passer des annonces dans le journal, ainsi que distribuer des cassettes audio de ses productions afin de monter son groupe, et finit grâce à l'aide de son entourage par monter son propre groupe[7].

Il commencera ensuite l'enregistrement de son album I Get Wet chez un nouveau label Island/Def Jam, après avoir fait un bref passage dans le groupe Wolf Eyes.

Carrière solo

I Get Wet

Après avoir signé avec Island/Def Jam fin 2000, il décida de formé un groupe à son propre nom, formé de 5 personnes. La première recrue fut Jimmy Coup, ancien chanteur et guitariste du groupe The Coup De Grace. Andrew W.K. écrit ensuite une lettre adressé à son batteur préféré, Donald Tardy, membre du célèbre groupe de trash métal Obituary, mais s'attend plus ou moins à un refus de sa part.A sa grande surprise, non seulement Donald accepta de rejoindre le groupe mais il appela également trois de ses amis de Floride pour compléter la formation, le guitariste Erick Payne et le bassiste Gregg Roberts, ainsi que le guitariste Sergeant Frank.

Andrew sort son première album "I Get Wet" en décembre 2001, qui connut un franc succès à travers le monde, et qui deviendra vite no 1 des ventes aux États-Unis. L'album possède une couverture facilement reconnaissable par son originalité, où l'on peut voir le visage d'Andrew W.K ensanglanté au niveau du nez jusqu'au cou.

La chanson "Party Hard" fut utilisée par Electronic Arts pour le jeu Madden NFL 2003, et en 2003 il a ré-enregistré la chanson "We want fun" de AWKGOJ pour la bande sonore de Jackass: The Movie, ce qui engendra une publicité non négligeable envers le public à travers le monde.

The Wolf

À la fin de l'année 2003, Andrew sort son second album "The Wolf" qui aurait du initialement être nommé "Blow Your Bone", mais qui fut censuré par sa maison de disque, car ce titre aurait pu être perçue comme une allusion au sexe, ce qui n'était pas le but selon Andrew.

L'album ne connut pas le même succès que "I Get Wet", même s'il fut relativement bien accueilli au Japon. Sur cet album, une fois de plus, l'enregistrement de tous les instruments en studio ont été joués par Andrew sans l'aide de ses musiciens, bien qu'ils soient présents pendant les concerts. À noter que pendant la tournée pour "The Wolf", Andrew s'est cassé le pied sur scène le 23 novembre 2003 durant le concert à Los Angeles, mais décide tout de même de continuer les concerts en fauteuil roulant[10].

DVD Who Knows ?

À la fin de l'année 2004, Andrew W.K. commença a travailler massivement sur la future sortie d'un DVD nommé "Andrew W.K. : Who Knows?" comportant des lives de ses concerts, retraçant sa carrière de 2000 à 2004. Plus de 300 heures de concerts ont été condensées sur le DVD. Le film a été projeté en avant première à New York et Hollywood à guichets fermés.

Close Calls With Brick Walls

En mars 2006 sort l'album intitulé "Close Calls With Brick Walls" au Japon ainsi qu'en Corée du Sud, mais pas aux États-Unis étant donné qu'il fut interdit de sortir tout nouvel album sur le territoire par son directeur de création, à cause d'une séparation antipathique entre les deux hommes. Une édition vinyle est sortie en août 2007 aux États-Unis, étant donné que la version vinyle permet de contourner les restrictions cité plus haut. La version coréenne comprend 4 titres bonus, alors que la version japonaise contient un DVD bonus contenant entre autres des photos inédites. Cet album n'eut pas le succès escompté, bien qu'il change assez radicalement de "style" en comparaison aux deux premiers albums. On retrouve ici un style de Rock expérimental comme le qualifie Andrew lui-même.

Le magazine anglais The Observer le qualifiera comme « l'un des plus ambitieux album rock de cette année »[11].

L'album "Close Calls With Brick Walls" va désormais sortir au USA sous le label d'Andrew W.K. Skysraper Music Maker, contenant tous les titres bonus des versions japonaise, coréenne et de l'album vinyle[12].

Premium Collection

En novembre 2008, 3 nouveaux albums ont fait leurs apparitions, le premier nommé "Premium Collection - The Japan Covers" est un album de Jpop, le deuxième "Premium Collection - The Very Best So Far" est un Best Of comprenant le titre inédit "Party (You Shout!), et le troisième "Premium Collection - 2 CD" contient les 2 albums cités auparavant dans un coffret 2 CD.

Andrew W.K. prépare désormais un album solo de piano, ainsi qu'un album qui sera probablement intitulé "Young Lord", et a aussi affirmé la venue d'un album nommé "Eberwhite", une fois les deux précédents terminés.

Autres Travaux

Télévision

Andrew W.K. à fait de multiple apparences à la TV sur MTV, MTV 2 ainsi que VH1. La première émission télévisée auquel il s'est réellement impliqué est "Your Friend, Andrew W.K.", proposant 9 épisodes de 10 minutes environ sur une saison.

Au cours de l'été 2009, Andrew va présenté une nouvelle émission sur Cartoon Network intitulé "Destroy, Build, Destroy" L'émission se déroule en direct et consiste à faire affronter 2 équipes d'adolescents, qui devront détruire divers éléments grâce à des explosifs, lances roquettes ou autre armes de destruction. Pour l'émission, Andrew W.K. à composer une nouvelle chanson intitulée "Hearing What I Said".

Conférences

En 2005, Andrew W.K. a affirmé qu'il désirait faire des conférences en temps que conférencier motivateur pour but d'échanger avec le public des avis sur la motivation, la vision positive de la vie ainsi que la fête. Il a accepté des invitations à prendre la parole à l'université de Yale, New York University, l'université du Wisconsin, Carnegie Mellon University, The Cooper Union, Western Missouri State University, et de la Northeastern University[13].

Production

En plus de produire lui-même sa musique sur ses différents albums, Andrew W.K. élargit le domaine de sa production en produisant la musique pour d'autre artistes. Il produira aussi de la musique pour des chaines commerciales (musique de publicités pour la télévision ou radio, comme celle de Kit-Kat par exemple). Son premier travail de production commence avec le groupe Wolf Eyes, sur le "12 'EP Fortune Dove". Il a aussi collaboré avec Mike Patchelli sur l'album de jazz fusion "Electricité" où il joue le piano, ou encore pour l'artiste Baby Dee où il joue de la basse. Il a récemment co-produit l'album "Repantance" du célèbre artiste reggae Lee "Scratch" Perry[12].

Label Indépendant

En février 2009, à créer son propre label nommé "Skyscraper Music Maker", basé sur Manhattan à New York ainsi qu'en Angleterre à Londres. Skyscraper Music Maker fonctionne en partenariat avec le label "Cargo Records", qui se charge de distribuer la musique du label. Les deux premiers artistes à l'avoir rejoint sont "Bad Brillance" et "Aleister X". La première sortie annoncé fut la compilation "DAMN! The Mixtape Vol.1", publié le 25 mai 2009 au Royaume-Unis.

Discographie

Albums

EPs

Singles

DVD

B.O. de films

  • Snow, Sex and Sun (Out Cold) avec "She Is Beautiful"
  • Jackass: The Movie avec "We Want Fun"
  • Stealing Harvard avec "Party Hard"
  • Old School avec "Fun Night"
  • Freaky Friday avec "She Is Beautiful"
  • Masters of Horror Soundtrack avec "You Will Remember Tonight"
  • American Pie Presents: Band Camp avec "She Is Beautiful"
  • Aqua Teen Hunger Force Colon Movie Film for Theaters Colon the Soundtrack avec "Party Party Party"
  • Narco réalisé par Gilles Lellouche, Tristan Aurouet avec Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde avec comme morceau "Never let down"

Membres du groupe

  • Andrew W.K, au synthé et chanteur du groupe
  • Jimmy Coup, à la guitare de janvier 2000 à Octobre 2003, et ancien membre du groupe The Coup De Grace
  • Erik Payne, à la guitare
  • Gregg Roberts, à la basse
  • Frank Werner dit "Sergeant Frank", à la guitare
  • Donald Tardy, batteur du groupe et membre du groupe Obituary
  • Richie Russo, 2ème batteur (car Donald est parfois indisponible)
  • Kendall Andrews, à la guitare de 2003 à aujourd'hui (remplace Jimmy Coup)

Anecdotes

  • Pour la pochette de son album I Get Wet, Andrew W.K. s'est réellement frappé le visage avec une brique. Le sang n'étant pas assez abondant, il a enduit ses plaies de sang de porc.
  • À la demande de Roope Latvala qui est un grand fan d'Andrew W.K., le groupe finlandais Children of Bodom a repris la chanson She is Beautiful et en a fait un tube international.
  • Lors de la tournée pour l'album The Wolf, Andrew W.K. s'est cassé le pied sur scène et a ensuite signé des autographes depuis son ambulance. Ne voulant pas laisser ses fans, il a effectué le reste de la tournée en fauteuil roulant.
  • Les rumeurs affirment que "Andrew WK" est un acteur, un "front man" engagé pour jouer le rôle et s'acquitter de la musique AWK; la presse affirme avoir tenue des interviews avec un certain "Steev Mike", dont l'apparence serait la même que celle d'Andrew W.K. Cela reste au stade de rumeur, bien que Andrew W.K. lui-même n'ait jamais réellement démenti les faits[14].
  • Andrew W.K. a récemment ouvert une boîte de nuit avec trois partenaires, nommée "Santos Party House", à New York[15].
  • Un nouvel album est en préparation, nommé "Young Lord".
  • Andrew vient de co-produire le nouvel album du célèbre jamaïquain "Lee Scratch Perry" intitulé "Repentance"[16].
  • Le nouvel album solo de piano d'Andrew W.K. nommé 55 Cadillac sortira le 7 septembre au Royaume-Unis, un jour avant sa sortie mondiale[17].
  • Depuis 2007 Andrew W.K. fait parti du groupe Current 93 [18].

Notes et références

Liens externes

  • Portail du rock Portail du rock
Ce document provient de « Andrew W.K. ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andrew w.k de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andrew W.K — Andrew W.K. Andrew W.K. Alias AWK , The White Killer Nom Andrew Fetterly Wilkes Krier Naissance 9 mai 1979 Stanford (Californie), U.S. Profess …   Wikipédia en Français

  • Andrew W.K. — Andrew W.K. Surnom AWK, The White Killer Nom Andrew Fetterly Wilkes Krier Naissance 9 mai 1979 Stanford (Californie), U.S. Activité principale …   Wikipédia en Français

  • Andrew W.K. — Andrew W. K. im November 2006 Andrew Wilkes Krier, bekannt als Andrew W. K. (* 9. Mai 1979 in Stanford, Kalifornien) ist ein US amerikanischer Rockmusiker. Inhaltsverzeichnis 1 Biografie …   Deutsch Wikipedia

  • Andrew W. K. — Andrew W. K. im November 2006 Andrew Wilkes Krier, bekannt als Andrew W. K. (* 9. Mai 1979 in Stanford, Kalifornien) ist ein US amerikanischer Rockmusiker. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Andrew W.K. — Infobox musical artist Name = Andrew W.K. Img capt = Img size = Background = solo singer Birth name = Andrew Fetterly Wilkes Krier Alias = Born = birth date and age|1979|5|9 Origin = Stanford, California, U.S. (born) Ann Arbor, Michigan (raised)… …   Wikipedia

  • Tear It Up (Andrew W.K. single) — Infobox single | Name = Tear It Up Type = Single Artist = Andrew W.K. Released = 2003 Recorded = 2002 Genre = Rock Label = Island Records Last single = We Want Fun (Jackass the Movie Soundtrack) (2002) This single = Tear It Up (2002) Next single …   Wikipedia

  • Andrew W. Mellon — Andrew William Mellon 11th United States Ambassador to the United Kingdom In office 1932 – March 20, 1933 (approximate) President Herbert Hoover …   Wikipedia

  • Andrew WK — Andrew W.K. Andrew W.K. Alias AWK , The White Killer Nom Andrew Fetterly Wilkes Krier Naissance 9 mai 1979 Stanford (Californie), U.S. Profess …   Wikipédia en Français

  • Andrew wk — Andrew W.K. Andrew W.K. Alias AWK , The White Killer Nom Andrew Fetterly Wilkes Krier Naissance 9 mai 1979 Stanford (Californie), U.S. Profess …   Wikipédia en Français

  • Andrew WK — Andrew W. K. im November 2006 Andrew Wilkes Krier, bekannt als Andrew W. K. (* 9. Mai 1979 in Stanford, Kalifornien) ist ein US amerikanischer Rockmusiker. Inhaltsverzeichnis 1 Biografie …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”